1757 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
Supplice de Robert-François Damiens pour régicide sur la place de Grève à Paris le 28 mars 1757.
Années :
1754 1755 1756  1757  1758 1759 1760
Décennies :
1720 1730 1740  1750  1760 1770 1780
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l’année 1757 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

  • 2 janvier : prise de Calcutta par les Britanniques[1].
  • 5 janvier : attentat de Damiens contre Louis XV. Le domestique Robert François Damiens frappe Louis XV d’un inoffensif coup de canif pour l’avertir de mieux songer à ses devoirs. Il est écartelé en place de Grève (28 mars). La rumeur, attisée par les jansénistes (Le Paige), dénonce faussement un complot jésuite (Damiens subissait l’influence des magistrats jansénistes). À la suite de l’attentat, le roi, déprimé, fait machine arrière[2]. Un moment sidérés par l’attentat de Damiens, les parlementaires de province affectent derechef de mai à septembre une attitude contestataire vis-à-vis de la fiscalité royale, en solidarité avec leurs collègues parisiens.
Louis XV tenant le sceau en personne pour la première fois le 4 mars 1757.
  • 4 mars : le roi Louis XV tient les sceaux pour la première fois depuis son avènement[6] ; (fin le ).
  • 21 mars : nouvelle loterie au capital de 36 millions de livres[7], bientôt suivie d’une autre, en juin, au capital de 40 millions[8].
  • 28 juin : Bernis est nommé ministre des affaires étrangères (fin en 1758)[10]. Il est chargé d’entamer des négociations avec le Parlement[11].

Le mois de Juillet 1757 est le mois le plus chaud de l'histoire de Paris.[13]

  • 19 décembre : un édit émet deux millions de rentes viagères au principal de 20 millions[18].
  • Décembre : un édit ordonne le rachat par la ville de Paris des taxes sur les boues et lanternes[19] pour 8,6 millions de livres[8].


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Auguste-Henri Dufour, Histoire de la guerre d'Orient, Barba, (présentation en ligne)
  2. Thierry Vareilles, Histoire d'attentats politiques, de l'an 44 av. Jésus-Christ à nos jours, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782747596855, présentation en ligne)
  3. Yves Combeau, Le comte d'Argenson (1696-1764), Ministre de Louis XV, Paris, École des chartes, 1999(ISBN 2-900791-28-6)
  4. Evelyne Lever, Le Crépuscule des rois, Fayard 2013 p. 15
  5. Charles Frostin, Les Pontchartrain, ministres de Louis XIV : Alliances et réseau d'influence sous l'Ancien Régime, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753532113, présentation en ligne)
  6. a b c et d Eudoxe Soulié, Notice du Musée Impérial de Versailles, vol. 1, Charles de Mourgues frères, (présentation en ligne)
  7. L. Dussieux et E. Soullié, Mémoires du duc de Luynes, 1757 - 1758, vol. 16, Paris, Firmin Didot, (présentation en ligne)
  8. a b c et d Mireille Touzery, L’invention de l’impôt sur le revenu : La taille tarifée 1715-1789, Vincennes, Institut de la gestion publique et du développement économique, (ISBN 9782821828506, présentation en ligne)
  9. Abrégé de l'histoire des traités de paix entre les puissances de l'Europe depuis la paix de Westphalie, vol. 1, Bruxelles, Meline, Cans et Cie, (présentation en ligne)
  10. Michel Antoine, Le Conseil du roi sous le règne de Louis XV, Librairie Droz, (ISBN 9782600305419, présentation en ligne)
  11. a b et c Jean-Luc Chartier, Justice, une réforme manquée. Le chancelier Maupeou (1712-1791), Fayard, (ISBN 9782213646640, présentation en ligne)
  12. N. F. Gravier, Histoire de la ville épiscopale et de l’arrondissement de Saint-Dié : département des Vosges,sous le gouvernement théocratique de quatre monastères en opposition avec les ducs de Lorraine et les princes constitutionnels de Salm, Gérard, (présentation en ligne)
  13. Relevés à Paris en Juillet 1757
  14. a et b Jean-Pierre Bois, De la paix des rois à l'ordre des empereurs (1714-1815), Points (ISBN 9782757839782, présentation en ligne)
  15. Antonella Alimento, Réformes fiscales et crises politiques dans la France de Louis XV : de la taille tarifée au cadastre général, Peter Lang, (ISBN 9789052014142, présentation en ligne)
  16. Henri Martin, Histoire de France depuis les temps les plus reculés jusqu'en 1789, vol. 15, Furne, (présentation en ligne)
  17. Véronique Castagnet-Lars, L'éducation au patrimoine: de la recherche scientifique aux pratiques pédagogiques, Presses Univ. Septentrion, (ISBN 9782757404591, présentation en ligne)
  18. a et b Alphonse Jobez, La France sous Louis XV (1715-1774) : Madame de Pompadour de 1757 à 1763, vol. 5, Didier et cie, (présentation en ligne)
  19. Joseph Nicolas Guyot, Répertoire universel et raisonné de jurisprudence civile, criminelle, canonique et béneficiale, vol. 2, Visse, (présentation en ligne)
  20. Charles Du Bus, Paul Chéron, Gazette des beaux-arts, vol. 2, J. Claye, (présentation en ligne)