Antimilitarisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chef d'un groupe de soldats face à une foule assemblée devant une usine disant à son supérieur à cheval : « Osez, maintenant, commander le feu ! »
Une du Conscrit de février 1906 par Grandjouan.
Dessin d'une veuve sur la tombe de son mari avec ses enfants jouant avec des petits soldats et un fusil.
Quatre victimes d'un patriotisme bon marché (1910).

L'antimilitarisme est l'idéologie qui s'oppose à l'esprit et aux institutions militaires. Il s'agit donc d'un rejet volontaire et structuré du militarisme. On trouve souvent les origines de cette idéologie dans les témoignages et l'expérience de la guerre. La philosophie des Lumières et, en particulier, chez Emmanuel Kant dans son ouvrage sur la Paix perpétuelle ont aidé à enrichir et documenter cette conviction.

L'antimilitarisme est, entre autres, l'une des positions de base du mouvement anarchiste, de plusieurs courant écologistes, socialiste-humaniste et non-violents. En général, les idées antimilitaristes surgissent avec plus d'acuité en période de tensions et lors de conflits armés, mais elles sont largement répandues dans des populations ayant vécu l'oppression et la domination de puissances militaires régionales et globales. L'antimilitarisme est un fond d'analyse important des mécanismes de pouvoir dans la société et de la domination militaro-industrielle de certains systèmes économiques.

L'antimilitarisme a également influencé la culture populaire et la culture alternative dans la seconde moitié du XXe siècle. La musique hippie (opposition à la guerre du Viêt Nam), de nombreux groupes de rock progressif des années 1980, et la musique punk se revendiquant souvent de l'antimilitarisme, sont des illustrations bien imparfaites de ce courant de pensée. Nombreux sont les organismes citoyens qui s'inspirent de la pensée anti-militariste pour remettre en question les structures de pouvoir des systèmes politiques en place.

De nombreux économistes, chercheurs en sciences sociales et des sciences politiques s'inspirent présentement de l'analyse antimilitariste pour dépeindre les structures éventuelles d'un projet de société impliquant une répartition des richesses plus juste.

Histoire[modifier | modifier le code]

« Maudite soit la guerre » sur le monument aux morts pacifiste de Gentioux (Creuse).

Elle fut représentée en France avant la Première Guerre mondiale par des militants socialistes, anarchistes et syndicalistes révolutionnaires. L'impact meurtrier et destructeur des deux conflits mondiaux ont mis en place les jalons d'une analyse importante sur la futilité du recours à la guerre dans la conduite des politiques.

Le recours systématique à la force militaire de façon directe ou interposée par les superpuissances mondiales (OTAN et Pacte de Varsovie) tout au long de la guerre froide, ainsi que le recours à la confrontation nucléaire, menaçant de destruction nucléaire, a propulsé les visions antimilitaristes à un apogée au cours des années 1980. Des millions de personnes se sont opposées au déploiement d'armes nucléaires en Europe de l'Ouest. Dans ce contexte de confrontation des superpuissances, la guerre du Viêt Nam fut un facteur déterminant ayant stimulé la pensée antimilitariste, et propulsant cette réflexion dans les médias internationaux.

Nombreux sont les conflits mondiaux ayant contribué au développement et à l'articulation de la pensée antimilitariste. La guerre en Irak (Guerre du Golfe (1990-1991)) n'est que le plus récent exemple d'événement ayant donné lieu à de nombreuses prises de position antimilitariste, et à l'association que certains jugent parfois abusive du militarisme aux puissances occidentales et aux États-Unis.

Chansons antimilitaristes[modifier | modifier le code]

Titre Album & date Auteur et/ou interprète
La Chanson de Craonne 1915 Charles Sablon
Le Déserteur 1954 Boris Vian et Mouloudji
Miss Guéguerre Les Chansons interdites… et autres (1961) Léo Ferré
Regardez-les Les Chansons interdites… et autres (1961) Léo Ferré
Pacific blues Les Chansons interdites… et autres (1961) Léo Ferré
La Guerre de 14-18 Les Trompettes de la renommée (1962) Georges Brassens
La Marseillaise La Marseillaise (1967) Léo Ferré
Unknown Soldier  ? The Doors
Imagine Imagine (1971) John Lenon
Parachutiste Mon frère (1972) Maxime Le Forestier
Viêt-Nam Laos Cambodge Abracadaboum (1987) Bérurier Noir
Part III How Could Hell Be Any Worse? (1982) Bad Religion
Rambozo the Clown Bedtime for Democracy (1986) Dead Kennedys
Atomic Garden Generator (1992) Bad Religion
All Good Soldiers Recipe for Hate (1993) Bad Religion
Firecracker Suburban Teenage Wasteland Blues (1996) Strung Out
Mort a la guerre Premier Crackage (2001) Les Vieilles Salopes
Charity Free Souls in a Trapped Environment (en) (2001) Citizen Fish
Let them Eat War The Empire Strikes First (2004) Bad Religion
State of the Union Siren Song of the Counter Culture (2004) Rise Against
Hero of War Appeal to Reason (2008) Rise Against
Tio Sam Planeta Eskoria (2000) Ska-P
Pas l'Armée  ? Los Tres Puntos
Soleil de feu  ? Tagada Jones
March of the Crabs Today's Empires, Tomorrow's Ashes Propagandhi

Filmographie[modifier | modifier le code]

L'obsession sécuritaire est une caricature fréquemment reprise des visées militaristes, par exemple :

D'autres films antimilitaristes sont moins axés sur le sécuritarisme :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « C'est pas le pied la guerre ? (page officielle) », Jara Prod,‎ 29 Septembre 2011 (consulté le 17 août 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Antimilitarisme anarchiste.