Bastian Schweinsteiger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Schweinsteiger » redirige ici. Pour les autres significations, voir Schweinsteiger (homonymie).
Bastian Schweinsteiger
Bastian Schweinsteiger - July 2015 (cropped).jpg
Bastian Schweinsteiger sous les couleurs de Manchester United en juillet 2015
Biographie
Nom Bastian Schweinsteiger
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (32 ans)
Lieu Kolbermoor (Allemagne)
Taille 1,83 m (6 0)[1]
Période pro. 2002-
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1992-1998 Drapeau : Allemagne 1860 Rosenheim
1998-2002 Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2002-2015 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 500 (68)
2015- Drapeau : Angleterre Manchester United 032 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2002-2003 Drapeau : Allemagne Allemagne -19 ans 007 0(2)
2004 Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs 007 0(2)
2004-2016 Drapeau : Allemagne Allemagne 121 (24)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 13 septembre 2016

Bastian Schweinsteiger ([ˈbastan ˈʃvaɪ̯nʃtaɪ̯ɡɐ]Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) est un footballeur international allemand, né le à Kolbermoor, en Bavière.

Figure emblématique du football allemand, athlétique, véloce et adroit face au but, ce milieu de terrain est considéré comme l'un des meilleurs joueurs du monde à son poste[2]. Avec le Bayern Munich, il remporte la Ligue des champions de l'UEFA en 2013 et est deux fois finaliste en 2010 et 2012. Il remporte aussi huit titres de champion d'Allemagne et sept coupes d'Allemagne. Il rejoint en juillet 2015 le club anglais du Manchester United.

Il est, entre 2004 et 2016, l'un des cadres de l'équipe nationale allemande, avec laquelle il dispute quatre championnats d'Europe de football (2004, 2008, 2012, 2016) et trois coupes du monde (2006, 2010, 2014). Il termine troisième de la Coupe du monde 2006 et 2010 et est finaliste du championnat d'Europe 2008. Il remporte la Coupe du monde 2014 au Brésil avec l'équipe d'Allemagne contre l'Argentine (1-0), après avoir éliminé, en demi-finale, le Brésil (7-1).

Élu Footballeur allemand de l'année en 2013, il a été également nommé capitaine de l'équipe allemande à la suite du retrait international de son coéquipier du Bayern Munich Philipp Lahm.

Titulaire avec la sélection allemande lors de la demi-finale perdue contre les Bleus lors de l'Euro 2016, Bastian Schweinsteiger a annoncé le vendredi 29 juillet 2016 qu'il n'évoluerait plus sous le maillot de la Nationalmannschaft. Le milieu de terrain a fait paraître un courrier dans le quotidien Bild, expliquant qu'il mettait un terme à sa carrière en équipe nationale après 121 sélections et 24 buts[3].

Son frère Tobias est également footballeur[4]. Son nom signifie « habitant de Schweinsteig », en Bavière[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Bayern Munich[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Bastian Schweinsteiger rejoint le Bayern Munich en 1998 à l'âge de 14 ans, et évolue jusqu'en 2002 au sein des équipes de jeunes du club. Après avoir remporté avec son équipe le championnat d'Allemagne junior (A-Jungendmeisterschaft) en juillet 2002[6], il est intégré dans la réserve de l'équipe première du club bavarois qui évolue en troisième division allemande. Après une vingtaine de matchs avec la réserve, il est appelé en équipe première fin 2002. Après seulement deux entraînements avec l'équipe première, l'entraîneur du Bayern Munich Ottmar Hitzfeld donne à Schweinsteiger l'opportunité de faire ses débuts comme remplaçant lors d'un match de Ligue des champions (contre le RC Lens en novembre 2002). Le jeune joueur est immédiatement décisif en offrant un but à Markus Feulner après seulement quelques minutes de jeu. Après cela, il est directement intégré au groupe professionnel et apparaît à 14 reprises en Bundesliga lors de la saison 2002-2003, remportant dès sa première année avec l'équipe première le titre national. En décembre 2002, il signe un contrat professionnel avec le club bavarois.

Milieu offensif au Bayern Munich[modifier | modifier le code]

Lors de sa seconde saison professionnelle en 2003-2004, Schweinsteiger dispute 26 matchs sous les couleurs bavaroises et s'impose désormais, à seulement 19 ans, comme titulaire au poste de milieu offensif gauche. Ses performances lui confèrent le statut de grand espoir du football allemand, qui est confirmé par ses premières sélections en équipe d'Allemagne et sa participation au Championnat d'Europe de football 2004. Titulaire en sélection et au Bayern, Bastian devient rapidement la coqueluche des médias et du public (et même de la chancelière allemande Angela Merkel !)[7],[8] en raison de son jeu dynamique, de ses coupes de cheveux extravagantes[7],[8] et de son image de joueur quelque peu immature[9],[8]. En 2006, celui que les médias surnomment « Schweini »[8] s'illustre même en imitant la danse d'un poulet pour une marque de salami[8],[9] !

Si le joueur continue de remporter de nombreux titres avec le Bayern Munich, son statut est remis en question lors de la saison 2007-2008 avec l'arrivée du Français Franck Ribéry, qui évolue au même poste que lui. Schweinsteiger se voit un temps relégué sur le banc et est proche de quitter le club [10], avant d'être repositionné milieu offensif droit.

Repositionnement comme milieu relayeur[modifier | modifier le code]

La saison 2008-2009 du Bayern Munich ayant été vierge de titre, l'entraîneur Jürgen Klinsmann est limogé et est remplacé par le Néerlandais Louis van Gaal. Ce dernier repositionne Bastian Schweinsteiger au poste de milieu relayeur dès le début de la saison 2009-2010. Ce rôle, dans lequel il s'affirme très rapidement, lui donne peu à peu une autre dimension dans le monde du football[8]. Associé à Mark van Bommel dans l'entrejeu, il devient progressivement le « patron » du milieu de terrain, et la plaque tournante du jeu du Bayern Munich. À ce poste, il fait preuve dans son jeu d'une certaine maturité qui avait jusque là semblé lui faire défaut[8],[9],[11]. Ce changement dans son jeu s'accompagne d'un changement dans son attitude, puisqu'il délaisse les coupes de cheveux extravagantes pour un look plus sobre et acquiert plus de responsabilité sur le terrain et en dehors[8],[9],[11]. À ce nouveau poste, Schweinsteiger s'affirme progressivement comme l'un des meilleurs joueurs d'Europe, suscitant des comparaisons avec des joueurs comme Xavi Hernández ou Andrea Pirlo. Dans le même temps, le Bayern réussit à revenir dans le haut niveau du football européen en se qualifiant pour la finale de la Ligue des champions de l'UEFA 2009-2010, qu'il perd néanmoins contre l'Inter Milan. Malgré l'intérêt de grands clubs européens pour recruter la nouvelle superstar allemande, il choisit de prolonger son contrat avec le club bavarois jusqu'en 2016[12].

Les deux saisons qui suivent sont vierges de titres pour le club bavarois qui ne parvient par à contester la suprématie du Borussia Dortmund en Bundesliga. Lors de la saison 2011-2012, le Bayern finit à la seconde place de toutes les compétitions dans lesquelles il est engagé : seconde place en championnat et défaite en finale de coupe, dans les deux cas au profit de Dortmund, et nouvelle défaite en finale de la Ligue des champions de l'UEFA, cette fois contre le Chelsea Football Club aux tirs aux but.

Ces échecs n'entament pas la cote de Bastian Schweinsteiger au niveau international, de sorte qu'en fin de saison il est à nouveau courtisé par des grands d’Europe tels que le Real Madrid et Chelsea[13],[14]. Ces contacts ne se concrétisent cependant pas par un transfert.

La saison suivante (2012-2013) est l'année de la consécration. À l'inverse de la saison précédente, le Bayern Munich remporte toutes les compétitions dans lesquelles il est engagé. Le championnat est acquis dès la 28e journée grâce à l'unique but inscrit d'une talonnade par Bastian Schweinsteiger contre l'Eintracht Francfort. Le club remporte enfin, après deux finales en trois ans, la Ligue des champions de l'UEFA de la saison 2012-2013, en battant le Borussia Dortmund en finale, 2-1, ainsi que la coupe d'Allemagne et la super coupe d'Europe.

Les performances de Schweinsteiger lors de cette saison lui valent d'être nommé Footballeur allemand de l'année en 2013[15].

Sa saison 2013/2014 est moins bonne que la précédente ; son équipe ne remporte pas la ligue des champions mais s'impose tout de même en Bundesliga.

Manchester United[modifier | modifier le code]

En juillet 2015, son ancien entraîneur Louis van Gaal souhaite le recruter pour renforcer le milieu de terrain de Manchester United. Le 13 juillet, il s'engage avec le club anglais et déclare être « impatient de travailler à nouveau avec Louis van Gaal »[16].

Le 28 novembre 2015, il marque son premier but avec Manchester United lors d'un match de Premier League face à la surprise du championnat, Leicester City (match nul 1-1)[17]. Il connaît cependant une première saison difficile avec son nouveau club en raison de blessures. Victime d'abord d'une blessure au genou pendant un match contre Sheffield le 9 janvier 2016[18], il se blesse à nouveau lors d'un entrainement en mars[19], ce qui met un terme à sa saison.

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Schweinsteiger a rejoint la sélection allemande des moins de 21 ans en février 2004, dans laquelle il se distingue en inscrivant un but dans une rencontre amicale contre la Suisse. Retenu pour le championnat européen de l'UEFA des moins de 21 ans, il marque de nouveau et convainc de ses qualités Rudi Völler, alors entraîneur des moins de 21 ans allemands. Lorsque celui-ci est nommé sélectionneur de l'équipe allemande, il retient le jeune joueur bavarois dans le groupe appelé à disputer l'Euro en 2004. Schweinsteiger connaît sa première cape lors d'un match de préparation contre la Hongrie le 6 juin 2004. Il dispute ensuite les trois matchs de son équipe lors de la compétition. Malgré le parcours assez décevant de la Mannschaft lors du tournoi, Schweinsteiger étonne par son dynamisme et son culot sur le terrain. Le benjamin de l'équipe est l'un des rares joueurs de l'équipe à témoigner une certaine hargne sur le terrain.

Très rapidement, il s'impose comme titulaire au sein de la Mannschaft. En juin 2006, alors qu'il est retenu pour la Coupe du monde de football en Allemagne, il compte déjà 29 sélections et 7 buts en équipe nationale alors qu'il n'a même pas 22 ans. Il s'illustre dès le premier match de la compétition contre le Costa Rica (4-2) en délivrant deux passes décisives. Le parcours de la sélection allemande s'achève en demi finale par une défaite face à l'Italie (2-0 après prolongations). Lors du match pour la troisième place remporté contre le Portugal (3-1), Schweinsteiger s'illustre en étant à l'origine des trois buts allemands.

Bastian Schweinsteiger avec l'équipe nationale allemande.

Toujours indiscutable en sélection nationale, Schweinsteiger participe en 2008 à sa troisième compétition internationale, le Championnat d'Europe de football. Il se fait rapidement remarquer en se faisant expulser lors du deuxième match du tournoi contre la Croatie (défaite 1-2). Cette expulsion lui vaut de vives critiques de la part des médias allemands et aussi de la chancelière allemande Angela Merkel (alors qu'il serait son joueur préféré). De retour de suspension, il marque un but et fait deux passes décisives en quart de finale contre le Portugal (victoire 3-2), puis inscrit un autre but en demi-finale contre la Turquie (victoire 3-2). Décisif à chaque match, « Schweini » s'annonce comme l'une des grandes armes de l'Allemagne pour la finale contre l'Espagne. Mais il ne parvient pas à réussir une prestation du même niveau dans un match que l'Allemagne perd 1 à 0.

Sélectionné pour la coupe du monde de football de 2010 en Afrique du Sud, Bastian Schweinsteiger est repositionné par Joachim Löw au poste qu'il occupe désormais au Bayern Munich, celui de milieu relayeur. Ce repositionnement est en partie dû au forfait sur blessure de certains joueurs cadres comme Michael Ballack ou Simon Rolfes. Aux côtés de Sami Khedira, il se réussit un excellent tournoi, ce qui lui vaut d'être nommé dans l'équipe-type de la FIFA à l'issue de la compétition[20].

En matchs à élimination directe, après avoir dominé l'Angleterre (4-1), les Allemands livrent une partie impressionnante face aux Argentins et donnent une leçon technico-tactique aux hommes de Diego Maradona (4-0). Un homme sort du lot cet après-midi là : Bastian Schweinsteiger, joueur inépuisable qui anesthésie Lionel Messi et réalise deux passes décisives. Le lendemain, le milieu de terrain du Bayern Munich hérite de la meilleure note du Journal L'Équipe (9) qui précise « Bastian Schweinsteiger a été impressionnant dans tous les domaines : relance, récupération, alternance du jeu court et long, capacité d'accélération». Éliminée en demi-finale par l'Espagne (1-0), l'Allemagne remporte néanmoins la troisième place en battant l'Uruguay (3-2) lors de la « petite finale ». Lors de ce match, Schweinsteiger est le capitaine de l'équipe en raison du forfait de Philipp Lahm.

Bastian Schweinsteiger avec l'équipe d'Allemagne à l'Euro 2012.

Il est de nouveau titularisé dans l'entrejeu aux côtés de Sami Khedira lors de l'Euro 2012. Il délivre deux passes décisives lors d'un match de poule contre les Pays-Bas (2-1). L'Allemagne est éliminée en demi-finale contre l'Italie, (2-1).

Lors de la coupe du monde de football de 2014 au Brésil, Bastien Schweinsteiger participe activement à la qualification de son équipe pour la finale qui oppose l'Allemagne et l’Argentine. Ménagé en début de compétition car relevant de blessure, « Basti » monte en puissance au fil des matchs pour atteindre un très haut niveau notamment contre la France (1-0) puis le Brésil (7-1) jusqu'à la finale, où il se révèle déterminant. En effet, lors de cette rencontre, il est l'un des joueurs allemands les plus actifs, devant notamment compenser la blessure de son partenaire habituel Khedira. Il joue un rôle majeur dans la rencontre, s'imposant comme le patron de la défense allemande en se montrant particulièrement efficace face aux attaquants argentins. Sa combativité est symbolisée par le visage en sang avec lequel il termine le match après un coup de poing de Sergio Agüero. À l'issue du match, sa prestation est saluée par la presse qui voit en lui « le guerrier » de la finale, indispensable au onze allemand[21],[22].

L'Allemagne remporte ce match dans les derniers minutes des prolongations grâce à un but de Mario Götze. Bastian Schweinsteiger devient ainsi champion de monde avec l'Allemagne, après avoir été demi-finaliste en 2006 et en 2010[23],[24].

Après la retraite internationale de Philipp Lahm, il devient le capitaine de la sélection.

Un temps incertain à cause d'une blessure au genou, il est finalement retenu dans la liste des 23 joueurs pour l'Euro 2016 en France[25]. Il est cependant ménagé pour le début du tournoi et n'est pas titularisé pour le premier match contre l'Ukraine (remporté 2-0), laissant son brassard de capitaine au gardien Manuel Neuer. Il rentre pour jouer les arrêts de jeu et marque à la 92e minute le second but allemand. Il retrouve ainsi enfin le chemin des filets avec la sélection alors qu'il n'avait plus marqué avec celle-ci depuis près de cinq ans. Il s'agit de son 24e but en 116 sélections.

Il est capitaine de la sélection allemande lors de la défaite face à l'Équipe de France en demi-finale de Championnat d'Europe de football 2016 sur le score de 2 à 0 avec un doublé d'Antoine Griezmann. Peu après la compétition, il annonce sa décision de prendre sa retraite internationale[3]. Il est néanmoins convoqué par Joachim Löw pour affronter la Finlande et la Norvège pour les éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018 de septembre 2016[26].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Schweinsteiger est un joueur particulièrement polyvalent. S'il a souvent été aligné au début de sa carrière comme milieu offensif gauche, il a par la suite évolué à différents postes que ce soit comme milieu offensif droit ou centre, voire exceptionnellement comme arrière gauche. À l'arrivée de l'entraîneur Louis van Gaal au Bayern Munich en 2009, il a été repositionné comme milieu relayeur, poste pour lequel il est désormais considéré comme l'un des meilleurs joueurs au monde.

Schweinsteiger se distingue par ses qualités techniques[8] et la précision de son jeu de passe[8],[11] mais aussi son sens du placement qui font de lui un organisateur de jeu au centre du terrain. Il est aussi réputé pour sa puissance de frappe de balle.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bastian Schweinsteiger a été en couple avec la mannequin allemande Sarah Brandner[27],[28]. En septembre 2014, le journal Bild lui prête une liaison avec la joueuse de tennis serbe, ancienne numéro 1 mondiale[29], Ana Ivanović[30], qu'il épouse en juillet 2016 à Venise[31].

Il est actuellement sponsorisé par Adidas, et a notamment tourné dans la célèbre publicité pour la coupe du monde 2014[32].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Statistiques de Bastian Schweinsteiger au 11 janvier 2017[33]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Allemagne Allemagne Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2002-2003 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 14 0 2 1 2 0 0 0 0 - - - C1 1 0 0 - - - 16 2 2
2003-2004 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 26 4 3 3 0 0 1 0 0 - - - C1 3 0 0 4 0 0 37 4 3
2004-2005 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 26 3 8 5 0 0 0 0 0 - - - C1 7 1 1 14 4 0 52 8 9
2005-2006 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 30 3 2 4 0 0 1 0 0 - - - C1 8 2 2 17 5 3 60 10 7
2006-2007 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 27 4 6 3 0 0 2 0 0 - - - C1 8 2 1 8 4 0 48 10 7
2007-2008 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 30 1 7 4 0 0 2 1 0 - - - C3 12 0 2 13 2 2 61 4 11
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 31 5 12 4 2 0 - - - - - - C1 9 2 1 11 3 0 55 12 13
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 33 2 2 4 1 1 - - - - - - C1 12 0 0 14 3 0 63 6 3
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 32 4 6 5 2 1 - - - 1 0 0 C1 7 2 2 6 0 1 51 8 10
2011-2012 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 22 3 3 3 1 0 - - - - - - C1 11 1 1 8 2 3 44 7 7
2012-2013 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 28 7 3 5 0 0 - - - 0 0 0 C1 12 2 4 3 0 1 48 9 8
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 23 4 4 4 1 0 - - - 1 0 0 C1 7 2 2 10 0 1 45 7 7
2014-2015 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 20 5 4 2 0 0 - - - 0 0 0 C1 6 0 3 3 0 0 31 5 7
Sous-total 342 45 62 47 9 2 6 1 0 2 0 0 - 103 13 19 111 23 14 611 91 97
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Manchester United P.League 18 1 0 2 0 0 1 0 0 - - - C1+C3 8+2 0 1 8 1 0 39 2 1
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Manchester United P.League - - - 1 0 0 1 0 0 - - - C3 - - - 2 1 0 4 1 0
Sous-total 18 1 0 3 0 0 2 0 0 - - - - 10 0 1 10 2 0 43 3 1
Total sur la carrière 360 46 62 50 9 2 8 1 0 2 0 0 - 113 13 20 121 25 14 654 94 98

Buts en équipe nationale[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Adversaire Score Résultats Compétitions
1. 8 juin 2005 Borussia-Park, Mönchengladbach, Allemagne Drapeau : Russie Russie 1 - 1 2 - 2 Match amical
2. 8 juin 2005 Borussia-Park, Mönchengladbach, Allemagne Drapeau : Russie Russie 2 - 1 2 - 2 Match amical
3. 18 juin 2005 RheinEnergieStadion, Cologne, Allemagne Drapeau : Tunisie Tunisie 2 - 0 3 - 0 Coupe des confédérations 2005
4. 29 juin 2005 Zentralstadion, Leipzig, Allemagne Drapeau : Mexique Mexique 2 - 1 4 - 3 Coupe des confédérations 2005
5. 22 mars 2006 Westfalenstadion, Dortmund, Allemagne Drapeau : États-Unis États-Unis 1 - 0 4 - 1 Match amical
6. 30 mai 2006 BayArena, Leverkusen, Allemagne Drapeau : Japon Japon 2 - 2 2 - 2 Match amical
7. 2 juin 2006 Borussia-Park, Mönchengladbach, Allemagne Drapeau : Colombie Colombie 2 - 0 3 - 0 Match amical
8. 8 juillet 2006 Gottlieb-Daimler-Stadion, Stuttgart, Allemagne Drapeau : Portugal Portugal 1 - 0 3 - 1 Coupe du monde 2006
9. 8 juillet 2006 Gottlieb-Daimler-Stadion, Stuttgart, Allemagne Drapeau : Portugal Portugal 3 - 0 3 - 1 Coupe du monde 2006
10. 6 septembre 2006 Stadio Olimpico, Serravalle, Saint Marin Drapeau : Saint-Marin Saint-Marin 0 - 2 0 - 13 Qualifications Euro 2008
11. 6 septembre 2006 Stadio Olimpico, Serravalle, Saint Marin Drapeau : Saint-Marin Saint-Marin 0 - 7 0 - 13 Qualifications Euro 2008
12. 7 octobre 2006 Ostseestadion, Rostock, Allemagne Drapeau : Géorgie Géorgie 1 - 0 2 - 0 Match amical
13. 11 octobre 2006 Tehelné Pole, Bratislava, Slovaquie Drapeau : Slovaquie Slovaquie 0 - 3 1 - 4 Qualifications Euro 2008
14. 19 juin 2008 St. Jakob-Park, Bâle, Suisse Drapeau : Portugal Portugal 1 - 0 3 - 2 Euro 2008
15. 25 juin 2008 St. Jakob-Park, Bâle, Suisse Drapeau : Turquie Turquie 1 - 1 3 - 2 Euro 2008
16. 20 août 2008 Frankenstadion, Nuremberg, Allemagne Drapeau : Belgique Belgique 1 - 0 2 - 0 Match amical
17. 6 septembre 2008 Rheinpark Stadion, Vaduz, Liechtenstein Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein 0 - 4 0 - 6 Qualifications Coupe du monde 2010
18. 28 mars 2009 Zentralstadion, Leipzig, Allemagne Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein 3 - 0 4 - 0 Qualifications Coupe du monde 2010
19. 12 août 2009 Stade Tofiq-Béhramov, Bakou, Azerbaïdjan Drapeau : Azerbaïdjan Azerbaïdjan 0 - 1 0 - 2 Qualifications Coupe du monde 2010
20. 3 juin 2010 Commerzbank-Arena, Francfort-sur-le-Main, Allemagne Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 2 - 1 3 - 1 Match amical
21. 3 juin 2010 Commerzbank-Arena, Francfort-sur-le-Main, Allemagne Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 3 - 1 3 - 1 Match amical
22. 10 août 2011 Mercedes-Benz Arena, Stuttgart, Allemagne Drapeau : Brésil Brésil 1 - 0 3 - 2 Match amical
23. 7 octobre 2011 Türk Telekom Arena, Istanbul, Turquie Drapeau : Turquie Turquie 3 - 1 3 - 1 Qualifications Euro 2012
24. 12 juin 2016 Stade Pierre-Mauroy, Lille, France Drapeau : Ukraine Ukraine 2 - 0 2 - 0 Euro 2016

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bastian Schweinsteiger 15 avril 2006

Avec le Bayern Munich[modifier | modifier le code]

Avec Manchester United[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe d'Allemagne[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Faits marquants[modifier | modifier le code]

  • Il a marqué son premier but avec le FC Bayern Munich contre le VfL Wolfsburg en septembre 2003.
  • Il est l'auteur de deux des trois buts inscrits contre le Portugal lors de la petite finale de la Coupe du monde 2006, avec deux frappes similaires depuis l'entrée de la surface de réparation ; le deuxième but a été inscrit par le portugais Petit contre son camp, alors qu'il tentait de dévier un tir venant encore de Schweinsteiger.
  • À 22 ans, il comptait 41 sélections, un record de précocité (seul Lukas Podolski a fait mieux avec 44 sélections au même âge). Lothar Matthäus (recordman des sélections en équipe nationale avec 150 capes) ne comptait que 13 sélections au même âge.
  • Le 19 mai 2012, Schweinsteiger a raté le dernier tir au but lors de la finale de ligue des champions contre Chelsea FC en position de dernier tireur.
  • Le 6 avril 2013, il inscrit le but qui permet au Bayern Munich de battre l'Eintracht Francfort 0-1 lors de la 28e journée de championnat permettant ainsi au club bavarois d'être champion et de devenir le champion le plus précoce de la Bundesliga.
  • Le 25 mai 2013, Bastian Schweisteiger prend sa revanche de l'an passé en gagnant avec le Bayern Munich en finale de la Ligue des champions contre le Borussia Dortmund (2-1).
  • Il est élu meilleur joueur de Bundesliga en 2013 avec le Bayern Munich.
  • Le 13 juillet 2014, il remporte enfin la coupe du monde. La première de sa carrière après les 3e place en 2006 et en 2010.
  • Le 13 juillet 2015, Bastian Schweinsteiger s'engage avec Manchester United. il devient ainsi le premier professionnel allemand à défendre les couleurs des Red devils.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bastian Schweinsteiger sur le site de L'Équipe.
  2. (en) « Schweinsteiger versus Xavi in numbers », sur FIFA.com,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  3. a et b . Jean-Baptiste Caillet, « Le capitaine de l'Allemagne, Bastian Schweinsteiger, annonce sa retraite internationale », L'Équipe,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  4. Les frères “DE” : E1 – Das alles ist Deutschland, http://www.toutlemondesenfoot.fr, 18 mai 2015.
  5. (de) Namen - die Übersicht für den Buchstaben S, Norddeutscher Rundfunk.
  6. (de) « WM - Lahm: Der heimliche Herrscher », sur Yahoo! Sports,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  7. a, b et c Schweinsteiger membre de l'équipe-type de Sports Illustrated
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j http://www.spiegel.de/international/zeitgeist/schweinsteiger-s-metamorphosis-the-newfound-maturity-of-germany-s-key-player-a-699994.html
  9. a, b, c et d http://www.thelocal.de/sport/20100611-27799.html
  10. http://www.goal.com/en/news/11/transfer-zone/2013/01/24/3696816/schweinsteiger-i-was-close-to-leaving-bayern-in-2008
  11. a, b et c http://www.caughtoffside.com/2013/06/21/caughtoffsides-top-50-footballers-in-the-world-18-bastian-schweinsteiger-bayern-munich-germany/
  12. (de) « Vertrag bis 2016: Schweinsteiger bleibt an der Isar! », Kicker Sportmagazin,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  13. (de) Lars Wallrodt et Lars Gartenschläger, « Was hat Abramowitsch mit Schweinsteiger gemacht? », Die Welt,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  14. (en) Chandrashekar Srinivasan, « Real Madrid Transfer Rumour: Mourinho Plans Swap of German Midfielders », sur International Business Times,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  15. http://www.dw.de/bastian-schweinsteiger-2013-german-player-of-the-year/a-16980525
  16. « Transfert - Bastian Schweinsteiger à Manchester United, c'est fait », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 13 juillet 2015)
  17. « Match Leicester City - Manchester United - 14e journée Premier League. Saison 2015/2016 », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le 29 novembre 2015)
  18. « Schweinsteiger blessé - Site internet officiel de Manchester United », sur www.francais.manutd.com (consulté le 14 juin 2016)
  19. (fr) « Allemagne, Bastian Schweinsteiger à nouveau blessé - Goal.com », sur Goal.com,‎ (consulté le 14 juin 2016)
  20. a et b « L'équipe-type du Mondial », sur canalplus.fr,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  21. http://www.lesoir.be/598531/article/bresil-2014/2014-07-14/bastian-schweinsteiger-guerrier-enfin-sacre-avec-mannschaft
  22. http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Schweinsteiger-le-cauchemar-de-messi/481908
  23. http://mondial2010.fr/
  24. http://mondialfoot2006.com/cm2006/classement.php
  25. (fr) « Euro 2016. Allemagne: Schweinsteiger blessé mais retenu, Reus écarté », sur Ouest-France.fr (consulté le 14 juin 2016)
  26. Allemagne : Dernière pour Bastian Schweinsteiger sur L'Équipe, 26 août 2016
  27. http://www.purepeople.com/article/bastian-schweinsteiger-avec-sa-belle-sarah-brandner-au-soleil-et-loin-du-foot_a134746/1#lt_source=external,manual
  28. http://www.purepeople.com/article/bastian-schweinsteiger-et-ana-ivanovic-amoureux-le-footeux-aurait-quitte-sarah_a147481/1#lt_source=external,manual
  29. http://www.leparisien.fr/flash-actualite-sports/tennis-ana-ivanovic-et-venus-williams-pour-un-duel-d-ex-n-1-en-finale-a-auckland-03-01-2014-3459349.php
  30. http://www.7sur7.be/7s7/fr/9099/Hors-jeu/article/detail/2047441/2014/09/11/Bastian-Schweinsteiger-et-Ana-Ivanovic-sont-amoureux.dhtml
  31. « Bastian Schweinsteiger et Ana Ivanovic se sont mariés », L'Équipe,‎ (consulté le 30 juillet 2016)
  32. « Schweinsteiger, le célèbre milieu Allemand ! », sur coupon-addict.fr,‎
  33. Fiche de Bastian Schweinsteiger sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :