Cédric Carrasso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cédric Carrasso
Carrasso 2.jpg
Cédric Carrasso avec les Girondins de Bordeaux en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Girondins de Bordeaux
Numéro 16
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (35 ans)
Lieu Avignon (France)
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. Depuis 2000
Poste Gardien de but
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2000-2008 Drapeau : France Olympique de Marseille 085 (0)
2001-2002 Drapeau : Angleterre Crystal Palace 001 (0)
2004-2005 Drapeau : France EA Guingamp 030 (0)
2008-2009 Drapeau : France Toulouse FC 043 (0)
2009- Drapeau : France Girondins de Bordeaux 295 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2011 Drapeau : France France 001 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 23 octobre 2016

Cédric Carrasso, né le à Avignon (Vaucluse, France), est un footballeur international français qui évolue en Ligue 1 au poste de gardien de but aux Girondins de Bordeaux.

Son frère Johann Carrasso, de six ans et demi son cadet, est également gardien de but et évolue au Stade de Reims.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation à l'OM et prêts[modifier | modifier le code]

Cédric Carrasso signe sa première licence de foot en débutant au Stade Maillanais, dans le village de Maillane où il vit avec ses parents et ses frères, Johann et Romain. Très tôt, il est repéré par le grand club des environs, l'Olympique Avignonnais, au sein duquel il signe en poussins. Déjà, son talent impressionne au sein du club de la cité des Papes, et les excellentes saisons se suivent. Mais Cédric travaille énormément en-dehors des séances d'entraînement classiques avec son club, notamment avec son père qui le pousse à améliorer ses défauts, et à élever encore son niveau d'exigence pourtant déjà important. Il entre au centre de formation de l'Olympique de Marseille à l'âge de 11 ans[1]. Malgré une sévère concurrence dans le club phocéen, il se fait peu à peu une place et intègre à 19 ans le groupe professionnel.

Il est prêté au Crystal Palace Football Club, club de seconde division anglaise, durant la saison 2001-2002 mais ne joue qu’un seul match en équipe première.

De retour à Marseille, il remplace la saison suivante Vedran Runje lors de deux rencontres, c'est le 2 novembre face à Montpellier qu'il joue pour la première fois sous le maillot olympien. Il se blesse gravement au genou droit lors du match amical face à France 98 en 2003 et est atteint d'une rupture des ligaments croisés[2]. Durant sa convalescence, il perd 25 kilos en trois mois, alors que son poids initial dépassait les 100 kilos [3].

Il ne retrouve les terrains qu’au début de la saison 2004-2005 à l'En Avant de Guingamp lors d'un nouveau prêt. C'est le 10 septembre 2004 à Troyes lors de la 7e journée de Ligue 2. Deux journée plus tard, il est expulsé contre Lorient à la 75' minute de jeu.

Olympique de Marseille[modifier | modifier le code]

Il est titularisé dans les buts de l'Olympique de Marseille durant la suspension de Fabien Barthez en 2005.

Il joue son premier match européen face aux Young Boys de Berne en juillet 2007 pour le compte de la coupe Intertoto.

Après le départ de Fabien Barthez (en fin de contrat), l'encadrement technique de l'OM, satisfait de ses prestations et persuadé qu'il vaut mieux qu'un statut de remplaçant, le titularise pour la saison 2006-2007.

Malgré la concurrence avec Steve Mandanda qui signe à l'OM lors du marché des transferts de 2007, il prolonge son contrat de deux ans jusqu'en 2011.

Ironie du sort, Cédric Carrasso se blesse à l’entraînement le . Le gardien souffre d’une rupture du tendon d'Achille gauche[2]. Il est question d’environ six mois d’indisponibilité selon le staff médical, ce qui laisse la place de numéro un à Steve Mandanda.

Il fait son retour dans le groupe olympien le lors de la 21e journée de championnat mais n'est pas titularisé par Éric Gerets. En effet, au vu des prestations impressionnantes de Steve Mandanda ces cinq derniers mois, Cédric perd sa place de titulaire et doit se cantonner à un rôle de remplaçant[2]. D'ailleurs, Pape Diouf fait clairement comprendre que l'OM ne le retiendrait pas au prochain marché des transferts si une offre intéressante se présentait.

Le 19 mars, Cédric Carrasso est titularisé pour la première fois depuis son retour de blessure à l'occasion d'un match de Coupe de France face à Carquefou, équipe de CFA 2. Ce sera son dernier match sous le maillot phocéen.

Toulouse FC[modifier | modifier le code]

Carrasso s'engage le en faveur du Toulouse FC pour 2,5 millions d'euros afin de pallier le départ de Nicolas Douchez parti au Stade rennais. Il joue son premier match sous le maillot toulousain lors de la première journée de Ligue 1 au Stade Gerland (défaite 2-0 contre Lyon). Le club toulousain termine meilleure défense de Ligue 1 avec seulement 27 buts encaissés et se qualifie pour la Ligue Europa. Carrasso effectue dans le même temps une grosse performance en Coupe de France. Toulouse atteint les demi-finales de la compétition après l'élimination du Lille OSC au tirs au but grâce à deux arrêts de Carrasso, avant de s'incliner face à l'EA Guingamp, futur vainqueur de la compétition. Cette saison impressionnante dans la ville rose lui ouvre les portes de l'équipe de France. En effet, Raymond Domenech le convoque pour la première fois à l'occasion du match amical face à l'Argentine le en tant que troisième gardien derrière Steve Mandanda et Hugo Lloris.

Girondins de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Fort de son retour à son meilleur niveau, il s'engage à l'été 2009 pour quatre ans en faveur des Girondins de Bordeaux, champions de France en titre, où il a l'occasion de jouer la Ligue des champions et ce qui lui permet de succéder à Ulrich Ramé, gardien emblématique du club en fin de carrière. Il joue son premier match sous nouveau maillot lors du Trophée des Champions contre l'EA Guingamp qu'il remporte. Il est sur le banc lors de la finale de Coupe de la Ligue 2010 perdu contre son club formateur de l'Olympique de Marseille mais participe grandement à l'épopée des Girondins en Ligue des champions lors de laquelle ils sortent en tête de la phase de poule devant le Bayern Munich et la Juventus. Après un match nul en Italie, le club remporte les cinq autres rencontres, notamment les deux contre le Bayern dont une à l'Allianz Arena et le match retour contre la Juventus. Le club est éliminé par l'Olympique lyonnais lors des quarts de finale après avoir éliminé l'Olympiakos en huitième.

Après de bonnes performances dans les cages bordelaises lors de ses deux premières saisons, il prolonge son contrat de deux saisons supplémentaires à l'issue de la saison 2010-2011, qui le lie aux Girondins jusqu'en juin 2015[4].

Lors de la saison 2011-2012, le club termine à la 5e place du championnat et se qualifie pour la Ligue Europa après deux saisons sans compétitions européennes.

Le dimanche 15 décembre 2013, il annonce sur l'écran géant du Stade Chaban-Delmas en préambule du match contre le Valenciennes FC sa prolongation de contrat jusqu'en 2017, il arrête lors de cette rencontre un penalty et le club s'impose deux buts à un. En seconde partie de saison et après avoir éliminé quatre clubs de division inférieur, les Girondins élimine l'ES Troyes en demi-finale de la Coupe de France avant de remporter la finale contre l'Évian TG trois buts à deux. En Ligue Europa, le club est éliminé en huitième de finale contre le Benfica Lisbonne après avoir terminé premier de la phase de poule devant Newcastle et après avoir éliminé le Dynamo Kiev.

La saison 2013-2014 commence par une défaite contre le Paris Saint-Germain lors du Trophée des champions et termine par une 7e place en championnat.

Carrasso est remplacé au cours d'un match de championnat contre le FC Nantes en janvier 2016 après une blessure au genou gauche. Une rupture du ligament croisé qui met un terme à sa saison[2]. Il est remplacé par Paul Bernardoni puis par Jérôme Prior pour la seconde partie de saison.

La saison 2016-2017 commence mal pour lui puisque bien que rétabli, c'est Jérôme Prior qui est nommé numéro un dans les cages girondines par le nouveau coach. Cependant après seulement deux journées de championnat, il retrouve sa place de titulaire. Le 18 novembre suivant, il se blesse sur un arrêt à l'entraînement. L'IRM révèle une entorse du genou gauche avec une lésion méniscale associée et une absence estimée à quelques semaines.

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Régulièrement convoqué en bleu en tant que troisième gardien depuis février 2009, Cédric Carrasso fait partie des joueurs sélectionnés par Raymond Domenech pour participer à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Malheureusement, le , il est contraint de déclarer forfait pour le reste du Mondial à cause d'une blessure à la cuisse gauche[5]. Il est alors remplacé par Stéphane Ruffier, gardien de l'AS Monaco.

Le , lors du match amical face à la Pologne à Varsovie (victoire 1-0), Laurent Blanc décide de faire tourner l'effectif en titularisant Carrasso qui réalise une bonne prestation dans les cages pour sa première titularisation en Bleu.

Avec l'arrivée au poste de sélectionneur de l'équipe de France, de l'ancien entraîneur de l'Olympique de Marseille Didier Deschamps, Cédric Carrasso est devenu le 4e gardien de l'équipe de France, étant doublé dans la hiérarchie par Mickaël Landreau. Il n'est donc plus sélectionné sur la feuille de match. Après la retraite de Mickaël Landreau, c'est Stéphane Ruffier qui devient troisième gardien. Lorsque ce dernier se blesse, Benoît Costil est sélectionné, ce qui met sans doute un terme à la carrière internationale de Cédric Carasso[6].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Cédric Carrasso au 23 octobre 2016 [8],[9]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Trophée des Champions Drapeau : France France Total
Division M B M B C M B M B M B M B
2001-2002 Drapeau de l'Angleterre Crystal Palace FC (prêt) League One 1 0 - - - - - - - - - 1 0
2002-2003 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 2 0 - - - - - - - - - 2 0
2003-2004 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 - - - - - - - - - - - 0 0
2004-2005 Drapeau de la France En Avant de Guingamp (prêt) Ligue 2 26 0 4 0 - - - - - - - 30 0
2005-2006 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 15 0 3 0 C4+C3 6+3 0+0 - - - - 27 0
2006-2007 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 38 0 8 0 C4+C3 1+4 0+0 - - - - 51 0
2007-2008 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 4 0 1 0 - - - - - - - 5 0
Sous-total 86 0 16 0 - 14 0 - - - - 116 0
2008-2009 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 37 0 6 0 - - - - - - - 43 0
Sous-total 37 0 6 0 - - - - - - - 43 0
2009-2010 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 29 0 1 0 C1 9 0 1 0 - - 40 0
2010-2011 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 35 0 4 0 - - - - - 1 0 40 0
2011-2012 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 37 0 3 0 - - - - - - - 40 0
2012-2013 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 38 0 6 0 C3 10 0 - - - - 54 0
2013-2014 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 36 0 4 0 C3 4 0 1 0 - - 45 0
2014-2015 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 37 0 3 0 - - - - - - - 40 0
2015-2016 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 20 0 2 0 C3 7 0 - - - - 29 0
2016-2017 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 8 0 - - - - - - - - - 8 0
Sous-total 240 0 23 0 - 30 0 2 0 1 0 296 0
Total sur la carrière 363 0 45 0 - 44 0 2 0 1 0 455 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Avec l'Olympique de Marseille, il remporte la Coupe Intertoto en 2005 en battant le Deportivo La Corogne en finale 5-1 après s'être incliné lors du match aller par deux buts à zéro. Il est vice-champion de France en 2007 et finaliste de la Coupe de France en 2007 battu en tirs aux buts par le FC Sochaux.

Avec les Girondins de Bordeaux, il remporte le Trophée des champions en 2009 en battant l'En Avant Guingamp deux buts à zéro et la Coupe de France en 2013 contre l'Évian Thonon Gaillard. Il est sur le banc lors de la finale de Coupe de la Ligue contre l'Olympique de Marseille en 2010.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

A titre individuel, il est élu meilleur joueur de l'EA Guingamp en 2005. Il est élu étoile d'or France Football des gardiens en 2009. Il est également élu meilleur joueur des Girondins de Bordeaux en 2011 et 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cédric Carrasso (14 ans) au centre de formation de l'OM », sur www.ina.fr, Cédric Carrasso à 14 ans parle de son entrée au centre de formation 3 ans plus tôt
  2. a, b, c et d Lucile Alard, « Saison terminée pour Cédric Carrasso (Bordeaux), victime d'une rupture du ligament croisé », sur eurosport.fr,‎
  3. http://www.foot123.fr/Articles/Football/carrasso-version-light/14722 Carrasso, version light
  4. Carrasso prolonge avec Bordeaux jusqu'en 2015
  5. Carrasso forfait pour le Mondial 2010
  6. Costil, la surprise du chef, sport.fr
  7. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  8. Statistiques de Cédric Carrasso sur LFP.fr
  9. Fiche de Cédric Carrasso sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :