Leicester City Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Leicester City
Logo du Leicester City
Généralités
Nom complet Leicester City Football Club
Surnoms The Foxes (Les Renards)[1]
Noms précédents Leicester Fosse
Fondation 1884
Statut professionnel Depuis 1888
Couleurs Bleu et blanc
Stade King Power Stadium
(32 262 places)
Championnat actuel Premier League
Propriétaire King Power Group
Président Aiyawatt Srivaddhanaprabha
Entraîneur Brendan Rodgers
Joueur le plus capé Graham Cross (599)
Meilleur buteur Arthur Chandler (273)
Site web lcfc.com
Palmarès principal
National[2] Championnat d'Angleterre (1)
Coupe d’Angleterre (1)
Coupe de la Ligue (3)
Community Shield (2)

Maillots

Kit left arm leicester2122H.png
Kit body leicester2122H.png
Kit right arm leicester2122H.png
Kit shorts adidasblue.png
Kit socks 3 stripes white.png
Domicile
Kit left arm leicester2122a.png
Kit body leicester2122a.png
Kit right arm leicester2122a.png
Kit shorts leicester2122a.png
Kit socks leicester2122a.png
Extérieur
Kit left arm leicester2122t.png
Kit body leicester2122t.png
Kit right arm leicester2122t.png
Kit shorts leicester2122t.png
Kit socks leicester2122t.png
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Angleterre de football 2022-2023
0

Le Leicester City Football Club, aussi connu sous le nom de The Foxes est un club de football anglais basé à Filbert Way à Leicester, au King Power Stadium[3]. Le club joue actuellement en Premier League, première division anglaise, après son titre de champion de Football League Championship en 2013-2014 synonyme de retour au plus haut niveau après dix ans d'absence.

Le club est fondé en 1884 sous le nom de Leicester Fosse FC[4] et évolue sur un champ près de Fosse Road. Il se déplace en 1891 dans le stade de Filbert Street[5], avant d'intégrer la Football League en 1894 puis d'être renommé Leicester City Football Club en 1919. Le club évolue au Walkers Stadium à partir de 2002[5], stade renommé King Power Stadium après un changement de propriétaire en 2011.

Leicester évolue dans un relatif anonymat jusqu'en 2016, ou le club est sacré champion d'Angleterre pour la première fois de son histoire, seulement deux ans après son retour dans l'élite. Ce titre défie tous les pronostics, les bookmakers n'imaginant pas un tel succès après les difficultés rencontrées par le club la saison précédente[6] et propulse le club dans une nouvelle dimension sportive et financière. Outre ce sacre, les Foxes sont champions de deuxième division à sept reprises et comptent un titre de troisième division. Ils remportent également la Coupe de la Ligue à trois reprises, une fois la Coupe d'Angleterre et le Community Shield à deux reprises.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation et genèse de Leicester Fosse (1884-1919)[modifier | modifier le code]

Fondé en 1884 sous le nom de Leicester Fosse par d'anciens élèves de la Wyggeston School. Le tout premier secretary manager de l'histoire du club est également nommé cette année là et se nomme Ernest Marson. Le nom Leicester Fosse vient du fait que l'équipe jouait, à ses débuts sur un terrain appelé Fosse Road. Au total, en plus de Fosse Road, le club joue dans cinq stades différents dont Victoria Park ou Bicycle Grounds[7], avant de s'installer à Filbert Street pour plus de cent ans. Le club adopte un statut professionnel en 1888 puis rejoint la Fédération anglaise de football en 1890[8]. Le Leicester Fosse rejoint la Midland League en 1891. Durant ses deux premières saisons, le club termine 11ème puis 4ème avant d'atteindre la deuxième place à l'issue de la saison 1893-1894. Cette deuxième place, obtenue sous la direction de George Johnson en tant que manager permet ainsi au club d'accèder à la deuxième division de la Football League en 1894[9]. Malgré la promotion, Johnson quitte son poste sur le banc de l'équipe et est remplacé par J.Lee, qui ne restera cependant qu'une seule saison.

Leicester Fosse en 1893

Le premier match du club dans la compétition se solde sur une défaite 4 buts à 3 contre Grimsby Town Football Club, la première victoire du club intervenant une semaine plus tard contre Rotherham United à Filbert Street. Lors de cette-même saison, le club remporte la plus large victoire de son histoire 13 buts à 0, face à Notts Olympic lors d'un match de qualification pour la coupe d'Angleterre[4]. Finalement, le club réalise une belle première saison en seconde division en terminant à une honorable quatrième place. Les années suivantes seront toutefois plus difficiles pour le club, incapable d'obtenir la promotion tant attendue en First Division. Ce n'est finalement qu'en 1907-1908, sous la direction de George Johnson, revenu au club, que le club, en terminant vice-champion de Second Division obtient son billet pour la First Division, élite du football anglais. Néanmoins, le club est relégué après une seule saison au plus haut niveau, encaissant notamment douze buts face à Nottingham Forest[4],[10]. Après trois tentatives infructueuses de remonter dans l'élite, Johnson décide de quitter son poste de secretary manager pour de bon et est remplacé par John W. Barlett. Malgré ce changement, le club est enchaine les performances décevantes en seconde division et est incapable d'arracher la promotion. A la fin de la saison 1914-1915, qui voit Leicester terminer à une décevante 19e place, le football est suspendu à la suite du déclenchement de la Première Guerre mondiale. Durant cette période, le club continue toutefois à jouer dans les compétitions locales.

Ascenseur entre D1 et D2 (1919-1957)[modifier | modifier le code]

En 1919, au retour du fooball après la guerre, Leicester Fosse cesse son activité en raison de difficultés financières. Le club est alors reformé sous le nom de "Leicester City Football Club". L'écossais Peter Hodge est alors nommé manager officiel de l'équipe. Après cette réforme, durant les années 1920, le club connait un succès modéré en enchainement les saisons dans le ventre mou du classement. En 1933, Hodge signe au club l'ailier anglais Hugh Adcock. Homme important de l'équipe, Adcock restera au club durant 12 saisons et jouera 440 rencontres pour les Foxes. En 1932, Hodge fait signer au club Arthur Chandler, un attaquant en provenance de Queens Park Rangers qui s'avèrera être l'un des plus grands joueurs de l'histoire du club. Bien aidé par les 32 réalisations de Chandler cette année la, l'équipe remporte la 2e division lors de la saison 1924-25 ce qui lui permet de retrouver la première division pour la première fois depuis 17 ans. Le club se maintient pour son retour dans l'élite et réalise également un beau parcours en FA Cup, compétition qui ne lui réussissait pas jusque la en atteignant les quarts de finales. Malgré cette saison dans l'ensemble positive, Hodge quitte son poste et est remplacé par un autre écossais, Willie Orr. Orr réalise d'excellents résultats avec l'équipe, toujours emmenée par son buteur phare, Arthur Chandler. Les pensionnaires de Filbert Street terminent tout d'abord septièmes lors de sa première saison, puis troisièmes lors de la suivante. Lors de la saison 1928-29, Leicester City parvient même à terminer 2e de la Premier League à un point du leader The Wednesday. Malgré cela, les résultats de l'équipe baissent durant les années 1930. Willie Orr quitte le club à l'issue de la saison 1931-1932 et est remplacé par Peter Hodge, à qui il avait succédé. Ce changement n''apportera toutefois pas l'effet escompté. Hodge ne reste que deux saisons sur le banc de touche et le club connaît de sérieux problèmes financiers, qui vont l'amener à la relégation lors de la saison 1934-35. L'équipe remontera en première division lors de la saison 1936-37 sous la direction d'Arthur Lochhead mais finira une nouvelle fois par être relégué en 1939. Cette année là, la direction nomme Tom Bromilow, une ancienne légende de Liverpool à la tête de l'équipe mais l'éclatement de la Seconde Guerre mondiale contraint tous les clubs de football à de nouveau cesser leurs activités. Au retour du football en 1945, Leicester se retrouve donc en Second Division et la même année, Bromilow quitte le club. En 1946, le Board décide de nommer au poste d'entraineur Johnny Duncan, un ancien grand joueur du club dans les années 1920. En 1949, le club atteint la finale de la FA Cup pour la première fois de son histoire. Malheureusement, Leicester ne parviendra pas à remporter le premier trophée majeur de son histoire et s'incline 3-1 face à Wolverhampton Wanderers. La semaine qui suivit la finale sera cependant plus heureuse, puisque le club célébrera son maintien en D2, après une saison très compliquée en championnat. Duncan quitte son poste d'entraineur en 1949, sans avoir réussi à faire remonter l'équipe en première division et est remplacé par Norman Bullock. En 1954, le club remporte le championnat de seconde division, avec l'aide notamment d'Arthur Rowley, l'un des meilleurs attaquants du club à cette époque. Malgré une nouvelle relégation dés 1955, Leicester retrouve l'élite en 1957, toujours grâce à Rowlay, auteur de 44 buts en une saison.

Ancrage parmi l'élite et premiers trophées (1957-1978)[modifier | modifier le code]

Gordon Banks, l'un des meilleurs gardiens de l'histoire arrive au club en 1959.

De 1957 à 1978, le club va connaitre une longue installation dans l'élite sous la direction de Matt Gillies, nommé entraineur en novembre 1958 et de son adjoint Bert Johnson. Pour sa première saison, Gillies parvient à éviter la relégation en terminant 18ème. Malgré une nouvelle saison compliquée en 1958-1959, les résultats de l'équipe vont rapidement devenir plus positifs. En 1959, il fait venir au club un jeune gardien de 21 ans du nom de Gordon Banks, en provenance du modeste club de Chesterfield. Banks, qui dispute au total 353 rencontres avec les Foxes participera activement au succès du club dans les années 60 et deviendra par la même occasion l'un des tous meilleurs gardiens de l'histoire, remportant notamment le Mondial 1966 avec la sélection anglaise. Emmené par plusieurs joueurs de talents tels que Banks, Richie Norman ou encore le capitaine Jimmy Walsh, Leicester atteint la finale de la FA Cup pour la seconde fois de son histoire en 1961. Les Foxes ont rendez-vous à Wembley contre Tottenham mais sont battus sur le score de 2-0. Cette arrivée jusqu'en finale permet au club de participer pour la première fois de son histoire à une compétititon européenne la saison suivante, en prenant part à la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, Tottenham étant qualifié pour la Coupe des clubs champions européens à la suite de sa victoire en championnat. Après une victoire 7-2 sur l'ensemble des deux matchs contre le club nord-irlandais de Glenavon Football Club, Gillies et ses hommes s'inclinent contre l'Atletico Madrid au stade des huitièmes de finale, 3-1 sur l'ensemble des deux confrontations.

Durant la saison 1962-1963, le club est leader à la mi-saison, mais finit 4e, meilleure performance en D1 après la guerre. La même saison, Leicester retrouve une nouvelle fois la finale de la FA Cup mais comme en 1961, Gillies et ses joueurs seront de nouveau défaits, cette fois-ci face à Manchester United. En 1964, Leicester remporte finalement le premier titre de son histoire en soulevant la League Cup après une victoire 4-3 face à Stoke City. L'entraîneur Matt Gillies reçoit l'éloge des journalistes qui aiment le système de jeu développé par Leicester. La saison suivante, le club se retrouve de nouveau en finale de la coupe de la ligue pour défendre son titre mais s'incline 3-2 contre Chelsea. Après un mauvais début de saison, Matt Gillies démissionne en . Son successeur, Frank O'Farrell n'a pas pu empêcher la relégation, mais le club a atteint la finale de la FA Cup en 1969 mais échouera une nouvelle fois à remporter le trophée après une défaite 1-0 face à Manchester City.

Après deux saisons en division 2, Leicester remonte en 1971 en remportant le titre de seconde division. O'Farrell quitte le club et c'est Jimmy Bloomfield qui est nommé pour la nouvelle saison. Le club dispute même le Community Shield durant l'intersaison, le champion d'angleterre étant incapable de libérer une place dans son calendrier pour jouer la rencontre. Les Foxes remportent d'ailleurs le trophée face à Liverpool après une victoire 1-0 sur un but de Steve Whitworth. Durant toute la durée du mandat de Bloomfield, le club ne connait pas la relégation ce qui constituait sa plus longue période sans interruption dans l'élite. De plus, le club réalise quelques beaux parcours en FA Cup en atteignant notamment la demi-finale en 1973-1974. En 1977, Frank McLintock succède à Jimmy Bloomfield.

Période d'instabilité (1978-1994)[modifier | modifier le code]

Gary Lineker sort de la Leicester academy en 1978.

Les Foxes sont relégués à la fin de la saison 1977-1978 ce qui conduit à la démission de McLintock 11 mois seulement après sa nommination. Jock Wallace, entraineur écossais à succès arrive alors au club. Pour sa première saison sur le banc du club, Wallace lance en équipe première un jeune attaquant issue de l'académie, Gary Lineker. La saison 1978-1979 est cependant compliquée pour le club, qui lutte une nouvelle fois afin d'éviter la relégation. Leicester termine finalement 17ème et parvient donc à rester en division 2. Après ce sauvetage, Wallace remporte le championnat de seconde division en 1980 permettant ainsi au club de retrouver l'élite. Malheureusement, les Foxes seront incapables de se stabiliser en première division et subissent une nouvelle relégation en 1981. Wallace emmène toutefois le club en demi-finale de la FA Cup en 1982 qui quittera le club à l'issue de cette même saison après une décevante huitième place.. Gordon Milne arrive au club en remplacement de Wallace et le club parvient à remonter en première division en 1983 en terminant troisième, en partie grâce aux bonnes performances de son buteur, Lineker, auteur de 26 buts en 40 matchs de championnat et de son acolyte en attaque Alan Smith. De retour en First Division, Leicester parvient à éviter la relégation en terminant deux fois 15ème mais est contraint de vendre son attaquant vedette à Everton en 1985 contre une somme avoisinant les £800.000. Le club s'enlisse alors de plus en plus au fond du classement et ne réalise plus aucun parcours mémorable dans les coupes nationales. En 1986, Milne quitte le club alors que le club est relégué en Second Division et est remplacé en 1987 par David Pleat. La même année, Alan Smith, est à son tour vendu et ne sera jamais véritablement remplacé par le club. Sous les ordres de Pleat, Leicester entame alors un dangereux déclin. Le club est incapable de se mener à la lutte pour la montée et enchaine les performances décevantes en terminant dans la seconde partie de tableau durant plusieurs saisons consécutives. Ces résultats inquiétants conduiront au licenciement de Pleat en 1991, le club étant aux portes de la division trois.

Brian Little permet au club de retrouver la première division en 1994.

Brian Little arrive alors aux commandes du club et emmène l'équipe en playoffs pour l'accession en division 1 pour sa première saison. Les Foxes perdent toutefois leur confrontation face à Blackburn. Ce n'est que deux ans plus tard, en 1994, que le club parviendra à retourner au sein de l'élite en l'emportant face à Derby County.

Leicester en Premier League (1994-2002)[modifier | modifier le code]

Après le début de saison en Premier League, Little décide de quitter le club en afin de rejoindre Aston Villa. Ce départ fit très mal au club et son successeur, Mark McGhee fut incapable d'éviter la relégation à l'issue de la saison.

A la surprise générale, et alors que les Foxes caracolent en tête du championnat de seconde division, McGhee décide de quitter le club pour rejoindre Wolverhamton. McGhee est alors remplacé par le nord-irlandais Martin O'Neill en 1995. O'Neill guide le club vers la cinquième place en championnat, offrant ainsi une place pour les play-offs. En finale, Leicester a rendez-vous avec Crystal Palace. Rapidement menés 1-0, O'Neill et ses hommes parviennent à revenir à égalité grâce à un penalty de Garry Parker à la 76ème minute puis, passent devant dans les ultimes secondes de la prolongation grâce à Stephen Claridge. Ce succès permet ainsi aux Foxes de valider une nouvelle promotion.

Leicester en déplacement au Dell contre Southampton en 1997.

À la suite de ce retour dans l'élite, Leicester parvient à s'installer de façon durable au sein de l'élite lors de la deuxième partie des années 90 en terminant dans le top 10 lors de quatre saisons consécutives.

Robbie Savage en action contre Barnsley en 1998.

En 1997, O'Neill met fin à 33 années d'attente en parvenant à remporter la League Cup grâce à une victoire 2-1 contre Middlesbrough . Il s'agit du premier trophée majeur du club depuis 1964.

Ce triomphe permet aux Foxes de disputer la Coupe UEFA lors de la saison 1997-1998. Ils seront toutefois éliminés dés les 32èmes de finale contre l'Atletico de Madrid. O'Neill récidive et remporte une nouvelle fois la League Cup en 1999 avant de quitter le club en pour prendre les rênes du Celtic.

O'Neill est alors remplacé par l'ancien coach des espoirs anglais, Peter Taylor. La saison 2000-2001 débute bien pour les Foxes qui seront dans la course pour accrocher une place européenne durant la majeure partie de la saison. Cependant, une fin de championnat plus compliquée les condamnera à une treizième place sans grande saveur. Après un début de campagne chaotique la saison suivante, Taylor est licencié et remplacé par Dave Basset, dont le séjour sur le banc ne durera que six mois. Son assistant Micky Adams le remplace pour terminer une saison catastrophique, clôturée par une relégation en seconde division. Quelques mois plus tard, Leicester dit adieux à Filbert Street et emménage dans son nouveau stade, le Walkers Stadium, d'une capacité de 32 314 places. Pour sa première saison dans son nouveau stade, Leicester parvient à remonter en Premier League en terminant deuxième du championnat avec 92 points.

Instabilité et descente en League One (2002-2010)[modifier | modifier le code]

Toutefois, de graves problèmes financiers viennent plomber la situation sportive et économique du club, qui ne parvient plus à se stabiliser en Premier League. Ainsi, après une seule saison en Premier League, le club est une nouvelle fois relégué en Championship à l'issue de la saison 2003-2004. La spirale négative semble alors continuer pour le club. Adams démissionne en octobre 2004 alors que l'équipe végète en deuxième division et est remplacé par l'écossais Craig Levein. Levein parvient à éviter la relégation en terminant 15ème lors de la saison 2004-2005. La saison suivante est de nouveau ratée pour le club qui cloture l'exercice 2005-2006 à la 16ème place Levein quitte alors son poste d'entraineur et est remplacé par Robert Kelly.

Apparaît alors une période d'instabilité sur le banc de touche et après deux nouvelles saisons médiocres en Championship, Leicester sombre et descend en League One pour la première fois de son histoire à l'issue de la saison 2007-2008.

Mandarić et Pearson célèbrent le titre de League One.

Les Foxes ne resteront cependant pas bien longtemps en Third Division. Le club nomme Nigel Pearson à la tête de l'équipe et remporte le championnat dès la saison 2008-2009 après une victoire 2-0 contre Southend United à deux journées de la fin et parviennent ainsi à retrouver le Championship à leur première tentative.

La saison 2009-2010 est fortement encouragente grâce à l'impact du manager Pearson. Leicester termine cinquième et se qualifie donc pour les playoffs. Le club manque toutefois la montée après une défaite aux tirs au but lors des demi-finales face à Cardiff. À la surprise générale, Pearson, ne se sentant pas totalement soutenu par la direction démissionne afin de prendre en charge l'équipe de Hull City. Il est remplacé par le portugais Paulo Sousa le 7 juillet 2010.

Rachat par le groupe King Power et renouveau (2010-)[modifier | modifier le code]

Vichai Srivaddhanaprabha rachète le club en 2010 et le fait entrer dans une nouvelle dimension.

En , le propriétaire Mandaric trouve un accord pour vendre le club au groupe King Power, détenu par l'homme d'affaires thaïlandais Vichai Srivaddhanaprabha. En octobre de la même année, après un mauvais début de saison durant lequel le club ne connait la victoire qu'une seule fois lors des neuf premières rencontres de la saison, Sousa est démis de ses fonctions et est remplacé par le réputé entraîneur suédois Sven-Goran Eriksson. Cette nomination confirme les nouvelles ambitions du club de retrouver l'élite du football anglais le plus rapidement possible. Fort de son expérience, Eriksson parvient à faire remonter le club au classement et termine à une honorable dixième place compte tenu de la position dans laquelle se trouvait l'équipe à son arrivée. Pourtant nommé parmi les favoris de la saison, Leicester réalise un début d'exercice 2011-2012 assez inconstant. Après seulement un an à la tête de l'équipe, Eriksson quitte alors le club par consentement mutuel. Il est remplacé en novembre 2011 par l'ancien entraineur Nigel Pearson, dont le passage avait été une réussite.

Pearson et ses hommes terminent le championnat à la sixième place, ce qui les qualifia une nouvelle fois pour les play-offs d'accession à la Premier League.

Nigel Pearson fait remonter le club en Premier League

En demi-finale, les "Foxes" affrontent Watford, et l'emportent 1-0 à l'aller. Au retour, alors que Watford mène 2-1, le jeune Français de Leicester Anthony Knockaert obtient un penalty à la 97e minute. Ce dernier se charge lui-même de le tirer. Il a la balle de la qualification pour la finale des play-offs entre les pieds. Il s'élance, mais rate son tir au but. Se produit alors l’invraisemblable : Watford lance une dernière contre-attaque et marque le but qui les envoie en finale à Wembley. Leicester est sonné après ce dénouement rocambolesque et devra passer une nouvelle saison en Second Division . Ce n'est toutefois que partie remise pour les Foxes puisque durant la saison 2013-2014, ils dominent le championnat D2 de la tête et des épaules, au point de cumuler 44 points en 17 journées, et 89 en 40 journées. Sans surprise, le club est officiellement promu le et retrouve la Premier League après l'avoir quittée en 2003-2004.

Retour en Premier League puis premier titre (2014-2016)[modifier | modifier le code]

Leicester commence la saison 2014-15, sa première saison depuis 2004 en Premier League, par de bons résultats dans les cinq premiers matches de championnat, en commençant par un match nul 2-2 le jour de l'ouverture contre Everton. Le , Leicester bat Manchester United par cinq buts à trois au King Power Stadium après avoir été mené trois buts à un et en inscrivant quatre buts lors de la dernière demi-heure de jeu. Toutefois, une série de contre-performances voit par la suite l'équipe chuter considérablement au classement, n'engrangeant que dix-neuf points en vingt-neuf matchs. Le , les Foxes comptent sept points de retard sur le premier non-relégable et semblent donc promis à la relégation. Ils réussissent néanmoins à inverser la tendance avec sept victoires lors de leurs neuf derniers matchs de championnat, terminant la saison à la quatorzième place avec quarante-et-un points. Une victoire 5-1 face à QPR, équipe alors déjà reléguée, clôt la saison. Le sauvetage in extremis de l'équipe est, mathématiquement, le meilleur sauvetage jamais vu en Premier League, puisque aucune équipe n'avait jamais réussi à se maintenir avec moins de vingt points après vingt-neuf journées[réf. nécessaire]. Elle devient la troisième équipe de l'histoire de Premier League à survivre après avoir été lanterne rouge à Noël, après West Bromwich Albion en 2005 et Sunderland en 2014[réf. nécessaire].

Claudio Ranieri est l'entraîneur menant Leicester au titre de champion d'Angleterre

Pour la saison 2015-2016, Leicester City nomme Claudio Ranieri, l'ancien coach de Chelsea, comme nouvel entraîneur. Sous son impulsion, le club réalise un début de saison exceptionnel, notamment grâce à l'attaquant Jamie Vardy, qui marque treize buts sur onze matchs consécutifs entre août et novembre, battant le record de Premier League de Ruud van Nistelrooy, qui avait marqué dans dix matches consécutifs[11]. Le , Leicester devient premier de Premier League, avec deux points d'avance. Le , Leicester bat le champion en titre Chelsea 2-1, avec des buts de Jamie Vardy et Riyad Mahrez. Le , à Goodison Park, Mahrez marque deux penaltys contre Everton, offrant la victoire aux siens sur le score de 2-3. Ce résultat offre à Leicester la tête de la Premier League le jour de Noël. Le , Leicester l'emporte par trois buts à un à Manchester City et compte alors cinq points d'avance sur Tottenham et Arsenal. Le , sa victoire 2 à 0 obtenue sur la pelouse de Sunderland, grâce à son attaquant vedette Jamie Vardy, qualifie Leicester pour la première Ligue des champions de son histoire.

Les joueurs de Leicester sacrés champions d'Angleterre

Lors de la 36e journée, après les matchs nuls de Leicester à Manchester United et de Tottenham à Chelsea, Leicester City devient champion d'Angleterre pour la première fois de son histoire. Ce sacre est considéré comme le plus grand bouleversement sportif jamais vu, les bookmakers n'avaient jamais vu une aussi grosse cote l'emporter tous sports confondus, la cote étant de 5 000 contre 1 en début de saison[12]. Avant cela, le meilleur classement du club était une seconde place lors de la saison 1928-1929.

Les Foxes reçoivent le trophée de Premier League le à l'issue d'une victoire contre Everton (3-1) au King Power Stadium.

Leicester rentre dans le rang (2016-2019)[modifier | modifier le code]

La saison suivante est plus difficile. Le club se sépare d'un de ses meilleurs éléments, le français N'Golo Kanté, recruté un an plus tôt pour 8 millions d'euros est cédé au FC Chelsea pour 38 millions d'euros.

Jamie Vardy attaquant phare du club, ici en 2017.

Certains joueurs arrivés après le titre comme Ahmed Musa ou Islam Slimani nen donnent pas satisfaction et l'équipe entraînée par Claudio Ranieri végète dans le ventre mou du championnat et flirte même avec la zone de relégation. Les choses sont toutefois plus positive en Europe. Pour sa première participation à la Ligue des champions, Leicester termine premier d'un groupe composé du FC Porto, de Copenhague et du Club Bruges KV. Qualifiés pour les huitièmes de finale, les Foxes ont rendez-vous avec FC Séville. La défaite 2-1 en Espagne coûte finalement sa place à Ranieri, licencié alors qu'il avait pourtant prolongé quelques mois plus tôt. Le technicien italien est remplacé par Craig Shakespeare et au match retour, les champions d'Angleterre s'imposent 2-0 à domicile pour rejoindre les quarts de finale. C'est là que leur beau parcours européen s'arrêtera puisque Shakespeare et ses hommes seront défaits par l'Atlético de Madrid, 2-1 sur l'ensemble des deux matchs. Déçus mais optimistes, les dirigeants maintiennent Craig Shakespeare qui a réussi à redresser la barre en championnat et bloquent le départ de la plupart des joueurs cadres (tel l'Algérien Mahrez pour Manchester City). Le départ de cette nouvelle saison est similaire à celui de la saison précédente malgré un recrutement intéressant, tel le défenseur central de Hull City, Harry Maguire. Relégable en octobre, Craig Shakespeare est démis de ses fonctions. Peu de temps avant la reprise, le Français Claude Puel, licencié par Southampton, est engagé le . Il persuade les joueurs phares de modifier le style de jeu de l'équipe. Il place notamment Harry Maguire au poste de défenseur central. L'équipe s'adapte au style prôné par Puel, et malgré quelques dissensions dans l'effectif (notamment avec Jamie Vardy), la formation remonte et se classe tout au long du reste de la saison juste derrière les cadors, au coude à coude avec Everton. Finalement, Leicester est neuvième. Le tout est conforté par deux parcours honorables dans les deux coupes nationales où Leicester n'est éliminé qu'en quart de finale.

Tragédie du 27 octobre 2018[modifier | modifier le code]

Le samedi , après le match entre les Foxes et West Ham (1-1), l’hélicoptère du président Vichai Srivaddhanaprabha décolle du stade et prend une trajectoire inhabituelle à cause du vent. L'appareil s’écrase au sol et prend instantanément feu avec à son bord le président, le pilote ainsi que son épouse et deux autres collaborateurs[13]. Il n'y a aucun survivant. Le club annonce le lendemain soir sur Twitter le bilan du drame et la disparition du président thaïlandais.

L'ère Brendan Rodgers et retour au sommet (2019-)[modifier | modifier le code]

En , après une série de mauvais résultats, l'entraîneur français Claude Puel est démis de ses fonctions et est remplacé par le manager nord-irlandais Brendan Rodgers. Durant l'été 2019, le club décide de vendre son défenseur Harry Maguire à Manchester United contre 80 millions de livres, un record. Malgré cette perte importante, l'équipe de Leicester, emmenée par une jeune génération talentueuse incarnée par Ben Chilwell, James Maddison ou encore Youri Tielemans et par ses cadres historiques tels que Jamie Vardy ou Kasper Schmeichel réalise le meilleur début de saison de son histoire au sein de l'élite anglaise et le club est considéré par les journalistes et consultants comme étant le principal candidat pour briser l'hégémonie du "Big six". Le , les Foxes l'emportent sur la pelouse de Southampton sur le score de 0-9. Il s'agit de la plus grande victoire à l'extérieur pour une équipe en déplacement dans l'histoire de la première division anglaise. Le club termine finalement à la 5e place du championnat, qualificative pour la phase de groupes de la Ligue Europa 2020-2021, après avoir longtemps cru à un retour en Ligue des champions, perdant sa place dans le Top 4 à la 37ème journée à la suite d'une défaite 3-0 contre Tottenham.

Composition des équipes lors de la finale de la FA Cup en 2021.

La saison suivante démarre bien pour les Foxes. Le club passe la plus grande majorité de la saison dans le Top 4, synonyme de qualification pour la Ligue des champions mais s'effondre, comme la saison précédente, en toute fin de saison après deux défaites face à Chelsea et une nouvelle fois Tottenham Hotspur. Les hommes de Brendan Rodgers sont donc fois éjectés des places qualificatives pour la Ligue des champions et devront, une nouvelle fois, se contenter de la Ligue Europa pour la saison 2021-2022. Sur la scène européenne, Leicester termine en tête de son groupe devant le club portugais de Braga mais voit son parcours s'arrêter prématurément dés les 16èmes de finale contre le Slavia Prague.

Cette saison, une nouvelle fois positive pour le club qui arrive à se stabiliser dans le Top 5 du championnat sera finalement historique puisque les Foxes remportent la première Coupe d'Angleterre de leur histoire en battant Chelsea 1-0 grâce à un splendide but du belge Youri Tielemans. Cette victoire vient couronner l'excellent travail effectué par Rodgers depuis plus de deux ans, et confirme la place de Leicester comme l'une des toutes meilleures équipes du Royaume.

Le 7 août 2021, Leicester remporte le Community Shield contre le champion d'Angleterre 2021 Manchester City grâce à un pénalty transformé par l'international nigérian Kelechi Iheanacho à la 89e minute. Ce triomphe permet aux Foxes de remporter leur premier Community Shield depuis 1971.

Couleurs et identité[modifier | modifier le code]

Les couleurs traditionnelles du club sont le bleu royal, généralement assorti avec un short blanc. Le symbole du club est un renard d'où le surnom "Foxes" et la mascotte est un renard prénommé "Filbert Fox". L'image d'un renard fut pour la première fois intégrée au logo du club en 1948, en référence Au comté du Leicestershire, connu pour ses renards et pour la chasse de ces derniers. L'équipementier du club est Adidas depuis 2018.

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du Leicester City FC en compétitions officielles
Compétitions nationales Compétitions internationales Compétitions régionales
  • War League South (1) :
  • Football League War Cup (1) :

Bilan européen[modifier | modifier le code]

Légende
  • Victoire ou qualification pour le tour suivant
  • Match nul
  • Défaite ou élimination de la compétition

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du club est toujours donné en premier

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Total
1961-1962 Coupe des coupes Tour préliminaire Glenavon FC 3 - 1 4 - 1 7 - 2
Seizièmes de finale Atlético Madrid 1 - 1 0 - 2 1 - 3
1997-1998 Coupe UEFA Premier tour Atlético Madrid 0 - 2 1 - 2 1 - 4
2000-2001 Coupe UEFA Premier tour Étoile rouge de Belgrade 1 - 1 1 - 3 2 - 4
2016-2017 Ligue des champions Groupe G FC Porto 1 - 0 0 - 5 Premier
Club Bruges KV 2 - 1 3 - 0
FC Copenhague 1 - 0 0 - 0
Huitièmes de finale Séville FC 2 - 0 1 - 2 3 - 2
Quarts de finale Atlético Madrid 1 - 1 0 - 1 1 - 2
2020-2021 Ligue Europa Groupe G Sporting Braga 4 - 0 3 - 3 Premier
AEK Athènes 2 - 0 2 - 1
Zorya Louhansk 3 - 0 0 - 1
Seizièmes de finale Slavia Prague 0 - 2 0 - 0 0 - 2
2021-2022 Ligue Europa Groupe C SSC Naples 2 - 2 2 - 3 Troisième
Spartak Moscou 1 - 1 4 - 3
Legia Varsovie 3 - 1 0 - 1
Ligue Europa Conférence Barrages Randers FC 4 - 1 3 - 1 7 - 2
Huitièmes de finale Stade rennais 2 - 0 1 - 2 3 - 2
Quarts de finale PSV Eindhoven 0 - 0 2 - 1 2 - 1
Demi-finales AS Rome 1 - 1 0 - 1 1 - 2

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Rang Nom Période
1 Andy Aitken 1909-1911
2 Peter Hodge 1919-1926
3 Willie Orr 1926-1934
4 Peter Hodge 1932-1934
5 Arthur Lochhead 1934-1936
6 Frank Womack 1936-1939
7 Tom Bromilow 1939-1945
8 Tom Mather 1945-1946
9 Johnny Duncan 1946-1949
10 Norman Bullock 1949-1955
11 Dave Halliday 1955-1958
12 Matt Gillies 1958-1968
13 Frank O'Farrell 1968-1971
14 Jimmy Bloomfield 1971-1977
15 Frank McLintock 1977-1978
Rang Nom Période
16 Jock Wallace 1978-1982
17 Gordon Milne 1982-1986
18 Gordon Milne et Bryan Hamilton 1986-1987
19 Bryan Hamilton 1987
20 David Pleat (en) 1987-1991
21 Gordon Lee 1991
22 Brian Little 1991-1994
23 Mark McGhee 1994-1995
24 Martin O'Neill 1995-2000
25 Peter Taylor 2000-2001
26 Dave Bassett 2001-2002
27 Micky Adams 2002-2004
28 Craig Levein 2004-2006
29 Robert Kelly 2006-2007
30 Martin Allen 2007
Rang Nom Période
31 Gary Megson 2007
32 Ian Holloway 2007-2008
33 Nigel Pearson 2008-2010
34 Paulo Sousa 2010
35 Sven-Göran Eriksson 2010-2011
36 Nigel Pearson 2011-2015
37 Claudio Ranieri 2015-2017
38 Craig Shakespeare 2017
39 Claude Puel 2017-2019
40 Brendan Rodgers 2019-

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel de Leicester City de la saison 2022-2023
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[14] Nom Date de naissance Sélection[15] Club précédent Contrat
12 G Drapeau du pays de Galles Ward, DannyDanny Ward 22/06/1993 (29 ans) Pays de Galles Liverpool FC 2018-2025
31 G Drapeau du Danemark Iversen, DanielDaniel Iversen 19/07/1997 (25 ans) Danemark espoirs Preston North End 2020-2025
2 D Drapeau de l'Angleterre Justin, JamesJames Justin 23/02/1998 (24 ans) Angleterre espoirs Luton Town 2019-2026
3 D Drapeau de la France Fofana, WesleyWesley Fofana 17/12/2000 (21 ans) France espoirs AS Saint-Étienne 2020-2027
4 D Drapeau de la Turquie Söyüncü, ÇağlarÇağlar Söyüncü 23/05/1996 (26 ans) Turquie SC Fribourg 2018-2023
5 M Drapeau de l'Angleterre Bertrand, RyanRyan Bertrand 05/08/1989 (33 ans) Angleterre Southampton 2021-2023
6 D Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) Evans, JonnyJonny Evans Capitaine 02/01/1988 (34 ans) Irlande du Nord West Bromwich Albion 2018-2023
18 D Drapeau du Ghana Amartey, DanielDaniel Amartey 01/12/1994 (27 ans) Ghana FC Copenhague 2016-2023
21 D Drapeau du Portugal Pereira, RicardoRicardo Pereira 06/10/1993 (28 ans) Portugal FC Porto 2018-2026
23 D Drapeau du Danemark Vestergaard, JannikJannik Vestergaard 03/08/1992 (30 ans) Danemark Southampton FC 2021-2024
27 D Drapeau de la Belgique Castagne, TimothyTimothy Castagne 05/12/1995 (26 ans) Belgique Atalanta Bergame 2020-2025
33 D Drapeau de l'Angleterre Thomas, LukeLuke Thomas 10/06/2001 (21 ans) Angleterre espoirs Formé au club 2020-2024
7 M Drapeau de l'Angleterre Barnes, HarveyHarvey Barnes 09/12/1997 (24 ans) Angleterre West Bromwich Albion 2018-2025
8 M Drapeau de la Belgique Tielemans, YouriYouri Tielemans 07/05/1997 (25 ans) Belgique AS Monaco 2019-2023
10 M Drapeau de l'Angleterre Maddison, JamesJames Maddison 23/11/1996 (25 ans) Angleterre Norwich City 2018-2024
11 M Drapeau de l'Angleterre Albrighton, MarcMarc Albrighton 18/11/1989 (32 ans) Angleterre espoirs Aston Villa 2014-2024
20 M Drapeau de l'Angleterre Choudhury, HamzaHamza Choudhury 01/10/1997 (24 ans) Angleterre espoirs Formé au club 2018-2023
22 M Drapeau de l'Angleterre Dewsbury-Hall, KiernanKiernan Dewsbury-Hall 06/09/1998 (23 ans) Formé au club 2021-2027
24 M Drapeau du Sénégal Mendy, NampalysNampalys Mendy 23/06/1992 (30 ans) Sénégal OGC Nice 2016-2023
25 M Drapeau du Nigeria Ndidi, WilfredWilfred Ndidi 16/12/1996 (25 ans) Nigeria KRC Genk 2017-2024
26 M Drapeau de la Belgique Praet, DennisDennis Praet 14/05/1994 (28 ans) Belgique Torino FC 2019-2024
42 M Drapeau de la France Soumaré, BoubakaryBoubakary Soumaré 27/02/1999 (23 ans) France espoirs LOSC Lille 2021-2026
9 A Drapeau de l'Angleterre Vardy, JamieJamie Vardy 11/01/1987 (35 ans) Angleterre Fleetwood Town 2012-2023
14 A Drapeau du Nigeria Iheanacho, KelechiKelechi Iheanacho 03/10/1996 (25 ans) Nigeria Manchester City 2017-2024
17 A Drapeau de l'Espagne Pérez, AyozeAyoze Pérez 23/07/1993 (29 ans) Espagne espoirs Newcastle United 2019-2023
29 A Drapeau de la Zambie Daka, PatsonPatson Daka 09/10/1998 (23 ans) Zambie Red Bull Salzbourg 2021-2026
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Glenn Driscoll
Entraîneur(s) des gardiens
  • Mike Stowell

Légende

Consultez la documentation du modèle

Le tableau suivant liste les joueurs en prêt pour la saison 2022-2023.

Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Structures du club[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Leicester a eu deux stades différents depuis son entrée dans la Football League. Le premier d'entre eux est Filbert Street que les Foxes rejoignent en 1891. La capacité du stade a varié au fil du XXe siècle pour faire face aux différentes normes de sécurités et de modernisation. Le record d'affluence est de 47.298 supporters à l'occasion d'une rencontre de FA Cup contre Tottenham Hotspuren1928. A sa fermeture en 2002, l'enceinte pouvait accueillir 22 000 personnes.

Depuis , les Foxes disputent leurs parties à domicile au King Power Stadium (plus communément connu sous le nom de Filbert Way). Le stade possède une capacité d'accueil de 32 262 sièges[16] et est présentement le 19e plus grand stade d'Angleterre. D'abord nommé Walkers Stadium, le stade est rebapisé King Power Stadium, après le rachat du club par Vichai Srivaddhanaprabha[17], propriétaire de la compagnie King Power.

En juillet 2021, le club a dévoilé des plans afin d'augmenter la capacité du stade à 40.000 places.[18]

Autres équipes[modifier | modifier le code]

Réserve et Académie[modifier | modifier le code]

Le club possède une équipe des moins de 23 ans qui joue en Championnat d'Angleterre de football des réserves depuis la saison 2013-2014, elle participe à la Premier League Cup qui est une compétition réservée aux équipes de moins de 23 ans anglaises, et en Premier League International Cup qui est une compétition accueillant les équipes réserves anglaises et européennes, l'équipe est entrainée par Ben Petty depuis 2021.

Ainsi qu’une équipe de moins de 18 ans, elle participe au Championnat d'Angleterre des moins de 18 ans et à la FA Youth Cup, les U18 peuvent aussi prétendre à la Ligue de la jeunesse de l'UEFA si l'équipe première se qualifie en Ligue des Champions de l'UEFA ou si l'équipe de jeunes est championne d'Angleterre des moins de 18 ans, l'équipe est entrainée par Adam Barradell depuis 2020.

Amateures[modifier | modifier le code]

Les équipes de Leicester Nirvana et de Leicester Road évoluent spécifiquement en United Counties League Premier Division depuis la saison 2021-2022.

Équipe féminine[modifier | modifier le code]

L'équipe féminine du club en 2019.

Le club a aussi une équipe féminine évoluant en Championnat d'Angleterre féminin de football depuis la saison 2021-2022, elle participe en FA Women's Cup, elle joue ses matchs au Farley Way Stadium, l'équipe est entrainée par Jonathan Morgan.

En 2018, la section féminine a atteint la finale de la FA Women's Premier League Cup où elle a perdu 3-1 contre Blackburn Rovers.

En 2020 et 2021, la section féminine atteint les quarts de finale de la Coupe d'Angleterre féminine de football.

Le 4 avril 2021, Leicester City accède pour la première fois de son histoire en FA Women's Super League grâce à sa victoire deux buts à zéro contre les London City Lionesses[19].

Rivalités[modifier | modifier le code]

Scène d'une rencontre entre Leicester et Coventry City en 2008.

Les supporters de Leicester considèrent généralement Nottingham Forest comme étant leur principal rival.

Le club de Derby County est également considéré comme un grand rival.

Chaque rencontre entre ces trois clubs est appelée « East Midlands derby ». Leicester entretient également une forte rivalité avec Coventry.

Technologies et Leicester[modifier | modifier le code]

Leicester City est un des premiers clubs britanniques à utiliser les données statistiques pour anticiper l'état de fatigue de ses joueurs. Par une collecte des données, chaque entraînement peut être adapté, et chaque comportement analysé. L'arrivée des technologies alliée aux développement des "Big Datas" permet de développer une analyse plus pointilleuse de la condition physique de chaque membre de l'équipe[20].

C'est un système coûteux, qui doit encore faire ses preuves pour convaincre la majorité des clubs de football.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « #125 – Leicester City : Foxes », sur footnickname.wordpress.com (consulté le )
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  3. « King Power Stadium ».
  4. a b et c (en) « The History Of Leicester City Football Club » (version du 21 juin 2009 sur l'Internet Archive), sur Leicester City Official Website.
  5. a et b Donnelley
  6. « Just what were the odds? Leicester City's remarkable rise up the Premier League table five times less likely than man on the moon | Daily Mail Online » (version du 3 mai 2016 sur l'Internet Archive), .
  7. « Short sporting lifetime »,
  8. Sewell, p. 58.
  9. Clayton.
  10. « footballsite - Forest 12 Leicester Fosse 0 (1909) », sur www.footballsite.co.uk.
  11. « Jamie Vardy (Leicester) a marqué pour la 11e fois de suite en Premier League, record battu », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  12. (en) « Sport's greatest-ever upset » (version du 3 mai 2016 sur l'Internet Archive), sur SportingLife.com.
  13. « Leicester : le propriétaire du club, Vichai Srivaddhanaprabha, est mort dans l'accident d'hélicoptère - Foo... », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  14. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  15. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  16. http://www.fanzone.co.uk/Team/Leicester-City-Football-Club.aspx.
  17. « leicestermercury.co.uk/Leicest… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  18. (en-GB) « King Power Stadium set for expansion, new arena », sur The Stadium Business, (consulté le )
  19. (en) BBC Sport, « Leicester City promoted to Women's Super League after winning Championship », (consulté le )
  20. Football : il était une fois Leicester City..., https://www.lemonde.fr, 29 janvier 2016.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paul Donnelley, Firsts, Lasts & Onlys of Football : Presenting the most amazing football facts from the last 160 years, Hachette UK, , 224 p. (ISBN 978-0-600-62254-3, lire en ligne)
  • (en) Albert Sewell, Observers Book of Association Football, Londres, Frederick Warne & co., (ISBN 978-0-7232-1536-3)
  • (en) David Clayton, Leicester FC Miscellany, Amberley Publishing Limited, , 128 p. (ISBN 978-1-4456-4244-4, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]