İlkay Gündoğan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

İlkay Gündoğan
Image illustrative de l’article İlkay Gündoğan
İlkay Gündoğan avec l'Allemagne (2019).
Situation actuelle
Équipe FC Barcelone
Numéro 22
Biographie
Nationalité Allemand
Naissance (33 ans)
Gelsenkirchen (Allemagne)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. Depuis 2009
Poste Milieu relayeur
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1993-1998 SV Gelsenkirchen-Hessler 06
1998-1999 FC Schalke 04
1999-2004 SV Gelsenkirchen-Hessler 06
2004-2005 SSV Buer
2005-2009 VfL Bochum
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2009-2011 FC Nuremberg 052 0(8)
2011-2016 Borussia Dortmund 147 (16)
2016-2023 Manchester City 304 (62)
2023- FC Barcelone 038 0(5)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008-2009 Allemagne -19 ans 006 0(0)
2010-2012 Allemagne espoirs 008 0(1)
2011- Allemagne 073 (19)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

İlkay Gündoğan [ˈilkaj ˈɡyndoːan], né le à Gelsenkirchen en Allemagne, est un footballeur international allemand d'origine turque qui évolue au poste de milieu de terrain au FC Barcelone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Né le à Gelsenkirchen, non loin de Dortmund dans la Ruhr, de parents turcs, İlkay Gündoğan fait ses débuts dans les clubs des environs de la ville, notamment dans l'équipe de jeunes de Schalke 04 en 1998-1999. À l'âge de quinze ans, il rejoint le centre de formation du VfL Bochum et fait ses débuts avec la réserve lors de la saison 2008-2009.

Bien que d'origine turque par ses parents, İlkay Gündoğan ne possède que la nationalité allemande[1].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

1. FC Nuremberg (2009-2011)[modifier | modifier le code]

En , il rejoint le 1. FC Nuremberg qui évolue en 2e Bundesliga, la deuxième division allemande, et fait ses débuts professionnels le , contre TSV Munich 1860 (victoire 2-1 de Nuremberg)[2]. Comme le club est promu, il fait ses débuts en Bundesliga (première division) la saison suivante et s'impose comme titulaire dans l'entre-jeu. En parallèle, il connaît ses premières sélections avec l'Allemagne espoirs. Lors de la saison qui suit, il inscrit cinq buts en championnat.

Borussia Dortmund (2011-2016)[modifier | modifier le code]

Le , le Borussia Dortmund annonce avoir conclu le transfert d'İlkay Gündoğan pour 4 millions d'euros et un contrat de quatre ans[3]. Vu comme un joueur d'avenir pour le club, İlkay Gündoğan est appelé à remplacer Nuri Şahin, parti au Real Madrid. Rapidement, il s'impose comme titulaire dans le club et remporte le titre de Champion d'Allemagne en 2012. Ses performances lui valent de connaître ses premières sélections en équipe nationale d'Allemagne.

Lors de la saison 2012-2013, le Borussia Dortmund ne réussit pas à enrayer la suprématie du Bayern Munich en championnat. Néanmoins, le club réussit à se hisser en finale de la Ligue des champions de l'UEFA après avoir notamment éliminé le Real Madrid en demi-finale. Le , lors de la finale de la Ligue des champions à Wembley contre le Bayern Munich, il égalise sur pénalty à la 68e minute mais ne peut empêcher la défaite finale du Borussia Dortmund (2-1).

La saison suivante, le Borussia Dortmund s'illustre dès le premier match de la saison en remportant la Supercoupe d'Allemagne contre le Bayern Munich. Il s'agit à l'heure actuelle du dernier match officiel avec le Borussia Dortmund dans lequel İlkay Gündoğan est apparu. Blessé au dos lors d'un match amical de l'Allemagne contre le Paraguay, il connaît des difficultés à se remettre de sa blessure et son retour sur les terrains est sans cesse reporté[4]. Dans le même temps, son contrat finissant en 2015, il est au centre de nombreuses rumeurs de transfert concernant son avenir[4]. Le , il prolonge son contrat avec Dortmund d'une année supplémentaire, jusqu'en .

Manchester City (2016-2023)[modifier | modifier le code]

Le , il signe un contrat de quatre ans avec Manchester City pour une valeur d'environ 25 millions d'euros[5],[6]. Le , İlkay Gündoğan se fait remarquer en marquant deux buts contre le FC Barcelone lors de la phase de groupe de Ligue des champions. Il contribue ainsi à la victoire de son équipe par trois buts à un[7].

Le , lors d'un match de trente-deuxième de finale de Coupe d'Angleterre face à Roterham (victoire 7-0), il délivre quatre passes décisives pour ses coéquipiers Phil Foden, Riyad Mahrez, Nicolás Otamendi et Leroy Sané[8].

Auteur de cinq buts en janvier 2021 en Premier League, le milieu de terrain allemand est élu joueur du mois pour la première fois de sa carrière[9].

Au total, il inscrit 13 buts sur cette saison de Premier League et est un acteur majeur de la victoire finale de Manchester City.

Le 22 mai 2022, lors de la dernière journée de Premier League, alors que son équipe est menée 2-0 face à Aston Villa, il inscrit deux buts en fin de match et permet aux Citizens de gagner 3-2. Le club de Manchester finit un point devant son rival Liverpool et İlkay Gündoğan remporte son quatrième titre de Premier League (après les saisons 2017-2018, 2018-2019 et 2020-2021).

Le 10 juin 2023, il est le capitaine de Manchester City lors de la finale de la Ligue des champions face à l'Inter Milan, match remporté 1-0.

FC Barcelone (depuis 2023)[modifier | modifier le code]

Le , İlkay Gündoğan s'engage officiellement avec le FC Barcelone en paraphant un contrat de deux ans avec une année supplémentaire en option jusqu'en juin 2025[10],[11]. Sa clause libératoire, fixée par le club catalan, s'élève à 400 millions d'euros[12].

Gündoğan joue son premier match pour le FC Barcelone le , à l'occasion de la première journée de la saison 2023-2024 de Liga contre le Getafe CF. Il est titularisé et les deux équipes se neutralisent (0-0 score final)[13]. Il a été nommés pour le prix The Best – Joueur de la FIFA[14].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

İlkay Gündoğan fait partie de la plupart des sélections allemandes depuis 2008 : moins de 18 ans, moins de 19 ans, moins de 20 ans et espoirs. Avec les espoirs il joue un total de huit matchs entre 2010 et 2012. Il marque son seul but avec cette sélection le contre Chypre, contribuant ainsi à la victoire de son équipe par trois buts à zéro[15].

Le , il connaît sa première sélection avec l'équipe d'Allemagne, Joachim Löw lors d'un match contre la Belgique. Il est retenu quelques mois plus tard pour participer à l'Euro 2012, compétition dans laquelle il ne joue pourtant pas une seule minute.

Le , alors qu'il n'était pas sélectionné au préalable, İlkay Gündoğan est rappelé pour pallier la suspension de Bastian Schweinsteiger en vue du match retour contre le Kazakhstan où il inscrit son premier but en sélection (4-1). Il inscrit un nouveau but en match amical contre le Paraguay, quelques mois plus tard mais est contraint de sortir à la 27e minute, blessé au dos. Longtemps à l'écart des terrains ensuite, il manque le Mondial 2014 au Brésil qui verra l'Allemagne devenir championne du monde.

Il fait son retour en équipe d'Allemagne en qualification pour l'Euro 2016, qui a lieu en France, face à la Pologne le en remplaçant Karim Bellarabi du Bayer Leverkusen à la 53e minute de jeu. Le match est remporté par l'Allemagne (3-1).

En mai et , il est, avec l'autre international allemand Mesut Özil, au centre d'une polémique médiatique et politique en Allemagne après que les deux joueurs ont été pris en photo à Londres, en train de remettre des maillots dédicacés au président turc Recep Tayyip Erdoğan. Celui d'İlkay Gündoğan portait la mention « À mon président »[16],[17],[18],[19] alors qu'il n'est pas de nationalité turque[20].

Le , il est sélectionné par Hansi Flick pour participer à la Coupe du monde 2022 disputée au Qatar[21].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de İlkay Gündoğan au [22]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Allemagne Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne 1. FC Nuremberg 2. Bundesliga 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - - - - 1 0 0
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne 1. FC Nuremberg Bundesliga 22 1 2 2 1 0 - - - - - - - - - - - - - 24 2 2
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne 1. FC Nuremberg Bundesliga 25 5 2 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 26 5 2
Sous-total 48 6 4 3 1 0 - - - - - - - - - - - - - 51 7 4
2011-2012 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 28 3 3 5 1 0 - - - 1 0 0 C1 2 0 0 2 0 0 38 4 3
2012-2013 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 28 3 4 4 0 0 - - - 1 0 0 C1 12 1 0 5 1 2 50 5 6
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 1 0 0 1 0 0 - - - 1 1 0 C1 0 0 0 1 1 0 4 2 0
2014-2015 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 23 3 4 4 0 0 - - - - - - C1 6 0 1 3 1 1 36 4 6
2015-2016 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 25 1 3 5 1 1 - - - - - - C3 10 1 1 5 1 0 45 4 5
Sous-total 105 10 14 19 2 1 - - - 3 1 0 - 30 2 2 16 4 3 173 19 20
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 10 3 1 - - - - - - - - - C1 6 2 0 4 0 1 20 5 2
2017-2018 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 30 4 1 3 0 2 6 0 2 - - - C1 9 2 2 7 0 0 55 6 7
2018-2019 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 31 6 3 6 0 4 4 0 0 1 0 0 C1 8 0 1 6 1 0 56 7 8
2019-2020 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 31 2 1 4 1 1 5 0 1 1 0 0 C1 9 2 1 4 2 2 54 7 6
2020-2021 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 30 13 3 3 1 1 2 0 0 - - - C1 13 3 1 13 5 0 61 22 5
2021-2022 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 25 8 3 4 2 1 1 0 0 2 0 0 C1 10 0 2 12 4 1 54 14 7
2022-2023 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 31 8 5 3 2 0 3 0 0 1 0 0 C1 12 1 2 7 2 0 57 13 7
Sous-total 188 42 17 23 6 9 21 0 3 4 0 0 - 67 10 9 51 15 4 354 73 42
2023-2024 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone LaLiga 26 5 6 3 0 0 - - - 2 0 1 C1 7 0 3 6 1 0 44 6 10
Sous-total 26 5 6 3 0 0 0 0 0 2 0 1 - 7 0 3 6 1 0 44 6 10
Total sur la carrière 366 64 40 48 8 10 21 0 3 9 1 1 - 104 12 14 73 19 7 621 104 75

Palmarès[modifier | modifier le code]

 

Borussia Dortmund (4 titres)

 

Manchester City (14 titres)

 

FC Barcelone

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ilkay Gundogan, Mesut Ozil whistles must stop – Germany chief Oliver Bierhoff », sur ESPN, (consulté le )
  2. « Feuille du match FC Nuremberg - TSV Munich 1860 », sur transfermarkt.fr
  3. « Gündogan signe 4 ans à Dortmund », sur goal.com
  4. a et b (en) « Uncertainty over Gundogan return date », sur espn.com,
  5. (de) « Gündogan vor Wechsel zu ManCity », sur kicker.de, (consulté le )
  6. « Accord Manchester City-Dortmund pour Ilkay Gundogan ? », sur lequipe.fr, (consulté le )
  7. « Feuille du match Manchester City - FC Barcelone », sur transfermarkt.fr
  8. « Manchester City se qualifie facilement pour le 4e tour de la Cup », sur Lequipe.fr, (consulté le )
  9. « İlkay Gündoğan élu joueur du mois de janvier en Premier League », sur https://www.footmercato.net/,
  10. « Transferts : en fin de contrat à Manchester City, Ilkay Gündogan rejoint le Barça », sur L'Équipe, (consulté le )
  11. Léo Scalco, « Ilkay Gündogan débarque au FC Barcelone », sur Foot Mercato, (consulté le )
  12. « İlkay Gündoğan, nouveau joueur du FC Barcelone », sur FC Barcelone, (consulté le )
  13. « Feuille du match Getafe CF - FC Barcelone », sur transfermarkt.fr
  14. « Annonce des nominations pour l’édition 2023 des The Best FIFA Football Awards™ », sur Francs Jeux (consulté le )
  15. « Statistiques avec les espoirs », sur transfermarkt.fr
  16. « Mondial 2018 : le débat qui plombe les Germano-Turcs Özil et Gündogan », sur lesechos.fr,
  17. « Özil et Gundogan toujours critiqués après leur rencontre avec Erdogan », sur lefigaro.fr,
  18. (de) « FDP-Bundestagsabgeordneter fordert Rückzug von Özil und Gündogan aus der Nationalmannschaft », sur handelsblatt.com,
  19. (de) « Löws schwere Aufgabe mit Özil und Gündogan », sur faz.net,
  20. (de) « Gündogan hat gar keine doppelte Staatsbürgerschaft », sur faz.net,
  21. « Mario Götze, la grosse surprise de la liste de l'Allemagne pour la Coupe du monde », L'équipe,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. « Fiche de İlkay Gündoğan », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :