Régiment Royal-Cantabres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Régiment Royal-Cantabres
Création 1745
Dissolution 1762
Pays Navarre
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment Royal-Cantabres est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1745.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Uniforme du régiment des volontaires cantabres.
  • 15 décembre 1745 : création du régiment des volontaires cantabres
  • 1er régiment 1747 : renommé régiment Royal-Cantabres
  • 1er août 1749 : supprimé, son effectif formant quatre compagnies indépendantes appelées compagnies des Cantabres volontaires
  • 8 juillet 1757 : reformation du régiment Royal-Cantabres à partir des compagnies des Cantabres volontaires
  • 25 novembre 1762 : licencié, ses grenadiers étant incorporés dans le régiment des Grenadiers de France

Équipement[modifier | modifier le code]

Armement[modifier | modifier le code]

  • 1er juillet 1747 : suivi de 2 canons à la suédoise et d’un chariot de munitions

Habillement[modifier | modifier le code]

Habit bleu céleste, avec parements cramoisis, doublure en serge garance, agréments de laine blanche sur le devant, boutons d’étain ; veste, culotte et guêtres blanches ; écharpe cramoisie à gants blancs, béret en laine bleu céleste.

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • en 1760 : M. de Luppé, colonel lieutenant

Composition[modifier | modifier le code]

  • 15 décembre 1745 : un bataillon de 10 compagnies de 50 hommes ; les officiers doivent être d’au-delà de l’Adour et du comté d’Armagnac
  • 1er juillet 1747 : porté à 1604 hommes dont 300 à cheval :
    • 2 compagnies de 50 grenadiers et 16 compagnies de 75 fusiliers formant 2 bataillons
    • 6 compagnies de 50 hussards formant 2 escadrons
  • 8 septembre 1748 : les 6 compagnies de hussards sont réduits à 4 compagnies de 25 hommes
  • 1er décembre 1748 : réduit à 500 hommes :
    • une compagnie de 50 grenadiers
    • 8 compagnies de 50 fusiliers
    • 2 compagnies de 25 hussards
  • 1er août 1749 : 4 compagnies indépendantes de 2 officiers et 40 fusiliers
  • 19 octobre 1756 : réunion des quatre compagnies en corps
  • 8 juillet 1757 : un bataillon de 8 compagnies de 4 officiers et 75 hommes
  • 27 septembre 1760 : un bataillon de 9 compagnies :
    • une compagnie de 3 officiers et 45 grenadiers
    • 8 compagnies de 3 officiers et 80 fusiliers

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire de l’infanterie en France, par le lieutenant-colonel Belhomme, tome 3, Imprimerie militaire Henri Charles-Lavauzelle