Championnat d'Angleterre de football 2015-2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Premier League
2015-2016
Logo FA Premier League
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) The FA Premier League
Édition 117e
Lieu(x) Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles
Date du
au
Participants 20 équipes
Matchs joués 380
Affluence 13 851 698 spectateurs
(36 451 par match)[1]
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1re division
Niveau inférieur Championship 2015-2016
Palmarès
Tenant du titre Chelsea FC
Promu(s) en début de saison AFC Bournemouth
Watford FC
Norwich City
Vainqueur Leicester City (1)
Deuxième Arsenal FC
Troisième Tottenham Hotspur
Relégué(s) Aston Villa
Newcastle United
Norwich City
Buts 1026 buts marqués
(2,7 par match)
Meilleur joueur Drapeau : Algérie Riyad Mahrez (PFA)
Drapeau : Angleterre Jamie Vardy (FWA)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Angleterre Harry Kane (25)
Meilleur(s) passeur(s) Drapeau : Allemagne Mesut Özil (19)

Navigation

La saison 2015-2016 de la Premier League est la 117e édition du championnat d'Angleterre de football et la vingt-quatrième sous l'appellation Premier League. Le plus haut niveau du football professionnel anglais, organisé par la Football Association Premier League, oppose cette saison vingt clubs en une série de trente-huit rencontres jouées entre le et le [2].

Lors de cette saison, Chelsea défend son titre face à dix-neuf autres équipes dont trois promus de deuxième division que sont Bournemouth, Watford et Norwich City.

Cinq places qualificatives pour les compétitions européennes sont attribuées par le biais du championnat : trois places directes plus une en barrages de la Ligue des champions, et une en Ligue Europa. Les deux autres places européennes sont celles du vainqueur de la Coupe d'Angleterre et de la Coupe de la Ligue qui sont qualificatives pour la Ligue Europa. Les trois derniers du championnat sont relégués en deuxième division et sont remplacés par les trois promus de cette même division pour l'édition suivante.

Cette saison est marquée par une bataille inattendue pour le titre de champion opposant Leicester City à Tottenham Hotspur, respectivement 14e et 5e la saison précédente, dont les Foxes sortent vainqueurs au terme de la 36e journée de championnat pour remporter le premier titre de champion d'Angleterre de leur histoire, 136 ans après la fondation du club. Cette saison est également marquée par la relégation d'Aston Villa, qui se maintenait depuis 1988 et était alors un des sept clubs à avoir participé à chacune des éditions de la Premier League depuis sa fondation en 1992.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Un total de vingt équipes participent au championnat, dix-sept d'entre elles étant déjà présentes la saison précédente, auxquelles s'ajoutent trois promus de deuxième division que sont Bournemouth, Norwich City et Watford qui remplacent les relégués Burnley, Hull City et Queens Park Rangers.

La ville de Londres est de loin la plus représentée avec pas moins de cinq clubs participants, soit un quart du total, qui sont : Arsenal, Chelsea, Crystal Palace, Tottenham et West Ham. Le Nord-Ouest de l’Angleterre est une autre région particulièrement représentée avec les villes de Liverpool et Manchester, chacune abritant deux clubs participants à la compétition : Everton et le Liverpool FC pour l'une, Manchester City et Manchester United pour l'autre. Les Midlands de l'Ouest sont quant à eux représentés par Aston Villa, Stoke City et West Brom. Le Nord-Est est représenté par Sunderland et Newcastle United. L'Est est représenté par Norwich City et Watford. Les deux parties Sud du pays sont représentées par Bournemouth (Sud-Ouest) et Southampton (Sud-Est). Les Midlands de l’Est ne sont représentées que par une équipe, Leicester City, tandis que le Yorkshire-et-Humber ne compte aucun représentant. Le club gallois de Swansea City prend également part à la compétition.

Parmi ces clubs, sept d'entre eux n'ont jamais été relégués depuis la fondation de la Premier League en 1992 : Arsenal, Aston Villa, Chelsea, Everton, Liverpool, Manchester United et Tottenham. En-dehors de ces clubs-là, seuls trois autres clubs sont présents dans le championnat depuis les années 2000 : Manchester City (2002), Stoke City (2008) et Sunderland (2007). Il s'agît de la première saison de l’AFC Bournemouth en première division anglaise.

Légende des couleurs
Club Se maintient
depuis
Classement
2014-2015
Entraîneur Depuis Stade Capacité
théorique
Ville
Arsenal FC 1919 3 Drapeau : France Arsène Wenger 1996 Emirates Stadium 60 272 Londres
Aston Villa 1988 17 Drapeau : Angleterre Tim Sherwood remplacé par
Drapeau : France Rémi Garde remplacé par
Drapeau : Écosse Eric Black (par intérim)
2015
2015
2016
Villa Park 42 682 Birmingham
AFC Bournemouth 2015 1 (FLC) Drapeau : Angleterre Eddie Howe 2012 Dean Court 12 000 Bournemouth
Chelsea FC 1989 1 Drapeau : Portugal José Mourinho remplacé par
Drapeau : Pays-Bas Guus Hiddink (par intérim)
2013
2015
Stamford Bridge 41 798 Londres
Crystal Palace 2013 10 Drapeau : Angleterre Alan Pardew 2015 Selhurst Park 26 255 Londres
Everton FC 1954 11 Drapeau : Espagne Roberto Martínez remplacé par
Drapeau : Angleterre David Unsworth et
Drapeau : Angleterre Joe Royle (par intérim)
2013
2016
Goodison Park 39 571 Liverpool
Leicester City 2014 14 Drapeau : Italie Claudio Ranieri 2015 King Power Stadium 36 262 Leicester
Liverpool FC 1962 6 Drapeau : Irlande du Nord Brendan Rodgers remplacé par
Drapeau : Allemagne Jürgen Klopp
2012
2015
Anfield 45 276 Liverpool
Manchester City 2002 2 Drapeau : Chili Manuel Pellegrini 2013 Etihad Stadium 55 000 Manchester
Manchester United 1978 4 Drapeau : Pays-Bas Louis van Gaal 2014 Old Trafford 75 635 Manchester
Newcastle United 2010 15 Drapeau : Angleterre Steve McClaren remplacé par
Drapeau : Espagne Rafael Benítez
2015
2016
St James' Park 52 405 Newcastle
Norwich City 2015 3 (FLC) Drapeau : Écosse Alex Neil 2015 Carrow Road 27 244 Norwich
Southampton FC 2012 7 Drapeau : Pays-Bas Ronald Koeman 2014 St Mary's Stadium 32 505 Southampton
Stoke City FC 2008 9 Drapeau : Pays de Galles Mark Hughes 2013 Britannia Stadium 27 740 Stoke-on-Trent
Sunderland AFC 2007 16 Drapeau : Pays-Bas Dick Advocaat remplacé par
Drapeau : Angleterre Sam Allardyce
2015
2015
Stadium of Light 48 707 Sunderland
Swansea City Drapeau : Pays de Galles 2011 8 Drapeau : Angleterre Garry Monk remplacé par
Drapeau : Italie Francesco Guidolin
2014
2016
Liberty Stadium 20 827 Swansea Drapeau : Pays de Galles
Tottenham Hotspur 1971 5 Drapeau : Argentine Mauricio Pochettino 2014 White Hart Lane 36 284 Londres
Watford FC 2015 2 (FLC) Drapeau : Espagne Quique Flores 2015 Vicarage Road 20 877 Watford
West Bromwich Albion 2010 13 Drapeau : Pays de Galles Tony Pulis 2015 The Hawthorns 26 445 West Bromwich
West Ham United 2012 12 Drapeau : Croatie Slaven Bilić 2015 Boleyn Ground 35 245 Londres

Calendrier[modifier | modifier le code]

Le calendrier de la Premier League est publié le mercredi [3]. En règle générale, les matchs sont tous initialement programmés le samedi après-midi, bien que de nombreux matchs soient déplacés pour les besoins de retransmissions télévisées ou d'aménagement du calendrier. Tous les matchs de la 38e journée sont obligatoirement joués en même temps.

Le tableau suivant récapitule le calendrier 2015-2016 des matchs de Premier League. Les tours de Ligue des champions, Ligue Europa, Coupe d'Angleterre et Coupe de la Ligue auxquels des clubs de Premier League participent par la suite sont également indiqués.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

La grande surprise de la saison est Leicester City. Le club promu en 2014 n'avait en effet échappé à la relégation qu'en toute fin de saison dernière grâce à une série de sept victoires et un match nul sur ses dix derniers matchs qui lui avait alors permis d'assurer son maintien après avoir été relégable de la 10e à la 33e journée, étant dernier au classement la majeure partie de ce temps[4]. À la suite de cette échappatoire, exceptionnelle mais dont les exemples similaires ne manquent pas en Premier League[5],[6], une grande partie des spécialistes prévoyaient alors une relégation inévitable la saison suivante[7]. D'autant que le renvoi de Nigel Pearson et son remplacement par Claudio Ranieri, sortant d'une expérience désastreuse comme sélectionneur de la Grèce et décrit comme l'exact opposé de l'Anglais, est alors vu par une partie des fans et des spécialistes avec un certain scepticisme[8] incluant Gary Lineker, ancien joueur du club, décrivant alors cette nomination comme « peu inspirée »[9].

Après un début de saison convaincant avec notamment une victoire contre Sunderland lors de la 1re journée, le club connait sa première défaite contre Arsenal lors de la 7e journée (2-5)[10]. Mais, aidé par une série record de buts sur onze matchs consécutifs de son attaquant Jamie Vardy[11], il s'agit de l'unique revers du club jusqu'au 26 décembre (18e journée) et une défaite un but à zéro contre Liverpool[12]. Après un match nul un partout contre Aston Villa le 16 janvier (22e journée)[13], Leicester prend définitivement la tête du championnat et la garde jusqu'à la fin de la saison, n'étant plus battu qu'une seule fois, par Arsenal à nouveau, lors de la 26e journée[14],[10] et remportant plusieurs victoires de suite dont une victoire éclatante sur le score de trois buts à un sur la pelouse du prétendant au titre Manchester City à la 25e journée[15] et une victoire quatre buts à zéro à domicile contre Swansea City lors de la 35e journée[16]. À la suite du match nul deux buts partout entre Chelsea et Tottenham le (36e journée), Leicester est officiellement assuré d'être champion d'Angleterre. Il s'agît du premier titre de champion de première division et de la meilleure performance de l'histoire du club, dépassant la 2e place de 1929[17]. Durant la saison, le club n'a finalement quitté qu'une seule fois les cinq premières places et passé vingt-et-une journées en tête du championnat.

L'autre surprise de la saison est Tottenham, éternel outsider, qui démarre pourtant la saison difficilement, ne gagnant son premier match de championnat qu'à l'occasion de la 5e journée face à Sunderland[18] et n'atteignant les cinq premières places qu'à l'issue de la 10e journée. Par la suite les Spurs grimpent progressivement les échelons au classement et tirent profit de la méforme des concurrents Arsenal et Manchester City pour s'établir à la 2e place du classement à partir de la 25e journée et ambitionner un premier titre de champion depuis 1961, mais la grande forme de Leicester et deux matchs nuls décisifs face à West Brom (1-1)[19] et Chelsea (2-2)[20] lors des 35e et 36e journées mettent un terme définitif aux espoirs des Londoniens qui, malgré une qualification directe pour la Ligue des champions, passent totalement à côté de leur fin de saison et, à la suite d'une défaite cinq buts à un face à un Newcastle United déjà relégué[21], terminent finalement à la 3e place du championnat derrière le grand rival Arsenal pour la 21e saison consécutive[22].

Habitué des quatre premières places et en quête du titre de champion depuis les Invincibles de 2004, Arsenal domine brièvement le championnat, occupant la tête du classement entre la 19e et la 23e journée avant de laisser définitivement la place à Leicester, la faute à une inconstance, qui avait déjà coûté aux Gunners plusieurs premières places les saisons précédentes, s'étant traduit notamment par une défaite majeure sur le score de quatre buts à zéro sur la pelouse de Southampton lors de la 18e journée[23] et plusieurs matchs nuls. Les Londoniens parviennent finalement à accrocher la 2e place du championnat en battant sèchement le relégué Aston Villa sur le score de quatre buts à zéro lors de la dernière journée[24], profitant dans le même temps de la défaite des Spurs à Newcastle.

Dans le même temps, le champion en titre Chelsea vit une saison désastreuse. Régulièrement annoncé comme prétendant à sa propre succession[7], le club passe finalement la totalité de sa saison entre les 8e et 17e places, renvoyant son entraîneur José Mourinho en décembre et ne parvenant à se qualifier pour aucune compétition européenne pour la première fois en près de deux décennies. Le club termine finalement à la 10e place du championnat.

La chute du champion en titre semble profiter à Manchester City en début de saison, qui tient dans un premier temps son statut de concurrent direct au titre en démarrant la saison sur cinq victoires d'affilée, dont une victoire trois buts à zéro contre Chelsea dès la 2e journée[25], et onze buts marqués pour aucun encaissé[26] avant de chuter à domicile face à West Ham (1-2)[27] puis à Tottenham (4-1)[28]. Après avoir lâché brièvement leur trône à Manchester United à la 7e journée et à Leicester à la 13e journée, les Citizens perdent définitivement la première place à la 15e journée au profit des Foxes à la suite d'une défaite deux buts à zéro contre Stoke City[29]. Le club jongle par la suite entre la 3e et la 4e place, terminant à cette dernière, payant le prix de son inconstance, notamment lors des confrontations face aux autres équipes du haut du classement[30],[31].

Du côté des candidats au maintien, l'AFC Bournemouth assure parfaitement sa première saison dans l'élite en se maintenant sans jamais avoir été en danger sérieux, et ce malgré plusieurs blessures sérieuses de cadres de l'équipe tels que le buteur anglais Callum Wilson et les défenseurs Tyrone Mings et Tommy Elphick en début de saison[32]. Watford, West Brom et Crystal Palace parviennent également à se maintenir confortablement.

Le club d'Aston Villa ne parvient quant à lui pas à afficher un niveau suffisant et termine relégué dès la 34e journée[33] terminant à une 20e place à laquelle il est resté attaché à partir de la 10e journée avec un faible total de 17 points.

L'équipe de Sunderland n'assure quant à elle son maintien qu'à l'aube de la 38e journée avec une victoire trois buts à zéro face à Everton[34] après avoir passé la quasi-totalité de la saison dans les places relégables. Cette victoire entraîne par le fait-même la relégation de Newcastle United et Norwich City[35] qui terminent respectivement 18e et 19e.

Changements d'entraîneurs[modifier | modifier le code]

Club Entraîneur partant Motif du départ Date de départ Position Entraîneur arrivant Date d'arrivée
West Ham United Drapeau de l'Angleterre Sam Allardyce Fin de contrat Pré-saison Drapeau de la Croatie Slaven Bilić
Watford FC Drapeau de la Serbie Slaviša Jokanović Drapeau de l'Espagne Quique Flores
Newcastle United Drapeau de l'Angleterre John Carver Renvoi Drapeau de l'Angleterre Steve McClaren
Leicester City Drapeau de l'Angleterre Nigel Pearson Drapeau de l'Italie Claudio Ranieri
Sunderland AFC Drapeau des Pays-Bas Dick Advocaat Démission 19e Drapeau de l'Angleterre Sam Allardyce
Liverpool FC Drapeau : Irlande du Nord Brendan Rodgers Renvoi 10e Drapeau de l'Allemagne Jürgen Klopp
Aston Villa Drapeau de l'Angleterre Tim Sherwood 19e Drapeau de la France Rémi Garde
Swansea City Drapeau de l'Angleterre Garry Monk 15e Drapeau du Pays de Galles Alan Curtis (en)
Chelsea FC Drapeau du Portugal José Mourinho Consentement mutuel 16e Drapeau des Pays-Bas Guus Hiddink
Swansea City Drapeau du Pays de Galles Alan Curtis (en) Fin de l'intérim 18e Drapeau de l'Italie Francesco Guidolin
Newcastle United Drapeau de l'Angleterre Steve McClaren Renvoi 19e Drapeau de l'Espagne Rafael Benítez
Aston Villa Drapeau de la France Rémi Garde Consentement mutuel 20e Drapeau de l'Écosse Eric Black
Everton FC Drapeau de l'Espagne Roberto Martínez Renvoi 12e Drapeau : Angleterre David Unsworth
Drapeau : Angleterre Joe Royle

La fin de la saison 2014-2015 voit le remplacement de plusieurs entraîneurs de clubs de milieu-bas de tableau tels que Sam Allardyce, en fin de contrat à West Ham[36], remplacé par l'ancien sélectionneur croate Slaven Bilić[37], John Carver, intérimaire à Newcastle United[38] est remplacé par Steve McClaren après une fin de saison catastrophique ayant vu le club frôler la relégation[39], et Nigel Pearson de Leicester City, renvoyé malgré un maintien miraculeux en fin de saison durant laquelle l'équipe, alors 20e au classement, a enchaînée sept victoires et un nul sur ses dix derniers matches pour finalement atteindre la 14e place. Ce renvoi est justifié par une détérioration des relations entre l'entraîneur et ses dirigeants[40]. Il est remplacé par l'Italien Claudio Ranieri[41].

Du côté des promus, Slaviša Jokanović, en fin de contrat à Watford, décide de quitter le club, il est remplacé par Quique Sanchez Flores[42].

Le , Brendan Rodgers est licencié de Liverpool avec effet immédiat à la suite du match nul (1-1) du club lors du derby du Merseyside face à Everton, le deuxième de la semaine après celui face au FC Sion en Ligue Europa, et un mauvais début de saison (10e avec 12 points et seulement 4 victoires en 11 matchs de compétition)[43]. Le club annonce quatre jours plus tard Jürgen Klopp pour le remplacer[44].

Le 4 octobre également, Dick Advocaat présente sa démission aux dirigeants de Sunderland après un début de saison catastrophique, avec aucune victoire en huit matches et une 19e place[45]. Il est remplacé par Sam Allardyce cinq jours plus tard[46].

Fin octobre, Tim Sherwood est limogé de son poste d’entraîneur d'Aston Villa[47]. Le club est alors dernier avec 6 points. Le Français Rémi Garde le remplace le 2 novembre[48]. Ne parvenant pas non plus à renverser la vapeur, celui-ci quitte également le club le [49].

Le club de Swansea, alors 15e avec une seule victoire sur ses onze derniers matches, décide de renvoyer le jeune Garry Monk le 9 décembre[50]. Alan Curtis (en) est originellement nommé par intérim jusqu'à la fin de la saison[51] avant que Francesco Guidolin ne soit finalement nommé à plein temps le 18 janvier 2016, le club étant alors 18e en championnat[52].

Après un début de saison désastreux pour les champions en titre de Chelsea, pointant à la 16e place après 16 journées, le club et José Mourinho décident de se séparer « par consentement mutuel » le 17 décembre[53]. Il est remplacé, par intérim, deux jours plus tard par Guus Hiddink jusqu'à la fin de la saison[54].

Le 11 mars, Steve McClaren est renvoyé par Newcastle United, l'équipe n'ayant alors remportée que six matches de championnat sur 28 et pointant à la 19e place[55]. Rafael Benítez le remplace le jour-même[56].

Le 12 mai, l'entraîneur d'Everton Roberto Martínez est renvoyé à la suite d'une défaite trois buts à zéro face à Sunderland, à l'aube de la 38e journée, et d'une saison décevante ayant vue le club ne jamais décoller du milieu de tableau[57],[58]. Il est remplacé par le duo David Unsworth et Joe Royle pour la dernière journée de championnat[59].

Classement et résultats[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Les équipes sont classées selon leur nombre de points, lesquels sont répartis comme suit : trois points pour une victoire, un point pour un match nul et zéro point pour une défaite. Pour départager les égalités, les critères suivants sont utilisés :

  1. Différence de buts générale
  2. Nombre de buts marqués

Si ces critères ne permettent pas de départager les équipes à égalité, celles-ci occupent donc la même place au classement officiel. Si deux équipes sont à égalité parfaite au terme du championnat et que le titre de champion, la qualification à une compétition européenne ou la relégation sont en jeu, les deux équipes doivent se départager au cours d'un ou plusieurs matchs d'appui disputés sur terrain neutre[60].

Les victoires de Manchester City et de Manchester United, déjà qualifiés pour les compétitions européennes, en Coupe de la Ligue et en Coupe d'Angleterre ont amenées à la ré-attribution respective des places qualificatives pour la phase de groupes et le troisième tour de qualification de la Ligue Europa à la 6e et à la 7e place du championnat.

Classement — mise à jour : 21 mai 2016
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Leicester City 81 38 23 12 3 68 36 +32
2 Arsenal FC S 71 38 20 11 7 65 36 +29
3 Tottenham Hotspur 70 38 19 13 6 69 35 +34
4 Manchester City L 66 38 19 9 10 71 41 +30
5 Manchester United C 66 38 19 9 10 49 35 +14
6 Southampton FC 63 38 17 9 11 55 39 +16
7 West Ham United 62 38 16 14 8 65 51 +14
8 Liverpool FC 60 38 16 12 10 63 50 +13
9 Stoke City 51 38 14 9 14 41 55 -14
10 Chelsea FC T 50 38 12 14 12 59 53 +6
11 Everton FC 47 38 11 14 13 59 55 +4
12 Swansea City 47 38 12 11 15 42 52 -10
13 Watford FC P 45 38 12 9 17 40 50 -10
14 West Bromwich Albion 43 38 10 13 15 34 48 -14
15 Crystal Palace 42 38 11 9 18 39 51 -12
16 AFC Bournemouth P 42 38 11 9 18 45 67 -22
17 Sunderland AFC 39 38 9 12 17 48 62 -14
18 Newcastle United 37 38 9 10 19 44 65 -21
19 Norwich City P 34 38 9 7 22 39 67 -28
20 Aston Villa 17 38 3 8 27 27 76 -49
Qualifications européennes
Ligue des champions 2016-2017
  •      1er, 2e et 3e : phase de groupes
  •      4e : tour de barrages pour non-champions
Ligue Europa 2016-2017
  •      5e et 6e : phase de groupes
  •      7e : troisième tour de qualification
Relégation
Abréviations

T : Tenant du titre
C : Vainqueur de la Coupe d'Angleterre
L : Vainqueur de la Coupe de la Ligue
S : Vainqueur du Community Shield
P : Promus de Championship

Source : Classement officiel sur le site de la Premier League.

Leader par journée[modifier | modifier le code]

La frise suivante montre l'évolution des équipes ayant successivement occupé la première place :

Leicester City Football Club Arsenal Football Club Leicester City Football Club Manchester City Football Club Leicester City Football Club Manchester City Football Club Manchester United Football Club Manchester City Football Club

Lanterne rouge par journée[modifier | modifier le code]

La frise suivante montre l'évolution des équipes ayant successivement occupé la dernière place :

Aston Villa Football Club Sunderland Association Football Club Newcastle United Football Club Sunderland Association Football Club Newcastle United Football Club Sunderland Association Football Club West Bromwich Albion Football Club

Résultats[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule les résultats « aller » et « retour » du championnat :

Tableau de résultats — mise à jour : 17 mai 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) ARS AST BOU CHE CPA EVE LEI LIV MNC MNU NEW NOR SOT STO SUN SWA TOT WAT WBA WHU
Arsenal FC 4-0 2-0 0-1 1-1 2-1 2-1 0-0 2-1 3-0 1-0 1-0 0-0 2-0 3-1 1-2 1-1 4-0 2-0 0-2
Aston Villa 0-2 1-2 0-4 1-0 1-3 1-1 0-6 0-0 0-1 0-0 2-0 2-4 0-1 2-2 1-2 0-2 2-3 0-1 1-1
Bournemouth 0-2 0-1 1-4 0-0 3-3 1-1 1-2 0-4 2-1 0-1 3-0 2-0 1-3 2-0 3-2 1-5 1-1 1-1 1-3
Chelsea FC 2-0 2-0 0-1 1-2 3-3 1-1 1-3 0-3 1-1 5-1 1-0 1-3 1-1 3-1 2-2 2-2 2-2 2-2 2-2
Crystal Palace 1-2 2-1 1-2 0-3 0-0 0-1 1-2 0-1 0-0 5-1 1-0 1-0 2-1 0-1 0-0 1-3 1-2 2-0 1-3
Everton FC 0-2 4-0 2-1 3-1 1-1 2-3 1-1 0-2 0-3 3-0 3-0 1-1 3-4 6-2 1-2 1-1 2-2 0-1 2-3
Leicester City 2-5 3-2 0-0 2-1 1-0 3-1 2-0 0-0 1-1 1-0 1-0 1-0 3-0 4-2 4-0 1-1 2-1 2-2 2-2
Liverpool FC 3-3 3-2 1-0 1-1 1-2 4-0 1-0 3-0 0-1 2-2 1-1 1-1 4-1 2-2 1-0 1-1 2-0 2-2 0-3
Manchester City 2-2 4-0 5-1 3-0 4-0 0-0 1-3 1-4 0-1 6-1 2-1 3-1 4-0 4-1 2-1 1-2 2-0 2-1 1-2
Manchester United 3-2 1-0 3-1 0-0 2-0 1-0 1-1 3-1 0-0 0-0 1-2 0-1 3-0 3-0 2-1 1-0 1-0 2-0 0-0
Newcastle United 0-1 1-1 1-3 2-2 1-0 0-1 0-3 2-0 1-1 3-3 6-2 2-2 0-0 1-1 3-0 5-1 1-2 1-0 2-1
Norwich City 1-1 2-0 3-1 1-2 1-3 1-1 1-2 4-5 0-0 0-1 3-2 1-0 1-1 0-3 1-0 0-3 4-2 0-1 2-2
Southampton FC 4-0 1-1 2-0 1-2 4-1 0-3 2-2 3-2 4-2 2-3 3-1 3-0 0-1 1-1 3-1 0-2 2-0 3-0 1-0
Stoke City 0-0 2-1 2-1 1-0 1-2 0-3 2-2 0-1 2-0 2-0 1-0 3-1 1-2 1-1 2-2 0-4 0-2 0-1 2-1
Sunderland 0-0 3-1 1-1 3-2 2-2 3-0 0-2 0-1 0-1 2-1 3-0 1-3 0-1 2-0 1-1 0-1 0-1 0-0 2-2
Swansea City 0-3 1-0 2-2 1-0 1-1 0-0 0-3 3-1 1-1 2-1 2-0 1-0 0-1 0-1 2-4 2-2 1-0 1-0 0-0
Tottenham Hotspur 2-2 3-1 3-0 0-0 1-0 0-0 0-1 0-0 4-1 3-0 1-2 3-0 1-2 2-2 4-1 2-1 1-0 1-1 4-1
Watford FC 0-3 3-2 0-0 0-0 0-1 1-1 0-1 3-0 1-2 1-2 2-1 2-0 0-0 1-2 2-2 1-0 1-2 0-0 2-0
West Bromwich Albion 2-1 0-0 1-2 2-3 3-2 2-3 2-3 1-1 0-3 1-0 1-0 0-1 0-0 2-1 1-0 1-1 1-1 0-1 0-3
West Ham United 3-3 2-0 3-4 2-1 2-2 1-1 1-2 2-0 2-2 3-2 2-0 2-2 2-1 0-0 1-0 1-4 1-0 3-1 1-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Domicile et extérieur[modifier | modifier le code]

Classement à domicile[61]
Classement — mise à jour : 17 mai 2016
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Leicester City 42 19 12 6 1 35 18 +17
2 Manchester United 41 19 12 5 2 27 9 +18
3 Arsenal FC 40 19 12 4 3 31 11 +20
4 Manchester City 38 19 12 2 5 47 21 +26
5 Tottenham Hotspur 36 19 10 6 3 35 15 +20
6 Southampton FC 36 19 11 3 5 39 22 +17
7 West Ham United 34 19 9 7 3 34 26 +8
8 Liverpool FC 32 19 8 8 3 33 22 +11
9 Swansea City 30 19 8 6 5 20 20 0
10 Newcastle United 28 19 7 7 5 32 24 +8
11 Stoke City 28 19 8 5 6 22 24 -2
12 Sunderland AFC 24 19 6 6 7 23 20 +3
13 Chelsea FC 24 19 5 9 5 32 30 +2
14 Watford FC 24 19 6 6 7 20 19 +1
15 Everton FC 23 19 6 5 8 35 30 +5
16 Norwich City 23 19 6 5 8 26 30 -4
17 West Bromwich Albion 23 19 6 5 8 20 26 -6
18 Crystal Palace 21 19 6 3 10 19 23 -4
19 AFC Bournemouth 20 19 5 5 9 23 34 -11
20 Aston Villa 11 19 2 5 12 14 35 -21
Classement à l'extérieur[61]
Classement — mise à jour : 17 mai 2016
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Leicester City 39 19 11 6 2 33 18 +15
2 Tottenham Hotspur 34 19 9 7 3 34 20 +14
3 Arsenal FC 31 19 8 7 4 34 25 +9
4 West Ham United 28 19 7 7 5 31 25 +6
5 Manchester City 28 19 7 7 5 24 20 +4
6 Liverpool FC 28 19 8 4 7 30 28 +2
7 Southampton FC 27 19 7 6 6 20 19 +1
8 Chelsea FC 26 19 7 5 7 27 23 +4
9 Manchester United 25 19 7 4 8 22 26 -4
10 Everton FC 24 19 5 9 5 24 25 -1
11 Stoke City 23 19 6 5 8 19 31 -12
12 AFC Bournemouth 22 19 6 4 9 22 33 -11
13 Crystal Palace 21 19 5 6 8 20 28 -8
14 Watford FC 21 19 6 3 10 20 31 -11
15 West Bromwich Albion 20 19 4 8 7 14 22 -8
16 Swansea City 17 19 4 5 10 22 32 -10
17 Sunderland AFC 15 19 3 6 10 25 42 -17
18 Norwich City 11 19 3 2 14 13 37 -24
19 Newcastle United 9 19 2 3 14 12 41 -29
20 Aston Villa 6 19 1 3 15 13 41 -28

Statistiques[modifier | modifier le code]

Évolution du classement[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule le classement au terme de chacune des journées définies par le calendrier officiel, les matchs joués en retard sont pris en compte la journée suivante.

Journées → 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 En tête Relégable
Arsenal 19 11 9 6 4 5 4 2 2 2 2 2 4 4 2 2 2 2 1 1 1 1 3 4 3 3 3 3 3 3[r 1] 3 3 3 3 4 3 3 2 4 1
Aston Villa 5 10 14 12 15 17 18 18 19 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 32
Bournemouth 14 19 13 11 16 14 16 15 17 17 17 18 19 18 17 14 14 14 16 16 16 15 16 15 15 15 15 15 14 13 13 13 11 13 14 15 16 16 4
Chelsea 8 16 10 13 17 15 14 16 12 15 15 16 15 14 14 16 15 15 14 14 14 14 13 13 13 12 11 10 10 10[r 2] 10 10 10 10 9 9 9 10
Crystal Palace 3 7 5 2 6 8 7 4 6 7 10 8 10 7 6 6 6 5 5 7 8 8 11 12 12 13 14 14 15 15[r 3] 16 16 16 16 16 16 14 15
Everton 9 5 7 9 7 6 5 7 9 11 9 9 7 9 9 10 10 9 11 11 11 11 12 11 8 11 12[r 4] 11 12 12[r 5] 12 12 12 11 11 11 12 11
Leicester 2 2 2 3 2 4 8 5 5 5 3 3 1 2 1 1 1 1 2 2 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 21
Liverpool 6 3 3 7 10 13 9 10 10 9 8 10 9 6 8 9 9 8 7 8 9 9 7 8 9 8 9[r 4] 8 7 8[r 2] 9 9 8 7 7 8 8 8
Man. City 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 1 1 3 1 3 3 3 3 3 3 3 3 2 2 4 4 4[r 6] 4 4 4 4 4 4 4 3 4 4 4 12
Man. United 7 4 4 5 3 2 1 3 3 4 4 4 3 3 4 4 5 6 6 5 6 5 5 5 5 5 5 5 6 6[r 3] 6 5 5 5 5[r 7] 5 5 5 1
Newcastle 10 15 17 19 20 19 19 20 18 19 18 17 17 19 18 15 17 18 18 18 19 18 18 18 17 18 18[r 6] 19 19 19 19 19 19 19 19 17 18 18 29
Norwich 18 9 8 14 9 11 12 13 16 16 16 15 16 16 16 18 16 17 15 15 15 16 17 17 18 17 17 18 18 18 17 17 17 17 18[r 8] 19 19 19 10
Southampton 11 17 18 10 11 16 10 9 8 8 7 7 8 10 12 12 12 12 12 13 12 10 8 7 7 6 7 9 9 7 7 7 7 8 8 7 6 6 1
Stoke 16 14 16 18 18 18 17 14 11 14 14 12 11 12 11 11 11 11 10 10 7 7 9 10 11 10 8 7 8 9 8 8 9 9 10 10 10 9 3
Sunderland 17 20 19 20 19 20 20 19 20 18 19 19 18 17 18 19 19 19 19 19 18 19 19 19 19 19 19 17 17 17[r 5] 18 18 18 18 17 18 17 17 30
Swansea 12 6 6 4 8 7 11 11 14 12 13 14 14 15 15 17 18 16 17 17 17 17 15 16 16 16 16 16 16 16 15 15 13 14 15 13 11 12 1
Tottenham 15 13 15 16 12 9 6 8 7 6 5 5 5 5 5 5 4 4 4 4 4 4 4 3 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3
Watford 13 12 12 17 13 10 13 12 15 13 11 11 13 11 10 7 7 7 9 9 10 12 10 9 10 9 10 12 13 14[r 9] 14 14 15 12 12[r 8] 12 13 13
West Brom 20 18 20 14 14 12 15 17 13 10 12 13 12 13 13 13 13 13 13 12 13 13 14 14 14 14 13 13 11 11[r 1] 11 11 14 15 13 14 15 14 3
West Ham 4 8 11 8 5 3 3 6 4 3 6 6 6 8 7 8 8 10 8 6 5 6 6 6 6 7 6 6 5 5[r 9] 5 6 6 6 6[r 7] 6 7 7

En gras et italique, les équipes comptant au moins un match en retard :

  1. a et b Arsenal FC-West Bromwich Albion, match de la 30e journée reporté du fait des quarts de finale de la Coupe d'Angleterre se déroulant le même week-end, joué entre la 34e et la 35e journée[62],[63]
  2. a et b Liverpool FC-Chelsea FC, match de la 30e journée reporté du fait des quarts de finale de la Coupe d'Angleterre se déroulant le même week-end, joué entre la 37e et la 38e journée[64],[63]
  3. a et b Manchester United-Crystal Palace, match de la 30e journée reporté du fait des quarts de finale de la Coupe d'Angleterre se déroulant le même week-end, joué entre la 34e et la 35e journée[65],[63]
  4. a et b Liverpool FC-Everton FC, match de la 27e journée reporté du fait de la finale de la Coupe de la Ligue se déroulant le même week-end, joué entre la 34e et la 35e journée[64],[63]
  5. a et b Sunderland AFC-Everton FC, match de la 30e journée reporté du fait des quarts de finale de la Coupe d'Angleterre se déroulant le même week-end, joué entre la 37e et la 38e journée[66],[63]
  6. a et b Newcastle United-Manchester City, match de la 27e journée reporté du fait de la finale de la Coupe de la Ligue se déroulant le même week-end, joué entre la 34e et la 35e journée[67],[63]
  7. a et b West Ham United-Manchester United, match de la 35e journée reporté du fait des demi-finales de la Coupe d'Angleterre se déroulant le même week-end, joué entre la 37e et la 38e journée[65],[63]
  8. a et b Norwich City-Watford FC, match de la 35e journée reporté du fait des demi-finales de la Coupe d'Angleterre se déroulant le même week-end, joué entre la 37e et la 38e journée[68],[63]
  9. a et b West Ham United-Watford FC, match de la 30e journée reporté du fait des quarts de finale de la Coupe d'Angleterre se déroulant le même week-end, joué entre la 34e et la 35e journée[69],[63]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Classement des buteurs 2015-2016[70]
Rang Joueur Club Buts
1 Drapeau : Angleterre Harry Kane Tottenham Hotspur 25
2 Drapeau : Argentine Sergio Agüero Manchester City 24
Drapeau : Angleterre Jamie Vardy Leicester City
4 Drapeau : Belgique Romelu Lukaku Everton FC 18
5 Drapeau : Algérie Riyad Mahrez Leicester City 17
6 Drapeau : France Olivier Giroud Arsenal 16
7 Drapeau : Angleterre Jermain Defoe Sunderland AFC 15
8 Drapeau : Nigeria Odion Ighalo Watford 15
9 Drapeau : Chili Alexis Sánchez Arsenal FC 13
10 Drapeau : Angleterre Troy Deeney Watford 13

Meilleurs passeurs[modifier | modifier le code]

Classement des passeurs 2015-2016[70]
Rang Joueur Club PD
1 Drapeau : Allemagne Mesut Özil Arsenal FC 19
2 Drapeau : Danemark Christian Eriksen Tottenham Hotspur 13
3 Drapeau : France Dimitri Payet West Ham United 12
Drapeau : Serbie Dušan Tadić Southampton FC
5 Drapeau : Algérie Riyad Mahrez Leicester City 11
Drapeau : Angleterre James Milner Liverpool FC
Drapeau : Espagne David Silva Manchester City
8 Drapeau : Angleterre Dele Alli Tottenham Hotspur 9
Drapeau : Belgique Kevin De Bruyne Manchester City
Drapeau : Argentine Erik Lamela Tottenham Hotspur

Récompenses de la saison[modifier | modifier le code]

Récompenses annuelles[modifier | modifier le code]

Le joueur de Leicester City Riyad Mahrez remporte le titre de Joueur de la saison PFA[71]. Jamie Vardy, autre joueur de Leicester City, remporte celui de Joueur de la saison FWA[72], ainsi que celui de Joueur de la saison de la Barclays[73]. Ces trois titres avaient été attribués à Eden Hazard la saison précédente. Le joueur de Tottenham Hotspur Dele Alli est quant à lui gratifié du titre d'Espoir de l'année, succédant à son coéquipier Harry Kane[74]. Ce dernier remporte par ailleurs le titre honorifique de meilleur buteur du championnat avec vingt-cinq réalisations, une première pour un Anglais depuis Kevin Phillips en 2000[75], succédant à Sergio Agüero. Le meilleur passeur de la compétition est l'Allemand Mesut Özil d'Arsenal avec dix-neuf passes décisives[76] qui succède à Cesc Fàbregas.

Équipe-type[modifier | modifier le code]

Équipe-type de Premier League 2015-2016 de la PFA[77] :

Récompenses mensuelles[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule les différents vainqueurs des titres honorifiques d'entraîneur et de joueur du mois attribués par la Barclays.

Mois Joueur du mois Entraîneur du mois
Joueur Club Entraîneur Club
Août[78] Drapeau : Ghana André Ayew Swansea City Drapeau : Chili Manuel Pellegrini Manchester City
Septembre[79] Drapeau : France Anthony Martial Manchester United Drapeau : Argentine Mauricio Pochettino Tottenham Hotspur
Octobre[80] Drapeau : Angleterre Jamie Vardy Leicester City Drapeau : France Arsène Wenger Arsenal FC
Novembre[81] Drapeau : Angleterre Jamie Vardy Leicester City Drapeau : Italie Claudio Ranieri Leicester City
Décembre[82] Drapeau : Nigeria Odion Ighalo Watford FC Drapeau : Espagne Quique Sánchez Flores Watford FC
Janvier[83] Drapeau : Argentine Sergio Agüero Manchester City Drapeau : Pays-Bas Ronald Koeman Southampton FC
Février[84] Drapeau : Angleterre Fraser Forster Southampton FC Drapeau : Argentine Mauricio Pochettino Tottenham Hotspur
Mars[85] Drapeau : Angleterre Harry Kane Tottenham Hotspur Drapeau : Italie Claudio Ranieri Leicester City
Avril[86] Drapeau : Argentine Sergio Agüero Manchester City Drapeau : Italie Claudio Ranieri Leicester City

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Barclays Premier League Statistics – 2015–16 », sur ESPNFC.com (consulté le 18 mai 2016)
  2. (en) « The 2015-16 fixture list has been released by The FA », sur TheFA.com,
  3. « Fixture list for the 2015/16 Barclays Premier League », sur premierleague.fr, (consulté le 5 mai 2016)
  4. (en) « Leicester City staying up: The incredible run that secured the Foxes' Premier League survival », sur Mirror.co.uk,
  5. (en) « Six of the best Premier League great escapes », sur Express.co.uk,
  6. (en) « Great Escapes: Leicester join roll of honour », sur PremierLeague.com,
  7. a et b (en) « Premier League 2015-16: Guardian football writers’ season predictions », sur TheGuardian.com,
  8. (en) « Claudio Ranieri: the anti-Pearson … and the wrong man for Leicester City? », sur TheGuardian.com,
  9. (en) « Here's what Gary Lineker said about Claudio Ranieri when he was appointed as Leicester City's manager », sur Independent.co.uk,
  10. a et b (en) « How Leicester City's triumph compares with other title winners », sur TheGuardian.com,
  11. « Jamie Vardy (Leicester) a marqué pour la 11e fois de suite en Premier League, record battu », sur Eurosport.fr,
  12. « le leader chute à Anfield ! », sur L'Équipe.fr,
  13. « Leicester encore freiné. », sur L'Équipe.fr,
  14. « Arsenal - Leicester (2-1) », sur L'Équipe.fr,
  15. « Leicester surclasse Manchester City et consolide sa place de leader de la Premier League », sur L'Équipe.fr,
  16. « Leicester - Swansea City: Des Foxes tout proches du titre. Championnat d'Angleterre », sur L'Équipe.fr,
  17. (en) « The Leicester Supremacy – a triumph that was never supposed to happen », sur TheGuardian.com,
  18. (en) « Sunderland 0-1 Tottenham Hotspur », sur BBC.co.uk,
  19. « Tottenham Hotspur - West Bromwich Albion: Leicester à un succès du titre. », sur L'Équipe.fr,
  20. « Chelsea - Tottenham Hotspur: Tottenham a flanché, Leicester est sacré ! », sur L'Équipe.fr,
  21. « Newcastle-Tottenham (5-1), les Spurs ne vont pas contre l'Histoire », sur Goal.com,
  22. « Arsenal «trolle» Tottenham en fêtant le St Totteringham's Day », sur L'Équipe.fr,
  23. « Arsenal, sèchement battu à Southampton (4-0), échoue à prendre la première place », sur L'Équipe.fr,
  24. « Arsenal - Aston Villa (4-0), Giroud offre la place de dauphin à Arsenal », sur Goal.com,
  25. « Manchester City - Chelsea », sur Eurosport.fr,
  26. « Classement à l'issue de la 5e journée », sur PremierLeague.com (consulté le 4 mai 2016)
  27. (en) « Man City v West Ham Match Report », sur PremierLeague.com,
  28. « Manchester City se noie à Tottenham », sur L'Équipe.fr,
  29. « Premier League : Manchester City s'incline à Stoke City (2-0) et perd la tête du classement », sur Eurosport.fr,
  30. (en) « Manchester City sit bottom of the Premier League top-six table », sur SkySports.com,
  31. (en) « Manchester City’s hilariously bad record v top 6 following 1-0 loss to Man United », sur 101GreatGoals.com,
  32. « Howe feared injuries would curtail Premier League dream », sur FourFourTwo.com,
  33. « Aston Villa officiellement relégué après sa défaite contre Manchester United », sur Eurosport.fr,
  34. « Angleterre : en s'imposant contre Everton, Sunderland se sauve et pousse Newcastle et Norwich en D2 », sur L'Équipe.fr,
  35. « Newcastle And Norwich Relegated From Top Flight », SkyNews.com,
  36. (en) « West Ham: Sam Allardyce says decision to leave 'was mutual’ », sur BBC.com,
  37. (en) « Slaven Bilic: West Ham appoint former defender as manager », sur BBC.com,
  38. (en) « John Carver: Newcastle caretaker manager leaves with Steve Stone », sur BBC.com,
  39. (en) « Steve McClaren: Newcastle appoint ex-England manager », sur BBC.com,
  40. (en) « Nigel Pearson: Leicester City sack manager », sur BBC.com,
  41. (en) « Claudio Ranieri: Leicester City appoint ex-Chelsea manager », sur BBC.com,
  42. (en) « Watford: Quique Sanchez Flores replaces Slavisa Jokanovic », sur BBC.com,
  43. (en) « Brendan Rodgers: Liverpool boss sacked after Merseyside derby », sur BBC.com,
  44. (en) « Liverpool FC confirm Jürgen Klopp appointment », sur LiverpoolFC.com,
  45. (en) « Dick Advocaat: Sunderland boss quits Premier League strugglers », sur BBC.com,
  46. (en) « Sunderland appoint Sam Allardyce as new manager on two-year deal », sur BBC.com,
  47. (en) « Tim Sherwood: Aston Villa manager sacked after eight months », sur BBC.com,
  48. (en) « Remi Garde: Aston Villa confirm ex-Lyon boss as manager », sur BBC.com,
  49. (en) « Remi Garde: Aston Villa manager leaves after 147 days in charge », sur BBC.com,
  50. (en) « Garry Monk: Swansea City part company with manager », sur BBC.com,
  51. (en) « Swansea City: Alan Curtis to take charge until end of the season », sur BBC.com,
  52. (en) « Francesco Guidolin: Swansea City name Italian as new head coach », sur BBC.com,
  53. (en) « Chelsea Football Club and Jose Mourinho have today parted company by mutual consent. », sur ChelseaFC.com,
  54. (en) « Guus Hiddink: Chelsea appoint interim manager until end of season », sur BBC.com,
  55. (en) « Steve McClaren: Newcastle United sack head coach », sur BBC.com,
  56. (en) « Rafael Benitez: Newcastle United appoint Spaniard as Steve McClaren's successor », sur BBC.com,
  57. (en) « Club Statement », sur EvertonFC.com,
  58. (en) « Roberto Martinez: Everton sack 'dignified' manager after three years in charge », sur BBC.com,
  59. (en) « David Unsworth and FA Cup-winning boss Joe Royle to take charge of Everton's final game of the season against Norwich », sur DailyMail.co.uk,
  60. (en) « Premier League Handbook 2015/16 » [PDF], sur PremierLeague.com (consulté le 3 mai 2016)
  61. a et b « Classement domicile et extérieur », sur PremierLeague.com (consulté le 17 mai 2016)
  62. (en) « Arsenal game postponed », sur WBA.com,
  63. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Premier League fixture amendments announced », sur PremierLeague.com,
  64. a et b « Dates Set for Liverpool’s Postponed Games Against Chelsea and Everton », sur LiverpoolOffside.com,
  65. a et b (en) « Two league matches to move », sur ManUtd.com,
  66. (en) « Everton game postponed », sur SAFC.com,
  67. (en) « Man City Clash Postponed », sur NUFC.co.uk,
  68. (en) « Norwich City's game against Watford has been postponed », sur Canaries.com,
  69. (en) « FIXTURES: West Ham United Match Update », sur WatfordFC.com,
  70. a et b (en) « Players Index », sur PremierLeague.com (consulté le 23 mai 2016)
  71. (en) « Riyad Mahrez wins PFA Player of the Year 2015-16 », sur SkySports.com,
  72. « Jamie Vardy (Leicester) élu joueur de l'année par les journalistes », sur L'Équipe.fr,
  73. « Vardy wins Barclays Player of the Season award », sur PremierLeague.com,
  74. (en) « Dele Alli wins PFA Young Player of the Year 2015-16 », sur SkySports.com,
  75. « Harry Kane termine roi des buteurs et c'est un petit évènement », sur Eurosport.fr,
  76. « Öziln le chef d'orchestre des Gunners », sur LeFigaro.fr,
  77. (en) « Leicester and Tottenham dominate PFA Premier League team of the year », sur TheGuardian.com,
  78. (en) « Andre Ayew & Manuel Pellegrini win Premier League awards », sur BBC.com,
  79. (en) « Anthony Martial: Man Utd forward wins player of the month », sur BBC.com,
  80. (en) « Jamie Vardy: Leicester striker named October player of month », sur BBC.com,
  81. (en) « Leicester's Claudio Ranieri & Jamie Vardy win Premier League's November awards », sur SkySports.com,
  82. (en) « Odion Ighalo: Watford striker 'honoured' by award », sur BBC.com,
  83. (en) « Aguero and Koeman claim Barclays awards for January », sur PremierLeague.com,
  84. (en) « Tottenham’s Mauricio Pochettino and Southampton’s Fraser Forster win February awards », sur SkySports.com,
  85. (en) « Kane named Player of the Month as Ranieri scoops manager award », sur Goal.com,
  86. « Sergio Agüero (Manchester City) joueur du mois d'avril en Premier League », sur L'Équipe.fr,