1920 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1917 1918 1919  1920  1921 1922 1923
Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1920 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

Premier semestre[modifier | modifier le code]

  • 21 janvier : les évêques protestent contre les danses et la mode féminine nouvelles.
  • 22 janvier : confiance au gouvernement par 272 voix contre 23 et 300 abstentions.
  • 23 janvier : première manifestation Dada en France.
  • 24 janvier : constitution de la Commission des Réparations dont Raymond Poincaré sera nommé président le 23 février.
  • 25 juin : Nouvelles mesures gouvernementales visant à accroître les recettes de l'Etat. Hausse de l'impôt général sur le revenu, dont le taux marginal passe à 50 %. Déductions fiscales pour les contribuables sans enfant.
    • Remplacement de la taxe sur les paiements (peu rentable) par une nouvelle taxe de 1,3 % établie cette fois sur le chiffre d'affaires des entreprises industrielles, commerciales et financières. Ce nouvel impôt frappe en cascade chaque transaction commerciale.

Deuxième semestre[modifier | modifier le code]

  • 5 - 16 juillet : conférence de Spa sur les réparations : 52 % à la France.
  • Scission CGT-CGTU (proche du PC).
  • 31 juillet : le parlement adopte une loi déclarant l'illégalité de l'avortement et de la contraception et proscrit toute "propagande anti-conceptionnelle".
  • 23 août : programme d’électrification des chemins de fer.
Article détaillé : Gouvernement Georges Leygues.


Économie[modifier | modifier le code]

  • PIB à 295 milliards de francs.
  • Stagnation du PIB.
  • Chômage à 6 %.
  • Hausse de l’inflation à 39,5 %.
  • Déficit budgétaire à 14,5 % du PIB (42,8 milliards de francs). Les dépenses publiques représentent 27,8 % du PIB.
  • Dette à 130 % du PIB.
  • Les dépenses publiques atteignent 97 milliards de francs.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1920 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1920[modifier | modifier le code]

  • x

Autres films sortis en France en 1920[modifier | modifier le code]

  • x

Naissances en 1920[modifier | modifier le code]

Décès en 1920[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Harvey Goldberg, Georges Haupt, Marc Lagana, Une vie révolutionnaire, 1883-1940 : les mémoires de Charles Rappoport, Les Editions de la MSH, (ISBN 9782735104239, présentation en ligne)
  2. Bruno Duriez, Les Catholiques dans la République, 1905-2005, Éditions de l'Atelier, (ISBN 9782708238206, présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]