Régiment de Béarn (1762)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Régiment de Rambures)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiment de Béarn (homonymie).

Régiment de Béarn
Image illustrative de l’article Régiment de Béarn (1762)
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Béarn

Création 1595
Dissolution 1796
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Béarn est un régiment d’infanterie du Royaume de France devenu sous la Révolution le 15e régiment d'infanterie de ligne.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • 9 octobre 1595 : Jean de Montluc de Balagny, ✝ 1603
  • 1603 : Damien de Montluc de Balagny.
  • 11 avril 1612 : Charles, marquis de Rambures. Maréchal de camp le 19 mars 1625, ✝ 18 janvier 1633.
  • 25 mai 1627 : Jean de Rambures, fils du précédent. Maréchal de camp le 3 octobre 1634, ✝ 10 septembre 1637.
  • 17 mars 1633 : François, marquis de Rambures, fils de Charles de Rambures.
  • 14 juin 1642 : René, marquis de Rambures. Maréchal de camp le 16 septembre 1651. ✝ mars 1656.
  • 10 avril 1656 : Charles, marquis de Rambures, fils de Charles de Rambures. Brigadier le 27 mars 1668.
  • 1671 : Louis Alexandre, marquis de Rambures, petit-fils de Charles de Rambures. ✝ le 29 juillet 1676, à l’âge de 18 ans.
  • 4 août 1676 : Antoine de Pas, marquis de Feuquières. Auparavant colonel d’un régiment de cavalerie et du régiment Royal-La Marine. Brigadier le 15 mars 1688, maréchal de camp le 20 janvier 1689, et lieutenant général des armées du roi le 30 mars 1693.
  • 20 janvier 1689 : Jules de Pas, marquis de Feuquières.
  • 27 avril 1700 : Louis Thomas du Bois de Fiennes, marquis de Leuville. Brigadier le 19 juin 1708, maréchal de camp le 8 mars 1718, lieutenant général des armées du roi le 22 décembre 1731.
  • 15 mars 1718 : Louis François Armand du Plessis, duc de Richelieu. Brigadier le 20 février 1734, maréchal de camp le 1er mai 1738, lieutenant général des armées du roi le 2 mai 1744, maréchal de France le 11 octobre 1748.
  • 24 février 1738 : Louis-Marie-Bretagne Dominique, duc de Rohan-Chabot. Brigadier d'infanterie le 20 février 1743.
  • 1er janvier 1745 : Louis des Balbes de Berton, marquis de Crillon. Brigadier le 1er mai 1745, maréchal de camp le 2 octobre 1746, et lieutenant général le 1er mai 1758.
  • 19 octobre 1746 : Philippe Antoine Gabriel Victor Charles, marquis de La Tour du Pin de La Charce. Brigadier le 22 juillet 1758, et maréchal de camp le 20 février 1761.
  • 20 février 1761 : René Gabriel, comte de Boisgelin. Le comte de Boisgelin était précédemment colonel de Saintonge. Il fut fait brigadier le 25 juillet 1762.
  • 30 novembre 1764 : Anne Louis du Quingo, marquis de Crénolle. Brigadier le 3 janvier 1770 et maréchal de camp le 1er mars 1780.
  • 13 avril 1780 : Louis François Jules Jeannot, marquis de Bartillat. Brigadier le 5 décembre 1781, et celui de maréchal de camp le 9 mars 1788.
  • 1er mars 1788 : Gilles Dominique Jean Marie, vicomte de Boisgelin de Kerdu. Maréchal de camp le 30 juin 1791.
  • 25 juillet 1791 : Michel Ange Boniface Marie, comte de Castellane.
  • 7 novembre 1791 : Jean Charles de Myon.
  • 7 mars 1792 : Marie Louis de Varennes. Général de brigade le 15 mai 1793.
  • 1793 : Daurière.
  • 1796 : Faure.

Historique des garnisons, combats et batailles du régiment[modifier | modifier le code]

Régiment de Rambures

Le régiment de Rambures participe en 1621 aux sièges de Saint-Jean-d’Angély et de Montauban, ces villes étant du parti de la révolte protestante consécutive à la décision de Louis XIII de réunir le Béarn et la Basse-Navarre à la couronne, et de restituer les biens confisqués à l’Église catholique.

15e régiment d’infanterie de ligne

Le 15e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792, 1793 et 1794 à l’armée du Nord

Quartiers[modifier | modifier le code]

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

9 drapeaux à 3 par bataillon, dont un blanc Colonel, et 8 d’Ordonnance, « jaunes & violets par opposition, & croix blanches »[2].

Habillement[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Histoire de l'expédition des Français à Saint-Domingue", par Antoine M. Métral [1]
  2. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]