Fédération anarchiste ibérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FAI.
Fédération anarchiste ibérique
Image illustrative de l'article Fédération anarchiste ibérique
Logo officiel
Présentation
Fondation 25 et 26 juillet 1927
Idéologie communisme libertaire
anarchisme
anarcho-syndicalisme
Affiliation internationale Internationale des fédérations anarchistes
Couleurs noir, rouge
Site web federacionanarquistaiberica.wordpress.com
Miliciennes de la CNT-FAI lors de la Révolution sociale espagnole de 1936.

La Fédération Anarchiste Ibérique (en espagnol Federación Anarquista Ibérica) est une organisation spécifique espagnole fondée à Valence, lors d'une conférence péninsulaire, les 25 et 26 juillet 1927.

La FAI se déclare internationaliste et antiétatique. Elle conçoit l’insurrection anticapitaliste comme un moyen dont le but est l’instauration du communisme libertaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Fédération Anarchiste Ibérique (FAI) repose sur des groupes d’affinité et des individualités qui forment une union égalitaire et solidaire, dont des pactes librement acceptés et l’entraide représentent le ciment qui autorise l’existence d’une organisation spécifiquement anarchiste dans la péninsule ibérique.

À partir de 1930, elle se dote d'un périodique : Tierra y Libertad. Il parait comme hebdomadaire et deviendra quotidien au cours de la révolution sociale espagnole de 1936. Imprimé au Mexique par des anarchistes espagnols ayant émigré sous Franco, Tierra y Libertad est à nouveau réédité en Espagne à partir de 1977.

Devenue très influente avant et pendant la guerre d'Espagne de 1936-1939, elle est proche de la Confédération nationale du Travail et cherche à influer sur elle.

Aujourd’hui, la FAI édite le mensuel Tierra y Libertad en castillan et la revue Cuardernos de Acçao directa en portugais.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Godicheau, Les mots de la guerre d'Espagne, Presses Universitaires du Mirail, 2003, (ISBN 978-2858166848), texte intégral.
  • François Godicheau, La guerre d’Espagne. République et révolution en Catalogne (1936-1939), Paris, Éditions Odile Jacob, 2004.
  • Michel Ragon, Dictionnaire de l'Anarchie, Albin Michel, 2008, lire en ligne.

Ouvrage de fiction[modifier | modifier le code]

Documents vidéos[modifier | modifier le code]

  • Richard Prost, Un autre futur : L'Espagne rouge et noir (1990) et Contre vents et marées (1995), 151 min., Les films du village, voir en ligne.
  • Juan Gamero, Vivir la utopía (Vivre l'utopie), 96 min., TV Catalunya, 1997, voir en ligne.

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sebastien Lapaque, « Lydie Salvayre remporte le prix Goncourt avec Pas pleurer », Le Figaro,‎ 5 novembre 2014 (ISSN 0182-5852, lire en ligne).