Daniel Beretta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un acteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un acteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Daniel Beretta
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (69 ans)
Audincourt, Doubs, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Acteur
auteur-compositeur-interprète

Daniel Beretta, né le à Audincourt (Doubs), est un comédien français, également auteur-compositeur-interprète. Actif notamment dans le doublage, il prête sa voix à Arnold Schwarzenegger dans la version française de la plupart de ses films depuis 1987. Il est le père de Barbara Beretta, également comédienne. Il fut aussi la voix de la radio RFM de 2000 à 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniel Beretta apprend le solfège puis le piano dès l'âge de 3 ans. À 13 ans il monte son premier orchestre de bal. Il prend des cours de théâtre scolaire à Montbéliard. Henri Tisot le remarque lors d'un spectacle à Montbéliard, le fait «monter» à Paris et le présente à Mireille. Il suivra trois ans de cours assidus au Petit Conservatoire de la Chanson (64, 65, 66). Là, il rencontre Richard de Bordeaux, et le duo part en flèche (cabarets, disques, télévisions, concerts, 2 « Olympia », tournées, etc.).

En 1966, il joue sa première pièce de théâtre Copain Clopants pendant plus d'un an. Catherine Allégret qui est en scène avec lui le présente à Marcel Camus qui l'engage pour le premier rôle de son film Un Été sauvage. C'est alors que théâtre, cinéma et chansons se succèdent, avec entre autres : Jesus Christ Superstar, Les Parapluies de Cherbourg et même une revue au Pont d'Orly.

Il prête sa voix à Arnold Schwarzenegger dans tous ses films depuis 1987, y compris pour ses apparitions en guest star.

Daniel Beretta prête sa voix aux bandes-annonces des programmes de la chaîne française Sci-Fi. Il est également la voix de Sam Fisher, personnage principal du jeu Splinter Cell, la voix de Batou, l'un des personnages centraux de l'univers de Ghost in the Shell (deux films, deux séries, une OAV) et au commentaire de documentaires animaliers. Il était, entre 2000 et 2008, la voix de la radio RFM.

Doubleur français régulier d'Arnold Schwarzenegger, il est également la voix française du personnage de jeu vidéo Duke Nukem, qui parodie l'acteur américain.

Théâtre[modifier | modifier le code]

(Rôles principaux)

  • Jesus Christ Superstar (T.N.P., Olympia & tournées)
  • Copain clopants (Paris, tournées)
  • Loin de la mer, loin de l'été (Bruxelles, Paris, tournées)
  • Axel de Villiers de L'Isle Adam (Compagnie d'Ambly)
  • Les Parapluies de Cherbourg th. Montparnasse (Paris)
  • Fugue en mineur (T.G.P. et tournées)
  • Marilyn et Staline vont en avion (Bruxelles)
  • Jules Verne (Mondial Circus)

Chanson[modifier | modifier le code]

Il a fait trois concerts à l'Olympia, et chanta également au Bobino.

Une vingtaine de disques dont des duos avec Richard de Bordeaux, Isabelle Aubret, Frida Boccara, Jean Noël Dupré, Lynn Esterly (Nashville), Noëlle Cordier ou Mireille.

Il est également l'auteur du one man show « CAVALIER SEUL » au théâtre de la Roquette et en tournée internationale (France, Israël, Chypre, Portugal, Pays-Bas). Il a reçu la Palme d'or du festival d'Antibes 1987-88, dans la catégorie « Meilleure musique de film ».

Filmographie (acteur)[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

OAV[modifier | modifier le code]

  • Karas : Détective Minoru Sagisaka

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. 2e doublage, 2003.
  2. 2e doublage, 2008.
  3. a et b Crédité au carton de doublage.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Médias externes[modifier | modifier le code]