1660 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1657 1658 1659  1660  1661 1662 1663

Décennies :
1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690
Siècles :
XVIe siècle  XVIIe siècle  XVIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies thématiques :
Architecture Littérature Musique classique Science Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

  • Le généalogiste du roi, Pierre d'Hozier conseille à Fouquet de ne pas invoquer de noble origine, votre maison « n'a pas besoin de ce faux état […] Je ne vous conseille pas d'en faire ni mise ni recette ».

Mars[modifier | modifier le code]

  • Mardi 2 mars : le roi fait son entrée à Marseille[2]. On avait fait une brèche aux murailles, et ce fut par cette ouverture que le roi pénétra dans la ville rebelle.
  • 4 mars : excursion du roi. Mademoiselle : Le roi eut envie d'aller au château d'If ; 37 il y a trois lieues de Marseille. Il falloit être dans un très-petit vaisseau. La reine n'y voulut pas aller; elle me permit d'y suivre le roi. En y abordant, il vint une vague qui nous couvrit tous d'eau. Il faut prendre son temps de sauter contre le rocher, et si on le manque et que l'on perde un moment, on tomberoit dans la mer.
  • 5 mars : lettres patentes modifiant le régime des élections municipales à Marseille, et plaçant la ville pratiquement sous tutelle royale.
  • 8 mars : la cour quitte Marseille pour Aix[2].
  • 12 mars : Par ordre de Louis XIV, les "Petites Écoles" jansénistes sont dispersées[6].
  • 16 mars : la cour part d'Aix pour Avignon.
  • 17 mars : La reine arrive à Apt.
  • 18 mars : « Le 18 de ce mois, la reine, avec laquelle étoit Mademoiselle et la princesse de Conti, arriva en cette ville (Lisle [de Sorgue ?]), et fit l'honneur à la marquise d'Ampus de loger en son château, où elle l'a régalée de tous les fruits les plus rares du pays. » Gazette de Renaudot.
  • 19 mars : entrée du roi à Avignon.
  • 22 mars : Nicolas Fouquet choisit le semaine sainte pour annoncer la réduction des rentes émises pendant la guerre avec l'Espagne. Les protestataires à cette période auront plus de mal à mobiliser.
  • 28 mars : Pâques. Mazarin assiste à la messe avec Cosnac, il lui fait sa confidence sur Jean XXII.

Avril[modifier | modifier le code]


Mai[modifier | modifier le code]

Entrevue de Louis XIV et de Philippe IV dans l'Île des Faisans. On distingue la fille de Philippe IV, future reine de France, derrière lui
  • Samedi 1er mai : la cour reste à Bayonne jusqu'au 5 mai.
  • 2 mai : naissance de Scarlatti.
  • 3 mai : Traité d'Oliva, entre Suède, Pologne et Brandebourg, grâce à la médiation française.
  • 5 mai : Fouquet achète la seigneurie de Cantizac en Séné.
  • 8 mai :
    • arrivée du roi à Saint-Jean-de-Luz;
    • bien qu'il ait combattu la France dans les rangs espagnols, le duc d'York passe à Paris pour voir sa mère, la reine mère. Il loge chez la duchesse de Liancourt à l'hôtel de la Rocheguyon;
    • mariage dans la nouvelle chapelle Saint-Laurent de Vaux, de Gilles Fouquet, dernier frère de Nicolas, avec Anne d'Aumont, fille de César, marquis d'Aumont, gouverneur de Touraine.
  • 9 mai : le roi se rend sur l'île des Faisans où a lieu la conférence avec l'Espagne. Bossuet : « Île pacifique, où se doivent terminer les différends de deux grands empires, à qui tu sers de limites; île éternellement mémorable par les conférences des deux grands ministres, etc. » (Oration funèbre de Marie-Thérèse.)
  • 10 mai : César, marquis d'Aumont, gouverneur de Touraine accorde la survivance de ce gouvernement à Gilles Fouquet, dernier frère de Nicolas, marié avec Anne d'Aumont, fille du gouverneur. Gilles Fouquet, personnage pusillanime, sera méprisé par sa femme qui se séparera de lui. La dot de 240 000 livres accordées par Fouquet paiera juste les dettes de la famille d'Aumont.
  • 11 mai : arrivée de Philippe V d'Espagne à Saint-Sébastien.
  • 11 mai : Charles II est proclamé roi d'Angleterre.
  • 12 mai - 22 mai : Bossuet prêche la retraite préparatoire à l'ordination de la Trinité à Saint-Lazare.
  • 29 mai : Charles II entre dans Londres.


  • Mai-septembre : séjour de Blaise Pascal chez les Périer, au château de Bien-Assis près de Clermont. L'état de Pascal s'améliore.

Juin[modifier | modifier le code]

  • Jeudi 3 juin :
    • Mademoiselle curation du roi, que M. de Fréjus lui avoit apportée, à un prêtre qui la lut ; ensuite il lut les dispenses du pape; après on les maria.18 Le roi fut toujours entre l'infante et don Louis. Quand il fallut dire oui, l'infante fit la révérence au roi son père, qui apparemment lui permit. Il remua les lèvres si gravement que je ne le vis pas, quoique je fusse fort près et à l'endroit où j'eusse pu mieux voir." Luis de Haro, premier ministre espagnol représente Louis XIV, C'est Ondedei qui a porté la procuration;
    • un point de préséance oppose les ducs et les évêques. Mazarin décide que tout le monde sera debout. Le maréchal de Villeroy dit à Mazarin qu'il aurait fait lever de force un évêque s'il en avait trouvé un assis. Cosnac : A tel évêque ce maréchal se seroit adressé qu'on peut dire que de sa vie il n'eût vu une occasion si chaude.
  • 4 juin : Anne d'Autriche retrouve son frère le roi d'Espagne.
  • 5 juin : Traité de Copenhague, second acte de la « paix du Nord » entre la Suède et le Danemark.
  • 6 juin : départ du roi, de la reine, de Mlle, du prince de Conti, de Mme de Noailles pour la conférence avec les Espagnols.
  • 9 juin :
  • 15 juin : la cour part de Saint-Jean-de-Luz.
  • 20 juin : Bussy va voir Mme de Monglas à Lyon. Il y fait amitié avec Mme de La Baume. Voyage situé par l'édition chez Folio de l'Histoire amoureuse des Gaules dans les jours qui suivent le 20 juin.
  • 21 juin : tremblement de terre de Bordeaux ressenti aussi à Rochefort où était la cour.
  • 22 juin : mariage de Marguerite de Beauharnais fille de Mme de Miramion avec Guillaume de Nesmond, sieur de Comberon, conseiller au Parlement et futur Président à mortier. Il meurt en 1693, avant sa belle-mère.
  • 23 juin : la cour arrive à Bordeaux.
  • 27 juin : le roi se sépare de la cour pour visiter Brouage.

Juillet[modifier | modifier le code]

  • Début juillet : dans l'oisiveté de la campagne, Bussy rédige pour se distraire la double histoire de Mme d'Olonne et de Mme de Châtillon.


Août[modifier | modifier le code]

26 août : Entrée solennelle du couple royal dans Paris.
  • Vendredi 6 août : mort de Vélasquez.
  • 26 août : entrée solennelle du couple royal (de la nouvelle reine) dans Paris[9]. Grande fête sur une place aménagée spécialement à l'est du faubourg Saint-Antoine pour l'entrée de Louis XIV et de son épouse, Marie-Thérèse, la place du Trône (aujourd'hui de la Nation).

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]


  • À l'automne, Retz se rend à Hambourg et demande à la reine Christine de Suède d'intercéder en sa faveur.
  • Arrêt du conseil retranche un tiers des revenus des domaines, bois, parisis, octrois, aides, fermes et droits aliénés.
  • Fouquet achète à un négociant français d'Amsterdam nommé Grippon quatre vaisseaux de guerre très rapides pour Belle-Isle.

Novembre[modifier | modifier le code]


  • Constitution de la Royal Society.
  • Blaise Pascal, Trois discours sur la condition des grands.
  • Retz passe en Angleterre et sollicite le même service du roi Charles II, qui se contente de lui donner de l'argent.

Décembre[modifier | modifier le code]

  • Vendredi 3 décembre : mort du sculpteur Jacques Sarrazin.
  • 4 décembre : baptême du compositeur André Campra.
  • 7 décembre : Argenson : "Dans l'assemblée du 7e de décembre, on eut avis que (Cet arrêt fut rendu le 13 décembre 1660; nous le donnons à la fin de cet ouvrage.) le Parlement avoit donné un arrêt par ordre de la Cour, portant défense à toutes personnes de faire aucune assemblée sous quelque prétexte que ce fût, et on a su depuis que M. de Lamoignon, premier, Président, qui connaissoit assez la Compagnie puisqu'il en était des plus anciens confrères y avoit apporté tous les adoucissements qu'il se pouvoît; cependant il fut résolu dans l’assemblée que l'on obéiroit à cette défense, que pour cet effet les anciens ne s'assembleroient plus, que les seuls officiers se verroient sans registre et sans forme d'assemblée, qu'ils garderoient même le secret de ce qu'ils trouveroient.à propos à l'égard des particuliers, et qu'entre eux ils pourvoiroient à toutes choses. Selon que Dieu le leur inspireroit pour sa gloire et pour le rétablissement de la Compagnie."
  • 13 décembre : Louis XIV annonce au Parlement sa décision d'éradiquer le Jansénisme. Un arrêté du Parlement rendu à la demande de Mazarin interdit les réunions non autorisées qui se font sous le voile de la piété et de la dévotion. La Cie du Saint-Sacrement entre dans la clandestinité. Mazarin de son côté a convoqué les président de l'assemblée du clergé de 1660 pour les inviter à sévir.
  • 28 décembre : Bossuet prononce le Panégyrique de saint François de Sales, à la Visitation, à Paris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Muchembled, Michel Cassan, Les XVIe et XVIIe siècles, Éditions Bréal,‎ 1995 (ISBN 9782853947305, présentation en ligne)
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Jean Pierre Papon, Histoire Générale De Provence, vol. 4, Moutard,‎ 1786 (présentation en ligne)
  3. Joel Cornette : Absolutisme et Lumières (1652-1783) ISBN 978-2-01-146165-0
  4. (Lettre à Spon, 22 juin 1660.)
  5. Jacques Bénigne Bossuet, Louis François de Bausset, Œuvres complètes de Bossuet : précédées de son histoire par le cardinal de Bausset et de divers éloges, vol. 7, Guerin,‎ 1870 (présentation en ligne)
  6. Joël Cornette Absolutisme et Lumières (1652-1783) ( ISBN 9782011461650 )
  7. Andrew Michael Ramsay, Histoire du Vicomte de Turenne, Maréchal Général des Armées du Roy, vol. 2, chez la veuve Mazieres & J. B. Garnier,‎ 1735 (présentation en ligne)
  8. Charles Giraud, Le traité d'Utrecht, Plon frères,‎ 1847 (présentation en ligne)
  9. a et b Henry Méchoulan, L'État classique : Regards sur la pensée politique de la France dans le second XVIIe siècle, Vrin,‎ 1996 (ISBN 9782711612758, présentation en ligne)
  10. a et b Blaise Pascal, Les provinciales : ou les lettres écrites par Louis de Montalte, Paris, Lefèvre,‎ 1844 (présentation en ligne)
  11. Voy. sur madame d'Armagnac les Mémoires de Saint-Simon (t. VI., p. 146 et suiv., éd. Hachette in-8).