1993 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1990 1991 1992  1993  1994 1995 1996
Décennies :
1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de la France

Événements de l'année 1993 en France.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • 9 janvier : Début de l'affaire Jean-Claude Romand, faux médecin, imposteur et escroc qui, sur le point d'être découvert par ses proches, assassine son épouse, ses enfants et ses parents.
  • 29 janvier : la commission pour la prévention de la corruption rend ses travaux sur la moralisation de la vie politique. Michel Sapin fait alors voter une loi reprenant les principales recommandations de la commission : contrôle et limitation de la publicité, meilleure concurrence sur les marchés publics et libéralisation de l’implantation des grandes surfaces commerciales. Le texte renforce aussi l’arsenal juridique permettant de lutter contre le blanchiment des capitaux d’origine criminelle.
  • 31 janvier : début du premier trophée Jules-Verne.

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

  • 1er juin : le nombre de chômeurs dépasse 14 % de la population active.
  • 8 juin : assassinat de René Bousquet à son domicile par un déséquilibré mental. Il n'y aura jamais de procès.
  • 22 juin : loi de finance rectificative autorisant le gouvernent à contracter un emprunt d'État visant à financer une partie des dépenses publiques sans augmenter le déficit

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • 17 décembre : Aimé Jacquet est nommé à la tête de l'équipe de France de football.
  • 30 décembre : vote de la loi de finance par le parlement. L'état des finances publiques est alarmant. La dette publique dépasse 50 % du produit intérieur brut (contre 25 % en 1985), le déficit budgétaire représente 360 milliards de francs contre 165 prévus initialement. Le déficit de la sécurité sociale atteint 100 milliards de francs. La récession qui frappe la France provoque une perte sèche de recettes fiscales et l'aggravation du chômage induit une progression accrue des dépenses sociales.

Économie & Société[modifier | modifier le code]

  • L'économie française entre en contraction économique (chute du PIB à court terme) : -1,0 % en volume ; -0,3 % en valeur (par rapport à l'année précédente, INSEE).
  • La récession fait déraper le déficit budgétaire qui atteint son plus haut niveau : - 5,3 % du PIB.
  • Le nombre de chômeurs dépasse le record de 1987 et atteint un taux de 9,4 % (INSEE)
  • 54,6 % du PIB de dépenses publiques.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1993 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1993[modifier | modifier le code]

Autres films sortis en France en 1993[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

Décès en 1993[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]