Carmen Maura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maura.
Carmen Maura
Description de l'image Carmen Maura en 20 minutos.jpg.
Nom de naissance Carmen García Maura
Naissance (72 ans)
Madrid, Espagne
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagnole
Films notables La Loi du désir (1987)
Femmes au bord de la crise de nerfs (1988)
Le bonheur est dans le pré (1995)
Volver (2006)
Les Femmes du 6e étage (2011)

Carmen Maura, née le à Madrid, est une actrice espagnole, notamment connue pour ses rôles de femmes courageuses pour Pedro Almodóvar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'une grande famille espagnole,Carmen Maura a pour aïeul l'homme politique conservateur Antonio Maura, cinq fois premier ministre au début du XXe siècle. Francophone, elle étudie la philosophie et la littérature à l'école nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Elle commence sa carrière comme chanteuse de cabaret, puis débute au cinéma en 1970 avec une apparition dans El hombre oculto. Elle obtient son premier rôle important en 1977 dans Tigres de papel de Fernando Colomo. Bien qu'elle ait joué plusieurs rôles dramatiques, elle est surtout connue comme actrice de comédies.

Pedro Almodóvar en fait l'une de ses actrices fétiches et lui offre six rôles dans les années 1980, de Pepi dans Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier à Pepa dans Femmes au bord de la crise de nerfs, qui lui vaut le Goya et le tout premier Prix du cinéma européen de la meilleure actrice. Entre ces deux rôles, elle est Sœur Perdue dans Dans les ténèbres, Gloria dans Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? et Tina dans La Loi du désir. Elle incarne la plupart du temps des femmes en crise mais battantes.

Elle gagne de nouveau le Goya et le Félix du premier rôle pour ¡Ay, Carmela! de Carlos Saura, deux ans plus tard. En 2001, un troisième Goya jalonne sa carrière pour la comédie policière Mes chers voisins d'Álex de la Iglesia[1], qui fait de nouveau appel à elle pour 800 balles et Les Sorcières de Zugarramurdi. En 2006, après presque vingt ans de séparation, elle rejoue pour Pedro Almodóvar dans Volver, qui vaut aux cinq actrices le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes.

Elle apparaît régulièrement dans des films français, par exemple dans Le bonheur est dans le pré en 1995 et Les Femmes du 6e étage en 2011, rôle pour lequel elle reçoit le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Toujours à l'étranger, elle a également joué pour l'argentin Alejandro Agresti (Valentín), l'israélien Amos Gitaï (Free Zone) ou encore l'américain Francis Ford Coppola (Tetro).

Elle est à ce jour l'une des sept actrices à avoir reçu le Prix National de Cinéma du Ministère espagnol de la Culture, avec Rafaela Aparicio, María Luisa Ponte, Marisa Paredes, Mercedes Sampietro, Maribel Verdú et Ángela Molina[2].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce trophée fait d'elle la comédienne la plus récompensée en Espagne.
  2. https://www.mecd.gob.es/cultura-mecd/areas-cultura/cine/promocion/premios/premio-nacional-de-cinematografia/premiados.html
  3. (es) « Relación de premiados del año 1999 », sur Ministère de la Culture, (consulté le 18 janvier 2015) [PDF].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]