Fourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Les Fourgs.

Fourg
Fourg
Château de Fourg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Arrondissement de Besançon
Canton Saint-Vit
Intercommunalité Communauté de communes Loue-Lison
Maire
Mandat
Pascal Dugourd
2014-2020
Code postal 25440
Code commune 25253
Démographie
Gentilé Bourris
Population
municipale
364 hab. (2016 en augmentation de 14,83 % par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 05′ 56″ nord, 5° 48′ 41″ est
Altitude Min. 250 m
Max. 445 m
Superficie 12,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Fourg

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Fourg

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fourg

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fourg
Liens
Site web fourg-village.com

Fourg est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Courtefontaine (Jura) Villars-Saint-Georges Rose des vents
N Byans-sur-Doubs
O    Fourg    E
S
Chissey-sur-Loue (Jura) Liesle

Toponymie[modifier | modifier le code]

Fourz en 1275 ; Four en 1306 ; Fourt en 1407 ; Fourg depuis 1584[1].

Le toponyme du bas latin furca signifie bifurcation de route.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean-Marie Aizier SE  
mars 2008 mars 2014 Michel Gigard[2]    
mars 2014 En cours
(au avril 2014)
Pascal Dugourd SE Employé

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 364 habitants[Note 1], en augmentation de 14,83 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
608597620676748769710651609
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
559525502419423430399353325
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
296306285264243240224207212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
201195156180234254314317364
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château médiéval de Fourg.

L'histoire du château est étroitement liée à celle des sires et seigneurs de Montferrand (maison de Montferrand) du XIIIe siècle au XVe siècle et affiliée à celle du comté de Bourgogne. Il fait alors partie d'un ensemble de fortifications leur appartenant, comprenant celles de Montferrand-le-Château, Thoraise, Torpes, Corcondray et Avanne. Il est édifié en 1281 par Hugues de Monferrand, sire de Thoraise issu de la maison des sires et seigneurs de Montferrand (Montferrand-le-Château).

En 1407, le château possédait un moulin et douze chaumières.

Le château était encore habité au début du XIXe siècle. Aujourd'hui il n'en reste que quelques pierres.

Demeure du XVIIIe siècle, inscrite au titre des monuments historiques en 1998.

  • Église Saint-Germain.

L'église date de 1767.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 3, Besançon, Cêtre,
  2. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.