Marouane Chamakh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marouane Chamakh
Chamakh Emirates Cup cropped.jpg
Chamakh sous le maillot d'Arsenal en 2010.
Biographie
Nationalité Drapeau : Maroc Marocain
Drapeau : France Français
Nat. sportive Drapeau : Maroc Marocain
Naissance (32 ans)
Lieu Tonneins (France)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 2003 -
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
0000-1997 Drapeau : France SC Aiguillon
1997-1998 Drapeau : France FC Nérac
1998-2000 Drapeau : France FC Marmande 47
2000-2003 Drapeau : France Bordeaux
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2003-2010 Drapeau : France Bordeaux 301 (76)
2010-2013 Drapeau : Angleterre Arsenal 067 (14)
2013 Drapeau : Angleterre West Ham United 003 0(0)
2013-2016 Drapeau : Angleterre Crystal Palace 066 (10)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2003 Drapeau : France France -19 ans 001 0(0)
2003- Drapeau : Maroc Maroc 064 (18)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 3 septembre 2016

Marouane Chamakh, né le à Tonneins (France), est un footballeur international marocain qui évolue au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Le père de la famille Chamakh quitte son pays natal le Maroc pour le Lot-et-Garonne où il travaille dans la construction, la maman reste au foyer et veille sur ses cinq enfants (4 garçons et une fille) dans le village d'Aiguillon. En ces terres d'ovalie, Marouane joue quelque peu au rugby mais est attiré par le football. Il signe sa première licence comme poussins au Sporting Club aiguillonnais. L'attaquant flambe en District et marque souvent[1].

Remarqué rapidement pour sa rapidité et son agilité technique, il intègre le Sport Étude de Miramont-de-Guyenne à treize ans. Le week-end, il évolue avec le club de Néras avant de rejoindre le FC Marmande chez les moins de 15 ans[2]. Sélectionné en équipe d'Aquitaine, il est sollicité par le RC Lens, Toulouse et Lorient, mais c'est Patrick Battiston, le formateur bordelais qui se montre le plus convaincant. Après avoir appelé son père, l'ancien international français invite l'adolescent à visiter les installations et s'entraîner avec les Girondins avant de disputer le Tournoi de Montaigu avec eux[1].

Chamakh à Bordeaux (2000-2010)[modifier | modifier le code]

Fin de formation aux Girondins (2000-2003)[modifier | modifier le code]

À 16 ans, il accepte de rejoindre le centre de formation des Girondins de Bordeaux tout en poursuivant ses études. Il débute avec les moins de 17 ans et perd en finale de la Coupe nationale 2000-2001 face au FC Metz[1] (2-1) d'Emmanuel Adebayor[3]. Il obtient d'ailleurs un baccalauréat professionnel comptabilité[4] au Lycée Professionnel Marcel Dassault de Mérignac[1].

Surclassé dès sa première année, sa progression est logique et rapide. DH, CFA2, CFA, il inscrit des buts décisifs et se fait remarquer par sa percussion et son flair. Sollicité par les champions en titre espagnols du FC Valence à 18 ans, Chamakh part y faire un essai mais est convaincu de rester en Gironde par Battiston[1].

Débuts professionnels (2003-2006)[modifier | modifier le code]

Chamakh effectue ses premiers pas en équipe première le 19 janvier 2003, à tout juste 19 ans[5], lors du match de Coupe de la Ligue face à Metz. Ce jour-là, Chamakh entre en jeu à la 76e minute de jeu en remplacement de Camel Meriem et ne peut empêcher la défaite de son club (1-0)[6]. Quelques jours plus tard, il découvre la Ligue 1 le 8 février suivant contre le SC Bastia[5] (défaite 0-2 à domicile), Chamakh entrant à la 81e minute à la place de Jean-Claude Darcheville[7]. Bientôt il marque son premier but, à Nice (1-1), de la tête qui permet à Bordeaux de décrocher son billet pour la Coupe de l'UEFA[1].

Il débute la saison 2003-2004 sur le banc, derrière le duo Darcheville-Deivid. Point d'appui précieux pour ses milieux de terrain, le jeune attaquant passe un cap avec l'arrivée de Michel Pavon sur le banc. Titularisé contre l'OM lors de la 12e journée, il fait bonne impression et gagne définitivement sa place de titulaire. Révélation de la CAN 2004, il s'impose en Ligue 1 comme en C3 (4 buts)[1]. Petit à petit, le Marocain trouve une place de titulaire et fait partie des éléments clés de la formation bordelaise dès la saison suivante.

Confirmation et titres (2006-2010)[modifier | modifier le code]

Marouane Chamakh avec Bordeaux en 2009.
Chamakh à l'entrainement en 2009.

En 2007, le club girondin remporte la Coupe de la Ligue au détriment de l'Olympique lyonnais (1-0) et Chamakh participe à l'intégralité de la rencontre[8].

Lors de la saison 2008-2009, Chamakh participe activement au sacre des Girondins en Championnat et en Coupe de la Ligue et termine meilleur buteur du club en championnat avec Fernando Cavenaghi, tous deux ayant inscrit treize buts. La même saison, il inscrit une nouvelle Coupe de la Ligue à son palmarès en participant à la victoire des Girondins de Bordeaux sur le Vannes Olympique Club (4-0)[9], le . Alors que des rumeurs l'envoient en Angleterre, il annonce en juin 2009 son intention de rester à Bordeaux une saison de plus[10].

Cette dernière saison dans son club formateur est moins réussie que la précédente. Bordeaux échoue dans sa quête du titre en s'écroulant sur la fin du championnat et terminant à la 6e place. De plus, l'équipe parvient à se qualifier pour une nouvelle finale de Coupe de la ligue mais doit s'incliner face à l'Olympique de Marseille (1-3)[11]. Dès lors, sa décision de quitter Bordeaux est prise et il livre son dernier match à domicile sous les couleurs des Girondins le lors d'un match contre le FC Sochaux[12]. Sorti à la 73e minute, il reçoit une ovation du public bordelais et annonce le soir même vouloir rejoindre Arsenal.

Départ vers Arsenal (2010-2013)[modifier | modifier le code]

Chamakh avec Arsenal en 2010.

Marouane Chamakh signe en faveur du club londonien en mai 2010 dans le cadre d'un transfert gratuit[13], bien que ce transfert n'entre en vigueur que le 1er juillet suivant[14]. Le numéro 29 lui est attribué, comme lors de ses années girondines. Il annonce également que, pour lui, il s'agit d'« un rêve d'enfant qui devient réalité[15] ». Lors de l'annonce du transfert, l'entraîneur français d'Arsenal, Arsène Wenger, fait part de son enthousiasme quant à la signature de l'international marocain : « C'est un joueur que nous admirons depuis un certain temps, dit-il, et je sais qu'il va apporter de grandes qualités à l'équipe[13]. »

Chamakh est rapidement intégré à l'équipe et joue son premier match lors d'une rencontre amicale de pré-saison contre Barnet le où il entre en jeu en seconde période[16]. Il prend part à son premier match officiel le lors de la rencontre face à Liverpool (1-1). Il dispute l'intégralité de la rencontre[17]. Lors de la seconde journée de Premier League, il inscrit son premier but officiel face à Blackpool (6-0)[18].

En marquant contre le Chakhtar Donetsk le , il marque son sixième but en six matchs consécutifs de Ligue des champions (trois avec Bordeaux et trois avec Arsenal), ce qui constitue un nouveau record dans cette compétition[19].

Le , Arsenal se déplace à Wolverhampton pour le compte de la 12e journée de Premier League. Durant ce match, Chamakh inscrit un doublé dont le premier but, marqué de la tête après seulement 36 secondes de jeu, est considéré comme le plus rapide jamais marqué par les Gunners en Premier League[20]. Cependant, ce record est battu le par Robin van Persie qui marque un but après seulement 29 secondes de jeu lors de la 8e journée de championnat face à Sunderland (2-1)[21].

Barré par la concurrence, Marouane Chamakh joue peu en équipe première et évolue régulièrement avec la réserve des Gunners lors de la saison 2011-2012[22].

Le , il marque un doublé lors du 8e de finale de la League Cup à Reading (5-7 après prolongation)[23]. Le , il est prêté pour le reste de la saison à West Ham[24] où il dispute seulement trois matches de championnat. À la suite de cette courte expérience, qu'il n'a pas beaucoup appréciée - il ira même jusqu'à dire que c'était un "calvaire"[25] - , Chamakh retrouve Arsenal où il est toujours mis à l'écart.

Renaissance à Crystal Palace (2013-2016)[modifier | modifier le code]

Chamakh avec Crystal Palace.

Le , il signe un contrat d'un an avec le club promu du sud de Londres Crystal Palace[26].

Après quelques débuts difficiles, il parvient à trouver sa place dans le onze de départ avec l'arrivée du nouvel entraîneur au club Tony Pulis[réf. nécessaire].

À la fin de la saison 2013-2014, il prolonge son contrat de deux années supplémentaires.

La saison suivante s'avère toutefois plus difficile avec seulement 2 buts en championnat pour 18 matchs joués.

Équipe nationale (depuis 2003)[modifier | modifier le code]

En 2003, Marouane Chamakh effectue sa première sélection en équipe de France des moins de 19 ans. La même année, il opte pour son pays d'origine, le Maroc.

Lancé en sélection marocaine sans passer par les sélections jeunes, Chamakh débute face à la Sierra Leone lors d'un match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2004[1],[27]. Trois mois plus tard, il marque ses deux premiers buts sous le maillot des Lions de l'Atlas à l'occasion d'un match amical face à Trinité-et-Tobago (2-0).

Il gagne sa place dans le groupe de Zaki pour la CAN 2004 et impose son style. Il ouvre la marque contre le Bénin (4-0), avant d'égaliser avec un but extraordinaire dans la dernière minute du temps additionnel en sauvant l'honneur des marocains en quart-de-finale contre l'Algérie (3-1 ap). La belle aventure se termine en finale, perdue contre l'hôte tunisien[1].

Marouane Chamakh compte 64 sélections en équipe marocaine pour 18 buts marqués. Il compte 4 participations à la Coupe d'Afrique des nations soit en 2004, 2006, 2008 et 2012.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Détails par saison[modifier | modifier le code]

Statistiques de Marouane Chamakh au 31 janvier 2016[28]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
2002-2003 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 10 1 4 0 - - - - - 14 1
2003-2004 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 25 6 2 0 - - C3 8 4 35 10
2004-2005 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 33 10 3 1 - - - - - 36 11
2005-2006 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 29 7 2 0 - - - - - 31 7
2006-2007 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 29 5 7 2 - - C1 6 0 42 7
2007-2008 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 32 4 5 0 - - C1 7 4 44 8
2008-2009 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 34 13 4 0 1 0 C1 8 3 47 16
2009-2010 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 38 10 4 1 1 0 C1 9 5 52 16
Sous-total 230 56 31 4 2 0 - 38 16 301 76
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 29 7 9 1 - - C1 6 3 44 11
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 11 1 3 0 - - C1 5 0 19 1
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League - - 3 2 - - C1 1 0 4 2
Sous-total 40 8 15 3 - - - 12 3 67 14
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre West Ham Premier League 3 0 - - - - - - - 3 0
Sous-total 3 0 - - - - - - - 3 0
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Crystal Palace Premier League 32 5 2 1 - - - - - 34 6
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Crystal Palace Premier League 18 2 2 2 - - - - - 20 4
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Crystal Palace Premier League 10 0 2 0 - - - - - 12 0
Sous-total 60 7 6 3 - - - - - 66 10
Total sur la carrière 323 71 52 10 2 0 - 50 19 427 100

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Drapeau : France Girondins de Bordeaux

Drapeau : Angleterre Arsenal

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Drapeau : Maroc Maroc

Distinctions personnelles et records[modifier | modifier le code]

Engagement[modifier | modifier le code]

Lors des élections régionales de 2010, Marouane Chamakh figure sur la liste du Modem menée par le député Jean Lassalle en Gironde. L'Aquitaine est la seule région où le Modem réussit à atteindre le second tour mais Marouane Chamakh est en position inéligible et n'est donc pas élu[30].

Durant l'élection présidentielle française de 2012, il continue dans la même voie en soutenant François Bayrou[31].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Laurent Maltret & Alain Gadoffre, « Espoir : Chamakh attaque », Onze Mondial, no 184,‎ , p. 64 à 67 (ISSN 0995-6921)
  2. Agen: La revanche des «pousse-citrouille»
  3. Frédéric Hamelin & Hugo Lebrun, « Finales jeunes : les sentiers de la gloire », Onze Mondial, no 150,‎ , p. 27-28 (ISSN 0995-6921)
  4. Traduction d'un article du Daily Mail du 17 septembre 2010, « Marouane Chamakh - L'interview de Matt Lawton », sur gunners.fr,‎ (consulté le 30 janvier 2012)
  5. a et b « La fulgurante ascension de Marouane Chamakh », Afiavimag, 20 novembre 2009.
  6. Metz 1-0 Bordeaux, compte rendu du match, Ligue de football professionnel, 19 janvier 2003.
  7. Girondins de Bordeaux 0-2 SC Bastia, compte rendu du match, Ligue de football professionnel, 8 février 2003.
  8. Olympique Lyonnais 0-1 Girondins de Bordeaux, compte rendu du match, Ligue de football professionnel, 31 mars 2007.
  9. Girondins de Bordeaux 4-0 Vannes OC, compte rendu du match, Ligue de football professionnel, 25 avril 2009.
  10. (en) Giscard Gourizro, « Chamakh to remain at Bordeaux », Skysports.com, 2 juin 2009.
  11. Olympique de Marseille 3-1 Girondins de Bordeaux, compte rendu du match, Ligue de football professionnel, 27 mars 2010.
  12. Girondins de Bordeaux 2-0 FC Sochaux-Montbéliard, compte rendu du match, Ligue de football professionnel, 8 mai 2010.
  13. a et b (en) « Marouane Chamakh completes move to Arsenal », site officiel de l'Arsenal FC, 21 mai 2010.
  14. (en) « Arsenal confirm signing of Bordeaux striker Marouane Chamakh », The Telegraph, 21 mai 2010.
  15. Chamakh signe à Arsenal, fifa.com.
  16. (en) Alex Richards , « Pre-season 2010: Barnet 0-4 Arsenal: Goals from Andrey Arshavin, Jay Simpson and Samir Nasri give Arsenal comfortable win », Goal.com, 17 juillet 2010.
  17. (en) Mandeep Sanghera , « Liverpool 1-1 Arsenal », compte rendu du match, BBC Sport, 15 août 2010.
  18. (en) Arsenal 6-0 Blackpool - Match Report
  19. a et b Chamakh bat un incroyable record
  20. But le plus rapide marqué par les Gunners en Premier League
  21. Chamakh détrôné!
  22. Chamakh avec la réserve, francefootball.fr, 21 février 2012.
  23. Arsenal et la folle remontée, lequipe.fr, 30 octobre 2012.
  24. Chamakh rejoint West Ham, eurosport.fr, 4 janvier 2013.
  25. Le calvaire de Chamakh à West Ham, footmercato.net, 22 août 2013.
  26. [1], lequipe.fr, 12 août 2013.
  27. Chamakh : « Fier de représenter le Maroc » sur afriquefoot.fr, 7 mai 2011
  28. « Statistiques de Marouane Chamakh », sur footballdatabase.eu
  29. Chamakh meilleur joueur africain de Ligue 1 en 2009
  30. Chamkh, balle au centre, lejdd.fr, 9 février 2010.
  31. Marouane Chamakh soutient François Bayrou, bayrou.fr, 23 mars 2012.

Sur les autres projets Wikimedia :