Las Palmas de Gran Canaria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Las Palmas (homonyme).
Las Palmas de Gran Canaria
Blason de Las Palmas de Gran Canaria
Héraldique
Drapeau de Las Palmas de Gran Canaria
Drapeau
Image illustrative de l'article Las Palmas de Gran Canaria
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Canaries Îles Canaries
Province Province de Las Palmas Province de Las Palmas
Île Drapeau de Grande Canarie Grande Canarie
Comarque Área Metropolitana
District judic. Las Palmas de Gran Canaria
Budget 268 013 000 € (2004)
Maire
Mandat
Augusto Hidalgo (PSOE)
2015-2019
Code postal 35001 à 35020
Distance de Madrid 1 868 km
Démographie
Gentilé Palmense
Population 382 283 hab. (2014)
Densité 3 802 hab./km2
Géographie
Coordonnées 28° 09′ 00″ N 15° 25′ 00″ O / 28.15, -15.41666728° 09′ 00″ Nord 15° 25′ 00″ Ouest / 28.15, -15.416667
Altitude 8 m
Superficie 10 055 ha = 100,55 km2
Bordée par Océan Atlantique
Divers
Saint patron Sainte Lucie (13 décembre)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grande Canarie

Voir sur la carte administrative de Grande Canarie
City locator 14.svg
Las Palmas de Gran Canaria

Géolocalisation sur la carte : Îles Canaries

Voir sur la carte topographique des Îles Canaries
City locator 14.svg
Las Palmas de Gran Canaria

Géolocalisation sur la carte : Îles Canaries

Voir sur la carte administrative des Îles Canaries
City locator 14.svg
Las Palmas de Gran Canaria

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Las Palmas de Gran Canaria
Liens
Site web www.laspalmasgc.es

Las Palmas de Gran Canaria est une commune de la communauté autonome des Îles Canaries en Espagne. Elle est située au nord-est de l'île de Grande Canarie dans la province de Las Palmas. Las Palmas de Gran Canaria est la capitale de l'île et est la cocapitale de la communauté autonome des îles Canaries avec Santa Cruz de Tenerife, le transfert des pouvoirs s'opérant tous les quatre ans.

C'est la ville la plus peuplée de l'archipel. Elle s'étend sur près de 10 km entre le ravin de Guiniguada au sud et la presqu'île d'Isleta au nord.

La cité, également connue pour son célèbre carnaval qui se prolonge pendant des semaines au mois de février, est le centre administratif et économique de l'île.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Las Palmas de Gran Canaria
Arucas Océan Atlantique Océan Atlantique
Arucas Las Palmas de Gran Canaria Océan Atlantique
Alajeró Santa Brígida et Telde Océan Atlantique

Transports[modifier | modifier le code]

Routes principales :

Climat[modifier | modifier le code]

La ville de Las Palmas de Gran Canaria bénéficie de l'effet modérateur de l'océan sur les températures. Les températures connaissent en effet de faibles variations annuelles et diurnes et demeurent agréables toute l'année. Les maximales avoisinent 27 °C en été et 20 °C en hiver tandis que les minimales avoisinent 21 °C en été et 15 °C en hiver. Par contre le climat est aride avec une pluviométrie annuelle de seulement 143 mm. Les précipitations ont lieu essentiellement en hiver et sont nulles en été.

Relevé météorologique de Las Palmas de Gran Canaria - altitude : 47 m (période : 1971-2000)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 14,7 14,9 15,4 15,7 17 18,7 20,4 21,2 21,2 19,7 17,9 15,7 17,7
Température maximale moyenne (°C) 20,6 21 21,8 22,1 23,1 24,7 26,5 27,1 27,1 25,8 23,8 21,8 23,8
Précipitations (mm) 18 24 14 7 2 0 0 0 10 13 18 27 143
Nombre de jours avec précipitations 5 4 4 3 1 0 0 0 2 3 5 6
Source : Le climat à Las Palmas de Gran Canaria (en °C et mm, moyennes mensuelles) worldweather.org


Histoire[modifier | modifier le code]

La fondation de la ville de Las Palmas de Gran Canaria remonte au 24 juin 1478, lorsque le capitaine castillan Don Juan Rejón a commencé la conquête de l'île de la Grande Canarie. La ville, initialement baptisée El Real de Las Palmas, fut fondée à l'emplacement d'une importante palmeraie, ce qui lui donna son nom. La lutte pour l'île avec les aborigènes Guanches dura cinq ans et beaucoup de vies furent perdues des deux côtés jusqu'à ce que l'île de Gran Canaria fut enfin intégrée à la couronne espagnole en 1483.

La cité connut alors une croissance continue et devint le centre politique et administratif de l'île.

Durant ses premiers siècles d'existence, la ville devint également un pôle économique important, fondé essentiellement sur le commerce de la canne à sucre et les exportations agraires vers l'Europe et l'Amérique. Durant cette période faste, la ville a subi de nombreuses attaques de pirates. qui se prolongèrent jusqu'au XVIIIe siècle.

En octobre 1595, la ville parvint à résister à une attaque des corsaires anglais Francis Drake et John Hawkins, mais quatre ans plus tard les Hollandais, sous les ordres de Van der Does, ont saccagé et incendié la cité.

Au XIXe siècle l'instauration de ports francs a provoqué une avancée économique vitale pour Las Palmas. Ce régime économique spécial était destiné à favoriser les relations commerciales de l'archipel et a permis d'augmenter sensiblement le nombre de navires faisant escale dans le port de la ville. À cette époque naquit aussi le tourisme et le premier hôtel de Gran Canaria, l'hôtel Santa Catalina, vit le jour à Las Palmas en 1890.

En 1957 commença l'ère des vols charters lorsque le premier avion avec 54 passagers à bord atterrit sur l'aéroport Aeropuerto de Gando. Aujourd'hui l'activité touristique est devenue le principal moteur économique de l'île mais celui-ci est surtout localisé dans le sud plus ensoleillé.

Démographie[modifier | modifier le code]

Au XXe siècle, la ville connaît une forte croissance démographique. Ainsi, elle ne comptait encore que 79 196 habitants lors du recensement de la population de 1928. Depuis, ce chiffre a été multiplié par cinq. Beaucoup de gens sont arrivés dans les années 1950 et 60 de la campagne de Gran Canaria ainsi que des îles voisines, en particulier de Fuerteventura et Lanzarote, pour travailler dans les secteurs économiques et administratifs.

Et aujourd'hui encore le processus continue. Exemple : la forte augmentation de la population entre 2001 et 2009 (voir le tableau ci-dessous).

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Année Population Densité
1991 354 877 3 529,36/km2
1996 355 563 3 536,18/km2
2001 354 863 3 529,22/km2
2004 376 953 3 748,91/km2
2005 378 628 3 765,57/km2
2006 377 056 3 749,94/km2
2009 381 847 3 797,58/km2

Administration[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Cathédrale Santa Ana de Las Palmas.
Vénus guanche, Museo Canario.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • La cathédrale des Canaries (ou de Santa Ana), commencée au début du XVIe siècle et terminée au XIXe siècle. Elle est le siège de l'évêché des îles Canaries (Province de Las Palmas). Elle n'est pas la seule cathédrale des îles Canaries, car à Tenerife se trouve la Cathédrale de La Laguna.
  • La Casa Colón, l'ancien palais des premiers gouverneurs de l'île où séjourna Christophe Colomb et qui abrite aujourd'hui un musée retrace les expéditions vers le nouveau monde.
  • Le musée Museo Canario dans lequel on peut voir d'importants vestiges de l'époque des Guanches.
  • La promenade Paseo de las Canteras qui longe une des plus belles plages urbaines au monde, la Playa de las Canteras.
  • Le musée d'art moderne Centro Atlántico de Arte Moderno.
  • Le fort Castillo de la Luz construit au XVIe siècle pour protéger la ville des attaques des pirates et où sont présentées aujourd'hui des expositions temporaires.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

[pourquoi ?]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]