Canton d'Aurillac-4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton d'Aurillac-4
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Cantal
Arrondissement(s) Aurillac
Chef-lieu Aurillac
Conseiller général Philippe Fabre-Cruchandeau
2010-2015
Code canton 15 25
Démographie
Population 9 902 hab. (2012)
Subdivisions
Communes 10

Le 4e canton d'Aurillac était une division administrative française, située dans le département du Cantal en région d'Auvergne. Il a été supprimé en 2015 à la suite du redécoupage des cantons du département.

Le nom officiel (INSEE) du canton est « Aurillac 4e Canton ».

Le site du Conseil général du Cantal utilise aussi la dénomination « Aurillac 4 (Est) ».

Le site de la préfecture du Cantal mentionne le canton d'« Aurillac 4 ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 4e canton d'Aurillac a été créé en 1973 en remplacement des cantons d'Aurillac-Nord et d'Aurillac-Sud[1].

Le redécoupage des cantons de 2014 ne mentionne que trois cantons pour Aurillac[2] ; par conséquent, le 4e canton disparaît.

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Le 4e canton d'Aurillac se composait :

  • d'une fraction de la commune d'Aurillac définie par « la portion de territoire de la ville d'Aurillac délimitée par l'axe des voies ci-après énumérées : chemin du cimetière (du hameau de la Limite à la rue de l'Égalité) jusqu'à la rue Louis-Debrons, rue Louis-Debrons, place d'Aurinques, rue de Lacoste, rue de Noailles, place de l'Hôtel-de-Ville, rue de l'Hôtel-de-Ville, rue du Salut, rue de l'Olmet, promenade du Gravier, avenue A.-Briand et route de Murat (jusqu'à la limite de la commune)[1] » ;
  • et de neuf autres communes[3]. Il compte 9 902 habitants (population municipale) au 1er janvier 2012.
Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Aurillac
(chef-lieu)
15014 CA du Bassin d'Aurillac Fraction : 5 358(2012)
Commune : 26 135 (2014)
Giou-de-Mamou 15074 CA du Bassin d'Aurillac 762 (2014)
Laroquevieille 15095 CA du Bassin d'Aurillac 349 (2014)
Lascelle 15096 CA du Bassin d'Aurillac 304 (2014)
Mandailles-Saint-Julien 15113 CA du Bassin d'Aurillac 195 (2014)
Marmanhac 15118 CA du Bassin d'Aurillac 703 (2014)
Saint-Cirgues-de-Jordanne 15178 CA du Bassin d'Aurillac 130 (2014)
Saint-Simon 15215 CA du Bassin d'Aurillac 1 156 (2014)
Velzic 15252 CA du Bassin d'Aurillac 414 (2014)
Yolet 15266 CA du Bassin d'Aurillac 560 (2014)

Répartition des communes de l'ancien canton à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Compte tenu du redécoupage des cantons du département[2] :

Quant à la fraction de la commune d'Aurillac, ses rues ont été rattachées à un autre canton de la commune.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1833 1845 Antoine Joseph Guitard Gouvernemental Avocat, ancien député (1791-1792, 1815, 1819-1823), ancien préfet
1845 1848 François-Amédée Delzons Républicain Avocat
1848 1871 Félix Marie
Esquirou de Parieu
Droite Avocat - Sénateur (1876-1885)
Ancien député du Puy-de-Dôme (1848, 1849)
Vice-Président du Conseil d'État
1871 1877 Félix Marie
Esquirou de Parieu
Droite Avocat - Sénateur (1876-1885)
Ancien député du Puy-de-Dôme (1848, 1849)
Ministre présidant le Conseil d'État du 2 janvier 1870 au 4 septembre 1871
1877 1880
(décès)
Raymond Bastid Républicain
Conservateur
Avocat
Président du Conseil Général (1877-1880)
Député (1869-1870 et 1871-1880)
1880[4] 1892
(élu à Laroquebrou)
Adrien Bastid
(fils du précédent)
Centre gauche
puis Gauche
Professeur de droit
Député (1880-1903)
1892[5] 1899
(décès)[6]
Pierre Paul Devès Républicain Ancien député de l'Hérault (1876-1885), ancien Ministre de la Justice
1900[7] 1918
(décès)
Antoine-Emile
Abel-Bonnet
Rad. Négociant-boucher à Versailles (Seine-et-Oise)
1919 1925
(décès)[8]
Jean Léon Réniac Rad. Docteur en médecine à Aurillac
Premier adjoint au Maire d'Aurillac
Ancien Maire d'Ayrens (1904-1910)
21
février
1926[9]
28
février
1926
(décès)[10]
Pierre Charles Jean
Labro
Rad. Médecin à Aurillac
1926[11] 1931 Jean Auguste Chanal Rad. Médecin à Aurillac
1931 1940 Emile Vidal Rad.
Catholique
Avoué à Aurillac
1942 1945 Paul Piales   Industriel, adjoint au maire d'Aurillac
Membre de la Commission administrative du Cantal (1940-1942)
Nommé conseiller départemental en 1942[12]
1945 1951 Pierre Terrisse SFIO Adjoint au Maire d'Aurillac
1951 1958 François Laparra MRP Conseiller municipal d'Aurillac
1958 1978
(décès)
Jean Lagarde Rad. Médecin
1978 1994 Jean-Philippe Maurs CNI Médecin généraliste
Maire de Saint-Cirgues-de-Jordanne
1994 2008
(démission)
Jacques Mézard PRG Avocat
Sénateur (2008-2017)
Président de la Communauté d'agglomération du bassin d'Aurillac
2008 2010
(démission)
Philippe Maurs DVD Médecin généraliste
Maire de Saint-Cirgues-de-Jordanne
2010 2015 Philippe Fabre-Cruchandeau UMP puis UDI Professeur
Ancien conseiller municipal d'Aurillac
Maire de Mandailles-Saint-Julien depuis 2014

Résultats électoraux détaillés[modifier | modifier le code]

  • Élections cantonales de 2001 : Jacques Mézard (PG) est élu au 2e tour avec 57,41 % des suffrages exprimés, devant Bernard Veyrat (UDF) (42,59 %). Le taux de participation est de 69,49 % (5 311 votants sur 7 643 inscrits)[13].
  • Élections cantonales de 2008 : Jacques Mézard (PRG) est élu au 1er tour avec 55,96 % des suffrages exprimés, devant Jean Francois Collin (UDFD) (42,18 %) et Francois Bre (Autres) (1,86 %). Le taux de participation est de 73,28 % (5 592 votants sur 7 631 inscrits)[14].
  • À la suite de la démission de Philippe Maurs, une élection cantonale partielle a été organisée les 24 et 31 janvier 2010. Au second tour, Philippe Fabre-Cruchandeau (UMP) est élu avec 51,6 % des voix (5 592 votants sur 7 631 inscrits). Le taux de participation est de 38,9 %[15].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--10 17710 62010 83610 1899 902
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[16] puis population municipale à partir de 2006[17])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret no 73-716 du 23 juillet 1973 portant création de cantons dans le département du Cantal, Journal officiel de la République française du 25, p. 8079.
  2. a et b Décret no 2014-149 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Cantal
  3. Liste des communes du canton d'Aurillac 4e Canton sur le site de l'Insee, consulté le 20 janvier 2015.
  4. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64612729/f3.image.r=canton?rk=2897010;0
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6258649v/f5.item.r=canton.zoom
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62416250/f2.item.r=canton.zoom
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62476802/f9.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6504048g/f5.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65098214/f30.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6515866r/f7.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6515889r/f111.item.r=canton.zoom
  12. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 3 décembre 1942, (en ligne).
  13. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur (consulté le 10 mai 2013).
  14. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur (consulté le 10 mai 2013).
  15. Résultats de l'élection cantonale partielle de 2010 sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 29 octobre 2014).
  16. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  17. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]