Hainaut français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hainaut.
image illustrant le Nord-Pas-de-Calais
Cet article est une ébauche concernant le Nord-Pas-de-Calais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hainaut français
Image illustrative de l'article Hainaut français

Subdivision administrative Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Subdivision administrative Nord
Villes principales Avesnes-sur-Helpe, Cambrai, Valenciennes
Régions naturelles
voisines
Flandre française

Image illustrative de l'article Hainaut français
Carte du comté de Hainaut, avec dans la partie sud le Hainaut français. La ligne rouge est la frontière franco-belge actuelle.

Le Hainaut français désigne la partie sud-ouest de l'ancien comté de Hainaut, cédée à la France en 1659 et 1678.

La région correspond à peu près aux arrondissements actuels d'Avesnes-sur-Helpe et de Valenciennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localités[modifier | modifier le code]

Le Hainaut français comprenait :

Situation[modifier | modifier le code]

Il était borné par le bailliage de Douai, le Tournésis, la châtellenie d'Ath, la prévôté de Mons, la prévôté de Binche, la prévôté de Beaumont, la prévôté de Chimay, le duché de Guise, le Cambrésis, la châtellenie d'Oisy, le pays d'Arras et le pays de Lens.

Il faisait partie de l'intendance de Hainaut, d'abord réduite aux prévôtés du Quesnoy et de Maubeuge et aux terres d'Avesnes et de Landrecies, mais qui comprit ensuite la ville et prévôté de Valenciennes (1713), Condé-sur-l'Escaut (1730), Cambrais et le Cambrésis (1754) ainsi que Saint-Amand, Mortagne et la châtellenie de Bouchain (1754).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1659, par le traité des Pyrénées, la France reçoit Avesnes-sur-Helpe, Landrecies et Le Quesnoy. En 1668, par traité d'Aix-la-Chapelle, la France obtient, en outre, Ath et l'enclave de Binche. En 1678, par le traité de Nimègue, la France rend Ath et Binche et reçoit, en échange, les terres autour de Valenciennes, Bouchain et Maubeuge.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Hainaut
Intendance de Hainaut
Gouvernement de Flandre et Hainaut