Éditions Karthala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Karthala.
image illustrant une maison d’édition image illustrant une entreprise image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une maison d’édition et une entreprise française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant un sujet propice aux controverses, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les éléments qui le rendent admissible.

logo
Logo de Éditions Karthala.
Repères historiques
Création 1980
Fondée par Robert Ageneau
Fiche d’identité
Forme juridique SAS
Statut Éditeur indépendant
Siège social Paris  (France)
Dirigée par Xavier Audrain
Spécialités Géopolitique, sciences humaines, spiritualité, études africanistes
Collections Les Afriques, Hommes et Sociétés, Questions d'enfances, Recherches internationales
Effectif 7 (2009)[1]
Données financières
Chiffre d'affaires en diminution 1,1132 millions (2009)[1]
Résultat net 28 000 (2009)[1]

Les éditions Karthala sont une maison d'édition française spécialiste de l'histoire et de la géopolitique des pays en développement. Son siège se trouve au 22-24, boulevard Arago dans le 13e arrondissement de Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

Siège des éditions Karthala, 22-24, boulevard Arago à Paris.

Les éditions Karthala ont été fondées en mai 1980 par Robert Ageneau, directeur de la revue Spiritus de 1969 à 1974, ancien membre de la société missionnaire des Pères du Saint-Esprit[2] et cogestionnaire des éditions L'Harmattan d'où il est parti après un conflit avec le directeur Denis Pryen[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Livres-Hebdo, « Les 200 premiers éditeurs français », n°836, 8 octobre 2010
  2. « Dossier : La théologie et le monde de l'édition », sur croire.com, La Croix
  3. Olivier Barlet, « "Nous sommes indépendants face à tous les pouvoirs" », sur Africultures,‎ (consulté le 8 novembre 2010)
  4. Mataillet, Dominique « Le mystère l’Harmattan », Jeune Afrique, 23 août 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]