Salvatore Sirigu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Salvatore Sirigu
Image illustrative de l’article Salvatore Sirigu
Salvatore Sirigu en 2015.
Situation actuelle
Équipe ACF Fiorentina
Numéro 30
Biographie
Nationalité Italien
Naissance (36 ans)
Nuoro (Italie)
Taille 1,92 m (6 4)
Période pro. Depuis 2004
Poste Gardien de but
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1996-1999 Posada Calcio
1999-2000 USD Siniscola
2000-2002 Puri e Forti Nuoro
2002-2004 FC Venise
2004-2005 US Palerme
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2005-2011 US Palerme080 0(0)
2007-2008 US Cremonese023 0(0)
2008-2009 AC Ancône015 0(0)
2011-2017 Paris Saint-Germain190 0(0)
2016 Séville FC003 0(0)
2017 CA Osasuna018 0(0)
2017-2021 Torino FC152 0(0)
2021-2022 Genoa CFC037 0(0)
2022-2023 SSC Naples000 0(0)
2023- ACF Fiorentina000 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2005 Italie -18 ans003 0(0)
2005 Italie -19 ans002 0(0)
2007-2009 Italie espoirs003 0(0)
2010- Italie028 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 26 janvier 2023

Salvatore Sirigu, né le à Nuoro, est un footballeur international italien qui évolue au poste de gardien de but à l'ACF Fiorentina.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et formation[modifier | modifier le code]

Salvatore Sirigu commence le football au Posada Calcio puis joue dans les équipes de jeunes de Siniscola, de Puri et Forti Nuoro où il est repéré par le Venise Calcio. Il évolue trois ans dans le centre formation vénitien puis rejoint, en 2005, l'US Palerme. Il est le gardien titulaire de l'équipe de jeunes du club sicilien et troisième gardien de l'équipe professionnelle.

Carrière en club[modifier | modifier le code]

US Palerme (2006-2011)[modifier | modifier le code]

Salvatore Sirigu face à la Lazio Rome en 2009.

En 2006-2007, il fait ses débuts professionnels et dispute deux rencontres avec l'équipe première, une en Coupe d'Italie, l'autre en Coupe de l'UEFA contre les Turcs du Fenerbahçe SK où il encaisse trois buts (3-0).

Il est prêté pour la saison 2007-2008 à l'US Cremonese en Serie C1. Il joue 19 matchs de championnat et 2 en Coupe d'Italie. Il est à nouveau prêté la saison suivante, en Serie B cette fois, à l'Ancône Calcio. Il joue 15 matchs pour 24 buts encaissés dans une équipe qui ne se sauve qu'au play-out, face au Rimini Calcio (1-0, 1-1). Il retourne à l'US Palerme dès la saison suivante.

Il débute en tant que doublure du Brésilien Rubinho, tout juste transféré du Genoa CFC dans un échange avec Marco Amelia. Il débute en Serie A à la 6e journée contre la Lazio. Excellent, il va être à nouveau titulaire le match suivant et ne quittera plus le poste, poussant Rubinho à l'exil lors du mercato. Il est alors prolongé jusqu'en 2014. À la fin de la saison, il a joué 32 matchs de championnat pour sa première saison dans l'élite.

Paris Saint-Germain (2011-2017)[modifier | modifier le code]

Le , Salvatore Sirigu signe pour quatre ans au Paris Saint-Germain[1]. L'US Palerme reçoit 3,895 millions euros pour ce transfert[2],[3]. Il retrouve son coéquipier Javier Pastore, lui aussi Rosanero la saison passée. Profitant d'une blessure de Nicolas Douchez, avec qui il est en concurrence[4], il fait ses débuts avec le PSG lors de la première journée de championnat face au FC Lorient (défaite 1-0). Sa performance est saluée par la presse lors de la deuxième journée de Ligue 1 face au Stade rennais FC (match nul 1-1) où il effectue des arrêts décisifs. Il trouve une place de titulaire au sein de l'effectif parisien grâce à de bonnes prestations. En , il remporte le trophée du joueur du mois UNFP[5]. Il participe au total cette saison à 41 matches, dont la totalité des matches de championnat ; le club parisien finit quant à lui deuxième du championnat, derrière le Montpellier HSC[6].

Ballon capté par Sirigu lors d'un échauffement du PSG (2013).

Le , il dispute son premier match de Ligue des champions au Parc des Princes face au Dynamo Kiev (4-1). Fin 2012, il est élu dans l'équipe-type de Ligue 1 par le journal L'Équipe[7]. Le , il dépasse le record de Bernard Lama du nombre de minutes de jeu sans encaisser de but en Ligue 1 pour un gardien de but du PSG (698) face au LOSC, lors de la 22e journée du championnat. Le , à l'issue d'une saison réussie, il est officiellement champion de France avec le PSG.

De nouveau champion de France en 2014, il rencontre quelques difficultés mais reste titulaire dans les cages lors de la saison suivante. Il remporte une troisième fois la Ligue 1, ainsi que le Trophée des champions. Cependant, le PSG n'arrive pas à aller plus loin en Ligue des champions (élimination en quart) où est éliminé par le FC Barcelone. Il ne fait pas le quadruplé historique car Nicolas Douchez dispute la totalité des matchs de Coupe de France et de Coupe de la Ligue.

Lors de la saison 2015-2016, il perd sa place de titulaire au profit de Kevin Trapp. Il ne joue ainsi que quelques matchs de Ligue 1. Cependant, il est choisi pour les matchs de Coupe de France et de Coupe de la Ligue. Le , il permet au Paris Saint-Germain d'accéder à la finale de la Coupe de France. Il réalise, en effet, une double parade décisive face aux joueurs de Lorient, avant que son coéquipier Zlatan Ibrahimović n'inscrive le but de la victoire. Le , il remporte la Coupe de la Ligue face au LOSC sur le score de 2 à 1.

En manque de temps de jeu et barré par Kevin Trapp et Alphonse Areola à l'aube de la saison 2017-2018, il résilie son contrat avec le PSG le [8].

Séville (2016-2017)[modifier | modifier le code]

En , à la suite du retour d'Alphonse Areola et l'arrivée d'Unai Emery comme entraîneur, il passe numéro trois dans la hiérarchie des gardiens. Il est alors prêté un an au FC Séville sans option d'achat[9]. Le , pour son deuxième match avec le club andalou, il est expulsé en fin de partie contre Bilbao, à la suite d'un coup de coude sur Aritz Aduriz (défaite 3-1)[10]. Il perd alors la confiance de l'entraîneur Jorge Sampaoli.

Osasuna (2017)[modifier | modifier le code]

Le , alors qu'il n'a eu que très peu de temps de jeu à Séville, il rejoint Osasuna Pampelune en prêt (sans option d'achat), jusqu'à la fin de la saison[11]. Dans une équipe en grandes difficultés et qui terminera reléguée, il retrouve du temps de jeu, en disputant la plupart des matchs.

Torino (2017-2021)[modifier | modifier le code]

Le , il s'engage avec le Torino[12]. Le , il dispute son tout premier match avec le club turinois (victoire 7-1 contre Trapani). À l'issue de sa première saison dans le Piémont, son équipe se classe neuvième de Serie A, sous les ordres de Siniša Mihajlović. Ce dernier est ensuite remplacé par Walter Mazzarri en 2018-2019. Le club se classe alors septième de Serie A et rejoint la Ligue Europa. Le face à une Atalanta toujours en course en Ligue des champions, le Torino explose et Sirigu encaisse sept buts durant la rencontre (0-7) au stadio Olimpico[13].

Genoa (2021-2022)[modifier | modifier le code]

Le , Sirigu s'engage libre avec le Genoa[14]. Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, il encaisse quatre buts contre le champion en titre, l'Inter Milan[15].

Malheureusement pour lui et son équipe il est relégué en Serie B le 16 mai 2022 en finissant à la 19e place[16].

Napoli (2022-2023)[modifier | modifier le code]

Libre de tout contrat, il s'engage au Napoli pour une saison plus une autre en option. Il devient le gardien n°2 du club[17].

Fiorentina (depuis 2023)[modifier | modifier le code]

Le 25 janvier 2023, il s'engage à la Fiorentina jusqu'à la fin de la saison plus une autre en option[18].

En équipe d'Italie[modifier | modifier le code]

Gianluigi Buffon et Salvatore Sirigu lors d'une conférence de presse en 2012.

En , et après avoir expérimenté les équipes internationales jeunes, il est convoqué par Marcello Lippi pour le match amical de la Squadra Azzurra contre le Cameroun. Toutefois, il ne joue pas.

Le , alors que Marcello Lippi annonce sa liste de 30 joueurs pour la Coupe du monde 2010, Sirigu en fait partie, derrière Gianluigi Buffon, Federico Marchetti et Morgan De Sanctis, il figure donc quatrième gardien et est naturellement écarté de la liste des 23. Après l'échec de l'équipe d'Italie à la Coupe du monde 2010, Sirigu est appelé par le nouveau sélectionneur Cesare Prandelli en tant que numéro 1 pour pallier les blessures de Gianluigi Buffon et Federico Marchetti dans une équipe rajeunie en vue des prochaines échéances. Il y fait donc ses débuts le dans le match amical contre la Côte d'Ivoire.

Il obtient sa deuxième cape le à l'occasion du match Estonie-Italie joué dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Dans une équipe fortement remaniée, Salvatore Sirigu est souvent mis en difficultés par les attaquants estoniens et l'Italie ne s'impose que sur le score de 2-1[19].

Il est maintenant, comme l'a annoncé Cesare Prandelli, la doublure de Gianluigi Buffon dans les cages de la Squadra Azzurra. Il passe devant Federico Marchetti victime de mauvaises performances et d'une saison blanche en club.

Le , il joue son premier match de Coupe du monde, en lieu et place d'un Buffon légèrement blessé. L'Italie s'impose à Manaus 2 buts à 1 face à l'Angleterre de Roy Hodgson. Néanmoins c'est Buffon qui sera titularisé lors des deux rencontres suivantes au cours desquelles l'Italie s'incline face au Costa Rica et à l'Uruguay.

Lors de l'Euro 2016, Sirigu garde les cages italiennes lors du match de groupe contre l'Irlande, à Villeneuve-d'Ascq (défaite 0-1).

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Salvatore Sirigu au 26 août 2022[20]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Italie Total
Division M. B. M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B. M. B.
2006-2007 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A - - 1 0 - - - - C3 1 0 - - 2 0
2009-2010 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 32 0 1 0 - - - - - - - - - 33 0
2010-2011 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 37 0 5 0 - - - - C3 3 0 2 0 47 0
Sous-total 69 0 7 0 - - - - - 4 0 2 0 82 0
2007-2008 Drapeau de l'Italie US Crémone (prêt) Serie C 19 0 2 0 - - - - - - - - - 21 0
Sous-total 19 0 2 0 - - - - - - - - - 21 0
2008-2009 Drapeau de l'Italie AC Ancône (prêt) Serie B 15 0 - - - - - - - - - - - 15 0
Sous-total 15 0 - - - - - - - - - - - 15 0
2011-2012 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 38 0 2 0 - - - - C3 1 0 - - 41 0
2012-2013 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 33 0 - - - - - - C1 10 0 4 0 47 0
2013-2014 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 37 0 - - 1 0 1 0 C1 10 0 3 0 52 0
2014-2015 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 34 0 - - - - 1 0 C1 10 0 5 0 50 0
2015-2016 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 3 0 6 0 3 0 - - C1 - - 3 0 15 0
Sous-total 145 0 8 0 4 0 2 0 - 31 0 15 0 205 0
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Séville FC (prêt) Liga 2 0 1 0 - - - - C1 - - - - 3 0
Sous-total 2 0 1 0 - - - - - - - - - 3 0
2016-2017 Drapeau de l'Espagne CA Osasuna (prêt) Liga 18 0 - - - - - - - - - - - 18 0
Sous-total 18 0 - - - - - - - - - - - 18 0
2017-2018 Drapeau de l'Italie Torino FC Serie A 37 0 1 0 - - - - - - - 1 0 39 0
2018-2019 Drapeau de l'Italie Torino FC Serie A 36 0 2 0 - - - - - - - 4 0 42 0
2019-2020 Drapeau de l'Italie Torino FC Serie A 36 0 2 0 - - - - C3 6 0 2 0 46 0
2020-2021 Drapeau de l'Italie Torino FC Serie A 32 0 - - - - - - - - - 4 0 36 0
Sous-total 141 0 5 0 - - - - - 6 0 11 0 163 0
2021-2022 Drapeau de l'Italie Genoa CFC Serie A 37 0 - - - - - - - - - - - 37 0
Sous-total 37 0 0 0 0 0 0 0 - 0 0 0 0 37 0
Total sur la carrière 445 0 23 0 4 0 2 0 - 41 0 28 0 543 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de Salvatore Sirigu (13 titres)
US Palerme Paris Saint-Germain Football Club (12) Italie (1)

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Après avoir remporté le Trophée du joueur du mois UNFP en et en , il est élu meilleur gardien de but de la saison de Ligue 1 au Trophée UNFP en 2013 et 2014. Il fait également partie de l'équipe-type de Ligue 1 aux trophées UNFP de 2013 et 2014.

Lors de la 22e journée de la saison 2012-2013, il dépasse le record de Bernard Lama du nombre de minutes de jeu sans encaisser de but en Ligue 1 (698) pour un gardien du PSG, face au LOSC. Sa série d'invincibilité s'arrête le lors de la 24e journée de Ligue 1, face au SC Bastia (3-1 au Parc) et le but de Wahbi Khazri. Il aura tenu 948 minutes sans encaisser le moindre but en championnat.

Membre de l'équipe-type de l'ère qatarie du Paris Saint-Germain par L'Équipe en 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sissoko et Sirigu s'engagent avec le PSG », sur psg.fr, Paris Saint-Germain, .
  2. (it) « Rapport financier annuel de l'US Palerme », sur registroimprese.it, Registro Imprese, .
  3. (it) « UN PALERMO CHE INVESTE », sur palermocalcio.it, US Palerme, .
  4. « Douchez : «Pour moi, pas de souci...» », L'Équipe, .
  5. « Résultat du trophée du mois de décembre 2011! », sur footballeurspros.fr.
  6. « Montpellier champion de France », Europe 1, 20 mai 2012.
  7. « Le "onze Ligue 1" de L'Equipe », L'Équipe, (consulté le ).
  8. A. H., « Salvatore Sirigu va résilier sa dernière année de contrat avec le PSG », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. Salvatore Sirigu prêté au FC Séville pour un an sur L'Équipe, 26 août 2016
  10. Sirigu craque totalement en fin de match.
  11. Salvatore Sirigu prêté à Osasuna.
  12. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Salvatore-sirigu-rejoint-le-torino/813970.
  13. « Serie A : l'Atalanta Bergame écrase le Torino avec un but exceptionnel de Josip Ilicic (vidéo) », sur lequipe.fr,
  14. Transferts : Salvatore Sirigu signe libre au Genoa
  15. Inter-Genoa : les champions d'Italie ont réussi leur rentrée
  16. Antoine Rabito, « Le Génoa relégué en Série B », sur Calciomio, (consulté le )
  17. « Salvatore Sirigu s'engage avec le Napoli », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  18. Lucas Emanuel, « Salvatore Sirigu signe à la Fiorentina », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  19. « Difficile victoire de l'Italie en Estonie »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur opl.fr, 3 septembre 2010. Consulté le 9 août 2011.
  20. « Fiche de Salvatore Sirigu », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :