Régiment d'Orléans cavalerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Régiment d’Orléans cavalerie
Image illustrative de l’article Régiment d'Orléans cavalerie
Étendard du régiment d’Orléans cavalerie, revers

Création 1670
Dissolution 1814
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle cavalerie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiment d'Orléans.

Le régiment d’Orléans cavalerie est un régiment de cavalerie du Royaume de France, de la République française et du Premier Empire, créé en 1670.

Lignage[modifier | modifier le code]

  • 1670 : création du régiment d’Orléans cavalerie
  • 1er décembre 1761 : renforcé par incorporation du régiment de Crussol cavalerie[1]
  • 1er janvier 1791 : renommé 13e régiment de cavalerie
  • 24 septembre 1803 : renommé 22e régiment de dragons
  • 14 mai 1814 : licencié par incorporation des 1er et 2e escadrons à Pontivy dans les 3e et 5e régiments de dragons, des 3e et 4e escadrons à Lyon dans les 13e et 18e régiments de dragons

Équipement[modifier | modifier le code]

Étendards[modifier | modifier le code]

6 étendards de « soye rouge, Soleil au milieu, les armes d’Orléans, & fleurs de lys brodées d’or aux coins, & frangez d’or »[2].

Habillement[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • 1670 : N., commandeur de Valençay
  • 1672 : N., chevalier de La Rochefoucauld
  • 1er mars 1673 : Nicolas Auguste de La Baume, chevalier de Montrevel puis marquis de Montrevel puis maréchal de Montrevel, brigadier le 25 février 1677, maréchal de camp le 24 août 1688, lieutenant général des armées du roi le 30 mars 1693, maréchal de France le 14 janvier 1703, † 11 octobre 1716
  • 29 août 1675 : Louis du Fossé de La Mothe, comte de Watteville
  • mai 1690 : N., comte de Saulx-Tavannes
  • 1er mai 1693 : Jacques Joseph Vipart, marquis de Silly, brigadier le 29 janvier 1702, maréchal de camp le 26 octobre 1704, lieutenant général des armées du roi le 8 mars 1718, † 19 novembre 1727
  • 25 décembre 1704 : Nicolas Louis Grostête de Jouy
  • 6 mars 1719 : Henri François, comte de Ségur
  • 10 mars 1734 : Louis Robert Malet de Valsemé, marquis de Valsemé puis comte de Graville en mai 1730, brigadier le 18 octobre 1734, maréchal de camp le 20 février 1743, lieutenant général des armées du roi le 1er janvier 1748
  • 20 février 1743 : N. de Rohan, comte de Montauban
  • 3 mars 1747[3] : Louis de Drummond, comte de Melfort, brigadier le 1er mai 1758, maréchal de camp le 20 février 1761 & lieutenant-général des armées du roi en 1780.
  • 10 avril 1752 : Louis Gabriel de Conflans d’Armentières, comte de Conflans, brigadier le 20 février 1761, maréchal de camp le 25 juillet 1762
  • 27 avril 1761 : Jacques, marquis de Noë
  • 21 mai 1766 : Charles Georges, marquis de Clermont-Gallerande
  • 1er janvier 1784 : Augustin Jean Louis Antoine, comte de Barbançon
  • 25 juillet 1791 : Hyacinthe Vincent Marie de Kérisquet de Gibon
  • 23 mars 1792 : Pierre Lavaux Saint-Étienne Lalande
  • 27 mai 1792 : Barthélemy de Bassignac d’Anglars
  • 12 juillet 1792 : Charles Antoine Christophe Guerpel
  • 19 décembre 1792 : Antoine Raymond Faral
  • 1er mai 1794 : Jean Aubry
  • 2 avril 1797 : André Balmont
  • 6 juillet 1800  : N. Béclerc
  • 3 décembre 1802 : Jean-Auguste Carrié
  • 5 avril 1807 : N. Frossard
  • 28 décembre 1809 : N. Blancheville
  • 29 juin 1810 : Félix Rozat
  • 25 novembre 1813 : N. Chaillot
  • 1814 : Charles Adam

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

11 mai 1745: bataille de Fontenoy

Quartiers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ordonnance du 1er décembre 1761, État militaire de France pour l’année 1762, p. 380.
  2. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1739
  3. M. de Saint-Allais, Nobiliaire universel de France ou Recueil général des généalogies historiques des Maisons nobles de ce Royaume, tome 19, p. 82.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis novembre 1737 jusqu’en décembre 1738, Lemau de la Jaisse, Paris 1739
  • État militaire de France pour l’année 1762, par MM. Montandre-Longchamps, chevalier de Montandre, et de Roussel, cinquième édition, chez Guyllin, Paris 1762
  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 3, 5 et 7, Paris 1761, 1762 et 1764

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]