2013 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie de la France

Événements de l'année 2013 en France.

Évènements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

  • 14 mai : remise du titre de Champion de France au PSG sur la place du Trocadéro à Paris. L’évènement est interrompu par la violence de groupes de casseurs arrivés sur place. Les affrontements avec les CRS dégénèrent en émeutes. L’impréparation apparente des forces de l'ordre (800 hommes face aux milliers de supporters du PSG) sera très vivement critiquée.
  • 16 mai : l’Assemblée nationale refuse de voter la loi sur l'amnistie sociale proposée par le PCF.
  • 17 mai : le Conseil constitutionnel valide la loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels.
  • 25 mai : attentat à La Défense. Alexandre Dhaussy, converti à l'islam radical, blesse un militaire. Similitude avec les attaques de Londres.
  • 26 mai : La Manif pour tous se rassemble aux Invalides à Paris.
  • 29 mai : premier mariage homosexuel en France, à Montpellier.

Juin[modifier | modifier le code]

  • 4 juin : inauguration officielle du MuCEM à Marseille par le président de la république François Hollande.
  • 5 juin : Clément Méric meurt lors d'une rixe avec des skinheads
  • 25 juin : coup de filet antiterroriste en banlieue parisienne. 6 personnes interpellées.
  • 25 juin : les députés ont adopté en première lecture les projets de loi sur la transparence et la moralisation de la vie publique.
  • 26 juin : après 2 mois de silence, Jérôme Cahuzac est entendu par la commission parlementaire de l'Assemblée nationale constituée après la démission de l'ancien ministre du budget.
  • 29 juin : 100e édition du Tour de France.

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 7 octobre : mise en service du Bus à haut niveau de service Mettis et du réseau Le Met' à Metz.
  • 9 octobre : Affaire Leonarda : la famille Dibrani, immigrés clandestins, est expulsée au Kosovo. Les conditions d'interpellation de la jeune Leonarda en sortie scolaire crée une polémique de la part de l'extrême gauche. La gestion de l'affaire par le président (intervention télévisée improvisée, opposition à la décision de la justice administrative) est vivement critiquée par l'opposition. Malgré les nombreuses manifestations de soutien de la part des mouvements lycéens, 65 % des Français sont opposés au retour de la jeune fille et 74 % soutiennent la position légaliste de Manuel Valls.
  • 25 octobre : le Conseil d'Etat rejette l'appel des groupuscules dissous en juillet par le ministère de l'intérieur.
  • 26 octobre : un militant de Greenpeace se suspend du deuxième étage de la tour Eiffel, provoquant ainsi son évacuation. Il fut remonté et mis en garde à vue par la police. Il revendiquait la libération de 30 membres de l'organisation, retenus en Russie.
  • 29 octobre : libération de 4 otages français détenus au Mali par des terroristes.
  • 29 octobre : en Alsace, l'INRAP met au jour une nécropole barbare à Obernai.

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • 7 décembre : 85e cérémonie de l'élection de Miss France remportée par Flora Coquerel (Miss Orléanais).
  • 24 décembre : loi de financement de la sécurité sociale :
    • Santé : mise en place du tiers-payant et amélioration de la protection santé des étudiants.
    • Famille : majoration des allocations familiales.
    • Fiscalité : application du taux de 15,5 % sur les contrats d'assurance-vie.
    • Employeurs : possibilité de verser l'indemnité de congés payés pour le chèque emploi service universel,
  • 30 décembre : publication de la loi de finance 2014 au Journal Officiel.
    • Réindexation de l'impôt sur le revenu sur l'inflation.
    • Abaissement du plafond du quotient familiale de 2000 à 1500 €.
    • Recentrage du crédit d'impôt sur les investissements écologiques (38 % pour l'IR et 35 % pour l'IS).
    • Durcissement du malus écologique (seuil à 130 g).
    • 4,1 % de déficit pour 2013, 3,6 % pour 2014.
    • Abrogation du jour de carence pour les fonctionnaires.
    • Suppression du timbre de 35 € pour l'aide juridictionnelle.
    • Recettes fiscales de 386 milliards d'€.
    • Dépenses budgétaires de 407 milliards d'€.
    • Hypothèse de croissance à 0,9 %.
  • 31 décembre : centenaire de la loi de 1913 sur les monuments historiques.

Culture[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Prix littéraires 2013#France.

Sport en France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 2013 en sport.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rendezvousavecla4.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]