Régiment Royal-Cravates cavalerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Régiment Royal-Cravates cavalerie
Image illustrative de l’article Régiment Royal-Cravates cavalerie
Étendard du régiment Royal-Cravates après 1739, avers

Création 1667
Dissolution 1815
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle cavalerie

Le régiment Royal-Cravates cavalerie[note 1] est un régiment de cavalerie du Royaume de France, puis de la République française et du Premier Empire, formé en 1667 avec les débris de régiments croates[note 2] au service de la France.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Équipement[modifier | modifier le code]

Étendards[modifier | modifier le code]

6 étendards « de ſoye bleue, Soleil au milieu, et 4 fleurs de lys aux coins, brodées & frangées d’or »[2].

Habillement[modifier | modifier le code]

Colonel du 10e régiment de cuirassiers, illustration de La Grande Armée de 1812, de Carle Vernet.

Historique[modifier | modifier le code]

Mestres de camp-lieutenants et colonels[modifier | modifier le code]

  •  : Louis Victor de Rochechouart, comte de Vivonne, maréchal de camp le , général des galères le , maréchal de France le , †
  •  : Camille d’Hostun, comte puis duc de Tallard, brigadier de cavalerie le , maréchal de camp le , lieutenant général le , maréchal de France le , †
  •  : comte de Goësbriand, † 1685
  •  : François de La Rochefoucauld, marquis de Chefboutonne puis comte de Roucy, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , †
  •  : Jacques Tanneguy Le Veneur, comte de Tillières[3]
  •  : Yves Emmanuel, comte d’Alègre, †
  •  : Jacques de Chabannes, marquis de Curton, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le , †
  •  : N. de Grandpré, marquis de Joyeuse
  •  : Michel Charles Dorothée de Roncherolles, marquis de Pont-Saint-Pierre, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le
  •  : François Marie Le Danois, marquis de Cernay, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général le
  •  : N., marquis de Flachsland
  •  : René Mans de Froulay, comte de Tessé
  •  : Louis François du Bouchet de Sourches, marquis de Tourzel
  •  : Joseph François Louis Charles César, comte de Damas
  •  : Honoré Anne Charles Maurice Grimaldi, duc de Valentinois
  •  : Charles Joseph Randon de Pully
  •  : Marc Pierre de La Turmelière
  • 1793 : N. de Grave
  •  : N. Oswald
  •  : Gaspard Dubouchat
  •  : Pierre François Lataye
  •  : Samuel François Lhéritier
  •  : N. Franck
  •  : Pierre Adrien, baron de Lahuberdière

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

régiment Royal-Cravates cavalerie
: bataille de Spire
Le , le régiment prend part à la bataille de Fontenoy[note 3]
1760: Bataille de Corbach
10e régiment de cavalerie

Le 10e régiment de cavalerie a fait les campagnes de 1792 à 1794 à l’armée de la Moselle. Ce régiment était à la bataille de Valmy, le .
Campagnes des ans IV et V à l’armée de Sambre-et-Meuse ; an VI aux armées d’Allemagne et de Mayence ; an VII aux armées de Mayence, du Danube et du Rhin ; ans VIII et IX à l'armée du Rhin. Faits d’armes : affaires de Kirhberg et de Beuren, le .

10e régiment de cuirassiers

Le 10e régiment de cuirassiers a fait les campagnes de l’an XIV au corps de réserve de cavalerie ; 1806 au 4e corps de réserve de la Grande Armée ; 1807 et 1808 au 4e corps de grosse cavalerie de la Grande Armée ; 1809 et 1810 à l’armée du Rhin et aux 3e et 2e corps de réserve de cavalerie de l’armée d’Allemagne ; 1812 au corps d’observation de l’Elbe ; 1813 et 1814 au 2e corps de cavalerie de la Grande Armée et garnison de Hambourg ; 1815 à la 3e division de cavalerie de réserve.

Après son licenciement en 1815, il est versé dans le nouveau 1er régiment de cuirassiers.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Mémoire et traditions[modifier | modifier le code]

Personnalités ayant servi au régiment[modifier | modifier le code]

Les maréchaux de Rochechouart, de Taillard et Yves d'Alègre ont servi dans les rangs du régiment.

Lieux et objets de mémoire[modifier | modifier le code]

  • Plaque à la mémoire des Croates ayant combattu avec les armées françaises, sur un mur de l’Hôtel des Invalides[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Parfois orthographié Royal-Cravattes
  2. cravate désignait un soldat [croate à l’origine] de cavalerie légère (hussard) ; cf étymologie du mot cravate (TLFI) Prononciation de Croate en serbo-croate xřʋaːt
  3. Voir l'article Ordre de bataille lors de la bataille de Fontenoy.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ordonnance du 1er décembre 1761, État militaire de France pour l’année 1762, p. 380.
  2. a et b Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris² 1739
  3. Charles d'Hozier, Armorial général de France, t. XXIII (lire en ligne), p. 154
  4. « Rendez-vous en Croatie », sur www.cronet.org

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cinquième abrégé de la carte du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis , jusqu’en , Pierre Lemau de La Jaisse, Paris 1739
  • État militaire de France pour l’année 1762, par MM. Montandre-Longchamps, chevalier de Montandre, et de Roussel, cinquième édition, chez Guyllin, Paris 1762
  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 3, 4 et 5, Paris 1761, 1761 et 1762
  • Liliane & Fred Funcken : L'Uniforme et les Armes des soldats de la guerre en dentelle (XVIIIe siècle), Casterman 1975 pour le Tome 1 (ISBN 2203143150) et 1976 pour le Tome 2 (ISBN 2203143169) - en particulier : Tome 2 1700-1800 * France, Grande-Bretagne et Prusse : cavalerie et artillerie * Autres pays : infanterie, cavalerie, artillerie p. 14 à 16.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]