Régiment de Bulkeley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Régiment de Bulkeley
Image illustrative de l’article Régiment de Bulkeley
drapeau d’Ordonnance du régiment de Bulkeley

Création 1690
Dissolution 1775 (réformé)
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiment de Lée et Bulkeley.

Le régiment de Bulkeley est un régiment d’infanterie irlandais du Royaume de France créé en 1690.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 18 juin 1690 : création du régiment de Montcassel
  • 28 juillet 1694 : renommé régiment de Lée
  • 16 septembre 1733 : renommé régiment de Bulkeley
  • 21 décembre 1762 : renforcé par incorporation du régiment Royal-Écossais
  • 26 avril 1775 : réformé par incorporation au régiment de Dillon

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeau d’Ordonnance et Colonel[modifier | modifier le code]

Habillement[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce régiment a été constitué à la suite de la bataille de la Boyne (1690) et du traité de Limerick (1691) autorisant les opposants irlandais à émigrer au service du roi de France. Il est incorporé dans la Brigade irlandaise.

Durant l'été et l'automne 1727, le régiment est en garnison à Marsal où il est décimé par une épidémie. Le chirurgien-major de l'hôpital militaire de la place fait état de 31 morts pour les seuls mois de septembre et d'octobre 1727[1].

Une partie du régiment était en Amérique durant la guerre de Sept Ans. Ils furent vus aux différentes batailles, du Fort William Henry en passant par Carillon jusqu'à la défaite de Québec, mais semble-t-il sans leur drapeaux. Ils étaient reconnaissables par leurs uniformes rouges (comme les Anglais) à parement vert, ce qui terrorisaient les britanniques, qui savaient que face aux Irlandais, ils paieraient cher leurs ignominies et cruautés en terre d'Irlande. Les Irlandais disent que Montcalm aurait gagné la bataille de Québec, s'ils avaient eu le temps de sortir de la ville, chasser les Anglais !!! Cela pour dire la vaillance qui animait cette Brigade Irlandaise qui criait en chargeant les « godons » : Souvenez vous de Limerick et de la perfidie des saxons « Cuimhnigh ar Luimneach »

Combats et batailles[modifier | modifier le code]

Entré en 1692 au service de la France

Commandement[modifier | modifier le code]

  • 18 juin 1690 : comte de Montcassel[2]
  • 28 juillet 1694 : André de Lée[3]
  • 26 septembre 1704 : N. de Lée, fils du précédent
  • 13 décembre 1720 : André de Lée (reprend le régiment à la mort de son fils)
  • 16 septembre 1733 : colonel François de Bulkeley
  • 7 mars 1754 : colonel Henri de Bulkeley, fils du précédent

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Medic@ - Résultats — BIU Santé, Paris », sur www.biusante.parisdescartes.fr (consulté le 6 janvier 2019)
  2. M. Pinard, Chronologie historique-militaire tome quatrième, contenant les lieutenants généraux des armées du Roi depuis la création de cette charge en 1621 jusqu’au règne de Louis XV en 1715, p. 348
  3. M. Pinard, Chronologie historique-militaire tome quatrième, contenant les lieutenants généraux des armées du Roi depuis la création de cette charge en 1621 jusqu’au règne de Louis XV en 1715, p. 598

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]