Anglards-de-Salers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anglards-de-Salers
Image illustrative de l'article Anglards-de-Salers
Blason de Anglards-de-Salers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Arrondissement de Mauriac
Canton Mauriac
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Salers
Maire
Mandat
François Descœur
2014-2020
Code postal 15380
Code commune 15006
Démographie
Population
municipale
788 hab. (2015 en diminution de 3,31 % par rapport à 2010)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 12′ 20″ nord, 2° 26′ 27″ est
Altitude Min. 530 m
Max. 1 317 m
Superficie 48,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte administrative du Cantal
City locator 14.svg
Anglards-de-Salers

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte topographique du Cantal
City locator 14.svg
Anglards-de-Salers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Anglards-de-Salers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Anglards-de-Salers

Anglards-de-Salers est une commune française située dans le département du Cantal, en région administrative Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Anglards de Salers
Méallet Moussages
Le Vigean Anglards de Salers Saint-Vincent-de-Salers, Le Vaulmier
Salins Saint-Bonnet-de-Salers

Commune arrosée par l'Auze qui y prend sa source, et par son affluent le Monzola, et au nord par le Mars, principal affluent de la Sumène.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme latine Ecclesia due Aglars au XIIe siècle[1], Anglars en 1269[2], puis un Anglardz en 1646.

Pluriel de l'occitan anglar « pierre angulaire, quartier de rocher »[3], contraction de l'occitan angular (angulaire). C'est un toponyme courant dans cette région, avec le sens de « rocher angulaire[4] ». Ce toponyme proviendrait d'une caractéristique liée au relief, ou à la configuration locale avec un Anglars rappelant un bloc de roche à la forme particulière.

Anglars de Salèrn en occitan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Liste des curés d'Anglards-de-Salers[modifier | modifier le code]

Liste des curés
Période Identité Étiquette Qualité
1508   Jean de Chazettes   Curato Eclesiae parrochialis anglaris
1919 1929 A. Borne   Curé
1936 1941 Paul Besse   Curé

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Anglards-de-Salers Blason Parti : au 1er d’azur au chef d’or, au 2e d’azur au poisson d’argent posé en bande accompagné de cinq étoiles de même, trois en chef ordonnées 2 et 1, et deux en pointe rangées en bande.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1792 1800 M. Antoine Faucher   Notaire
1800 1803 M. Jean Pebrel    
1803 1808 M. Antoine Bergeron    
1808 1825 M. Jean Antoine Sauvage    
1825 1830 M. Jean Rolland    
1848 1860 M. Jean-Martin Salsac    
1904 1908 M. Justin Mourguy    
1908 1919 M. Paul Bergeron   Médecin
1920 1935 M. Antoine Serre    
1935 1947 M. Joseph Mathieu   Médecin
1947 1965 M. Augustin Chauvet UDSR Député
1965 1995 M. Jean Descoeur RS Médecin
1995 en cours M. François Descoeur[5] DVD Architecte

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2015, la commune comptait 788 habitants[Note 1], en diminution de 3,31 % par rapport à 2010 (Cantal : -1,31 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 139 1 942 2 107 2 821 2 402 2 438 2 266 2 551 2 336
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 270 2 236 2 390 2 256 2 307 2 224 2 233 2 391 2 235
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 033 1 962 1 988 1 831 1 663 1 626 1 566 1 541 1 460
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 372 1 240 1 037 819 843 755 772 815 788
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activités culturelles[modifier | modifier le code]

Église d'Anglards de Salers XIIe siècle. Les peintres du dimanche exposition dans les communs du château de la Trémolière. Chaque année grande exposition d'art contemporain: CUECO, UDO, BOSSER, GADENNE dans le château de le Trémolière ; juillet août septembre. Visite du verger de Déduit,jardin inspiré du Roman de la Rose label jardin remarquable.juillet août septembre Découverte du bestiaire fantastique, collection unique au monde de 10 tapisseries d'Aubusson du type verdures du XVIe siècle au château de la Trémolière

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de la Trémolière, détail du donjon

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Paul Malassagne, Sénateur du Cantal de 1971 à 1989, né à Nuzerolles

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les tapisseries d'Anglards-de-Salers, XVIe siècle, par Jean Descoeur et Robert Dodinet, photos de Gérard Franceschi, Société de Haute-Auvergne, T.38, 1962.
  • Anglards-de-Salers, Michel Peythieu, Henri Didelot, préface de François Descoeur, 55 p, 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans la charte dite de Clovis.
  2. Dans une lettre hommage à l'évêque de Clermont.
  3. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1149 - (ISBN 2600001336).
  4. Revue de la Haute-Auvergne - Volumes 38 à 39 - Page 267.
  5. Liste des maires du Cantal, site de la préfecture du Cantal (consulté le 15 juillet 2014).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. Notice no PA00093438, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Notice no PA15000015, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « église Saint-Thyrse », notice no PA00093439, base Mérimée, ministère français de la Culture