99 Luftballons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

99 Luftballons / 99 Red Balloons

Single par Nena
extrait de l'album de l'album Nena / 99 Luftballons
Sortie 1983 (Allemagne)
1984 (Royaume-Uni)
Durée 3:53
Genre Neue Deutsche Welle[1]
Auteur Carlo Karges (99 Luftballons)
Kevin McAlea (99 Red Balloons)
Compositeur Uwe Fahrenkrog-Petersen

99 Luftballons (littéralement 99 ballons de baudruche) est une chanson engagée du groupe pop rock allemand Nena, interprétée par la chanteuse éponyme, numéro 1 des ventes en Allemagne de l'Ouest en 1983.

Historique et explication de la chanson[modifier | modifier le code]

La musique a été composée par Uwe Fahrenkrog-Petersen, le pianiste du groupe Nena, tandis que le guitariste Carlo Karges a écrit les paroles de la version originale en allemand. La version anglaise de la chanson, intitulée 99 Red Balloons, a été écrite par Kevin McAlea qui a conféré au texte un ton plus satirique que l'original.

La chanson est sortie en pleine période d'intensification de la course aux armements dans le cadre de la Guerre froide. La terreur s'équilibre entre les États-Unis et l'Union soviétique qui essaient chacun de montrer leur supériorité sur l'autre. Tout d'abord, en novembre 1983, l'Union soviétique interprète l'exercice annuel de conditionnement à une guerre nucléaire de l'OTAN comme une réelle préparation à une guerre nucléaire. Elle active ainsi en réponse ses propres armements. Quelques mois après, en janvier 1984, les Américains déploient les missiles Pershing II en Allemagne de l'Ouest, répondant ainsi à la demande formulée en 1979 par le gouvernement SPD de Helmut Schmidt, inquiet de l'absence de réaction de l'OTAN devant le déploiement des missiles nucléaires SS-20 soviétiques, capables d'annihiler les principaux points stratégiques de l'Europe de l'Ouest en une seule frappe. Cette position est contestée par les mouvements pacifistes, dont le mot d'ordre à l'époque est « plutôt rouge que mort » (« Lieber rot als tod »). C'est dans ce sentiment de révolte et d'exaspération que Nena va créer 99 Luftballons. Les paroles sont très engagées contre la Guerre froide et rappellent les récents événements précédemment évoqués. Le thème général est l'histoire de 99 ballons qui flottent dans le ciel et qui sont identifiés par les forces militaires comme une attaque. Ainsi toute l'armée et tous les armements sont mobilisés pour neutraliser les ballons et provoquent une gigantesque explosion destructrice qui dévaste la planète. Dans sa chanson, Nena se moque des dirigeants de l'époque qui étaient constamment sur le point de déclencher une guerre mondiale et de la quantité faramineuse des armements avec lesquels on aurait pu détruire un nombre incalculable de fois la planète. La chanson reflète également le climat de tension et de terreur de cette période tout comme celle du chanteur anglais Sting avec son titre Russians (1985).

Nena restera dans le haut du chart britannique pendant trois semaines à partir du 28 février 1984 avec 99 Red Balloons.

Reprises et apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

La chanson a été reprise par de nombreux groupes, notamment par le groupe punk hardcore 7 Seconds en anglais, par Siobhan DuVall, par Goldfinger, par un groupe de rock japonais nommé Beat Crusaders, par Scarface des "Geto Boys" sur la piste "Goin' Down" dans son album "The Diary" et par le groupe électro-rock français Liquid Architecture[2]. Le titre a aussi été repris par le célèbre DJ catalan Xavi Metralla en 2001.

Apparitions[modifier | modifier le code]

La chanson a été utilisée dans plusieurs films, dont Eurotrip (2004), Sex Academy (2001), La Beuze (2003), Le Dernier Gang d'Ariel Zeitoun, Boogie Nights (1997), Camille redouble (2012) et Watchmen : Les Gardiens (2009) pour le fond de la chanson, et en musique de fond dans le téléfilm Rocket Power: Race Across New Zealand diffusé sur la chaîne américaine Nickelodeon en 2002. Elle fut également à l'honneur dans le premier épisode de la saison 1 de Earl. En 2010 elle fait aussi partie de la bande originale du film Mr. Nobody de Jaco Van Dormael.

En jeu vidéo, on la trouve dans Grand Theft Auto: Vice City et Gran Turismo 3 (2000). Une version arrangée est disponible dans la playlist du jeu Donkey Konga sur Nintendo Game Cube. Elle apparait également dans Just Dance 2014.

Dans Les Simpson (16e saison, épisode 17 - La grande malbouffe), Homer chante cette chanson alors qu'il se fait harceler par des touristes allemands.

Dans la série américaine Scrubs (2e saison, épisode 20 - Mon interprétation), le héros John Dorian veut utiliser la chanson pour communiquer avec un malade allemand ne parlant pas un seul mot d'anglais.

Dans la série américaine 30 Rock (3e saison, épisode 12 - Larry King), l'héroïne de la série Elizabeth "Liz" Lemon, interprétée par Tina Fey chante cette chanson à deux reprise en la faisant faussement passer auprès de son jeune collègue pour la berceuse que lui chantait sa grand-mère décédée et qui serait enregistrée dans son téléphone portable qu'elle essaie de récupérer avec l'aide justement de ce jeune collègue dans un quartier plutôt malfamé.

Nena a elle-même repris la chanson dans le cadre des émissions d'Arte diffusée pendant l'été 2009, Arte Summer 80's ; Nena chante le premier et le dernier couplet de cette chanson en français pour l'occasion[3]. Dans cette nouvelle version, le général qui crie haro aux ballons ressemble tantôt à Vladimir Poutine, tantôt à George W. Bush, et on lui lance à lui aussi des chaussures. Pour ces mêmes Arte Summer 80's, la chanson a également été interprétée par la contrebassiste française Sarah Murcia[4].

Au théâtre, elle a été utilisée dans la pièce Forêts, écrite et mise en scène par Wajdi Mouawad.

Le clip vidéo pour "99 Luftballons" a été filmé aux Pays-Bas, près de la village Crailo, mars 1983, pour le programme de télévision AVRO's Toppop (Source: Wikipedia néerlandais, "Stapelplaats Crailoo")

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

  • La version allemande de la chanson a également été utilisée pour les besoins d'une publicité du groupe de télécommunication canadien Telus mettant en scène des porcelets s'envolant accrochés à des ballons rouges (Red Balloons).
  • VH1 Classic, une chaîne de télévision câblée américaine, a lancé une œuvre caritative en faveur des sinistrés de l'ouragan Katrina en 2006. Les téléspectateurs qui faisaient un don étaient autorisés à choisir les clips diffusés par la chaîne. Un téléspectateur promit 35 000 $ afin de pouvoir programmer ce qu'il voulait durant une heure entière et demanda la diffusion continue des clips vidéo 99 Luftballons et 99 Red Balloons. La chaîne accepta la requête et passa les clips de 14 h à 15 h (locales).

Classements[modifier | modifier le code]

"99 Luftballons"[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1983–1984) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[5] 1
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[6] 1
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[7] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[8] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre VRT Top 30)[9] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[10] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[11] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Dance Club Play)[10] 22
Drapeau de la France France (SNEP)[12] 2
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[13] 21
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[14] 4
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[15] 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[16] 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[17] 1
Drapeau de la Pologne Pologne (Classements Singles)[18] 23
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[19] 1
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[20] 1

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (1983) Position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[21] 2
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[22] 17
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[23] 27
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[13] 83
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[24] 14
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[25] 5
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[26] 6
Classement (1984) Position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[27] 18
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[28] 28
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[29] 31

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification Date Ventes
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (BVMI)[30] Disque d'or Or 1983 250 000
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA)[31] Disque d'or Or 26 mars 1984 500 000
Drapeau de la France France (SNEP)[32] Disque d'or Or 1983 766 000

"99 Red Balloons"[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1984) Meilleure
position
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud (Springbok Radio)[33] 3
Drapeau du Canada Canada (50 Singles)[34] 1
Drapeau du Canada Canada (CHUM)[35] 1
Drapeau de l'Espagne Espagne (AFYVE)[36] 10
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[37] 1
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[38] 1

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (1984) Position
Drapeau du Canada Canada (Top 100 Singles)[39] 13

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification Date Ventes certifiées
Drapeau du Canada Canada (CRIA)[40] Disque de platine Platine 1er avril 1984 10 000
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[41] Disque d'or Or 1er mars 1984 400 000

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jeremy Gray, Germany, Lonely Planet Publications,‎ 2007, 5e éd., 816 p. (ISBN 978-1-7405-9988-7), p. 60 :

    « Members of the Neue Deutsche Welle (NDW, German New Wave) always sang in German – although Nena, its tame international mothership, successfully recorded her hit single 99 Luftballons in English, too. »

  2. Voir sa page Discogs.
  3. Clip diffusé
  4. 99 Luftballons par Sarah Murcia
  5. (de) Charts.de – Nena - 99 Luftballons. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 15 décembre 2013.
  6. (en) « Australia n°1 Hits – 80's », sur Worldcharts.co.uk (consulté le 15 décembre 2013)
  7. (de) Austrian-charts.com – Nena – 99 Luftballons. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 15 décembre 2013.
  8. (nl) Ultratop.be – Nena – 99 Luftballons. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 15 décembre 2013.
  9. (nl) « 99 Luftballons – NENA », sur Top30-2.radio2.be, VRT (consulté le 15 décembre 2013) : « Hoogste notering in de top 30 : 1 »
  10. a et b (en) « Nena – Awards », sur Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 15 décembre 2013)
  11. (en) « CASH BOX Top 100 Singles – Week ending MARCH 10, 1984 », sur Cashboxmagazine.com,‎ 30 septembre 2012 (consulté le 15 décembre 2013)
  12. « InfoDisc : Tous les Titres par Artiste », sur InfoDisc.fr, Dominic DURAND / InfoDisc,‎ 15 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  13. a et b (it) « I singoli più venduti del 1983 », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté le 15 décembre 2013)
    83. 99 Luftballons (99 red balloons) - Nena [#21, 1983/84]
  14. (en) Norwegiancharts.com – Nena – 99 Luftballons. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 15 décembre 2013.
  15. (en) Charts.org.nz – Nena – 99 Luftballons. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 15 décembre 2013.
  16. (nl) Nederlandse Top 40 – Nena - 99 Luftballons search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 15 décembre 2013.
  17. (nl) Dutchcharts.nl – Nena – 99 Luftballons. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 15 décembre 2013.
  18. (pl) « 99 LUFTBALLONS – Nena », sur LP3.polskieradio.pl, Nowe Media, Polskie Radio S.A. (consulté le 15 décembre 2013)
  19. (en) Swedishcharts.com – Nena – 99 Luftballons. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 15 décembre 2013.
  20. (en) Swisscharts.com – Nena – 99 Luftballons. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 15 décembre 2013.
  21. (de) « Jahrescharts – 1983 », sur Charts.de, Media Control AG (consulté le 16 décembre 2013)
  22. (de) « Jahreshitparade 1983 », sur Austriancharts.at, Hung Medien (consulté le 16 décembre 2013)
  23. (nl) « Jaaroverzichten 1983 », sur Ultratop.be/nl, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté le 16 décembre 2013)
  24. (nl) « Single Top 100 over 1983 » [PDF], sur Top40.nl (consulté le 16 décembre 2013)
  25. (nl) « Jaaroverzichten – Single 1983 », sur Dutchcharts.nl, Hung Medien / hitparade.ch (consulté le 16 décembre 2013)
  26. (de) « Schweizer Jahreshitparade 1983 », sur Hitparade.ch, Hung Medien (consulté le 16 décembre 2013)
  27. (en) BigKev, « Forum - ARIA Charts: Special Occasion Charts – Top 100 End of Year AMR Charts – 1980s », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le 16 décembre 2013)
  28. (en) « Billboard Top 100 – 1984 », sur Longboredsurfer.com, The Longbored Surfer (consulté le 16 décembre 2013)
  29. (en) « The CASH BOX Year-End Charts: 1984 », sur Cashboxmagazine.com,‎ 30 septembre 2012 (consulté le 16 décembre 2013)
  30. (de) « Gold-/Platin-Datenbank », sur Musikindustrie.de, aberratio GmbH (consulté le 16 décembre 2013)
  31. (en) « RIAA – Gold & Platinum Searchable Database – Nena », sur RIAA.com (consulté le 16 décembre 2013)
  32. « Les Singles en Or », sur InfoDisc.fr, Dominic DURAND / InfoDisc,‎ 16 décembre 2013 (consulté le 16 décembre 2013)
  33. (en) « South African Rock Lists Website SA Charts 1969 – 1989 Acts (N) », sur Rock.co.za, John Samson (consulté le 15 décembre 2013)
  34. (en) « Top Singles – Volume 39, No. 26, March 03 1984 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 15 décembre 2013)
  35. (en) « CHART NUMBER 1420 – Saturday, March 24, 1984 », sur 1050chum.com,‎ 12 février 2006 (consulté le 15 décembre 2013)
  36. (es) Fernando Salaverri, Sólo éxitos: año a año, 1959–2002, Espagne, Fundación Autor-SGAE,‎ septembre 2005, 1e éd. (ISBN 84-8048-639-2)
  37. (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté le 15 décembre 2013)
  38. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 15 décembre 2013.
  39. (en) « Top Singles – Volume 41, No. 17, January 05 1985 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 16 décembre 2013)
  40. (en) « Gold Platinum Database », sur Musiccanada.com (consulté le 16 décembre 2013)
  41. (en) « Certified Awards », sur Bpi.co.uk (consulté le 5 décembre 2013)