Trophée des champions (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Trophée des champions
Logo
Logo du Trophée des champions.
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1955
Autre(s) nom(s) Challenge des champions (1955-1986)
Supercoupe de France
Challenge Gabriel Hanot
Organisateur(s) FFF (1955-1986)
LFP (depuis 1995)
Éditions 43 (en 2019-2020)
Périodicité Annuelle (août)
Nations Drapeau de la France France
Participants 2 équipes
Statut des participants Professionnel
Site web officiel lfp.fr

Palmarès
Tenant du titre Paris Saint-Germain
Plus titré(s) Paris Saint-Germain (9)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : France Hervé Revelli (6)
Plus d'apparitions Drapeau : Italie Marco Verratti (7)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Trophée des champions 2020

Le Trophée des champions est une compétition annuelle et officielle de football organisée par la Ligue de football professionnel (LFP). Programmé en ouverture de la saison et disputé sur un match simple, il oppose le champion de France en titre de Ligue 1 au vainqueur de la Coupe de France.

La compétition débute officiellement en 1955 sous l'appellation Challenge des champions avant d'être rebaptisée en 1995 sous son nom actuel. Elle correspond à la Supercoupe existant dans la plupart des pays européens.

Le Paris Saint-Germain est le club le plus titré dans l'histoire de la compétition avec neuf victoires. Il en est également le tenant du titre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Trophée des champions.
Le capitaine marseillais Steve Mandanda, soulevant le Trophée des champions 2011.

Le premier match officiel sous le nom de Trophée des Champions se dispute lors de la saison 1995-1996, mais ce genre de rencontre existe dans le football français depuis 1949 lorsque le champion de France de Division 1 1948-1949, le Stade de Reims, bat le vainqueur de la Coupe de France 1948-1949, le RC Paris, sur le score de 4–3 lors d'un match amical organisé au Stade olympique Yves-du-Manoir à Colombes devant 8 025 spectateurs[1]. La rencontre ne revêt alors aucun caractère officiel et aucun titre n'est en jeu.

En , la Fédération française de football association (FFFA) lance le Challenge des champions opposant le vainqueur du Championnat de France au vainqueur de la Coupe de France ; la première édition a lieu au stade Vélodrome entre le Stade de Reims et le Lille OSC[2]. La compétition co-organisée avec l'Union nationale des footballeurs professionnels[3] (UNFP) se tient de manière régulière de 1955 à 1973. Deux essais de reprise ont lieu en 1985 et 1986, mais sans succès.

En 1995, la compétition est officiellement relancée par la Ligue de football professionnel (LFP) sous le nom de Trophée des champions et challenge Gabriel Hanot, et le premier match voit s'affronter le Paris Saint-Germain et le FC Nantes en au Stade Francis-Le Blé à Brest.

Le Trophée des champions n'a pas été disputé ni attribué en 1996[4],[5] : l'AJ Auxerre ayant remporté le championnat et la Coupe de France 1995-1996, il est alors prévu que le Trophée des champions oppose cette année-là Auxerre au FC Metz, vainqueur de la Coupe de la Ligue 1995-1996. La rencontre qui devait se disputer au stade de la Méditerranée à Béziers le , est reportée en raison de la neige[6] ; elle ne sera finalement jamais jouée faute de dates dans le calendrier.

En 2008, l'Olympique lyonnais réalise le doublé et, faute de règlement et contrairement à l'édition 1996 qui n'a pas été jouée, la Commission des compétitions de la LFP décide d'opposer l'OL aux Girondins de Bordeaux, vice-champions de France. Le choix du Paris Saint-Germain, vainqueur de la Coupe de la Ligue et finaliste de la Coupe de France, est écarté[7]. Les Bordelais mettent fin à la domination lyonnaise en remportant la compétition à l'issue de la séance des tirs au but[8].

Depuis 2009, le Trophée des champions se joue à l'étranger, avec des arbitres locaux.

Désormais, le Trophée des champions dispose d'un règlement, abordant le cas où un club ferait le doublé Coupe-Championnat : « Si le club champion de la Ligue 1 est également vainqueur de la Coupe de France, la place attribuée au champion de la Ligue 1 est alors attribuée au club ayant terminé la saison précédente à la deuxième place de la Ligue 1 »[9]. Ce point de règlement est appliqué en 2011, 2015, 2016 et 2018.

Par ailleurs, il est stipulé que le Trophée des champions est réservé aux clubs à statut professionnel ; le règlement ne prévoit pas le cas où le club vainqueur de la Coupe de France serait amateur. Concernant le règlement, depuis 1995, en cas d'égalité à l'issue du temps réglementaire, les deux équipes disputent directement la séance de tirs au but[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès par édition[modifier | modifier le code]

Palmarès par édition
Édition Vainqueur Finaliste Score Stade Ville Pays Affluence Notes
Challenge des champions
1 1955 Stade de Reims Lille OSC 7-1 Stade Vélodrome Marseille Drapeau de la France France 5 000
2 1956 UA Sedan-Torcy OGC Nice 1-0 Parc des Princes Paris 9 347
3 1957 AS Saint-Étienne Toulouse FC 2-1 Stadium Municipal Toulouse 11 254
4 1958 Stade de Reims (2) Nîmes Olympique 2-1 Stade Vélodrome Marseille 4 659 [Note 1]
5 1959 Le Havre AC OGC Nice 2-0 Parc des Princes Paris 5 006
6 1960 Stade de Reims (3) AS Monaco 6-2 Stade Malakoff Nantes 15 289
7 1961 AS Monaco UA Sedan-Torcy 1-1ap
Tirage
au sort
Stade Vélodrome Marseille 2 000
8 1962 AS Saint-Étienne (2) Stade de Reims 4-3 Stade municipal de Beaublanc Limoges 8 800
Non disputé en 1963[Note 2]et 1964[Note 3]
9 1965 FC Nantes Stade rennais FC 4-2 Stade du Moustoir Lorient Drapeau de la France France 12 000
10 1966 Stade de Reims (4) FC Nantes 2-0 Stade Marcel Saupin Nantes 16 000 [Note 4]
11 1967 AS Saint-Étienne (3) Olympique lyonnais 3-0 Stade Geoffroy-Guichard Saint-Étienne 16 398
12 1968 AS Saint-Étienne (4) FC Girondins de Bordeaux 5-3 Stade Richter Montpellier 5 917 [Note 5]
13 1969 AS Saint-Étienne (5) Olympique de Marseille 3-2 Parc des Princes Paris 6 416
14 1970 OGC Nice AS Saint-Étienne 2-0 Stade Léo-Lagrange Nice 5 023 [Note 6]
15 1971 Olympique de Marseille
et Stade rennais FC
2-2
Titre partagé
Stade de l'Armoricaine Brest 16 249 [Note 7]
16 1972 SEC Bastia Olympique de Marseille 5-2 Stade de Bon Rencontre Toulon 5 117 [Note 8]
17 1973 Olympique lyonnais FC Nantes 1-0 Stade de l'Armoricaine Brest 10 000
Non disputé entre 1974 et 1984
18 1985 AS Monaco FC (2) FC Girondins de Bordeaux 1-1ap
8 tab à 7
Parc Lescure Bordeaux Drapeau de la France France 21 618
19 1986 Girondins de Bordeaux Paris Saint-Germain 1-0 Stade René-Serge-Nabajoth Les Abymes 12 000 [Note 9]
Non disputé entre 1987 et 1994
Trophée des champions
20 1995 Paris Saint-Germain FC Nantes 2-2
6 tab à 5
Stade Francis-Le Blé Brest Drapeau de la France France 12 000 [Note 10]
Non disputé en 1996[Note 11]
21 1997 AS Monaco (3) OGC Nice 5-2 Stade de la Méditerranée Béziers Drapeau de la France France 7 614
22 1998 Paris Saint-Germain (2) RC Lens 1-0 Stade de la Vallée du Cher Tours 10 365
23 1999 FC Nantes (2) Girondins de Bordeaux 1-0 Stade de la Licorne Amiens 11 858
24 2000 AS Monaco (4) FC Nantes 0-0
6 tab à 5
Stade Auguste-Bonal Sochaux 9 918
25 2001 FC Nantes (3) RC Strasbourg 4-1 Stade de la Meinau Strasbourg 7 685
26 2002 Olympique lyonnais (2) FC Lorient 5-1 Stade Pierre-de-Coubertin Cannes 5 041
27 2003 Olympique lyonnais (3) AJ Auxerre 2-1 Stade de Gerland Lyon 18 524
28 2004 Olympique lyonnais (4) Paris Saint-Germain 1-1
7 tab à 6
Stade Pierre-de-Coubertin Cannes 9 429
29 2005 Olympique lyonnais (5) AJ Auxerre 4-1 Stade de l'Abbé-Deschamps Auxerre 10 967
30 2006 Olympique lyonnais (6) Paris Saint-Germain 1-1
5 tab à 4
Stade de Gerland Lyon 30 529
31 2007 Olympique lyonnais (7) FC Sochaux-Montbéliard 2-1 30 413 [Note 12]
32 2008 Girondins de Bordeaux (2) Olympique lyonnais 0-0
5 tab à 4
Stade Chaban-Delmas Bordeaux 27 167
33 2009 Girondins de Bordeaux (3) EA Guingamp 2-0 Stade olympique de Montréal Montréal Drapeau du Canada Canada 34 068
34 2010 Olympique de Marseille(2) Paris Saint-Germain 0-0
5 tab à 4
Stade du 7-Novembre Radès Drapeau de la Tunisie Tunisie 57 000
35 2011 Olympique de Marseille (3) LOSC Lille 5-4 Stade Ibn-Batouta Tanger Drapeau du Maroc Maroc 33 900
36 2012 Olympique lyonnais (8) Montpellier HSC 2-2
4 tab à 2
Red Bull Arena Harrison Drapeau des États-Unis États-Unis 19 572
37 2013 Paris Saint-Germain (3) Girondins de Bordeaux 2-1 Stade d'Angondjé Libreville Drapeau du Gabon Gabon 34 658
38 2014 Paris Saint-Germain (4) EA Guingamp 2-0 Stade des Ouvriers Pékin Drapeau de la République populaire de Chine Chine 39 752
39 2015 Paris Saint-Germain (5) Olympique lyonnais 2-0 Stade Saputo Montréal Drapeau du Canada Canada 20 057 [11]
40 2016 Paris Saint-Germain (6) Olympique lyonnais 4-1 Wörthersee Stadion Klagenfurt Drapeau de l'Autriche Autriche 10 120 [12],[13]
41 2017 Paris Saint-Germain (7) AS Monaco 2-1 Stade Ibn-Batouta Tanger Drapeau du Maroc Maroc 43 761
42 2018 Paris Saint-Germain (8) AS Monaco 4-0 Stade du centre sportif universitaire de Shenzhen Shenzhen Drapeau de la République populaire de Chine Chine 41 237 [14]
43 2019 Paris Saint-Germain (9) Stade rennais FC 2-1 22 045

Palmarès par club[modifier | modifier le code]

Palmarès par club
Rang Club Titres (éditions) Finales perdues (éditions) Finales disputées
1 Paris Saint-Germain 9 (1995, 1998, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019) 4 (1986, 2004, 2006, 2010) 13
2 Olympique lyonnais 8 (1973, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2012) 4 (1967, 2008, 2015, 2016) 12
3 AS Saint-Étienne 5 (1957, 1962, 1967, 1968, 1969) 1 (1970) 6
4 AS Monaco 4 (1961, 1985, 1997, 2000) 3 (1960, 2017, 2018) 7
5 Stade de Reims 4 (1955, 1958, 1960, 1966) 1 (1962) 5
6 FC Nantes 3 (1965, 1999, 2001) 4 (1966, 1973, 1995, 2000) 7
FC Girondins de Bordeaux 3 (1986, 2008, 2009) 4 (1968, 1985, 1999, 2013) 7
7 Olympique de Marseille 3 (1971, 2010, 2011) 2 (1969, 1972) 5
8 OGC Nice 1 (1970) 3 (1956, 1959, 1997) 4
9 Stade rennais FC 1 (1971) 2 (1965, 2019) 3
10 CS Sedan Ardennes 1 (1956) 1 (1961) 2
11 Le Havre AC 1 (1959) - 1
SC Bastia 1 (1972) - 1
12 AJ Auxerre - 2 (2003, 2005) 2
LOSC Lille - 2 (1955, 2011) 2
EA Guingamp - 2 (2009, 2014) 2
13 Toulouse FC - 1 (1957) 1
Nîmes Olympique - 1 (1958) 1
RC Lens - 1 (1998) 1
RC Strasbourg - 1 (2001) 1
FC Lorient - 1 (2002) 1
FC Sochaux-Montbéliard - 1 (2007) 1
Montpellier HSC - 1 (2012) 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

Proviennent du site officiel de la LFP[15],[16].

Après l'édition 2019
Club Nombre de titres
Champion de France 27[Note 13]
Vainqueur de la Coupe de France ou suppléant 17[Note 14]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente le classement des meilleurs buteurs de l'histoire de la compétition.

Les joueurs inscrits en caractères gras évoluent actuellement en Ligue 1.

Dernière mise à jour après l'édition 2019

Pos. Joueur Pays Club(s) Buts
1. Hervé Revelli Drapeau de la France France AS Saint-Étienne (6) 6
2. René Bliard Drapeau de la France France Stade de Reims (4) 4
Didier Couécou Drapeau de la France France Girondins de Bordeaux (2) et Olympique de Marseille (2) 4
Sidney Govou Drapeau de la France France Olympique lyonnais (4) 4
3. Hassan Akesbi Drapeau du Maroc Maroc Nîmes Olympique (1) et Stade de Reims (2) 3
André Ayew Drapeau du Ghana Ghana Olympique de Marseille (3) 3
John Carew Drapeau de la Norvège Norvège Olympique lyonnais (3) 3
Ángel Di María Drapeau de l'Argentine Argentine Paris Saint-Germain (3) 3
Philippe Gondet Drapeau de la France France FC Nantes (3) 3
Serge Lenoir Drapeau de la France France Stade rennais (1) et SEC Bastia (2) 3
Roger Piantoni Drapeau de la France France Stade de Reims (3) 3

Joueurs les plus titrés[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente le classement des joueurs les plus titrés de l'histoire de la compétition.

Les joueurs inscrits en caractères gras évoluent actuellement en Ligue 1.

Dernière mise à jour après l'édition 2019

Pos. Joueur[Note 15] Pays Club(s) Titres Matchs
1. Marco Verratti Drapeau de l'Italie Italie Paris Saint-Germain (7) 7 7
2. Hatem Ben Arfa Drapeau de la France France Olympique lyonnais (3), Olympique de Marseille (1) et Paris Saint-Germain (1) 5 5
Grégory Coupet Drapeau de la France France Olympique lyonnais (5) 5 5
Thiago Silva Drapeau du Brésil Brésil Paris Saint-Germain (5) 5 5
Anthony Réveillère Drapeau de la France France Olympique lyonnais (5) 5 6
3. Cláudio Caçapa Drapeau du Brésil Brésil Olympique lyonnais (4) 4 4
Edinson Cavani Drapeau de l'Uruguay Uruguay Paris Saint-Germain (4) 4 4
Mahamadou Diarra Drapeau du Mali Mali Olympique lyonnais (4) 4 4
Marquinhos Drapeau du Brésil Brésil Paris Saint-Germain (4) 4 4
Lucas Moura Drapeau du Brésil Brésil Paris Saint-Germain (4) 4 4
Patrick Müller Drapeau de la Suisse Suisse Olympique lyonnais (4) 4 4
Sidney Govou Drapeau de la France France Olympique lyonnais (4) 4 5

Stades[modifier | modifier le code]

La compétition a régulièrement changé de stade au cours de son histoire.

Sous l'appellation Challenge des champions, elle est successivement passée par le stade Vélodrome (Marseille, 1955), le Parc des Princes (Paris, 1956), le Stadium Municipal (Toulouse, 1957), à nouveau le stade Vélodrome (Marseille, 1958) et le Parc des Princes (Paris, 1959), le stade Malakoff (Nantes, 1960), le stade Vélodrome (Marseille, 1961) pour la 3e fois, le stade municipal de Beaublanc (Limoges, 1962). En après deux saisons sans édition, la compétition revient et passe par le stade du Moustoir (Lorient) puis pour la 2e fois au stade Marcel Saupin (Nantes, 1966) qui vient de changer de nom. S'en suivent successivement le stade Geoffroy-Guichard (Saint-Étienne, 1967), le stade Richter (Montpellier, 1968), le Parc des Princes (Paris, 1969) pour la 3e fois, le stade Léo-Lagrange (Nice, 1970), le stade de l'Armoricaine (Brest, 1971), le stade de Bon Rencontre (Toulon, 1972) et le stade de l'Armoricaine (Brest, 1973) à nouveau.

Elle n'a ensuite plus été disputé pendant douze ans (onze saisons) et fait son retour en en passant par le Parc Lescure (Bordeaux). La saison suivante, c'est un stade d'outre-mer qui est mis à l'honneur, à savoir le stade René-Serge-Nabajoth (Les Abymes, Guadeloupe) pour la dernière édition sous le nom Challenge des champions.

Après neuf ans d'absence et rebaptisée Trophée des champions, la Supercoupe revient pour la saison 1995-96 et passe successivement par le stade Francis-Le Blé (Brest, en 1996 et pour la 3e fois), le stade de la Méditerranée (Béziers, 1997), le stade de la Vallée du Cher (Tours, 1998), le stade de la Licorne (Amiens, 1999), le stade Auguste-Bonal (Sochaux, 2000), le stade de la Meinau (Strasbourg, 2001), le stade Pierre-de-Coubertin (Cannes, 2002 et 2004), le stade de Gerland (Lyon, 2003, 2006 et 2007), le stade de l'Abbé-Deschamps (Auxerre, 2005), et le stade Chaban-Delmas (Bordeaux, 2008) pour la 2e fois.

En , la Ligue de football professionnel annonce qu'elle va faire jouer le match à l'étranger, afin de « conquérir de nouveaux marchés »[19]. Le samedi , le Stade olympique de Montréal, au Québec, accueille 34 068 personnes pour la rencontre opposant le FC Girondins de Bordeaux à l'En Avant de Guingamp. Frédéric Thiriez, président de la LFP, annonce alors que les futures éditions se dérouleront également à l'étranger[20]. Dont acte :

La fréquentation fut toujours satisfaisante malgré l'édition 2016 où des problèmes de billetterie ainsi que des tarifs trop élevés (les places premiers prix valaient 38 €) eurent lieu ce qui fait que le match ne s'est joué que devant 10 000 personnes, un tiers de la capacité du stade[21],[22].

Diffuseurs en France[modifier | modifier le code]

Depuis l'édition 1996, 8 chaînes ont retransmis le Trophée des Champions en France : TF1, France 2, France 3, Canal+, M6, Direct 8, beIN Sports et Téléfoot.

Édition Chaîne Audience
1996 TF1
1997 France 3
1998 France 3
1999 France 3
2000 TF1
2001 M6[23]
2002 M6 1 166 000 (8,2%)[24]
2003 TF1
2004 Canal+[25] 829 000[26]
2005 France 2
2006 France 2 3 000 000 (26,8%)[27]
2007 France 2 2 500 000 (24,6%)[28]
2008 France 2 2 550 000 (24,6%)[29]
2009 Direct 8[30]
2010 M6[31] 2 479 000 (13%)[32]
2011 Canal+[33] 1 330 000[26]
2012 Canal+
2013 beIN Sports[34]
2014 beIN Sports
2015 beIN Sports
2016 beIN Sports
2017 beIN Sports
2018 beIN Sports
2019 beIN Sports
2021 Téléfoot

Trophée du meilleur joueur[modifier | modifier le code]

En association avec l'UJSF, les journalistes présents en tribune de presse désignent le meilleur joueur du match. Le vainqueur se voit remettre le trophée à l'issue de la rencontre, juste avant la cérémonie officielle du podium. En 2012, Youri Djorkaeff a ainsi remis le trophée du meilleur joueur à Yoann Gourcuff, seul joueur à avoir obtenu deux fois cette récompense avec Ángel Di María (en 2016 et 2018).

Homme du match
2005[35] Drapeau : Norvège John Carew Olympique lyonnais
2006[36] Drapeau : France Jérémy Toulalan Olympique lyonnais (2)
2007[37] Drapeau : France Sidney Govou Olympique lyonnais (3)
2008[38] Drapeau : Maroc Marouane Chamakh Girondins de Bordeaux
2009[39] Drapeau : France Yoann Gourcuff Girondins de Bordeaux (2)
2010[40] Drapeau : France Steve Mandanda Olympique de Marseille
2011[41] Drapeau : Ghana André Ayew Olympique de Marseille (2)
2012[42] Drapeau : France Yoann Gourcuff (2) Olympique lyonnais (4)
2013[43] Drapeau : Gabon André Biyogo Poko Girondins de Bordeaux (3)
2014[44] Drapeau : Suède Zlatan Ibrahimović Paris Saint-Germain
2015[45] Drapeau : Côte d'Ivoire Serge Aurier Paris Saint-Germain (2)
2016[46] Drapeau : Argentine Ángel Di María Paris Saint-Germain (3)
2017[47] Drapeau : Brésil Daniel Alves Paris Saint-Germain (4)
2018 Drapeau : Argentine Ángel Di María (2) Paris Saint-Germain (5)
2019 Drapeau : France Kylian Mbappé Paris Saint-Germain (6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Stade de Reims réalise le doublé Coupe-Championnat, il affronte alors le finaliste de la Coupe, le Nîmes Olympique.
  2. L'AS Monaco FC réalise le doublé Coupe-Championnat.
  3. L'AS Saint-Étienne, champion de France et l'Olympique lyonnais, vainqueur de la Coupe, ne parviennent pas à un accord pour jouer le match.
  4. Le Stade de Reims remplace le RC Strasbourg vainqueur de la Coupe en tant que champion de France de deuxième division 1965-1966.
  5. L'AS Saint-Étienne réalise le doublé Coupe-Championnat, il affronte alors le finaliste de la Coupe, les Girondins de Bordeaux.
  6. L'AS Saint-Étienne ayant réalisé le doublé Coupe-Championnat, elle affronte l'OGC Nice champion de France de deuxième division 1969-1970.
  7. Le public envahit la pelouse à la fin du temps réglementaire, alors que devait se tenir une séance de tirs au but. L'UNFP déclare les deux clubs vainqueurs.
  8. L'Olympique de Marseille ayant réalisé le doublé Coupe-Championnat, il affronte le SEC Bastia finaliste de la Coupe de France 1971-1972.
  9. Match joué en janvier 1987.
  10. Match joué en janvier 1996.
  11. Voir explications ci-dessus.
  12. L'édition était au départ prévue en Chine.
  13. Ce chiffre inclut le titre de 1971 de l'Olympique de Marseille partagé avec le Stade rennais.
  14. Ce chiffre inclut le titre de 1971 du Stade rennais partagé avec l'Olympique de Marseille.
  15. Palmarès des joueurs : Pour remporter le Trophée des champions, un joueur est considéré comme vainqueur que s'il a joué la finale (titularisation ou entrée en cours de jeu).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Stade de Reims, une histoire sans fin, page 50 et L'Équipe du mardi , « Le champion vaut donc mieux que le vainqueur de la Coupe », par Gabriel Hanot, page 5.
  2. Coupe de France 1917-2017 : Le roman du centenaire, Place des éditeurs, , 235 p. (ISBN 9782263152634), p. La Coupe de France concurrencée.
  3. Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris, , p. 646.
  4. « Palmarès du Trophée des champions », sur fff.fr, (consulté le 17 avril 2009)
  5. « Palmarès du Trophée des champions », sur lfp.fr (consulté le 16 octobre 2010).
  6. « Football », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 5 août 2018).
  7. « Lyon ne veut pas se lasser », sur www.lequipe.fr, (consulté le 22 janvier 2012).
  8. (en) Erik Garin, « France Super Cup Finals », sur rsssf.com, (consulté le 17 avril 2009).
  9. « Règlement du Trophée des champions (p.30) », sur www.lfp.fr, (consulté le 16 octobre 2010).
  10. Règlement du Trophée des champions..
  11. « L'OL va savoir s’il jouera le Trophée des Champions à Montréal » (consulté le 30 mai 2015)
  12. « Le Trophée des champions 2016 en Autriche » (consulté le 25 février 2016)
  13. (de) « Französischer Supercup im Wörthersee-Stadion », sur www.weltfussball.at (consulté le 25 février 2016)
  14. « Trophée des champions : deux prochaines chaudes éditions à Shenzhen », sur leparisien.fr, (consulté le 12 avril 2018)
  15. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Trophée des Champions - Palmarès », sur www.lfp.fr (consulté le 1er juin 2016)
  16. « LFP.fr - Les records du Trophée des Champions », sur www.lfp.fr (consulté le 1er juin 2016)
  17. « TdC : Thiago Motta et Verratti rejoignent Coupet », sur maxifoot.fr (consulté le 21 septembre 2020).
  18. a et b FootPro Magazine #56, août/septembre 2010
  19. « Montréal accueillera le Trophée des champions 2009 ».
  20. « Thiriez: "Une première mais pas une dernière" », sur FIFA.com, (consulté le 15 juillet 2010).
  21. AFP, « Trophée des champions : personne au stade pour PSG-OL, la Ligue se dit “abusée” par les responsables de la vente de billets », sur 20 Minutes, .
  22. « Drôle de décor pour une vitrine », L'Équipe, no 22 662,‎ .
  23. « Le foot, c'est champion », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 5 août 2018).
  24. « 30 ans de M6 : Les pires audiences historiques de la chaîne en prime time », sur ozap.com, (consulté le 3 août 2019).
  25. « Trophée des Champions » Lyon-PSG le samedi 31 juillet », sur allpaname.fr, (consulté le 3 août 2019).
  26. a et b « TdC : audience record pour Canal+ », sur maxifoot.fr, (consulté le 3 août 2019).
  27. « Le plus grand spectacle français », sur lfp.fr.
  28. « Le plus grand spectacle français », sur lfp.fr.
  29. « Le plus grand spectacle français », sur lfp.fr
  30. « Le Trophée des Champions sur Direct 8 », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 3 août 2019)
  31. « M6 Diffuseur français du Trophée des Champions », sur LFP.fr, (consulté le 3 août 2019).
  32. « Audiences TV : la série Esprits criminels indétrônable sur TF1 », sur premiere.fr, (consulté le 3 août 2019).
  33. « [Infos TV] M6 refourgue le Trophée des champions à Canal + », sur sport-tv.org, (consulté le 3 août 2019).
  34. « [Droits TV] Foot - Le trophée des Champions sur BeIN SPORT jusqu'en 2015 ! », sur sport-tv.org, (consulté le 3 août 2019).
  35. « Lyon en champion » (version du 12 octobre 2005 sur l'Internet Archive) sur www.footpro.fr, 27 juillet 2005. Consulté le 30 septembre 2010.
  36. « Lyon-PSG: 1-1 (5 tab à 4) » [archive du ], sur www.lequipe.fr, (consulté le 24 septembre 2010).
  37. « Lyon garde le Trophée », sur LFP.fr, (consulté le 16 octobre 2010).
  38. « Toutes les réactions », sur LFP.fr, (consulté le 16 octobre 2010).
  39. « L'homme du match avec l’UJSF », sur LFP.fr, (consulté le 16 octobre 2010).
  40. « Steve Mandanda meilleur joueur du Trophée des Champions 2010 », sur LFP.fr, (consulté le 16 octobre 2010).
  41. « Marseille, quel finish ! », sur Eurosport, (consulté le 1er juin 2016).
  42. « OL : Gourcuff, ça promet », sur Eurosport, (consulté le 1er juin 2016).
  43. « Trophée des champions: Le PSG s’offre un Bordeaux accrocheur », sur www.rfi.fr, (consulté le 4 août 2013).
  44. « Ibra désigné homme du match sur place ».
  45. « Rabiot – Aurier, le duo gagnant du PSG de la soirée face à l'OL », sur Eurosport, (consulté le 1er juin 2016).
  46. « Paris intraitable ! », sur LFP.fr, (consulté le 6 août 2016).
  47. « Paris remporte le Trophée des champions et lance sa saison », sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 31 juillet 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]