Hachette Livre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hachette.
logo
Logo de Hachette Livre
Repères historiques
Création 1826
Fondateur(s) Louis Hachette
Fiche d’identité
Forme juridique Autre SA à conseil d'administration
Statut Groupe d'édition
Siège social 43, quai de Grenelle, Paris
Drapeau de la France France
Direction Arnaud Nourry
Collection(s) Hachette Tourisme, Hachette Littératures, Hachette Pratique, Hachette Education, Hachette Collection
Langue(s) de
publication
Français
Société mère Lagardère Publishing
Filiale(s) Dilibel, Diffulivre, Marabout, Larousse, Armand Colin, Stock, JC Lattès, Hatier, Grasset, Fayard, Dunod, Calmann-Lévy, Mille et une nuits, Hachette Jeunesse, Pika Édition, LGF (à 60 %, Le Livre de poche et Audiolib).
Effectif 7 300 (2011)
Site officiel www.hachette.com
Données financières
Chiffre d’affaires en diminution 2038 millions d' (2009)[1]
Principaux concurrents
Flammarion, La Martinière, Gallimard, Editis, Média-Participations
Ancien logo de la maison d'édition.

Hachette Livre est un groupe d'édition français. Créé en 1826 par Louis Hachette, il fait partie du groupe Lagardère depuis 1981. Après ses dernières acquisitions, avec un chiffre d'affaires annuel de 2 milliards d'euros, il est le premier éditeur en France et le deuxième en Espagne. Il est à la sixième place dans le classement des principaux conglomérats d'édition avec 2,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Surnommé « la pieuvre verte[3] », il assume, depuis la fin du XIXe siècle, la distribution des livres et de la presse en France. Il est devenu le premier distributeur de livres en France et dans le monde francophone. À partir de son Centre de distribution du livre (CDL) de Maurepas, et de ses centres régionaux à Nantes, Lyon et en Suisse, Belgique et Canada, il distribue environ 250 millions de livres par an.

Ses archives, accessibles jusqu'en 1984, date du rachat par Lagardère, sont, fait rare, classées « archives historiques » depuis un arrêté du 29 mars 2002[4] et sont conservées depuis 1995 à l'Institut mémoires de l'édition contemporaine[5].

Accords sur les contenus numériques[modifier | modifier le code]

Hachette, parmi d'autres éditeurs de livres numériques, est accusé de s'être entendu avec Apple pour "pouvoir fixer eux-mêmes les prix des livres numériques, par le biais du « contrat d'agence »" imposé à d'autres distributeurs comme Amazon augmentant le prix de chaque livre de 1 à 3 dollars pour l'acheteur. Le 11 avril 2012, Hachette trouve un accord avec le Département de la Justice des États-Unis, permettant aux distributeurs de choisir leurs prix et imposant aux éditeurs de cesser leur accord avec Apple.

En 2011, Google et Hachette Livre ont annoncé la signature d'un accord sur la numérisation d’œuvres épuisées de la maison d’édition française par le géant américain[6].

Sociétés d'édition du groupe[modifier | modifier le code]

Liste établie en 2007. Dates de création entre parenthèses.

Algérie[modifier | modifier le code]

Brésil[modifier | modifier le code]

  • Escala Educacional
  • Larousse do Brasil

Chine[modifier | modifier le code]

  • Hachette-Phoenix (凤凰阿歇特; 2010)

Espagne[modifier | modifier le code]

  • Bruño
  • Salvat Editores (1869 – rachat 1988)
  • Grupo Anaya (Anaya, Alianza Editorial, Piramide, Cátedra, CGA...)
  • SPES (Dictionnaires)

États-Unis[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Le siège, 43 quai de Grenelle, Paris 15e

Italie[modifier | modifier le code]

  • Hachette Fascicoli (1999)

Japon[modifier | modifier le code]

Mexique[modifier | modifier le code]

  • Larousse México S.A. de C.V.
  • Grupo Patria Cultural (2007; filiale d'Anaya)

Pologne[modifier | modifier le code]

  • Wiedza i Życie[8], devenue en 2001 Hachette Polska[9] (conservé comme nom de collection)
  • Larousse Polska[10] intégré en 2008 dans Hachette Polska

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Hachette UK Compay, dont :

  • Chambers (1819 - rachat 2006)
  • Octopus Publishing Group (~1970 - rachat 2001)
    • Bounty (Années 1980)
    • Brimax
    • Conran
    • Hamlyn
    • Mitchell Beazley
    • Miller's
    • Philip's
  • Watts Publishing Group
  • Hachette Partworks
  • Hodder Headline
  • Orion Publishing Group

Siège social[modifier | modifier le code]

La librairie Hachette à l'angle du n° 79 boulevard Saint-Germain et de la rue Hautefeuille, Paris 6e, 1909

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fabrice Piault, « Le classement 2012 de l'édition mondiale », Livres-Hebdo, no 915,‎ 22 juin 2012, p. 14 (ISSN 0294-0000)
  2. André Schiffrin, L'Argent et les mots, Paris, La Fabrique, 2010, p. 13. et Livres Hebdo, supplément "100 premiers éditeurs mondiaux", juin 2011.
  3. Jean-Marie Charon, sociologue, chercheur au CNRS, Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CNRS-EHESS), « Stratégies pluri-médias des groupes de presse », Les Cahiers du journalisme n° 20,‎ automne 2009 (consulté en 8 avril 2010) : « Dans les années 1950, puis 1960, un groupe comme Hachette – « la pieuvre verte », disait-on à l’époque [...] », p. 65.
  4. Arrêté du 29 mars 2002 portant classement d'archives historiques, JORF no 85 du 11 avril 2002, p. 6406, texte no 32, NOR MCCB0200244A, sur Légifrance.
  5. « Le Fonds Hachette classé Monument historique », La Lettre, Institut mémoires de l'édition contemporaine, no 1,‎ été-automne 2003, p. 17 (ISSN 1165-3752, lire en ligne).
  6. Accord Hachette - Google : Mitterand « se félicite »
  7. http://www.actuabd.com/La-bataille-d-Asterix-La-contre-offensive-d-Albert-Uderzo
  8. « WiŻ ».
  9. « Hachette ».
  10. « Larousse ».