Militantisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « militant » redirige ici. Pour les autres significations, voir militant (homonymie).

Aux origines, le terme militant (du latin miles, militis : « soldat ») concernait les personnes qui se battaient, les armes à la main, pour défendre (ou imposer) leurs idées et convictions propres ou celles de leur école de pensée.

Aujourd'hui le militantisme désigne le soutien actif à une cause, à un idéal, à une idéologie, à un parti politique, .... La violence n'est pas ce qui définit le militantisme.

Militantisme moral[modifier | modifier le code]

Historiquement, l'usage du mot militant dans un sens moral et religieux se trouvait dans l'expression « Église militante », qui désignait les fidèles sur terre, par opposition à l'Église triomphante (au ciel), et à l'Église souffrante (au purgatoire)[1]. Cette notion est toutefois rarement employée dans le catholicisme aujourd'hui, les formes de militantisme ayant beaucoup évolué du fait de la sécularisation, et se retrouvant aujourd'hui dans la société civile d'une manière éclatée.

Le « militantisme moral » est aujourd'hui en plein essor, fondé sur d'autres solidarités que les solidarités de classe, spécialisé dans des causes telles que l'antiracisme, l'humanitaire, la défense des droits de l'homme, la lutte contre le SIDA ou la défense de l'environnement, du droit des consommateurs, du développement durable, etc.

Évolution du militantisme[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Un acte militant : ce camion anti-vivisection est régulièrement visible sur le bord des routes montpelliéraines.

On assiste aujourd'hui à l'apparition, chez les nouvelles générations, d'une autre forme de militantisme : le militantisme post-it.

L'individualisation de la société et le désenchantement idéologique poussent de plus en plus de gens à s'engager ponctuellement pour des causes précises et concrètes. Ces personnes se mobilisent selon leurs besoins et aspirations du moment, mais cette mobilisation ne s'inscrit pas forcément dans la durée. [réf. nécessaire]

« Les anciennes générations se sentaient partie prenante du parti politique (par exemple) qu'ils défendaient, se considérant comme des éléments permettant à la machine d'avancer. Les nouveaux militants ne s'engagent plus que pour les causes qui leur tiennent à cœur. »[2]
Les spécificités idéologiques de chacun émergent, seules les causes correspondant aux idées et convictions personnelles (et non plus à l'idéologie d'un groupe) sont défendues.[réf. nécessaire]

Différents moyens employés par le militantisme[modifier | modifier le code]

Bombage devant la Sorbonne dont l’accès était interdit par la police, mars 2006 (pendant le mouvement contre le CPE)

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Catéchisme de saint Pie X
  2. Sociologie du Militantisme DAO Thai Son, Comportement Politique, BROCHARD Alexane, 18 octobre 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]