Aller au contenu

Équipe de Chine de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Équipe de Chine
Écusson de l' Équipe de Chine
Généralités
Association CFA
Confédération AFC
Couleurs blanc et rouge
Surnom 龙之队 (L'équipe du dragon)
Stade principal Stade national de Pékin
Classement FIFA en stagnation 88e (4 avril 2024)[1]
Personnalités
Sélectionneur Branko Ivanković[2]
Capitaine Wang Dalei
Plus sélectionné Li Weifeng (112)
Meilleur buteur Hao Haidong (39)
Rencontres officielles historiques
Premier match Philippines 2 - 1 Chine
( (111 ans))
Plus large victoire Chine 19 - 0 Guam
()
Plus large défaite Brésil 8 - 0 Chine
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 1
1er tour en 2002
Coupe d'Asie Phases finales : 14
Médaille d'argent, AsieMédaille d'argent, Asie Finaliste en 1984 et 2004

Maillots

Domicile

Extérieur

L'équipe de Chine de football (mandarin : 中国国家足球队) est sous l'égide de la Fédération de Chine de football.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers matchs de la république de Chine (1913-1949)[modifier | modifier le code]

Équipe olympique en 1936

Le tout premier match international de la Chine s'est tenu grâce au sportif américain Elwood Brown (en), président de la Philippine Athletic Association, qui a proposé la création des Jeux olympiques orientaux, une compétition multisport à l'image des Jeux olympiques, précurseurs des Jeux asiatiques. La république de Chine est invitée à participer aux premiers Jeux de 1913 tenus aux Philippines. En football, il est décidé que l'équipe du Chine du Sud FC, vainqueur lors des Jeux nationaux de Chine de 1910, aurait l'honneur de représenter le pays. Le fondateur et entraîneur du club, Mok Hing (en chinois 莫慶) devient ainsi le premier entraîneur de la Chine et le 4 février 1913, lors de l'unique match du tournoi organisé à Manille, la Chine dispute son premier match international (défaite 2-1)[3].

Les troubles politiques de la révolution Xinhai qui ont entravé la participation de la Chine au premier tournoi n'ont pas empêché Shanghai de devenir la ville hôte des Jeux de 1915, renommées Jeux de l'Extrême-Orient. Une fois de plus, la Chine du Sud FC représente la nation. Cette fois, lors d'une rencontre en deux matchs contre les Philippines, la Chine remporte le premier match 1-0, puis fait match nul 0-0 lui permettant de remporter son tout premier tournoi. Les jeux étant le premier et le seul tournoi de football régional pour les équipes nationales (en dehors du British Home Championship en Grande-Bretagne), la Chine a cherché à s'imposer comme une puissance régionale, et remporte les huit éditions suivantes.

La Fédération de Chine de football est fondée en 1924. Elle est affiliée à la FIFA depuis 1931. Avec ces fondations en place, la Chine a cherché à s'établir sur la scène internationale et se retrouve être avec le Japon les premières équipes asiatiques à participer au tournoi de football des Jeux olympiques d'été lors de l'édition de 1936 en Allemagne. Lors du tournoi, la Chine est éliminée lors de son premier match en huitièmes de finale par la Grande-Bretagne (2-0) le 6 août 1936.

Le 7 juillet 1937, la seconde guerre sino-japonaise a officiellement éclaté, rompant les relations entre la Chine et le Japon, déjà détériorées par l'invasion de la Mandchourie et la Guerre de Shanghai. Les Jeux de l'Extrême-Orient 1938, initialement organisés au Japon en 1938, sont par la suite annulés. En 1940, le Japon organise son propre tournoi à l'occasion du 2600e anniversaire de l'Empire japonais, qui comprenait les États satellites du Japon du Mandchoukouo et le régime de Nankin. A la fin de la guerre, le 9 septembre 1945, la Chine s'est de nouveau tournée vers les Jeux olympiques pour une reconnaissance internationale. Le 2 août 1948, la Chine a participé aux Jeux de Londres de 1948 où elle a de nouveau été éliminée lors des huitièmes de finale, cette fois par la Turquie (4-0). Au retour des joueurs, la guerre civile chinoise avait débuté entre nationalistes et communistes. L'équipe de Chine est à partir de 1949 divisée entre l'équipe de la république populaire de Chine et l'équipe de la république de Chine (rebaptisée plus tard équipe du Taipei chinois à partir de 1979).

Les débuts de la république populaire de Chine (1950-1982)[modifier | modifier le code]

Une des plus larges défaites de l’équipe de Chine de football fut enregistrée le à l’extérieur, contre les États-Unis sur le score de 5 buts à 0. Cette même année, elle participa pour la première fois aux éliminatoires de la Coupe du monde de football 1958, mais sans accéder à la phase finale en Suède. La Fédération de Chine est membre de l'AFC depuis 1974. Pour sa première participation à la Coupe d’Asie, la Chine prit la troisième aux dépens de l’Irak sur le score d’un but à 0. En 1980, elle fut éliminée au premier tour. Il faudra attendre 1982 pour revoir la Chine faire les éliminatoires mais elle ne participera pas à la Coupe du monde de football 1982.

La finale de la Coupe d'Asie 1984[modifier | modifier le code]

Lors du tournoi de qualification, à domicile (Canton), l’équipe de Chine se qualifia en devançant ses adversaires avec quatre victoires sur quatre contre le Qatar, la Jordanie, l’Afghanistan et Hong Kong. Lors du tournoi final à Singapour, dans le groupe B, elle prit la première place, devançant l’Iran, l’Inde, Singapour et les Émirats arabes unis. Puis, en demi, elle domine le Koweït 1-0 mais perd en finale contre l’Arabie saoudite sur le score de 2 buts à 0. Cela constitue la meilleure performance de la Chine en Asie, égalée en 2004.

De 1984 à 2002[modifier | modifier le code]

En 1986, l’équipe de Chine est éliminée au premier tour, terminant deuxième derrière Hong Kong. À la Coupe d’Asie 1988, elle prend la quatrième battue aux tirs au but par l’Iran. Pour la Coupe du monde 1990, elle échoua de peu, terminant quatrième lors du tour final. Une des plus larges défaites de la Chine a lieu le , à Palo Alto, en Californie (États-Unis) contre les États-Unis, qui se solde par une défaite chinoise sur le score de 5 buts à 0. À la Coupe d’Asie 1992, elle prit la troisième place battant les Émirats arabes unis. Pour la Coupe du monde 1994, elle fut éliminée au premier tour, car la défaite contre le Yémen a permis à l’Irak de passer au tour final. À la Coupe d’Asie 1996, elle est battue 4-3 (doublé de Zhang Enhua et but de Peng Weiguo) par l’Arabie saoudite. Pour la Coupe du monde 1998, elle frôla les barrages. La meilleure place occupée dans le classement FIFA, fut en décembre 1998 fut la 37e place. La plus large victoire de la Chine fut enregistrée le , à Hô Chi Minh-Ville (Viêt Nam), contre le Guam sur le score de 19 buts à 0, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Asie 2000 au Liban. À la Coupe d’Asie 2000, elle prend la quatrième place, perdant contre la Corée du Sud (0-1).

La Coupe du monde 2002, la seule participation de la Chine[modifier | modifier le code]

Au premier tour des éliminatoires dans la zone Asie, l’équipe de Chine gagne tous ses matchs contre l’Indonésie, les Maldives (dont un 10-1 pour les chinois) et le Cambodge. Au second tour, elle termine première devant les Émirats arabes unis, l’Ouzbékistan, le Qatar et l’Oman, ne perdant qu’une seule fois contre l’Ouzbékistan (0-1). Elle se qualifie donc pour la première fois à la Coupe du monde de football; profitant des qualifications directes de la Corée du Sud et du Japon. Avec une équipe peu expérimentée menée par Fan Zhiyi, Sun Jihai et entraînée par Bora Milutinović (Voir Équipes de la Coupe du monde de football 2002), la Chine perd ses trois matchs et ne parvient pas à inscrire de but (0-2 contre le Costa Rica, 0-4 contre le Brésil et 0-3 contre la Turquie).

La Chine depuis 2002[modifier | modifier le code]

L’équipe de Chine a participé à une compétition régionale, la Coupe d'Asie de l'Est de football. En 2003, elle prit la troisième place, tournoi remporté par la Corée du Sud. En 2005, elle remporte le tournoi devant le Japon, la Corée du Nord et la Corée du Sud. En 2008, elle organisa le tournoi, mais elle termine troisième. À la Coupe d’Asie 2004, elle est le pays organisateur et tombe dans le groupe A, matchs joués à Pékin. Après avoir terminé première du groupe devant l’Indonésie, le Bahreïn et le Qatar, elle bat l’Irak en quarts 3-0 (doublé de Zheng Zhi et but de Hao Haidong), puis bat l’Iran (1-1 tab 4-3, but de Shao Jiayi). En finale, devant 62 000 personnes, le Japon bat la Chine 3-1 malgré l’égalisation de Li Ming à la 31e minute. Pour la Coupe du monde de football 2006, elle fut éliminée au premier tour des éliminatoires, du fait du nombre de buts qu’a mis le Koweït (15 contre 14). À la Coupe d’Asie 2007, elle fut éliminée au premier tour, devancée par l’Iran mais aussi par un surprenant Ouzbékistan qui bat la Chine 3-0. Pour la Coupe du monde de football 2010, elle est battue au 3e tour des éliminatoires par l'Australie, le Qatar et l'Irak. Le , elle bat la France en match amical à la Réunion 1-0.

En , le français Alain Perrin est conforté à son poste de sélectionneur après trois victoires lors de ses trois matchs du groupe B de la Coupe d'Asie des nations de football 2015[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classement FIFA[modifier | modifier le code]

Classement FIFA de l'équipe de Chine
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023
Classement mondial 53 40 66 76 55 37 88 75 54 63 86 54 72 84 81 100 93 87 71 88 92 97 84 82 71 76 ? 75 74 80 79
Classement AFC 5 4 4 8 8 6 10 9 5 7 15 9 8 11 8 11 13 6 5 6 10 9 8 8 6 7 ? 9 8 11 11

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Parcours de l'équipe de Chine en Coupe du monde
Année Position Année Position Année Position
Drapeau de l'Uruguay 1930 Non inscrite Drapeau de l'Allemagne 1974 Non inscrite Drapeau d'Afrique du Sud 2010 Tour préliminaire
Drapeau de l'Italie 1934 Non inscrite Drapeau de l'Argentine 1978 Non inscrite Drapeau du Brésil 2014 Tour préliminaire
Drapeau de la France 1938 Non inscrite Drapeau de l'Espagne 1982 Tour préliminaire Drapeau de la Russie 2018 Tour préliminaire
Drapeau du Brésil 1950 Non inscrite Drapeau du Mexique 1986 Tour préliminaire Drapeau du Qatar 2022 Tour préliminaire
Drapeau de la Suisse 1954 Non inscrite Drapeau de l'Italie 1990 Tour préliminaire Drapeau du Canada Drapeau des États-Unis Drapeau du Mexique 2026 Éliminatoires en cours
Drapeau de la Suède 1958 Tour préliminaire Drapeau des États-Unis 1994 Tour préliminaire Drapeau de l'Argentine Drapeau du Paraguay Drapeau de l'Uruguay
Drapeau de l'Espagne Drapeau du Portugal Drapeau du Maroc 2030
À venir
Drapeau du Chili 1962 Non inscrite Drapeau de la France 1998 Tour préliminaire Drapeau de l'Arabie saoudite 2034 À venir
Drapeau de l'Angleterre 1966 Non inscrite Drapeau de la Corée du Sud Drapeau du Japon 2002 1er tour
Drapeau du Mexique 1970 Non inscrite Drapeau de l'Allemagne 2006 Tour préliminaire

Parcours en Coupe d'Asie des nations[modifier | modifier le code]

Parcours de l'équipe de Chine en coupe d'Asie des nations
Année Position Année Position Année Position
Drapeau de Hong Kong 1956 Non inscrit Drapeau de Singapour 1984 Médaille d'argent, Asie Finaliste Drapeau du Qatar 2011 1er tour
Drapeau de la Corée du Sud 1960 Non inscrit Drapeau du Qatar 1988 Demi-finale (4e) Drapeau de l'Australie 2015 Quart de finale
Drapeau d’Israël 1964 Non inscrit Drapeau du Japon 1992 Médaille de bronze, Asie Demi-finale (3e) Drapeau des Émirats arabes unis 2019 Quart de finale
Drapeau de l'Iran 1968 Non inscrit Drapeau des Émirats arabes unis 1996 Quart de finale 2023 1er tour
Drapeau de la Thaïlande 1972 Non inscrit Drapeau du Liban 2000 Demi-finale (4e) Drapeau de l'Arabie saoudite 2027 Qualifiée
Drapeau de l'Iran 1976 Médaille de bronze, Asie Demi-finale (3e) Drapeau de la République populaire de Chine 2004 Médaille d'argent, Asie Finaliste
Drapeau du Koweït 1980 1er tour Drapeau de l'Indonésie Drapeau de la Malaisie Drapeau de la Thaïlande Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam 2007 1er tour

Parcours en Coupe d'Asie de l'Est de football[modifier | modifier le code]

Autres compétitions disparues[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif et encadrement de l'équipe de Chine pour les éliminatoires de la coupe du monde 2026.
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
Gardiens
1 G Junling, YanYan Junling  (33 ans) 55 0 Shanghai Port 2015
12 G Yaxiong, BaoBao Yaxiong  (27 ans) 0 0 Shanghai Shenhua
14 G Dalei, WangWang Dalei  (35 ans) 30 0 Shandong Taishan 2012
25 G Dianzuo, LiuLiu Dianzuo  (34 ans) 4 0 Wuhan Three Towns 2019
Défenseurs
2 D Browning, TyiasTyias Browning  (30 ans) 27 1 Shanghai Port 2021
3 D Chenjie, ZhuZhu Chenjie  (23 ans) 30 1 Shanghai Shenhua 2019
4 D Lei, LiLi Lei  (32 ans) 12 0 Beijing Guoan 2019
5 D Han, PengfeiPengfei Han  (31 ans) 0 0 Tianjin Teda
13 D Yang, ZexiangZexiang Yang  (29 ans) 1 0 Shanghai Shenhua 2024
19 D Yang, LiuLiu Yang  (29 ans) 25 0 Shandong Taishan 2018
22 D Gao, ZhunyiZhunyi Gao  (28 ans) 15 0 Shandong Luneng 2017
24 D Shenglong, JiangJiang Shenglong  (23 ans) 8 0 Shanghai Shenhua 2022
D Li, ShuaiShuai Li  (29 ans) 2 0 Shanghai Port 2022
D Wang, Zhen'aoZhen'ao Wang  (24 ans) 1 0 Shanghai Port 2024
Milieux
6 M Shangyuan, WangWang Shangyuan  (31 ans) 17 1 Henan 2019
8 M Cheng, JinJin Cheng  (29 ans) 0 0 Hangzhou Lucheng
15 M Huang, ZhengyuZhengyu Huang  (27 ans) 1 0 Shandong Luneng 2024
16 M Tianyi, GaoGao Tianyi  (26 ans) 6 0 Shanghai Shenhua 2022
18 M Xie, WennengWenneng Xie  (23 ans) 2 0 Shandong Luneng 2024
26 M Li, YuanyiYuanyi Li  (30 ans) 2 0 Shandong Luneng 2024
M Xie, PengfeiPengfei Xie  (31 ans) 18 0 Shanghai Shenhua 2019
M Xu, HaoyangHaoyang Xu  (25 ans) 2 0 Shanghai Shenhua 2024
Attaquants
7 A Lei, WuWu Lei  (32 ans) 93 37 Shanghai Port 2010
9 A Yuning, ZhangZhang Yuning  (27 ans) 30 6 Beijing Guoan 2016
10 A Abduweli, BehramBehram Abduweli  (21 ans) 2 0 Shenzhen Peng City 2024
11 A Nanduo, FeiFei Nanduo  (31 ans) 4 1 Shandong Luneng 2024
17 A Feng, HaoHao Feng  (24 ans) 6 0 Beijing Guoan 2022
20 A Shihao, WeiWei Shihao  (29 ans) 27 4 Chengdu Rongcheng 2017
21 A Xie, WeijunWeijun Xie  (26 ans) 1 0 Tianjin Teda 2023
23 A Kesen, AiAi Kesen  (35 ans) 19 5 Chengdu Rongcheng 2022


Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Marko Stilinović
Entraîneur(s) des gardiens
Médecin(s)
  • Wang Shucheng

Directeur technique :

Entraîneur de conditionnement :

  • Guo Xiaolei

Analyste de match :

  • Sui Han

Analystes vidéo :

  • Jiang Yong
  • Zhang Bin

Chef d'équipe :

  • Qi Jun

Thérapeutes :

  • Jin Ri
  • Jiang Wenyu
  • Hang Yanrui

Gestionnaire :

  • Wang Yue

Logistique :

  • Yang Hao
  • Chen Xi

Coordinateur d'équipe :

  • Yuan Jiayang

Attachés de presse :

  • Zheng Chao
  • Che Hengzhi

Analyste technique :

  • Farzad Habibollahi

Légende


Records[modifier | modifier le code]

Chiffres au [5]

Joueurs les plus capés
Sélections Joueur Période Buts
114 Li Weifeng 1998-2011 8
106 Hao Haidong 1992-2002 39
Meilleurs buteurs
Buts Joueur Période Matches
39 Hao Haidong 1992-2004 106
36 Liu Haiguang 1983-1990 57
33 Ma Lin 1984-1990 ?
28 Li Hui 1983-1988 ?
27 Su Maozhen 1992-2002 54

Les adversaires de la Chine de 1925 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Pays J G N P Bp Bc Diff Premier match Dernier match
Afghanistan 1 1 0 0 6 0 6 12/09/1984 (6-0) à Canton
Albanie 1 0 1 0 1 1 0 08/11/1973 (1-1) à Tirana
Algérie 3 1 0 2 2 6 -4 09/12/1964 (0-2) à Alger 28/04/2004 (1-0) à Clermont-Ferrand
Allemagne 2 0 1 1 1 2 -1 12/10/2005 (0-1) à Hambourg 29/05/2009 (1-1) à Shanghai
Andorre 1 0 1 0 0 0 0 14/04/2004 (0-0) à Peralada
Angleterre 1 0 0 1 0 3 -3 23/05/1996 (0-3) à Pékin
Arabie saoudite 20 7 5 8 24 26 -2 11/12/1978 (1-0) à Bangkok 24/03/2022 (1-1) à Charjah
Argentine 1 1 0 0 1 0 1 20/01/1984 (1-0) à Calcutta
Australie 12 4 2 6 11 20 -9 04/12/1983 (2-1) à Singapour 16/11/2021 (1-1) à Charjah
Bahreïn 7 3 4 0 14 8 6 20/09/1986 (5-1) à Pusan 10/09/2018 (0-0) à Riffa
Bangladesh 5 5 0 0 15 0 15 17/09/1980 (6-0) à Koweït 04/03/1989 (2-0) à Dacca
Birmanie 12 10 0 2 36 5 31 27/06/1957 (1-2) à Rangoun 16/06/2023 (4-0) à Dalian
Bhoutan 2 2 0 0 18 0 18 16/06/2015 (6-0) à Thimphou 12/11/2015 (12-0) à Changsha
Bosnie-Herzégovine 1 1 0 0 3 0 3 02/03/1997 (3-0) à Kuala Lumpur
Botswana 1 1 0 0 4 1 3 30/09/2009 (4-1) à Hohhot
Brésil 3 0 1 2 0 12 -12 08/06/2002 (0-4) à Jeju 10/09/2012 (0-8) à Recife
Brunei 3 3 0 0 22 1 21 04/05/1975 (10-1) à Hong Kong 01/03/1985 (4-0) à Hong Kong
Cambodge 6 6 0 0 24 3 21 27/04/1963 (6-0) à Jakarta 20/05/2001 (3-1) à Canton
Canada 3 2 0 1 8 6 2 27/06/1984 (5-1) à Pékin 02/04/1992 (2-5) à Victoria
Chili 1 0 1 0 0 0 0 20/08/2003 (0-0) à Tianjin
Colombie 2 1 0 1 2 5 -3 26/10/1995 (2-1) à Pékin 14/11/2017 (0-4) à Chongqing
Corée du Nord 21 11 5 5 28 18 10 25/10/1959 (0-1) à Pyongyang 16/12/2017 (1-1) à Tokyo
Corée du Sud 36 3 11 22 26 54 -28 02/01/1949 (3-2) à Hong Kong 11/06/2024 (0-1) à Séoul
Costa Rica 5 1 2 2 6 8 -2 04/06/2002 (0-2) à Gwangju 26/03/2011 (2-2) à San José
Croatie 1 0 1 0 1 1 0 14/01/2017 (1-1) à Nanning
Cuba 1 1 0 0 1 0 1 21/05/1971 (1-0) à Pékin
Égypte 2 0 1 1 0 2 -2 30/04/1963 (0-2) à Jakarta 17/01/2001 (0-0) à Téhéran
Émirats arabes unis 9 4 4 1 15 6 9 11/12/1984 (5-0) à Singapour 06/10/2011 (2-1) à Shenzhen
Espagne 2 0 0 2 0 4 -4 26/03/2005 (0-3) à Salamanque 03/06/2012 (0-1) à Séville
Estonie 2 2 0 0 4 0 4 16/02/2003 (1-0) à Wuhan 18/12/2010 (3-0) à Zhuhai
États-Unis 8 1 2 5 8 18 -10 06/10/1977 (1-1) à Washington 02/06/2007 (1-4) à San José
Fidji 1 1 0 0 4 1 3 28/07/1975 (4-1) à Nadi
Finlande 4 3 0 1 6 6 0 04/08/1952 (0-4) à Helsinki 07/02/2004 (2-1) à Shenzhen
France 2 1 0 1 2 3 -1 07/06/2006 (1-3) à Saint-Étienne 04/06/2010 (1-0) à Saint-Pierre
Ghana 1 0 1 0 1 1 0 15/08/2012 (1-1) à Xi'an
Guam 3 3 0 0 33 0 33 26/10/2000 (19-0) à Hô Chi Minh-Ville 30/05/2021 (7-0) à Suzhou
Guinée 3 2 1 0 8 3 5 10/08/1965 (2-0) à Pyongyang 13/08/1973 (5-2) à Pékin
Haïti 2 0 1 1 5 6 -1 31/08/2003 (3-4) à Fort Lauderdale 27/03/2015 (2-2) à Changsha
Honduras 3 1 1 1 3 1 2 12/02/2006 (0-1) à Canton 18/11/2014 (0-0) à Xi'an
Drapeau de Hong Kong Hong Kong 23 14 6 3 38 9 29 09/05/1975 (1-0) à Hong Kong 01/01/2024 (1-2) à Abou Dabi
Hongrie 3 1 1 1 4 4 0 13/01/1984 (1-1) à Calcutta 01/06/2004 (2-1) à Tianjin
Inde 13 8 5 0 23 6 17 17/06/1956 (1-0) à New Delhi 13/10/2018 (0-0) à Suzhou
Indonésie 17 11 3 3 39 16 23 12/05/1957 (0-2) à Jakarta 15/11/2013 (1-0) à Xi'an
Irak 19 7 2 10 21 23 -2 05/09/1974 (0-1) à Téhéran 24/12/2018 (1-2) à Doha
Iran 23 4 6 13 18 39 -21 11/06/1976 (0-2) à Téhéran 24/01/2019 (0-3) à Abou Dabi
Islande 1 0 0 1 0 2 -2 10/01/2017 (0-2) à Nanning
Italie 1 0 0 1 0 2 -2 11/05/1986 (0-2) à Naples
Jamaïque 3 3 0 0 5 0 5 23/10/1977 (1-0) à Kingston 10/08/2011 (1-0) à Hefei
Japon 29 9 6 14 34 37 -3 16/05/1925 (2-0) à Manille 24/07/2022 (0-0) à Toyota
Jordanie 12 6 5 1 25 9 16 15/08/1984 (6-0) à Canton 28/12/2018 (1-1) à Doha
Kazakhstan 3 2 0 1 5 2 3 02/09/1997 (3-0) à Dalian 07/06/2016 (0-1) à Dalian
Kenya 1 0 0 1 0 1 -1 12/04/1984 (0-1) à Nairobi
Kirghizistan 4 4 0 0 11 1 10 25/07/2009 (3-0) à Tianjin 07/01/2019 (2-1) à Al-Aïn
Koweït 19 9 5 5 25 16 9 14/08/1975 (3-3) à Pékin 04/09/2014 (3-1) à Anshan
Laos 2 2 0 0 13 3 10 23/07/2011 (7-2) à Kunming 28/07/2011 (6-1) à Vientiane
Lettonie 1 1 0 0 1 0 1 17/11/2010 (1-0) à Kunming
Liban 6 4 2 0 13 1 12 30/11/1998 (4-1) à Surat Thani 17/01/2024 (0-0) à Doha
Liechtenstein 1 0 0 1 0 2 -2 06/06/1982 (0-2) à Vaduz
Macao 5 5 0 0 22 2 20 27/12/1978 (2-1) à Manille 30/01/1996 (7-1) à Hong Kong
Macédoine du Nord 5 3 2 0 4 0 4 27/01/2004 (0-0) à Shanghai 22/06/2014 (0-0) à Shenyang
Malaisie 14 10 3 1 35 7 28 06/05/1976 (2-0) à Pékin 09/09/2023 (1-1) à Chengdu
Maldives 6 6 0 0 28 1 27 22/04/2001 (10-1) à Xi'an 11/06/2021 (5-0) à Charjah
Mali 2 0 1 1 2 4 -2 12/09/1966 (1-1) à Pékin 29/06/2014 (1-3) à Shenzhen
Maroc 2 1 1 0 6 5 1 25/08/1977 (3-2) à Pékin 23/07/1982 (3-3) à Pékin
Mexique 3 0 0 3 2 7 -5 07/03/1987 (2-3) à Pékin 16/04/2008 (0-1) à Seattle
Drapeau du Népal Népal 1 1 0 0 6 2 4 13/10/1972 (6-2) à Pékin
Norvège 1 1 0 0 2 1 1 02/12/1992 (2-1) à Canton
Nouvelle-Zélande 16 3 6 7 14 18 -4 20/07/1975 (1-2) à Auckland 26/03/2023 (1-2) à Wellington
Oman 9 4 1 4 15 11 4 10/12/1998 (6-1) à Bangkok 29/12/2023 (0-2) à Abou Dabi
Ouzbékistan 16 5 2 9 17 24 -7 17/10/1994 (2-4) à Hiroshima 16/10/2023 (1-2) à Dalian
Pakistan 8 5 2 1 23 8 15 26/01/1963 (0-0) à Dacca 12/06/1993 (3-0) à Chengdu
Palestine 6 4 2 0 10 2 8 22/02/2006 (2-0) à Canton 20/06/2023 (2-0) à Dalian
Papouasie-Nouvelle-Guinée 2 1 1 0 5 2 3 16/09/1985 (5-1) à Lae 19/09/1985 (1-1) à Port Moresby
Paraguay 3 1 1 1 3 4 -1 08/08/1996 (0-2) à Pékin 14/10/2014 (2-1) à Changsha
Pays-Bas 2 0 0 2 0 4 -4 29/05/1996 (0-2) à Tilbourg 11/06/2013 (0-2) à Pékin
Pays de Galles 1 0 0 1 0 6 -6 22/03/2018 (0-6) à Nanning
Pérou 2 1 0 1 4 3 1 22/04/1978 (1-2) à Lima 28/01/1986 (3-1) à Trivandrum
Philippines 12 11 1 0 50 3 47 16/05/1925 (5-1) à Manille 07/06/2021 (2-0) à Charjah
Pologne 2 0 0 2 0 2 -2 15/01/1984 (0-1) à Calcutta 27/01/1984 (0-1) à Calcutta
Portugal 2 0 0 2 0 4 -4 25/05/2002 (0-2) à Macao 03/03/2010 (0-2) à Coimbra
Qatar 20 8 5 7 23 17 6 09/12/1978 (3-0) à Bangkok 22/01/2024 (0-1) à Doha
RD Congo 1 1 0 0 3 2 1 22/07/1977 (3-2) à Pékin
République d'Irlande 2 0 0 2 0 2 -2 03/06/1984 (0-1) à Sapporo 29/03/2005 (0-1) à Dublin
Roumanie 2 0 0 2 2 5 -3 29/07/1984 (2-4) à Iasi 31/07/1984 (0-1) à Busau
Salvador 1 0 1 0 2 2 0 23/04/2008 (2-2) à Los Angeles
Sénégal 2 1 1 0 5 2 3 29/11/1972 (0-0) à Dakar 11/08/1974 (5-2) à Pékin
Serbie 1 0 0 1 0 2 -2 10/11/2017 (0-2) à Canton
Serbie-et-Monténégro 1 0 0 1 0 2 -2 13/11/2005 (0-2) à Nankin
Sierra Leone 1 1 0 0 4 1 3 05/05/1974 (4-1) à Pékin
Singapour 15 11 3 1 36 10 26 05/12/1984 (2-0) à Singapour 26/03/2024 (4-1) à Tianjin
Slovénie 1 0 1 0 0 0 0 15/02/2002 (0-0) à Hong Kong
Somalie 2 2 0 0 10 5 5 18/01/1972 (3-1) à Mogadiscio 17/06/1976 (7-4) à Pékin
Soudan 1 1 0 0 4 1 3 21/07/1957 (4-1) à Pékin
Sri Lanka 2 2 0 0 4 2 2 03/09/1972 (3-2) à Colombo 12/09/1972 (1-0) à Colombo
Suède 3 0 1 2 2 6 -4 12/02/2001 (2-2) à Bangkok 06/09/2012 (0-1) à Helsingborg
Suisse 1 0 0 1 1 4 -3 03/06/2006 (1-4) à Zurich
Syrie 16 8 2 6 29 17 12 10/08/1966 (6-0) à Pékin 12/09/2023 (0-1) à Chengdu
Tadjikistan 6 4 2 0 9 1 8 11/05/1997 (1-0) à Douchanbé 13/01/2024 (0-0) à Doha
Tanzanie 3 2 1 0 15 9 6 28/06/1966 (10-4) à Pékin 12/12/1971 (4-3) à Dar es Salam
Tchéquie 1 0 0 1 1 4 -3 26/03/2018 (1-4) à Nanning
Thaïlande 24 16 4 4 57 21 36 03/07/1975 (2-2) à Pékin 06/06/2024 (1-1) à Shenyang
Trinité-et-Tobago 2 2 0 0 7 2 5 05/08/2001 (3-0) à Shanghai 03/06/2016 (4-2) à Qinhuangdao
Tunisie 1 0 1 0 1 1 0 31/03/2015 (1-1) à Nankin
Turkménistan 4 3 1 0 11 3 8 01/10/1994 (2-2) à Hiroshima 14/12/1998 (3-0) à Bangkok
Turquie 2 0 0 2 0 7 -7 02/08/1948 (0-4) à Londres 13/06/2002 (0-3) à Séoul
Union soviétique 1 0 0 1 0 1 -1 03/10/1959 (0-1) à Pékin
Uruguay 6 1 2 3 2 9 -7 22/02/1982 (0-0) à Calcutta 12/10/2010 (0-4) à Wuhan
Venezuela 1 1 0 0 1 0 1 31/03/1978 (1-0) à Caracas
Viêt Nam 9 8 0 1 26 8 18 25/05/1997 (3-1) à Hô Chi Minh-Ville 10/10/2023 (2-0) à Dalian
Yémen 4 2 1 1 5 1 4 05/02/1988 (0-0) à Abou Dabi 03/10/1994 (4-0) à Hiroshima
Yougoslavie 2 0 0 2 0 3 -3 28/03/2000 (0-1) à Belgrade 25/05/2000 (0-2) à Pékin
Zambie 1 0 1 0 3 3 0 01/01/1973 (3-3) à Lusaka
Zimbabwe 1 1 0 0 3 1 2 28/02/1997 (3-1) à Kuala Lumpur

Chronologie des sélectionneurs[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le ).
  2. « Le Croate Branko Ivankovic nommé sélectionneur de la Chine », sur L'Equipe, (consulté le ).
  3. « China matches, ratings and points exchanged » [archive du ], World Football Elo Ratings: China (consulté le )
  4. Alain Perrin : ces 3 victoires nous montrent l'espoir du football chinois, dépêche Xinhua, citée par Radio Chine Internationale, 20 janvier 2015
  5. (zh) Meilleurs buteurs en équipe de Chine, sur goalgoalgoal.com

Sur les autres projets Wikimedia :