Régiment de La Reine dragons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiment de La Reine.

Régiment de La Reine dragons
Image illustrative de l’article Régiment de La Reine dragons
Guidon du régiment de La Reine dragons

Création 1673
Dissolution 1815
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle cavalerie

Le régiment de La Reine est un régiment de cavalerie du Royaume de France, de la République française et du Premier Empire, créé en 1673.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 14 septembre 1673 : création du régiment d’Hocquincourt dragons
  • 31 juillet 1675 : renommé régiment de La Reine dragons
  • 1er janvier 1791 : renommé 6e régiment de dragons
  • 1814 : renommé régiment des dragons de Monsieur
  •  1815 : renommé 6e régiment de dragons
  • septembre 1815 : licencié

Équipement[modifier | modifier le code]

Guidon exposé au Musée de l’Armée.

Guidons[modifier | modifier le code]

4 guidons « de ſoye rouge, les armes de la Reine au milieu, ſemez de fleurs de lys, brodez d’or, & frangez en or & en argent »[1].

Habillement[modifier | modifier le code]

Dragon et sapeur de dragons de la Grande Armée, gravure de Bellangé illustrant l’Histoire de Napoléon de Laurent de l’Ardèche, 1843.

Historique[modifier | modifier le code]

Mestres de camp et colonels[modifier | modifier le code]

  • 14 septembre 1673 : Gabriel de Monchy, chevalier puis comte d’Hocquincourt, † 23 juillet 1675
  • 31 juillet 1675 : Jacques René de Brizay, vicomte d’Enonville, brigadier le 30 mars 1683, maréchal de camp le 10 mars 1690, † septembre 1710
  • 3 février 1685 : N. Nicolaï, chevalier de Murçay
  • 1er septembre 1692 : Gabriel Étienne Louis Texier, marquis d’Hautefeuille, maréchal de camp le 26 octobre 1704, lieutenant général des armées du roi le 1er octobre 1718, † 14 juin 1743
  • 26 février 1704 : N., marquis d’Orival
  • novembre 1731 : Henri Lambert d’Herbigny, marquis de Thibouville, † 1784
  • janvier 1734 : Gaspard Gilbert de Chabannes, comte de Pionsac appelé marquis de Chabannes, né le 7 septembre 1685, brigadier de dragons le 1er août 1734, † 1746[2]
  • 11 juin 1740 : Joseph Durey de Sauroy, marquis du Terrail, déclaré brigadier en octobre 1744 par brevet expédié le 2 mai, maréchal de camp le 1er janvier 1748
  • 1er janvier 1748 : Thomas Charles, comte de Morant, brigadier le 20 février 1761, déclaré maréchal de camp en décembre 1762 par brevet expédié le 25 juillet, † 18 octobre 1763
  • 1er décembre 1762 : Emmanuel François de Grossoles, comte de Flamarens
  • 13 avril 1780 : Jean Philippe de Franquetot, chevalier de Coigny
  • 15 avril 1784 : Antoine Louis Marie de Gramont, duc de Guiche, † 28 août 1836
  • 10 mars 1788 : N., vicomte de Machault
  • 25 juillet 1791 : Louis Marthe de Gouy d’Arcy
  • 5 février 1792 : Marc Pierre de La Turmelière
  • 25 mars 1792 : Blaise Duval de Hautmaret
  • 7 septembre 1792 : Adélaïde Blaise François Le Lièvre de La Grange
  • 29 novembre 1792 : Jacques Delaistre de Tilly
  • 27 juin 1793 : François Philibert Michel Pélicot
  • 23 février 1794 : François Jourdan
  • 6 mai 1794 : N. Vincent
  • 1er juin 1794 : Jean Louis François Fauconnet
  • 26 novembre 1796 : Jacques Lebaron
  • 13 février 1807 : Cyrille Simon Picquet
  • 27 février 1813 : Claude, baron Mugnier
  • 1814 : Jean-Baptiste Saviot

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Bataille de Marengo, peinture de Louis-François Lejeune.

Le 6e régiment de dragons a fait les campagnes de 1792 à 1794 à l’armée du Nord. Il a fait les campagnes des ans IV et V à l’armée du Rhin ; an VI et VII aux armées de Mayence et du Danube ; an VIII aux armées du Rhin et d’Italie ; an IX à l’armée d’Italie. Faits d’armes : Un détachement d’environ 40 cavaliers de ce régiment et de 200 hommes de la 46e demi-brigade de deuxième formation, firent mettre bas les armes à 1500 Anglais débarqués, avec de l’artillerie, près d’Ostende, le 20 mai 1796. Bataille de Rastadt, le 5 juillet 1796 ; bataille de Marengo, le 14 juin 1800.

Campagnes de l’an XIII à 1807 aux 2e et 6e corps de réserve de la cavalerie de la Grande Armée ; 1808 au 4e corps de cavalerie de réserve ; 1809 à l’armée d’Espagne ; de 1810 à 1811 à l’armée de Portugal ; 1813 à l’armée de Portugal et au corps d’observation de Bavière ; 1814 au 5e corps de cavalerie de la Grande Armée ; 1815 à la 5e division de cavalerie de réserve.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris 1739
  2. Dictionnaire généalogique, héraldique, historique et chronologique, tome 4 ou 1 vol. du supplément, p. 412

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis novembre 1737 jusqu’en décembre 1738, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris 1739
  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 5, 6 et 7, Paris 1762, 1763 et 1764

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]