Richard Lester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lester.
Richard Lester
Description de cette image, également commentée ci-après
Lester à Bologne en 2014
Naissance (86 ans)
Philadelphie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Réalisateur
Films notables Le Knack... et comment l'avoir
Comment j'ai gagné la guerre
La Rose et la Flèche
Superman 2

Richard Lester est un cinéaste américain, né le 19 janvier 1932 à Philadelphie, surtout actif dans le cinéma britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant surdoué, il entre à l'Université de Pennsylvanie à l'âge de 15 ans, en sort diplômé en psychologie clinique, commence à travailler pour la télévision en 1950 et n'a pas encore 20 ans lorsqu'il est promu réalisateur. Dans les années 1950 il se fixe à Londres, s'y spécialise dans les séries TV humoristiques, notamment avec Peter Sellers.

C'est au cours des années 1960 que Lester connaît la période la plus fertile de sa carrière. Il accède brusquement à la gloire en étant associé à celle des Beatles qui le choisissent en 1964 pour réaliser A Hard Day's Night puis Help!, des films qui auront une durable influence en inaugurant l'esthétique du vidéoclip musical. De plus, Lester remporte la Palme d'or au Festival de Cannes 1965 avec Le Knack... et comment l'avoir, une œuvre anti-conformiste et loufoque qui sera aussi un grand succès commercial.

Toujours en Angleterre, et toujours dans une veine humoristique, Lester réalise Le Forum en folie, une comédie bouffonne se déroulant à l'époque de la Rome antique et dans laquelle Buster Keaton apparaît brièvement. Puis, il dirige John Lennon en 1967 dans Comment j'ai gagné la guerre, une satire anti-belliciste à l'humour féroce. Lester est alors une des figures les plus en vue du « Swinging London ».

En 1968, Lester revient dans son pays d’origine et change de registre en tournant Petulia, un drame sentimental au style résolument moderne pour l'époque. Julie Christie y tient le rôle titre et donne la réplique à George C. Scott. Petulia est présenté en compétition au festival de Cannes, mais celui-ci est interrompu par les événements de mai 1968. De retour en Angleterre, Lester renoue avec son approche iconoclaste en dirigeant L'ultime garçonnière, une satire des institutions anglaises se déroulant dans un Londres dévasté par une attaque atomique.

En 1973, il met en scène Les Trois Mousquetaires et sa suite On l'appelait Milady. En 1976, il réalise une suite de Robin des Bois, La Rose et la Flèche, mettant en vedette Sean Connery et marquant le retour d'Audrey Hepburn après huit ans d'absence. Sean Connery sera aussi la vedette de Cuba, un drame historique tourné en Espagne mais se déroulant durant la révolution cubaine de 1959. À sa sortie, le film connaît peu de succès.

En 1980, Lester est choisi pour terminer le tournage de Superman 2 en remplacement de Richard Donner. Il renouvelle cette expérience trois ans plus tard avec Superman 3. Suit, en 1984, Cash-Cash, une comédie policière mettant en vedette Michael O'Keefe et Beverly d'Angelo et dans laquelle apparaît aussi un Jim Carrey alors débutant. Malgré de bonnes critiques, Cash-Cash connait un succès limité.

Enfin, en 1989, il réalise Le Retour des Mousquetaires qui conclut sa saga cinématographique. Durant le tournage, l'acteur Roy Kinnear décède des suites d'une chute de cheval. Très affecté par cette disparition, Lester décide de prendre sa retraite anticipée.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Festival de Cannes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Diane Rosenfeldt, Richard Lester : A Guide to References and Resources, G.K. Hall/George Prior, 1978, 152 p.
  • (en) Neil Syniard, The Films of Richard Lester, Croom Helm, 1985, 174 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]