Régiment Royal-Pologne cavalerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Régiment Royal-Pologne cavalerie
Image illustrative de l'article Régiment Royal-Pologne cavalerie
Étendard du régiment Royal-Pologne cavalerie, avers

Création 1672
Dissolution 1815
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle cavalerie

Le régiment Royal-Pologne cavalerie est un régiment de cavalerie du Royaume de France créé en 1672.

Lignage[modifier | modifier le code]

  • 15 mars 1672 : création du régiment de Saint-Ruth cavalerie
  • 24 mars 1674 : renommé régiment de Saint-Germain-Beaupré cavalerie
  • 14 mars 1692 : renommé régiment de Gournay cavalerie
  • 10 février 1694 : renommé régiment de Cossé cavalerie
  • 1698 : renommé régiment de Brissac cavalerie
  • 30 mai 1704 : renommé régiment de Magnières cavalerie
  • 1710 : renommé régiment de Monteils cavalerie
  • septembre 1725 : renommé régiment de Stanislas-Roi cavalerie
  • 30 mars 1737 : renommé régiment Royal-Pologne cavalerie
  • 1er décembre 1761 : renforcé par incorporation du régiment de Marcieu cavalerie[1]
  • 1er janvier 1791 : renommé 5e régiment de cavalerie
  • 24 septembre 1803 : transformé en cuirassiers, le 5e régiment de cuirassiers
  • 1814 (Restauration) : renommé régiment de cuirassiers de Berry
  • 1815 (Cent-Jours) : renommé 5e régiment de cuirassiers
  • 1815 : licencié

Équipement[modifier | modifier le code]

Étendards[modifier | modifier le code]

6 étendards « de ſoye aurore, Soleil d’or au milieu, ſemez de fleurs de lys brodées en or, & frangez d’or »[2].
6 étendards « de ſoye bleue, Soleil deviſe du Roi en or au milieu, ſemez de fleurs de lys brodées en or, & frangez d’or »[3].

Habillement[modifier | modifier le code]

Cuirassier en 1809, gravure de Bellangé illustrant l’Histoire de Napoléon de Laurent de l’Ardèche, 1843.

Historique[modifier | modifier le code]

Mestres de camp et colonels[modifier | modifier le code]

  • 15 mars 1672 : Charles Chalmont de Saint-Ruth, brigadier le 25 février 1677, maréchal de camp le 29 juillet 1683, lieutenant général le 24 août 1688, † 22 juillet 1691
  • 24 mars 1674 : Louis Foucauld, marquis de Saint-Germain-Beaupré
  • 14 mars 1692 : Jean Christophe, comte de Gournay
  • 10 février 1694 : N. de Brissac, comte de Cossé puis duc de Brissac
  • 30 mai 1704 : N. de Magnières
  • 1710 : N., marquis de Monteils
  • 24 décembre 1725 : N., chevalier de Wiltz
  • 5 avril 1738 : N. de La Trémouille, prince de Talmont, duc de Châtellerault
  • 1744 : N., comte de Mérinville
  • 1746 : N., comte de Béthune
  • 19 mars 1760 : Louis Alexandre Céleste d'Aumont, duc de Villequier
  • 3 janvier 1770 : Louis Marie, marquis de Mailly
  • 19 novembre 1782 : Louis Marie, marquis d’Estourmel
  • 1er janvier 1784 : Henri Louis Auguste, marquis de La Rochejaquelein
  • 21 septembre 1788 : Armand Désiré de Vignerod du Plessis de Richelieu, duc d’Aiguillon, † 4 mai 1800
  • 23 novembre 1791 : Joachim Joseph Levasseur de Neuilly
  • 5 février 1792 : Charles Louis de Menou du Mée
  • 27 juillet 1793 : Jean Jacques Darnac
  • 17 novembre 1793 : Pierre Antoine Misson
  • 30 décembre 1802 : Jean-Baptiste Noirot
  • 31 décembre 1806 : Jean Charles Quinette
  • 7 septembre 1811 : Philippe Christophe
  • 9 septembre 1814 : Armand Louis, baron

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

5e régiment de cavalerie

Le 5e régiment de cavalerie a fait les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée des Alpes ; 1794 à l’armée d’Italie.

Campagnes des ans IV et V à l’armée des Alpes ; an VI aux armées des Alpes et d’Italie ; an VII aux armées d’Italie et de Naples ; an VIII et IX aux armées de réserve et d’Italie.

5e régiment de cuirassiers

Campagnes de l’an XIV au corps de réserve de cavalerie de la Grande Armée ; de 1806 à 1808 au 4e corps de réserve de cavalerie ; 1809 au 3e corps de l’armée d’Allemagne ; 1810 à la 2e division de réserve de l’armée d’Allemagne ; 1812 au corps d’observation de l’Elbe ; 1813 au 2e corps de cavalerie de réserve de la Grande Armée ; 1814 au 1er corps de cavalerie ; 1815 à la 1re division de réserve de cavalerie.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ordonnance du 1er décembre 1761, État militaire de France pour l’année 1762, p. 380.
  2. a et b Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1739
  3. Septième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1741

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis novembre 1737, jusqu’en décembre 1738, Lemau de la Jaisse, Paris 1739
  • Chronique historique-militaire, Pinard, tome 4, Paris 1761
  • État militaire de France pour l’année 1762, par MM. Montandre-Longchamps, chevalier de Montandre, et de Roussel, cinquième édition, chez Guyllin, Paris 1762

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]