Arpajon-sur-Cère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Cantal
Cet article est une ébauche concernant une commune du Cantal.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arpajon (homonymie).
Arpajon-sur-Cère
Image illustrative de l'article Arpajon-sur-Cère
Logo
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Aurillac
Canton Arpajon-sur-Cère
Intercommunalité CA du bassin d'Aurillac
Maire
Mandat
Michel Roussy
2014-2020
Code postal 15130
Code commune 15012
Démographie
Gentilé Arpajonnais
Population
municipale
6 233 hab. (2014)
Densité 131 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 54′ 17″ nord, 2° 27′ 27″ est
Altitude Min. 566 m – Max. 844 m
Superficie 47,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte administrative du Cantal
City locator 14.svg
Arpajon-sur-Cère

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte topographique du Cantal
City locator 14.svg
Arpajon-sur-Cère

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arpajon-sur-Cère

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arpajon-sur-Cère
Liens
Site web http://www.arpajonsurcere.com/

Arpajon-sur-Cère est une commune française située dans le département du Cantal, en région administrative Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le Massif central, au sud-ouest des monts du Cantal, à la jonction des rivières Cère et Jordanne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attesté sous les formes vicaria arpajonensis en 923[1], Arpaio en 1269.

Arpaionem serait un toponyme d'origine gauloise composé avec le mot arepo = charrue, mais on y reconnaît le nom de personne latin Harpagius suivi du suffixe -onem.

La Cère doit son nom à un pré-celtique ser « couler, se mouvoir rapidement et violemment ».

En dialecte carladézien, Arpajon se prononcerait Olpotsou, selon une forme relevée sur place en 2007.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Entreprises Dejou Féniès & fils & Lartigue y furent implantées au XXe siècle, fabriquant des objets en bois et surtout des jouets Dejou, très recherchés par les collectionneurs.

En 1921, la commune d'Arpajon change de nom pour Arpajon-sur-Cère.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Arpajon-sur-Cère 15.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : D’azur à la bande d’or accompagnée de six coquilles du même ordonnées en orle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Aux élections municipales de 2014, le maire sortant, Roger Destannes, ne s'est pas représenté. L'élection municipale a lieu au scrutin proportionnel compte tenu de la population de la commune en 2011 (6 233 habitants) ; il y a donc 29 postes de conseillers municipaux à pourvoir. Le premier tour n'a pas désigné de liste gagnante. La liste de Michel Roussy a obtenu la majorité au second tour ; le taux de participation est de 67,50 %[2].

Composition du conseil municipal en 2014[2],[3]
Nuance Liste présidée par Résultats 2d tour Sièges CM/CC
socialiste « Arpajon-sur-Cère Cap 2020 » Michel Roussy 50,23 % 22 (5)
divers droite « Arpajon Avenir » Jean Bruel 31,91 % 5 (1)
communiste « Avec la gauche citoyenne » Mme Chantal Mazières 17,85 % 2 (0)

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 avril 2014 Roger Destannes PS  
avril 2014 en cours
(au 11 décembre 2016)
Michel Roussy[4] PS[5] Fonctionnaire

Jumelages[modifier | modifier le code]

Depuis 1972, Aurillac et sa voisine Arpajon-sur-Cère ont un comité de jumelage commun et sont conjointement jumelées avec :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 6 233 habitants, en augmentation de 3,73 % par rapport à 2009 (Cantal : -1,2 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 836 1 728 2 064 2 043 2 234 2 292 2 331 2 350 2 271
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 272 2 278 2 225 2 106 2 228 2 268 2 242 2 268 2 354
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 457 2 450 2 579 2 332 2 412 2 467 2 576 2 824 2 891
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
3 071 3 277 4 260 4 866 5 296 5 545 5 835 6 053 6 233
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006 [9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Unité/aire urbaines[modifier | modifier le code]

Arpajon-sur-Cère constitue avec Aurillac l'une des sept unités urbaines du Cantal, l'unité urbaine d'Aurillac. Celle-ci compte 32 787 habitants en 2013[10]. Cette unité urbaine est le centre de l'aire urbaine d'Aurillac, composée de 51 communes, et qui compte 64 877 habitants[11] en 2013.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Tournages[modifier | modifier le code]

Plusieurs scènes du film Le Hobbit : Le Retour du roi du Cantal de Léo Pons ont été tournées.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale
  • Barrière hameau où est né Louis Laparra de Fieux.
  • Pont de Cabrières, hameau et pont où il y avait un péage.
  • Château de Carbonat
  • Château de Conros
  • Château de Ganhac, actuellement maison de maître, ancien fief adjugé en 1676 à Charles de Broquin, marié avec Jeanne de Cambefort.
  • Château de Montal, ancien fief avec chapelle castrale sous l'invocation de saint Michel dont est originaire la famille des seigneurs de Laroquebrou et de Conros. Appartenait ensuite à la famille de La Roque-Montal.
  • Château de La Prade, acheté en 1756 par Marie-Françoise de Broglie, veuve de Charles Robert de Lignerac, qui y fit des travaux considérables. Ruiné par la Révolution.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Patrimoine lié à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]