Régiment Royal-Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Régiment Royal-Pologne
Image illustrative de l’article Régiment Royal-Pologne
Drapeau d’Ordonnance du régiment Royal-Pologne

Création 1747
Dissolution 1760
Pays Allemagne
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne
Page d'aide sur l'homonymie Pour le régiment de cavalerie, voir régiment Royal-Pologne cavalerie.

Le régiment Royal-Pologne est un régiment d’infanterie allemand du Royaume de France créé en 1747.

Lignage[modifier | modifier le code]

  • 25 novembre 1747 : création du régiment Royal-Pologne
  • 18 janvier 1760 : réformé par incorporation au régiment Royal-Suédois

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

Habillement[modifier | modifier le code]

Habit bleu, parements rouges bordés de bleu à la Prussienne, sans boutons, et le collet rouge bordé de blanc, l’épaulette de drap rouge avec un bouton et boutonnière blanche, bordure rouge, boutonnières blanches des deux côtés de l’habit jusqu’à la ceinture, et des boutons d’un côté seulement, pattes en travers garnies de quatre boutons et boutonnières, veste bleue, boutonnières blanches des deux côtés jusqu’à la taille, boutons d’un seul côté, trois boutons et boutonnières sur chaque patte, chapeau bordé d’argent.

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • 25 novembre 1747 : Pierre Grégoire d’Orlick de la Ziska, comte d’Orlick, déclaré brigadier en novembre 1745 par brevet expédié le 1er mai, maréchal de camp le 10 mai 1748, lieutenant général le 21 avril 1759, † 29 novembre 1759

Composition[modifier | modifier le code]

Un bataillon.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire de l’infanterie en France, par le lieutenant-colonel Belhomme, tome 3, Imprimerie militaire Henri Charles-Lavauzelle
  • Chronique historique-militaire, Pinard, tome 5, Paris 1762