1932

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1932 (MCMXXXII en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour les autres significations, voir 1932 (Chronologie de Dada et du surréalisme).

Années :
1929 1930 1931  1932  1933 1934 1935

Décennies :
1900 1910 1920  1930  1940 1950 1960
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

L’année 1932 correspond à l’année 5692 dans le calendrier hébreu.

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 5 janvier : création de l’Office du Niger, établissement public autonome, chargé d’un projet de développement agricole inspiré par l’ingénieur Méline au Soudan français. Il s’agit d’irriguer en détournant une partie du fleuve la région en aval de Ségou. Un premier barrage est établi à Markala et deux canaux sont creusés. L’œuvre se heurte au manque de main-d’œuvre, à la médiocre fertilité des sols et à l’hostilité d’une partie de l’opinion publique en métropole. En 1939, seul 13 300 ha seront aménagés (1,3 million pour le projet initial) et la production de coton n’atteindra pas 425 tonnes (moins de 0,5 % du projet).
  • 20 août : les accords d’Ottawa intensifient le système de la préférence dans l’empire britannique.
  • 21 août[1] : loi visant à faciliter l’accès à la citoyenneté française des Africains qui le souhaitent. Cette mesure n’a qu’une portée limitée et en 1937, l’ensemble de l’AOF ne compte encore que 72 000 indigènes citoyens français, en majorité originaires des quatre communes du Sénégal (Saint-Louis, Gorée, Rufisque et Dakar).


  • Épidémie de variole et de rougeole en Afrique de l’Ouest (1932-1933).
  • Une campagne est lancée au Tanganyika sur le thème « grow more crops » qui met les chefs locaux en demeure d’obtenir une croissance de la production agricole. Le café se maintient et le coton reprend. D’autre part, les cultures vivrières se développent.

Amérique[modifier | modifier le code]

9 juillet-2 octobre : révolution constitutionnaliste à São Paulo. Affiche du mouvement contre la dictature

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

15 mai : coup d'État militaire au Japon
  • 27 juin : révolution en Thaïlande. Le roi perd tout pouvoir politique. Pendant le règne du roi Prachadhipok (Rama VII), un coup d'État militaire dirigé par Pridi Phanomyong et le colonel Phibun Songkram proclame la monarchie constitutionnelle.
  • 2 août : fondation à Jérusalem du premier parti politique panarabe, l’Istiqlal[7], par des Syriens, des Libanais et des Palestiniens et des représentants du Maroc. Il fonde des branches dans tous les pays arabes. Il ne reconnaît pas les divisions territoriales issues des traités de l’après-guerre (les Arabes forment une nation une et indivisible) et revendique l’indépendance totale de la nation arabe, du Golfe à l’Atlantique.


  • En Chine, les troupes de l'Armée nationale révolutionnaire de Tchang Kaï-chek encerclent les communistes du Jiangxi.
  • En Cochinchine, seules 115 communes sur 1 419 sont dépourvues d’écoles. L’enseignement secondaire concerne 4 800 élèves répartis dans 21 établissements, dont trois pour les filles. Attaqué par les milieux coloniaux conservateurs, ce système scolaire devient un instrument de modernisation de la société.
  • Déclin de la propriété communautaire aux Indes orientales néerlandaises : 83 % des terres sont devenus à Java propriétés individuelles. Les pratiques d’entraide communautaire subsistent cependant (Golong Rojong).
  • Création à Victoria de l’Australian Aboriginal League (AAL) par William Cooper[12].

Europe[modifier | modifier le code]

  • 6 juin : gouvernement Alexandru Vaida-Voevod en Roumanie (1932 et 1933).
  • 25 juin : début de la dictature au Portugal. Après sa démission du ministère des finances en juin, Salazar devient chef du gouvernement. La constitution, en cours d’élaboration, peut recevoir les aménagements permettant un pouvoir sans limites. La doctrine de Salazar se résume en cinq mots : Dieu, patrie, autorité, famille, travail. Suppression des partis politiques. Dissolution du Centre Catholique.
  • 20 août : le Royaume-Uni abandonne le libre échange aux accords d’Ottawa : instauration de la « préférence impériale » encourageant les échanges dans la zone sterling.
  • 24 septembre : le parti social-démocrate prend le pouvoir en Suède. Per Albin Hansson devient Premier ministre.
  • 1er octobre : Gyula Gömbös devient Premier ministre de la Hongrie. Il proclame sa préférence corporatiste et invite à forger « l’unité nationale du travail, du capital et du talent intellectuel ». Il présente un plan national de travail en 95 points visant au rassemblement national. Conservateur avec des accents réformistes et populistes, il a l’ambition d’imprimer au gouvernement plus d’activisme pour sortir de la crise.


  • Le Parti populiste slovaque de l’abbé Andrej Hlinka, qui sous l’influence croissante de Mgr Jozef Tiso, adopte des positions de plus en plus autonomistes et fascisantes, remporte la moitié des suffrages en Slovaquie.
  • Création de l’Action catholique au Portugal.
  • Union soviétique : Mesures de coercition stalinienne. Grande famine, causée par la collectivisation forcée de l’agriculture et la réquisition des denrées alimentaires dans les campagnes, générant près de 7 millions de morts, dont 4 en Ukraine (1932-1933). Exode rural vers les villes.
  • Royaume-Uni : guerre douanière entre le Royaume-Uni et l’Irlande (1932-1933). Marche de la faim (octobre). Les taux d’intérêt restent à 2 % entre 1932 et 1939, ce qui favorise les investissements des entreprises. 22 % de la population active est au chômage.

Allemagne[modifier | modifier le code]

  • 6 janvier : en raison de la crise financière, l’Allemagne décide de ne plus honorer ses dettes.
  • 7 mars : le paquebot allemand Bremen remporte le Ruban bleu qui récompense la meilleure vitesse moyenne réalisée dans l’Atlantique Nord.
  • 13 mars : Hitler obtient 30,1 % des suffrages au premier tour des présidentielles.
  • 10 avril : le maréchal Hindenburg est élu président de l'Allemagne avec 53 % des voix contre 36,8 % à Adolf Hitler.
  • 13 avril : Hindenburg sous l'impulsion du gouvernement Brüning procède à la dissolution par décret, de toutes les organisations paramilitaires. La mesure visait avant tout la SA et la SS soupçonnées de fomenter un coup d'état, mais entendait également réduire le niveau de violence politique dont l'Allemagne était victime depuis plusieurs mois[13]
  • 31 mai : cabinet de Franz von Papen.
  • 16 juin : Levée de l'interdiction des SA et des SS[14].
  • 9 juillet : annulation des dettes de l’Allemagne à la conférence de Lausanne.
  • 20 juillet : Von Papen dépose le gouvernement social-démocrate de Prusse.
  • 31 juillet : élections législatives. Le parti national-socialiste (NSDAP) devient le premier parti à la chambre (37,4 % des voix). Le DVP et le DDP s’effondrent. Le SPD stagne. Seul le Zentrum gagne des points.
  • 13 août : Hitler rencontre Kurt von Schleicher puis Franz von Papen qui lui proposent le poste de Vice-chancelier, qu'il refuse catégoriquement. Après son entrevue avec le Président de la République, Hindenburg, il refuse également sa proposition d'entrer dans le gouvernement de von Papen[15].
  • 12 septembre : le « cabinet des barons » de von Papen, qui ne peut s’appuyer ni sur les nazis ni sur le Zentrum, dissout le Reichstag.
  • 10 octobre : concordat entre la république de Bade et le Vatican[16].
  • 6 novembre : aux élections législatives, la coalition de Weimar s’affaiblit encore. Les nazis perdent des voix (33,1 %, 14 millions de voix) mais restent les plus nombreux au Reichstag avec 230 sièges. Le KPD progresse (16,9 %).
  • 17 novembre : démission de Franz von Papen et de son gouvernement[17].
  • 2 décembre : Hindenburg nomme Kurt Von Schleicher à la Chancellerie, après deux semaines de consultations avec les représentants des principaux partis politiques allemands[18].

Espagne[modifier | modifier le code]

Couverture de l'almanach du magazine satirique La Traca de 1932, approuvant la Constitution de 1931 qui a proclamé l’État laïque.
  • - : Bieno réformiste[19]. L’Espagne est laïcisée : le divorce est légalisé, les croix des cimetières, des écoles et des édifices publics sont supprimés, les processions interdites. Création d’une école gratuite (44 % des espagnols sont analphabètes), qui souffre du manque de budget et de maîtres (les religieux étant interdits d’enseignement). Réforme de l’armée.
  • 2 février : loi autorisant le divorce par consentement mutuel ou à la demande justifiée de l'un des conjoints[22].
  • 6 février : décret de sécularisation des cimetières[22].
24 août : procès de José Sanjurjo.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Naissances en 1932[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Naissances en 1932.

Décès en 1932[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 1932.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Google books - Littératures et sociétés africaines, János Riesz,Papa Samba Diop,Ute Fendler
  2. Presse et mémoire : France des étrangers, France des libertés, Paris, Éditions de l'Atelier,‎ (ISBN 9782908833003, présentation en ligne)
  3. Arturo Anguiano, El Estado y la política obrera del cardenismo, Ediciones Era,‎ (présentation en ligne)
  4. Olivier Dabène, L'Amérique latine à l'époque contemporaine, Armand Colin,‎ (ISBN 9782200254117, présentation en ligne), p. 1903, 1924
  5. a, b et c Hugues Tertrais, L'Asie pacifique au XXe siècle, Armand Colin,‎ (ISBN 9782200601058, présentation en ligne)
  6. Hsaio-ting Lin, Tibet and Nationalist China's Frontier: Intrigues and Ethnopolitics, 1928-49, UBC Press,‎ (ISBN 9780774859882, présentation en ligne)
  7. Gilbert Achcar, The Arabs and the Holocaust : The Arab-Israeli War of Narratives, Macmillan,‎ (ISBN 9781429938204, présentation en ligne)
  8. Robert Deliège, Intouchables : Entre révoltes et intégration, Albin Michel,‎ (ISBN 9782226271051, présentation en ligne)
  9. Brian J. C. McKercher, Transition of Power : Britain's Loss of Global Pre-eminence to the United States, 1930–1945, Cambridge University Press,‎ (ISBN 9781139425063, présentation en ligne)
  10. Les marges culturelles du territoire chinois, L'Harmattan,‎ (ISBN 9782738496195, présentation en ligne)
  11. Perils of a Restless Planet: Scientific Perspectives on Natural Disasters, par Ernest Zebrowski Publié par Cambridge University Press, 1999 (ISBN 978-0-521-65488-3 et 9780521654883)
  12. Ngankat-kalo: Aboriginal Education 1901-2001 - 1901-1949
  13. Notamment entre groupes paramilitaire d'extrême droite et d'extrême gauche Ian Kershaw, Hitler, Flammarion, coll. « Grandes Biographies »,‎ (ISBN 978-2-0812-5042-0), p.283-284
  14. Ian Kershaw, Hitler, Flammarion, coll. « Grandes Biographies »,‎ (ISBN 978-2-0812-5042-0), p.280
  15. Ian Kershaw, Hitler, Flammarion, coll. « Grandes Biographies »,‎ (ISBN 978-2-0812-5042-0), p.283-284
  16. Jean-Georges Boeglin, États et religions en Europe, vol. 2, L'Harmattan,‎ (ISBN 9782296003149, présentation en ligne)
  17. Ian Kershaw, Hitler, Flammarion, coll. « Grandes Biographies »,‎ (ISBN 978-2-0812-5042-0), p.294
  18. Ian Kershaw, Hitler, Flammarion, coll. « Grandes Biographies »,‎ (ISBN 978-2-0812-5042-0), p.296
  19. Monica Dorange, Civilisation espagnole et hispano-américaine, Hachette Éducation,‎ (ISBN 9782011402158, présentation en ligne)
  20. a, b, c et d Joseph Pérez, Histoire de l'Espagne, Fayard,‎ (ISBN 9782213640563, présentation en ligne)
  21. a, b, c et d José Gonzalo Sancho Flórez, La Segunda República Española, Ediciones AKAL,‎ (ISBN 9788446001645, présentation en ligne)
  22. a, b et c Luce Pietri, André Vauchez, Jean-Marie Mayeur, Marc Venard, Histoire du christianisme. Guerres mondiales et totalitarismes (1914-1958), vol. 12, Desclée/Fayard (ISBN 9782718907406, présentation en ligne)
  23. Julián Delgado Aguado, La noción de orden público en el constitucionalismo español, Librería-Editorial Dykinson,‎ (présentation en ligne)
  24. Florence Guilhem, L'obsession du retour : les républicains espagnols, 1939-1975, Presses Univ. du Mirail,‎ (ISBN 9782858167920, présentation en ligne)