Yannick Carrasco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yannick Carrasco
Image illustrative de l’article Yannick Carrasco
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Atlético De Madrid
Numéro 21
Biographie
Nom Yannick Ferreira Carrasco
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Drapeau : Espagne Espagnol
Drapeau : Portugal Portugais
Nat. sportive Drapeau : Belgique Belge
Naissance (28 ans)
Ixelles (Belgique)
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Ailier gauche, milieu offensif
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1999-2001Drapeau : Belgique Stade Everois
2001-2005Drapeau : Belgique Diegem Sport
2005-2010Drapeau : Belgique KRC Genk
2010-2012Drapeau : France AS Monaco
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2012-2015Drapeau : France AS Monaco103 (20)
2015-2018 Drapeau : Espagne Atlético de Madrid124 (23)
2018-2020Drapeau : Chine (République populaire de) Dalian Yifang052 (24)
2020 Drapeau : Espagne Atlético de Madrid016 0(1)
2020- Drapeau : Espagne Atlético de Madrid041 0(8)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008Drapeau : Belgique Belgique -15 ans001 0(0)
2010Drapeau : Belgique Belgique -17 ans002 0(0)
2010-2011Drapeau : Belgique Belgique -18 ans009 0(1)
2011-2012Drapeau : Belgique Belgique -19 ans012 0(3)
2013-2014Drapeau : Belgique Belgique espoirs011 0(1)
2015-Drapeau : Belgique Belgique050 0(6)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 18 septembre 2021

Yannick Carrasco, né le à Ixelles (Bruxelles) en Belgique, est un footballeur international belge[1]. Il évolue actuellement comme ailier gauche en Espagne, à l'Atlético de Madrid.

Il possède également les nationalités espagnole et portugaise[2].

Il est le premier belge à marquer en finale de la Ligue des champions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Ixelles d'un père portugais et d'une mère espagnole, il est formé au KRC Genk. En 2010, il signe à l'AS Monaco, à l'âge de 16 ans.

Carrière en club[modifier | modifier le code]

AS Monaco (2012-2015)[modifier | modifier le code]

Il est lancé dans le bain professionnel lors de la première journée de la saison 2012-2013 en Ligue 2 contre Tours. C'est lors de ce match qu'il fête également son premier but, marqué sur coup franc, et il profite d'un autre coup franc pour délivrer une passe décisive pour Andrea Raggi.

Lors de la saison 2012-2013, Yannick Carrasco marque huit buts et délivre huit passes décisives en 31 matchs toutes compétitions confondues. Il est nommé meilleur espoir de la par Eurosport.

Lors de la saison suivante en Ligue 1, il commence la saison dans la peau d'un titulaire malgré les nombreuses arrivées durant l'été et marque quelques buts, notamment un doublé contre le FC Sochaux. Mais il perd sa place lors de l'explosion de James Rodríguez et du passage à un nouveau système sans ailier mis en place par Claudio Ranieri. Il ne joue presque plus de match, et des rumeurs de départ s'amplifient.

Lors de l'été 2014, un nouveau coach arrive en la personne de Leonardo Jardim, qui veut le conserver. Il prolonge son contrat début août malgré l'insistance de la Roma pour le faire venir. Il découvre alors la Ligue des champions lors de la saison 2014-2015 avec l'AS Monaco. Durant cette saison, les systèmes en place comportent deux ailiers. Leonardo Jardim fait tourner entre YFC, Nabil Dirar, Lucas Ocampos, Bernardo Silva, Valère Germain, Anthony Martial. Mais il gagne peu à peu sa place, avec notamment une grosse performance face au SC Bastia, avec deux passes décisives et un but lors de la victoire 3-1 de son club.

C'est aussi durant cette saison qu'il reçoit sa première convocation avec la Belgique[3].

Atlético de Madrid (2015-2018)[modifier | modifier le code]

Yannick Carrasco sous le maillot de l'Atlético en 2016.

Le , le club monégasque annonce le transfert de Yannick Carrasco à l'Atlético de Madrid[4] pour un transfert de 20 millions d'euros bonus non inclus.

Il faut attendre le , lors de la 8e journée de Liga pour voir le Belge inscrire son premier but contre la Real Sociedad (0-2). La journée suivante, il récidive en inscrivant le but vainqueur face au Valence CF (2-1). Dès lors, il devient un titulaire inamovible sur l'aile gauche de la formation de Diego Simeone et apporte sa vitesse et sa technique dans une équipe qui joue le titre en Espagne. Lors du dernier choc de la phase aller et le déplacement au Celta Vigo, surprenant 5e, Yannick Carrasco inscrit le but du break et permet aux siens d'être provisoirement Champions d'Hiver en attendant le match en retard du FC Barcelone (0-2)[5].

En finale de la Ligue des champions de l'UEFA 2015-2016, il inscrit un but qui permet à son club d'égaliser dans le temps réglementaire et devient le premier belge buteur lors d'une finale de Ligue des champions[6].

Dalian Professional (2018-2020)[modifier | modifier le code]

En délicatesse avec certains cadres de l'équipe madrilène, il est cédé au club chinois Dalian Professional pour la somme de 30 millions d'euros en [7]. Pour son premier match avec Dalian, il subit une large défaite, 8-0, par le Shanghai SIPG[8] mais, lors de la saison 2019, il inscrit 17 buts et délivre 8 passes décisives en 26 rencontres. En , âgé de 26 ans, prêté avec option d'achat par le Dalian Yifang, il retrouve l'Atlético avec la mission de booster le secteur offensif de l'équipe[9].

Retour à l'Atlético de Madrid[modifier | modifier le code]

Carrasco retourne de manière définitive dans le club madrilène à l'aube de la saison 2020-2021. Il y signe un contrat jusqu'en 2024[10].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Né en Belgique d'une mère belgo-espagnole et d'un père portugais[11], Yannick Carrasco opte pour la nationalité sportive belge. Il fête sa première cape avec les Diables Rouges le en remplaçant Marouane Fellaini à la 69e minute lors d'une victoire 5-0 contre Chypre durant les éliminatoires de l'Euro 2016[12]. Il est sélectionné pour l'Euro 2016 et marque le dernier but belge en huitième de finale lors de la victoire 4-0 contre la Hongrie. La Belgique est éliminée lors du quart de finale contre le Pays de Galles (3-1)[13]. Il participe également à la Coupe du monde 2018, les Belges sont vaincus par l'équipe de France en demi-finale (1-0) mais terminent à la troisième place grâce à leur victoire sur l'Angleterre (2-0)[14].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Yannick Carrasco au 18 septembre 2021[15],[16]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Belgique Belgique Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2012-2013 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 2 27 6 6 - - - 2 2 1 - - - - - - - 29 8 7
2013-2014 Ligue 1 18 3 3 4 1 0 - - - - - - - - - - 22 4 3
2014-2015 Ligue 1 36 6 10 4 0 2 2 1 1 C1 10 1 1 3 0 0 55 8 14
Sous-total 81 15 19 8 1 2 4 3 2 - 10 1 1 3 0 0 106 20 24
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Club Atlético de Madrid Liga 29 4 1 5 0 2 - - - C1 9 1 2 6 1 1 49 6 6
2016-2017 Liga 35 10 4 6 2 1 - - - C1 12 2 0 9 3 1 62 17 6
2017-2018 Liga 17 3 4 5 1 2 - - - C1+C3 5+1 0+0 0+1 3 1 1 31 5 8
2019-2020 Liga 15 1 4 - - - - - - C1 1 0 0 - - - 16 1 4
2020-2021 Liga 30 6 10 - - - - - - C1 5 1 1 8 0 1 43 7 12
2021-2022 Liga 5 1 1 - - - - - - C1 1 0 0 2 0 1 8 1 2
Sous-total 131 25 24 16 3 5 - - - - 34 4 4 28 5 5 209 37 38
2018 Drapeau de la République populaire de Chine Dalian Yifang FC CSL 25 7 9 1 0 0 - - - - - - - 12 0 2 38 7 11
2019 CSL 25 17 9 1 0 0 - - - - - - - 7 1 4 33 18 13
Sous-total 50 24 18 2 0 0 - - - - - - - 19 1 6 71 25 24
Total sur la carrière 262 64 61 26 4 7 4 3 2 - 44 5 5 50 6 11 386 82 86

En sélections nationales[modifier | modifier le code]

Statistiques de Yannick Carrasco au [1]
Saison Sélection Campagne Phases finales Éliminatoires Matchs amicaux Total
Sél. Cap. Buts Sél. Cap. Buts Sél. Cap. Buts Sél. Cap. Buts
2012-2013 Drapeau : Belgique Belgique espoirs Euro espoirs 2015 - 1 1 0 4 4 0 5 5 0
2013-2014 5 5 1 1 1 0 6 6 1
Sous-total 0 0 0 6 6 1 5 5 0 11 11 1
2014-2015 Drapeau : Belgique Belgique Euro 2016 - 5 2 0 2 1 0 7 3 0
2015-2016 5 5 1 - 1 1 0 6 6 1
2016-2017 Coupe du monde 2018 - 6 6 2 3 3 1 9 9 3
2017-2018 7 4 0 3 3 1 4 4 0 14 11 1
2018-2019 Ligue des nations 2019 - 2 2 0 2 2 0 4 4 0
Euro 2020 4 2 0 - 4 2 0
2019-2020 6 5 1 6 5 1
2020-2021 5 3 0 - 2 2 0 7 5 0
Ligue des nations 2021 - 3 3 0 - 3 3 0
2021-2022 0 0 0 - 0 0 0
Coupe du monde 2022 - 2 2 0 2 2 0
2022-2023 0 0 0 - 0 0 0 0 0 0
Sous-total 17 12 1 31 25 4 14 13 1 62 50 6
Total sur la carrière 17 12 1 37 31 5 19 18 1 73 61 7

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

 

Drapeau : France AS Monaco

 

Drapeau : Espagne Atlético de Madrid

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : France AS Monaco

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les fédérations respectives n'ayant pas rempli les démarches nécessaires, la FIFA et l'UEFA ne considèrent pas cette rencontre comme officielle, les deux entraîneurs s'étaient néanmoins engagés à ne pas effectuer plus de six remplacements[17]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Fiche de Yannick Carrasco », sur RBFA.be.
  2. « L'ascension fulgurante de Ferreira-Carrasco sur le "Rocher" », sur rtbf.be, RTBF, (consulté le ).
  3. « Lukaku et Hazard remplacés leurs frères », sur sofoot.com, So Foot, (consulté le ).
  4. « Officiel - L'Atlético Madrid s'offre Carrasco ! », sur madeinfoot.ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le ).
  5. Pierre-Alexandre Conte, « Celta Vigo - Atlético (0-2) : Griezmann et Ferreira-Carrasco ramènent l'Atlético au sommet », sur eurosport.fr, Eurosport, (consulté le ).
  6. Grégory Ienco, « Yannick Carrasco est le premier Belge buteur en finale de la Ligue des Champions: voici son but en vidéo », sur lameuse.be, La Meuse, (consulté le ).
  7. Romain Rigaux, « Transfert : un départ en Chine satisfait Carrasco... et Monaco », sur lequipe.fr, Maxifoot, (consulté le ).
  8. « Chine : Carrasco, Fonte et Gaitan humiliés par le Shanghai SIPG d'Hulk et Oscar pour leur première », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  9. Aurélien Léger-Moëc, « Officiel : Yannick Ferreira-Carrasco retrouve l'Atlético de Madrid », sur footmercato.net, Foot Mercato, (consulté le ).
  10. Fabien Borne, « Officiel : Carrasco signe à l'Atlético jusqu'en 2024 », sur dailymercato.com, (consulté le ).
  11. « Yannick Ferreira Carrasco: "Je voulais faire un pas en avant" », sur sportmagazine.levif.be, Sport/Foot Magazine, (consulté le ).
  12. « Yannick Ferreira-Carrasco et Michy Batshuayi officiellement Diables Rouges ! », sur sudinfo.be, Groupe Sudpresse, (consulté le ).
  13. Nathan Gourdol, « Euro : le pays de Galles terrasse la Belgique et rejoint le Portugal en demi-finale », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  14. Louis Pillot, « Coupe du monde 2018 : La Belgique domine l'Angleterre (2-0) et prend la troisième place », sur eurosport.fr, Eurosport, (consulté le ).
  15. « Fiche de Yannick Carrasco », sur transfermarkt.fr.
  16. (en) « Fiche de Yannick Carrasco », sur BDFutbol.com.
  17. « Jan Vertonghen fâché d'apprendre que le match contre la République tchèque n'était pas officiel (vidéo) », sur rtl.be, RTL-TVI, (consulté le )
  18. Olivier Baute, « Ferreira-Carrasco primé en Ligue 2 », sur walfoot.be, (consulté le ).
  19. « Le 11 de légende de la Coupe Gambardella », sur https://www.footmercato.net/,

Liens externes[modifier | modifier le code]