1949 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1946 1947 1948  1949  1950 1951 1952
Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1949 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

  • 1 US dollar = 3,95 francs français (soit 0,624 francs 1999).
  • 20 % de prélèvements obligatoires.
  • 1er janvier : vote de la loi sur les dépenses budgétaires : 1250 milliards de dépenses militaires et civiles, 615 milliards de dépenses d'investissements. L'administration fiscale (DGI) s'aperçoit que les recettes exceptionnelles votées le 31 décembre ne rapporte que 110 milliards au lieu des 140 fixée par la loi des Maxima.
  • 6 janvier : création du CNI (Centre National des Indépendants) par Roger Duchet, qui en sera le Président, René Coty et Jean Boivin-Champeaux.
  • 24 janvier : début du procès Kravtchenko[1].
  • 3 février : le gouvernement lance un grand emprunt industriel pour financer les investissements publics au taux de 5 %.
  • Parallèlement, un nouveau plan d’austérité budgétaire est voté pour restaurer les comptes publics :
    • Hausse fiscale de 180 milliards de francs (surtaxe sur l'essence, le tabac et l'alcool), les recettes passant de 65 à 77 % des dépenses publiques. Les Prélèvements Obligatoires représentent 17 % de la richesse nationale.
    • Poursuite de la réforme de libéralisation des activités commerciales et des prix.
    • Nouvelles hausses des tarifs des entreprises publics (transport, énergie...) pour rétablir leur situation financière.
  • 20 et 27 mars : élections cantonales.
  • 9 avril : la vaccination contre la tuberculose devient obligatoire.
  • 27 avril : dévaluation de 17 % du franc[1].
  • 7 mai : déclaration dans le journal Le Monde du ministre des finances Maurice Petsche. Il y fait part de sa volonté de « continuer dans la voie du réalisme, neutraliser toutes les menaces de rechute, assurer définitivement la stabilisation et le retour à des conditions économiques normales ».
  • 27 juillet : ratification du pacte Atlantique par l’Assemblée nationale.
  • 4 août : décret réorganisant en profondeur l'assurance-crédit qui réaffecte les ressources de la Compagnie française d'assurance vers le commerce extérieur et la commission des garanties pour la consommation des ménages (logement, véhicule, électroménager...).
  • 6 octobre : chute du Gouvernement Henri Queuille (1)[1].
  • 14 octobre : locomotive CC 7101 qui relie en deux heures Tours à Paris.
  • 25 octobre : L'accroissement de la violence des gangs de malfaiteurs qui profite de l'affaiblissement marqué de l'Etat depuis la guerre oblige la police judiciaire à s'adapter au plus vite. Une circulaire du ministère de la justice porte création dans chaque Service régionale de la police judiciaire d'un groupe de répression du banditisme (GRB) plus spécialement chargé de lutter contre les malfaiteurs motorisés (tel le « Gang des Tractions Avant ») auteurs de multiples vols à main armée.
  • 27 octobre : début du Gouvernement Georges Bidault (2)[1].
  • 28 octobre : le boxeur Marcel Cerdan est tué dans l’accident du vol Paris-New York Air France[2].
  • Novembre : premières discussions avec l'Italie et le Benelux sur la future libéralisation des échanges intra-européen.
  • 8 novembre : le traité franco-khmer abolit formellement le protectorat et reconnaît l'indépendance du Cambodge dans le cadre de l'Union française.
  • 30 novembre : le haut-commissariat au Ravitaillement est supprimé. Suppression des tickets de rationnement. C’est la fin de neuf années de restrictions[1].
  • 230 milliards de francs d'excédent au budget.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1949 en littérature.

Naissances en France

24 avril : Véronique Sanson, auteure-compositrice-interprète, pianiste française.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1949[modifier | modifier le code]

Autres films sortis en France en 1949[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Serge Berstein, Pierre Milza, Histoire de la France au XXe siècle : 1945-1958, Éditions Complexe, (ISBN 9782870277607, présentation en ligne)
  2. Dominique Grimault, Patrick Mahe, Piaf-Cerdan : un hymne à l'amour, Robert Laffont/bouquins/segher, (ISBN 9782221140116, présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]