Neuville-sur-Escaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuville.

Neuville-sur-Escaut
Neuville-sur-Escaut
Une entrée de la commune.
Blason de Neuville-sur-Escaut
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Canton Denain
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut
Maire
Mandat
Pascal Jean
2014-2020
Code postal 59293
Code commune 59429
Démographie
Gentilé Neuvillois, Neuvilloises[1]
Population
municipale
2 698 hab. (2015 en augmentation de 5,39 % par rapport à 2010)
Densité 569 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 18′ nord, 3° 21′ est
Altitude Min. 31 m
Max. 67 m
Superficie 4,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Neuville-sur-Escaut

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Neuville-sur-Escaut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuville-sur-Escaut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuville-sur-Escaut

Neuville-sur-Escaut est une commune française, située dans le département du Nord en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'un point de vue culturel et géographique, ce village "sur l'Escaut" est situé dans le Hainaut et dans le Valenciennois.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Neuville-sur-Escaut
Lourches
Bouchain Neuville-sur-Escaut Douchy-les-Mines
Lieu-Saint-Amand Noyelles-sur-Selle

Toponymie[modifier | modifier le code]

Nova villa supra Scaldim, J. de Guyse. Nueville supra Scaldam, Pouillé de Cambrai, XIVe siècle[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Neuville-sur-Escaut

Les armes de la commune de Neuville-sur-Escaut se blasonnent ainsi :
D'azur semé de fleurs de lys d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1817 Alexandre Dufour    
1817 1848 François Joseph Flament    
1861 Philippe Leriche    
1874 Emile Joseph Carlier    
1891 Célestin Fauville    
1896 Victor Fauville    
1912 Célestin Fauville    
1919 Fernand de Heinzelin    
1921 Henri Cophignon    
1925 Ange Dubois    
1928 Honoré Foveau    
1929 Emile Pierronne    
1944 Arsène Hernequet    
1959 Léon simon    
1970 Auguste Richez    
18 juin 1995 Lucien Vennin Liste républicaine et socialiste
pour la défense des
intérêts communaux
 
mars 2008 Francis Campedelli PS  
en cours Pascal Jean PCF-FG  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2015, la commune comptait 2 698 habitants[Note 1], en augmentation de 5,39 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
434471531558627666780806894
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
9409941 1481 2711 4191 3431 4761 4481 577
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 5951 6981 7851 9202 3312 1832 2282 6712 975
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2015
3 0963 2873 0422 9952 7992 7402 5772 6812 698
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Neuville-sur-Escaut en 2007 en pourcentage[9].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90 ans ou +
0,3 
4,3 
75 à 89 ans
9,5 
11,5 
60 à 74 ans
14,7 
24,2 
45 à 59 ans
23,4 
21,0 
30 à 44 ans
19,3 
20,4 
15 à 29 ans
16,6 
18,6 
0 à 14 ans
16,3 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[10].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Brasserie Lemaire Fontville, puis Gourion Nicq, puis Lemaire Nicq, située au 2 rue Jules Guesde. Construite vers la deuxième moitié du XIXe siècle, elle arrête son activité vers 1946;
  • Église Saint-Amand, érigée entre 1869 et 1872. La commune de Neuville-sur-Escaut est intégrée à la paroisse catholique du Bienheureux Marcel Callo en Denaisis[11] dont font également partie Abscon, Escaudain (lieu du presbytère), Lourches et Rœulx. La paroisse se trouve sur le doyenné du Denaisis, qui fait lui-même partie de l'archidiocèse de Cambrai;
  • Ferme Fauville;
  • Gare de Bouchain;
  • Le monument aux morts;
  • Plaque commémorative du passage de l'Escaut par le Maréchal Villars avant la bataille de Denain.
  • Verrerie à Bouteilles Léquipart, Gonez & Cie (1856-) à Neuville-sur-Escaut [12]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Célestin Joseph Félix
  • Arthur Lamendin : syndicaliste
  • Jules Margerin (1837-1920), médecin et entrepreneur. Il transforme le moulin sur l'Escaut, hérité de sa belle-famille Leriche, en centrale électrique (ceci avant 1895). Neuville-sur-Escaut est donc probablement l'une des premières communes de France à être électrifiée. Le moulin, détruit en 1918, est reconstruit. Il sera définitivement détruit lors de l'élargissement de l'Escaut pour relier l'usine Usinor de Dunkerque (1964).
  • Raphaël Lardeur est né le 19 décembre 1890 à Neuville sur Escaut. C’est un peintre verrier qui a notamment réalisé certains vitraux de l'église de la commune, mais il est surtout connu pour la réalisation des vitraux de la basilique de Thonon les Bains et de l’église de Valenciennes.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.habitants.fr/habitants_neuville-sur-escaut_59429.html
  2. Page 408 - Statistique archéologique du département du Nord - seconde partie - 1867 - Librairie Quarré et Leleu à Lille, A. Durand 7 rue Cujas à Paris - archive du Harvard College Library - numérisé par Google Books
  3. Archives départementales du Nord
  4. Gaston Hantute, Le cimetière mérovingien de Neuville-sur-Escaut, vol. 12-13, Septentrion, 81 p. (lire en ligne), p. 10.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « Évolution et structure de la population à Neuville-sur-Escaut en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  11. Page internet de la paroisse du Bienheureux Marcel Callo en Denaisis
  12. Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, Firmin-Didot frères (Paris), (lire en ligne).