1983 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chronologie de la France

Événements de l'année 1983 en France.

Évènements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • 1er mars : commercialisation du premier compact-disc en France.
  • 6-13 mars : élections municipales : succès des partis de l’opposition. La gauche perd une trentaine de ville de plus de 30 000 habitants. À Paris, les listes liées à Jacques Chirac l’emportent dans vingt arrondissements.
  • 21 mars : dévaluation du franc de 2,5 %.
  • 23 mars : gouvernement Pierre Mauroy (3).
  • 25 mars : Après l'échec de la politique économique du gouvernement Mauroy (relance keynésienne), à la suite du second choc pétrolier, la France adopte un plan de rigueur, qui consacre la conversion des socialistes au libéralisme. La France connait alors une période de Stagflation (14 % d'inflation et 1,3 % de croissance de PIB). Afin de remédier aux déséquilibres engendrés par le déficit de la balance des paiements (déficit à 3,3 % du PIB), le gouvernement Mauroy mène une politique de désinflation compétitive (hausse des prix fixée à 5 %). Un alourdissement de la pression fiscale est décidé et un net freinage de la dépense publique est mis en œuvre.
    • Hausse de la fiscalité de 68 milliards de francs (2 % du PIB).
      • Instauration d'un prélèvement de 1 % (dit "Delors") sur l'ensemble des revenus des ménages (capital, remplacement).
      • Création d'une taxe supplémentaire de 15 % sur le tabac et les alcools
      • Hausse de 10 % la taxe intérieure sur les produits pétroliers
      • Hausse de 10 % de la TVA
      • Création d'une nouvelle tranche de 65 % sur le revenu
      • Majoration de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune.
    • Coupe de 45 milliards de francs dans les dépenses de l'État.
      • Gel des embauches de fonctionnaires
      • Revalorisation salariale inférieure à l'inflation
      • Blocage des dépenses de santé
      • Diminution de la couverture et la durée de l'indemnisation du chômage
    • Contrôle des changes pour limiter la fuite des capitaux.
    • Instauration d'un emprunt obligatoire de 10 milliards de francs pour les contribuables gagnant plus de 5 000 francs mensuels.
    • Parallèlement, le gouvernement fixe de nouveaux objectifs pour le budget : baisse d'1 point des prélèvements obligatoires, stabilisation du déficit à 3 % du PIB, Progression des dépenses inférieure à l'inflation, réduction de l'inflation à 5 %.

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

  • 24 mai : manifestation d'étudiants contre les projets de réforme de l'enseignement supérieur.

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • 3 décembre : arrivée à Paris d'une grande marche contre le racisme (60 000 personnes), banalisation du terme de « Beur » pour décrire la seconde génération maghrébine.
  • 31 décembre : attentat revendiqué par Carlos dans le TGV Paris - Marseille : 5 morts.

Économie & Société[modifier | modifier le code]

  • Le nombre de chômeurs dépasse les 2 millions en France. 7,1 % de la population active est sans emploi.
  • 138 milliards de francs de déficit budgétaire (- 3,3 % du PIB), ce qui oblige le gouvernement à appliquer un plan de rigueur. Les prélèvements obligatoires atteignent 45 % du PIB, un record historique.
  • Les Français, soumis au plan de rigueur qui leur interdit de sortir de l'argent du pays, sont obligés de passer leurs vacances en France. Chaque français adulte a seulement le droit de changer 1 500 francs en devises étrangères pour toute l'année fiscale; d'autre part leur carte de crédit est bloquée hors de France, les transferts financiers doivent être justifiés et sont aussi limités à 1 500 francs par trimestre. Ce dernier commentaire peut toutefois être nuancé, nombre de voyages à l'étranger ont été maintenus, notamment au sein de la classe moyenne et estudiantine à cette époque. Les mesures limitatives d'exportation d'argent ont plutôt servi de communication gouvernementale, c'est l'époque où il parait important de montrer que les riches n'échappent pas à la rigueur.
  • L'inflation diminue à 9,8 %, passant sous la barre des 10 %, une première depuis 1978.
  • Chute historique de la consommation des ménages : + 0,4 % sur un an.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1983 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1983[modifier | modifier le code]

  • x

Autres films sortis en France en 1983[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Naissances en 1983[modifier | modifier le code]

Décès en 1983[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]