Régiment de La Tour d'Auvergne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Régiment de La Tour d’Auvergne
Image illustrative de l’article Régiment de La Tour d'Auvergne
Drapeau d’Ordonnance du régiment de La Tour d’Auvergne

Création 1691
Dissolution 1749
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiment de Montboissier et régiment de Noailles.

Le régiment de La Tour d’Auvergne est un régiment d’infanterie du Royaume de France datant de 1745 ; la formation dont il est issu est le régiment de Noailles créé en 1691. Il est réformé en 1749.

Lignage[modifier | modifier le code]

  • 31 octobre 1691 : création du régiment de Noailles
  • 1704 : renommé régiment de Beaufermes
  • 1708 : renommé régiment de Brichambault
  • 1719 : renommé régiment de Montfort
  • 1721 : renommé régiment de Picquigny
  • 1733 : renommé régiment de Rosnyvinen
  • 1743 : renommé régiment de Montboissier
  • 1745 : renommé régiment de La Tour d’Auvergne
  • 18 février 1749 : réformé par incorporation des grenadiers au régiment des Grenadiers de France et du reste au régiment de Nice

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

3 drapeaux, dont 1 blanc Colonel et 2 d’Ordonnance « jaune & bleus, rayez en travers dans les 4 quarrez, & croix blanches »[1].

Habillement[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • 31 octobre 1691 : Anne Jules de Noailles, duc de Noailles, brigadier de cavalerie le 13 février 1674, maréchal de camp le 25 février 1677, lieutenant général le 25 juin 1682, maréchal de France par état du 27 mars 1693, † 2 octobre 1708
  • 1702 : comte de Noailles, † 1704
  • 1704 : comte de Beaufermes, frère du précédent
  • 1er décembre 1708 : Joseph Perrin-Brichambault, brigadier le 29 mars 1710, maréchal de camp le 1er février 1719
  • 6 mars 1719 : Paul, comte de Montfort, † 21 janvier 1788
  • 6 décembre 1721 : Charles François, comte puis duc de Picquigny, † 14 juillet 1731
  • 17 juillet 1731 : Louis Auguste d’Albert d’Ailly, duc de Chaulnes, père du précédent, brigadier de cavalerie le 10 février 1704, maréchal de camp le 19 juin 1708, lieutenant général le 8 mars 1718, maréchal de France le 11 février 1741, † 9 novembre 1744
  • 15 mai 1733 : Joachim Amaury Gaston, marquis de Rosnyvinen, brigadier le 1er novembre 1737, maréchal de camp le 20 février 1743, † 6 décembre 1743
  • 6 mars 1743 : Charles Henri Philippe, chevalier puis vicomte de Montboissier, brigadier le 27 octobre 1747, † 24 février 1751
  • 1er décembre 1745 : comte de La Tour d’Auvergne, † 1746
  •  12 août 1746 : Nicolas François Jules, chevalier puis comte de La Tour d’Auvergne, frère du précédent, brigadier le 15 octobre 1758, déclaré maréchal de camp en novembre 1761 par brevet expédié le 20 février

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Quartiers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1739
  2. Lieutenant général de Vault, « Mémoires militaires relatifs à la guerre d'Espagne sous Louis XIV », tome 1, 1835, p. 436.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lieutenant général de Vault, Mémoires militaires relatifs à la guerre d'Espagne sous Louis XIV, vol. 1, Imprimerie Royale (Paris), , 910 p. (lire en ligne).
  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 3, 7 et 8, Paris 1761, 1764 et 1778

Liens externes[modifier | modifier le code]