Cabu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cabu

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Cabu à Leucate aux auteurs à la plage le 24 août 2012.

Nom de naissance Jean Cabut
Alias
Cabu
Naissance 13 janvier 1938 (76 ans)
Châlons-sur-Marne Drapeau de la France France
Nationalité française
Profession
Famille
père d'Emmanuel Cabut, alias Mano Solo

Jean Cabut, dit Cabu, est un dessinateur de bande dessinée et caricaturiste français né à Châlons-en-Champagne (Marne) le 13 janvier 1938.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études artistiques à Paris (École Estienne) et publie ses premières illustrations en 1954 dans l'Union de Reims, quotidien régional. Sa carrière est contrariée par la guerre d'Algérie : il est mobilisé pendant plus de deux ans (27 mois) durant lesquels il met ses compétences au service du journal de l'armée, Le Bled, basé à Constantine, dans lequel signent également Philippe Labro et Francis Veber. Il y publie notamment la série La Fille du colonel. Il garde de cette période un antimilitarisme militant et une vision un peu anarchiste de la société qu'il transpose dans ses dessins. Son personnage de l'adjudant Kronenbourg est inspiré par cette période.

Il collabore également au magazine Paris Match pendant son incorporation militaire.

Démobilisé en 1960, il dessine toujours dans différents journaux, dont l’Enragé, publication éphémère ne publiant que des caricatures. Il entre ensuite à Hara-Kiri, créé par François Cavanna et Bernier (le professeur Choron), où il trouve une ambiance qui correspond à ses idées et d'autres dessinateurs de talent : Gébé, Fred, Wolinski, Reiser... Il collabore aussi au magazine Pilote à partir de 1962. C'est là qu'il crée son personnage fétiche Le Grand Duduche, lycéen lymphatique et maladroit inspiré par ses souvenirs de lycéen à Châlons, et celle du « Beauf »[1]. Il collabore à Hara-Kiri hebdo [2], puis après l'interdiction de celui-ci en 1970, à Charlie Hebdo à raison de deux pages par semaine.

Il rencontre un grand succès dans les années 1970/1980 et publie de nombreux albums. Il oriente alors son art vers la caricature politique en dessinant pour le nouveau Charlie Hebdo à partir de 1992, et pour Le Canard enchaîné où il a transposé le Grand Duduche (mais sans le nommer), ce qui confirme son statut de dessinateur clairement engagé à gauche.

Engagé par Jacqueline Joubert, Cabu apparaît également dans l'émission télévisée Récré A2 : il crée des planches en direct et fait partie de l'équipe d'animateurs aux côtés de Dorothée. En 1982, il travaille pour les trois chaînes de télévision française (FR3, Antenne 2 et TF1 pour Droit de réponse , présenté par Michel Polac). Il publie en 1986 Le Nez de Dorothée, sélection de ses dessins pour Récré A2. Il ne suivra pas Dorothée lors du départ de celle-ci sur TF1 en 1987 et participera à l'ultime saison de Récré A2 matin avec Marie Dauphin et Charlotte Kady.

Cabu a aussi travaillé épisodiquement dans Ici Paris, Jazz Hot, Rallye, Rock & Folk, Candide, Le Journal du dimanche, France-Soir, Paris-Presse, Le Figaro, Le Figaro littéraire, La revue de médecine, Le Nouvel Observateur, Le Monde, Ciné Revue, Action, Jours de France, Pariscope, CFDT syndicalisme, 20 ans, Le Journal de la Maison, Journal des messageries maritimes, La Gueule ouverte, Charlie Mensuel, Politique hebdo, La Grosse Bertha...

Il a illustré de nombreux livres, et la pochette du 3e album de Maxime Le Forestier intitulé « Caricatures ». Il a illustré également la série de double CD Cabu chez Nocturne, anthologies consacrées à quelques grands musiciens de jazz : Ellington, Basie, Gillespie, Peterson, Kenton, Bechet... Dès 1982, il participe aux pochettes des albums et 45 tours de Dorothée. Il illustre les pochettes des deux albums Hou la menteuse ! (1982) et Pour faire une chanson (1983). Ensuite, et jusqu'en 1987, il y aura toujours une Dorothée dessinée par Cabu sur les pochettes de disques de la chanteuse (sa dernière participation sera pour le 45 tours Où se cache l'Amour en 1987).

De septembre 2006 à janvier 2007, une exposition-hommage, Cabu et Paris, a lieu à l'Hôtel de ville de Paris et d'octobre 2006 à février 2007, la Médiathèque Georges Pompidou de Châlons-en-Champagne, sa ville natale, lui consacre pour la première fois une rétrospective. Un documentaire, Cabu, politiquement incorrect !, écrit par Bernard Fournier et réalisé par Jérôme Lambert et Philippe Picard, a été consacré à Cabu et diffusé sur France 5 en septembre 2006.

Une exposition « Hommage au Grand Duduche » a été organisée du 12 décembre 2008 au 10 janvier 2009 à la Librairie Goscinny.

Aujourd'hui, il travaille régulièrement pour Charlie Hebdo et Le Canard enchaîné.

Il est le père du chanteur Mano Solo (1963-2010).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Carton, les cahiers du dessin d'humour - Numéro 4 - 1975 ;
  • Ouvrez le Massacre avec Jean Marie Boëglin, Sagittaire, 1977. Sur le massacre de sa ville natale Châlons-en-Champagne.

Cabu participe au journal municipal de Paris sous la mandature de Bertrand Delanoë, en y faisant une pleine page de BD.

Liste de quelques-uns de ses albums[modifier | modifier le code]

Collectifs[modifier | modifier le code]

  • Élevons le débat, recueils de dessins parus dans Charlie Hebdo en 2009-2010, éditions Les Échappés
  • Plus Belle la crise!, recueils de dessins parus dans Charlie Hebdo en 2008-2009, éditions Les Échappés
  • Liberté Égalité Fraternité, recueils de dessins parus dans Charlie Hebdo en 2007-2008, éditions Les Échappés
  • Les Brèves de Charlie Hebdo, éditions Les Échappés, 2008, 2009, 2010 (3 tomes) éditions Les Échappés

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les nouveaux beaufs - L'Express, 2 mars 2000
  2. [1] - France Info, 02 mars 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Tibéri, Cabu dessinateur pamphlétaire, Michel Fontaine, 1984.
  • Robert Belleret, Cabu Enragé volontaire in Portraits sur le vif, Amazon éditeur 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :