Régiment d'Alsace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Régiment d’Alsace
Image illustrative de l’article Régiment d'Alsace
Drapeau d’Ordonnance du régiment d’Alsace

Création 1656
Dissolution 1791.
Pays Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment d’Alsace est un régiment d’infanterie allemand du Royaume de France créé en 1656.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Sa date de création est incertaine. Selon Louis Susane, il est peut-être issu des troupes allemandes amenées en Alsace par Bernard de Saxe-Weimar pendant la guerre de Trente Ans et passées au service de la France après sa mort en 1639. Bien que l'Alsace soit devenue une province du roi de France aux traités de Westphalie, le régiment d'Alsace a toujours gardé le statut et la solde d'un régiment étranger[1].

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

24 drapeaux, à 12 par bataillon, dont un blanc Colonel, et 23 d’Ordonnance, « verts & bruns par opposition, & croix blanches »[4].

Habillement[modifier | modifier le code]

Officier du régiment d’Alsace en 1770.

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

Christian III de Deux-Ponts-Birkenfeld, colonel propriétaire du régiment d’Alsace en 1696.
  •  : Guillaume, comte de Nassau-Saarbruck
  •  : Chrétien II de Bavière, prince de Birkenfeld, †
  •  : Chrétien III de Bavière, prince de Birkenfeld, † 1735
  •  : Frédéric de Bavière, prince des Deux-Ponts, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , † 1767
  •  : Charles Auguste de Bavière, prince de Deux-Ponts, †
  •  : Maximilien Joseph de Bavière, prince de Deux-Ponts, neveu du précédent, †
  •  : Christian Louis, baron de Wurmser
  •  : Just Emilius de Pagenstecher
  •  : Jean Jacob, baron de Coehorn
  •  : Marie Eugène François Hermann, comte de Hinnisdall de Fumal
  •  : Louis Eberhard, baron de Esbecke
  •  : François Joseph de Newinger
  •  : Charles Louis de Fladen

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Le 1er bataillon du 53e régiment d’infanterie de ligne a fait les guerres de 1792 à 1793 à l’armée des Pyrénées-Orientales ; le 2e bataillon, embarqué pour Cayenne le .

Quartiers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 374-376.
  2. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 375.
  3. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 376.
  4. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739
  5. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 376.
  6. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 377-378.
  7. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 379.
  8. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 379.
  9. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 379.
  10. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 379-380.
  11. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 380-382.
  12. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 382-383.
  13. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 383-384.
  14. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 384-385.
  15. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 385-389.
  16. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 389-393.
  17. Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, 1851, p. 393-394.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tome 5, Paris 1762
  • Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, vol. 5, Paris, (lire en ligne), p. 373-396.

Article connexe[modifier | modifier le code]