Le Rouget-Pers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Rouget-Pers

De haut en bas, de gauche à droite :panorama de Pers et l'étang; entrée du Rouget; l'église de Pers; vue de Pers; vue du Rouget; panorama du Rouget enneigé.
Pers 2a.jpg
Le Rouget.JPG Pers church 1.JPG
Pers 1.JPG FR-15-Le Rouget.JPG
Le Rouget, Cantal, 31-01-2010.jpg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Aurillac
Canton Saint-Paul-des-Landes
Intercommunalité CC de la Châtaigneraie Cantalienne
Maire
Mandat
Gilles Combelle
2016-2020
Code postal 15290
Code commune 15268
Démographie
Population
municipale
1 258 hab. (2016)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 51′ 19″ nord, 2° 13′ 57″ est
Altitude Min. 516 m
Max. 665 m
Superficie 24,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte administrative du Cantal
City locator 14.svg
Le Rouget-Pers

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte topographique du Cantal
City locator 14.svg
Le Rouget-Pers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Rouget-Pers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Rouget-Pers

Le Rouget-Pers est une commune nouvelle située dans le département du Cantal, en région Auvergne-Rhône-Alpes créée le [1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Glénat Saint-Gérons Lacapelle-Viescamp Rose des vents
La Ségalassière N Omps
O    Le Rouget-Pers    E
S
Roumégoux Cayrols Saint-Mamet-la-Salvetat

Les informations relatives à la géographie de cette commune sont la fusion des données des communes fusionnées.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée par un arrêté préfectoral du 4 décembre 2015, elle est issue du regroupement des deux communes de Pers et Le Rouget qui deviennent des communes déléguées[1]. Son chef-lieu est fixé au chef-lieu de l'ancienne commune du Rouget.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Pendant une période transitoire, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes[1].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 En cours Gilles Combelle[2] Sans étiquette Fonctionnaire

Communes déléguées[modifier | modifier le code]

Les maires des anciennes communes deviennent maires délégués de chacune d'entre elles.

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Le Rouget
(siège)
15P03 CC Cère et Rance en Châtaigneraie 8,23 976 (2013) 119


Pers 15150 CC Cère et Rance en Châtaigneraie 16,05 302 (2013) 19

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2013. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2017[4],[Note 1].

En 2016, la commune comptait 1 258 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2013 2014 2015 2016
1 2781 2751 2671 258
Population municipale [6].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Recueil des actes administratifs N°65 du 10 décembre 2015 - Arrêté n°1546 - pages 33-34 », Recueil des actes administratifs du Cantal,‎ (lire en ligne [PDF]).
  2. Le maire, Gilles Combelle, et les sept adjoints de la commune nouvelle ont été désignés, La Montagne (consulté le 17 janvier 2016).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009 .
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années [ 2012]