Morgan Amalfitano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Morgan Amalfitano
Image illustrative de l’article Morgan Amalfitano
Amalfitano avec West Ham en 2014.
Biographie
Nom Morgan Henri René Amalfitano
Nationalité Français
Naissance (37 ans)
Nice (France)
Taille 1,76 m (5 9)
Période pro. 2004 - 2018
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Années Club
1999-2003 AS Cannes
2003-2004 CS Sedan Ardennes
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2004-2008 CS Sedan Ardennes152 0(0)
2008-2011 FC Lorient121 (15)
2011-2014 Olympique de Marseille087 0(3)
2013-2014 West Bromwich Albion030 0(4)
2014-2016 West Ham032 0(3)
2016-2017 LOSC Lille036 0(2)
2017-2018 Stade rennais FC021 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2012 France001 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 20 avril 2018

Morgan Amalfitano, né le à Nice, est un footballeur international français qui évolue au poste de milieu de terrain.

Il est le frère aîné de Romain Amalfitano, également footballeur qui évolue aux Western Sydney Wanderers Football Club et le fils de Roger Amalfitano, ancien joueur professionnel en deuxième division française[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

CS Sedan (2003-2008)[modifier | modifier le code]

Amalfitano avec le CS Sedan Ardennes en 2007.

Issu du centre de formation de l'AS Cannes, Morgan Amalfitano quitte La Croisette pour les Ardennes en 2003, détecté lors d'un match de 18 ans par Philippe Romieu, recruteur. Il joue son premier match avec le CS Sedan le face au FC Lorient lors de la première journée de Ligue 2. Pour sa première saison au club, il trouve régulièrement du temps de jeu et participe à trente-cinq matchs toutes compétitions confondues. Le club termine à la sixième place en championnat et fait une épopée incroyable en Coupe de France. Malgré le fait d'être en deuxième division, il se hisse en finale de la compétition en éliminant plusieurs équipes de division inférieure mais aussi le Paris Saint Germain, pensionnaire de Ligue 1. Il ne fait pas partie de l'équipe qui s'incline au Stade de France face à l'AJ Auxerre deux buts à un.

Il s'impose progressivement au milieu de terrain du CS Sedan Ardennes et participe à la remontée dans l'élite du club en 2006. Pour sa seconde saison avec le club, il participe à trente-quatre matchs de championnats alors que le club termine à la seconde place à seulement trois points du champion Valenciennes FC.

Il prend part à son premier match en Ligue 1 le avec le club ardennais contre l'Olympique de Marseille. Il réalise une première saison pleine en Ligue 1 puisqu'il prend part à 31 matchs de championnat. Les Sangliers sont cependant relégués à l'issue de la saison en terminant à la dix-neuvième place.

Il joue une dernière saison en Ligue 2 avant de quitter le club. En quatre saisons, il aura porté les couleurs sedanaises à 152 reprises.

FC Lorient (2008-2011)[modifier | modifier le code]

Morgan Amalfitano avec le FC Lorient en 2010.

Le , Amalfitano s'engage pour trois ans avec le FC Lorient[2] pour un peu moins de deux millions d'euros. Il joue son premier match avec les merlus le suivant en entrant en jeu face au Mans UC lors de la première journée de Ligue 1. Il marque le premier but de sa carrière le suivant au Stade Vélodrome lors d'une victoire trois buts à deux contre l'Olympique de Marseille. Il marque deux nouveaux buts lors des victoires contre l'AS Saint-Étienne et le Grenoble Foot 38. Il joue 37 rencontres toutes compétitions confondues.

Après avoir toujours évolué au milieu de terrain, il devient titulaire au poste d'ailier droit lors de la saison 2009-2010 et marque sept buts en 42 rencontres toutes compétitions confondues dont un doublé lors de la victoire contre le Valenciennes FC. Il réussit à trois reprises à offrir une passe décisive et marquer un but lors du même match contre l'AS Monaco, l'AS Saint-Etienne et l'US Boulogne.

Titulaire régulier dans l'équipe de Christian Gourcuff, il dispute plus de 100 matchs en trois ans et son nom est régulièrement cité dans la chronique transferts. Son profil plaît à plusieurs clubs dont les Girondins de Bordeaux[3], l'OGC Nice[4], l'AJ Auxerre[5], l'AS Monaco[6], l'AS Saint-Étienne[7] ou encore le FC Séville[8].

Il honore sa dernière saison en jouant toutes les rencontres de championnat, toujours titulaire, il ne manque que cinq minutes de jeu en étant remplacé une seule fois. Il réalise treize passes décisives et se classe deuxième meilleur passeur de Ligue 1 de la saison 2010-2011. Il marque également cinq buts dont un lors des deux confrontations face au RC Lens[9].

Olympique de Marseille et prêt en Angleterre (2011-2014)[modifier | modifier le code]

Amalfitano avec l’Olympique de Marseille en 2013.

En fin de contrat avec les Merlus, il signe un contrat de quatre ans en faveur de l'Olympique de Marseille le [10]. Il porte le maillot phocéen pour la première fois lors du Trophée des Champions face au Lille OSC qu'il remporte lors de la séance de tirs au but. Il joue le premier match de Ligue des champions de sa carrière en septembre en Grèce face à l'Olympiakos en tant que titulaire. Le suivant, il marque son premier but sous le maillot marseillais lors de la rencontre comptant pour la 15e journée de Ligue 1 face au Paris Saint-Germain lors d'une victoire trois buts à zéro[11]. Titulaire régulier la première saison, il joue cinquante matchs toutes compétitions confondues pour deux buts et dix passes décisives et remporte la coupe de la ligue contre l'Olympique lyonnais en prolongation. Il joue neuf des dix matchs de Ligue des champions, l'OM terminant derrière Arsenal mais devant le Borussia Dortmund avant d'éliminer l'Inter Milan en huitième de finale et d'être éliminé en quart par le Bayern Munich.

La saison suivante, il joue moins mais dispute tout de même trente-six rencontres, en cause, la concurrence et une blessure au genou. Le club termine vice-champion de France derrière le Paris SG.

Le , Morgan Amalfitano est prêté à West Bromwich Albion. Il joue son premier match contre le Fulham FC avant de marquer son premier but sous ses nouvelles couleurs le contre Sunderland lors d'une victoire trois buts à zéro. Le week-end suivant, il ouvre le score à Old Trafford face à Manchester United. Son équipe l'emporte deux buts à un. Il prend part à trente rencontres.

West Ham (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Le , indésirable à l'OM et après avoir joué la saison précédente en Premier League, Morgan Amalfitano s'engage à West Ham pour un million d'euros. Il marque son premier but sous le maillot des Hammers lors de la cinquième journée face à Liverpool lors d'une victoire trois buts à un le suivant. Il marque un mois après contre Manchester City lors d'une victoire deux buts à un. Pour sa première saison au club, il dispute vingt-huit rencontres et marque trois buts. Le club termine à la douzième place.

Apprécié par Sam Allardyce, sur le départ, et n'entrant pas dans les plans du nouvel entraîneur, Slaven Bilic, il quitte West Ham, d'un commun accord avec le club, le [12] après n'avoir joué que quatre matchs lors du début de saison, tous en Ligue Europa.

Lille OSC (2016-2017)[modifier | modifier le code]

Le , il signe au Lille OSC pour deux saisons et demi[13]. Il joue son premier match sous le maillot lillois lors des 16e de finale de coupe de France contre le Trélissac FC lors d'une l'élimination aux tirs au but et retrouve la Ligue 1 trois jours plus tard contre l'ES Troyes lors d'une défaite trois buts à un. La semaine suivante, le , il concède le penalty de l'égalisation face à son ancien club, l'Olympique de Marseille. Le , il marque son premier but depuis son retour en France et offre la victoire au LOSC contre le Toulouse FC, un but à zéro. Sous les ordres de Frédéric Antonetti et en compagnie de Boufal et Eder, il est l'un des acteurs majeurs de la remontée du club lillois, de la dix-septième à la cinquième place en championnat. Une bonne dynamique qui les mène également en finale de Coupe de la Ligue, perdue deux buts à un face au Paris SG. Le , le LOSC s'impose notamment quatre buts à un face à l'AS Monaco avec une réalisation d'Amalfitano[14].

Le début de saison 2016-2017 est d'un tout autre acabit. Les lillois sont éliminés d'entrée en tour de qualification de la Ligue Europa par Qäbälä. En septembre, une semaine après une lourde défaite quatre buts à un lors de la réception de l'AS Monaco, Antonetti confie que le LOSC est en crise « de résultats, de jeu, de mentalité, […] de partout. » Il ne peut guère compter sur les performances d'Amalfitano dont la place est contestée par Rony Lopes, Naïm Sliti ou encore Yves Bissouma. Le , après une défaite un à zéro face à l'OL, il est notamment pris en grippe par ses propres supporteurs, cette rencontre restant sa dernière débutée en tant que titulaire dans le Nord[14]. Le , le joueur s'en prend à son entraîneur Patrick Collot[15]. Dix jours plus tard, lors du dernier jour du mercato hivernal, son contrat est résilié d'un commun accord avec le club[16].

Stade rennais (2017-2018)[modifier | modifier le code]

Libre de tout contrat, il signe pour deux saisons et demi, le , avec le Stade rennais où il retrouve Christian Gourcuff[17]. L'entraîneur breton l'intègre directement dans son 4-4-2 au poste de milieu droit[14]. Appelé à suppléer les départs de Grosicki et Ntep, il dispute son premier match en Rouge et Noir dès le , titularisé face au FC Girondins de Bordeaux, en Ligue 1, et inscrit son premier but face à l'OGC Nice lors d'un match nul deux buts partout, le . Toutefois il joue peu lors de sa première saison dans le club breton, gênée à deux reprises par un claquage tendineux qui lui font manquer de nombreux matchs.

Lors de sa première saison complète au club, il joue peu et ne prend part qu'à quinze rencontres. Le , il résilie son contrat avec le Stade rennais FC.

En sélection nationale (2012)[modifier | modifier le code]

Le , Morgan Amalfitano apparaît pour la première fois sur la liste des pré-sélectionnés que la Fédération française de football envoie aux clubs avant chaque regroupement de l'équipe de France, à l'occasion des matchs contre le Luxembourg et la Croatie. Il n'est cependant pas convoqué pour ces matchs[18].

Le , le sélectionneur Laurent Blanc dévoile la liste des Bleus pour le match amical contre l'Allemagne et fait appel à Morgan Amalfitano pour la première fois en équipe de France[19]. Six jours plus tard, il honore sa première sélection en Bleu en entrant à la 68e minute face à la Mannschaft.

Reconversion[modifier | modifier le code]

Directeur sportif[modifier | modifier le code]

Quasiment un an après sa fin de carrière, l'ancien milieu offensif est nommé directeur sportif de l'Étoile FC Fréjus Saint-Raphaël qui évolue en National 2 (4e division)[20].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Morgan Amalfitano au 22 Février 2020[21],[9]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
France Total
Division M. B. M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B. M. B.
2004-2005 Drapeau de la France CS Sedan Ardennes Ligue 2 26 0 7 0 2 0 - - - - - - - 35 0
2005-2006 Drapeau de la France CS Sedan Ardennes Ligue 2 34 0 2 0 3 0 - - - - - - - 39 0
2006-2007 Drapeau de la France CS Sedan Ardennes Ligue 1 31 0 4 0 1 0 - - - - - - - 36 0
2007-2008 Drapeau de la France CS Sedan Ardennes Ligue 2 35 0 7 0 - - - - - - - - - 42 0
2008-2009 Drapeau de la France FC Lorient Ligue 1 35 3 1 0 1 0 - - - - - - - 37 3
2009-2010 Drapeau de la France FC Lorient Ligue 1 37 6 1 0 4 1 - - - - - - - 42 7
2010-2011 Drapeau de la France FC Lorient Ligue 1 38 5 3 0 1 0 - - - - - - - 42 5
2011-2012 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 32 1 3 1 4 0 1 0 C1 9 0 1 0 50 2
2012-2013 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 26 1 2 0 - - - - C3 8 0 - - 36 1
2013-2014 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 2 0 - - - - - - - - - - - 2 0
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre West Bromwich Albion (prêt) Premier League 28 4 1 0 1 0 - - - - - - - 30 4
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre West Ham United FC Premier League 24 3 4 0 - - - - - - - - - 28 3
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre West Ham United FC Premier League - - - - - - - - C3 4 0 - - 4 0
2015-2016 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 15 2 1 0 1 0 - - - - - - - 17 2
2016-2017 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 17 0 - - - - - - C3 2 0 - - 19 0
2016-2017 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 6 1 - - - - - - - - - - - 6 1
2017-2018 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 14 0 1 0 - - - - - - - - - 15 0
Total sur la carrière 400 26 37 1 18 1 1 0 - 23 0 1 0 480 28

Liste des matches internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Morgan Amalfitano et son no 19 lors du Trophée des champions 2011.

Morgan Amalfitano est Vice-champion de France de Ligue 2 en 2006 avec le CS Sedan.

Il agrandit son palmarès avec l'Olympique de Marseille en étant tout d'abord vainqueur du Trophée des champions en 2011 (5-4 contre le Lille OSC) avant de remporter la Coupe de la Ligue en 2012 (1-0 contre l'Olympique lyonnais en prolongations). En 2013, il est vice-champion de France.

Sous les couleurs du Lille OSC, il est finaliste de la Coupe de la Ligue en 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un Amalfitano peut en cacher un autre, francesoir.fr, 23 février 2012.
  2. « Les autres transferts », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  3. Laurent Blanc est Morgan de lui, sudouest.fr, 24 février 2012.
  4. Morgan Amalfitano à Nice ?, ogcnice.eu, 18 septembre 2010.
  5. Auxerre fonce sur Morgan Amalfitano, footmercato.net, 18 septembre 2010.
  6. Amalfitano décline l'offre de Monaco, planete-asm.fr, 18 janvier 2011.
  7. Saint-Étienne piste Morel et Amalfitano, fclorient.net, 29 mai 2010.
  8. Amalfitano vers le FC Séville, fclorient.net, 18 avril 2010.
  9. a et b « Fiche de Morgan Amalfitano », sur LFP.fr
  10. « Amalfitano : "Jouer à l’OM pendant longtemps" » , site Internet officiel de l'Olympique de Marseille, 8 juin 2011
  11. L'Om punit le PSG, francefootball.fr, 27 novembre 2011
  12. « Morgan Amalfitano quitte West Ham «d'un commun accord» » (consulté le )
  13. « Morgan Amalfitano à Lille (Officiel) », sur lequipe.fr,
  14. a b et c « Amalfitano, le nouveau renouveau ? », sur statsl1mpg.over-blog.com,
  15. « Lille : quand Morgan Amalfitano recadre Patrick Collot », sur lequipe.fr,
  16. « Morgan Amalfitano résilie son contrat avec Lille », sur lequipe.fr,
  17. « Libéré par Lille, Morgan Amalfitano signe à Rennes », sur lequipe.fr, (consulté le )
  18. « Amalfitano présélectionné», fclorient.net, 16 mars 2010.
  19. « Allemagne-France : Amalfitano appelé », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  20. « Morgan Amalfitano nouveau directeur sportif d'un club de National 2 », sur Le Figaro, (consulté le )
  21. « Fiche de Morgan Amalfitano », sur footballdatabase.eu
  22. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  23. « Feuille du match Allemagne - France », sur FFF.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :