1891 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1888 1889 1890  1891  1892 1893 1894
Décennies :
1860 1870 1880  1890  1900 1910 1920
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Automobile Chemins de fer Cinéma Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1891 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

Grève des transports, un omnibus est pris d'assaut.
  • 28 février : création de l'Office du travail par un décret du Conseil supérieur du travail[1].
  • 6 mars : le Sénat français nomme une commission de dix-huit membres chargée de réorganiser l’administration de l’Algérie.
  • 1er mai : dix morts à Fourmies lors des manifestations du 1er mai[2]. Échauffourée de Clichy ; des sergents de ville sont blessés par balle au cours d’une bagarre avec des manifestants. Decamps, Leveillé et Dardare sont arrêtés, passés à tabac, jugé en août et condamnés à des peines de trois à cinq ans de prison[3].
  • 8 mai : discours à la Chambre du député Georges Clemenceau sur la Fusillade de Fourmies. Il évoque la révolution à venir « c'est le Quatrième État qui se lève et qui arrive à la conquête du pouvoir » et demande et obtient l'amnistie pour les grévistes poursuivis[4].
  • 2 juin : inventé par Joseph Oller et institué par la loi du , le pari mutuel met fin à l'arbitraire des bookmakers dans l'enregistrement et le traitement des paris sur des courses hippiques en France.


  • Agitation anarchiste en France (1891-1894).
  • Le pape Léon XIII invite les catholiques français à se rallier à la République.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bénédicte Reynaud, Les Règles économiques et leurs usages, Odile Jacob, (ISBN 9782738186997, présentation en ligne)
  2. Odette Hardy-Hemery, L'envers d'une fusillade Fourmies, 1er mai 1891 : Un patron face à la grève, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782296318540, présentation en ligne)
  3. Michel Cordillot, La Sociale en Amérique : dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis, 1848-1922, vol. 9, Éditions de l'Atelier, (ISBN 9782708235434, présentation en ligne)
  4. Samuël Tomei, Sylvie Brodziak, Dictionnaire Clemenceau, Robert Laffont, (ISBN 9782221216057, présentation en ligne)
  5. Michèle Riot-Sarcey, Histoire du féminisme, La Découverte, (ISBN 9782707188397, présentation en ligne)
  6. Sylvie Chaperon et Christine Bard, Dictionnaire des féministes. France - XVIIIe-XXIe siècle, Presses Universitaires de France, (ISBN 9782130787228, présentation en ligne)
  7. Charles Bonnier, Gilles Candar, Madeleine Rebérioux, Les Souvenirs de Charles Bonnier : Un intellectuel socialiste européen à la belle époque, Presses universitaires du Septentrion, (ISBN 9782859396343, présentation en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]