La Trinitat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Trinitat
La Trinitat
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Saint-Flour
Canton Neuvéglise-sur-Truyère
Intercommunalité Saint-Flour Communauté
Maire
Mandat
André Jugieu
2014-2020
Code postal 15110
Code commune 15241
Démographie
Population
municipale
49 hab. (2016 en augmentation de 6,52 % par rapport à 2011)
Densité 2,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 44′ 58″ nord, 2° 56′ 31″ est
Altitude 1 209 m
Min. 1 035 m
Max. 1 310 m
Superficie 17,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte administrative du Cantal
City locator 14.svg
La Trinitat

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte topographique du Cantal
City locator 14.svg
La Trinitat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Trinitat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Trinitat

La Trinitat est une commune française, située dans le département du Cantal en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants s'appellent les Miqualets.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Massif central, en Aubrac, sur le Lebot

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Jabrun Rose des vents
Lacalm
Aveyron
N
O    La Trinitat    E
S
Alpuech
Aveyron
Saint-Urcize

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Située à une altitude de 1209 mètres, sur la route de Saint-Urcize à Lacalm, cette commune est la plus élevée du canton. Son église (inscrite au titre des monuments historiques), de style roman, surmontée d’un clocher à peigne, est dédiée à la Sainte-Trinité. C’était jadis un prieuré dépendant de l'abbaye de Montsalvy. À l'intérieur de l’église figure une très belle statue en bois polychrome représentant la Sainte-Trinité. En 1522, Pierre Gautier était curé du village. En 1303, Frère Pierre de Veirière était prieur du lieu, de même que Gilbert de Saignes, vers 1610. Sur la place du village, on peut admirer un élégant calvaire finement sculpté et découvrir un magnifique panorama sur les monts du Cantal.

La seigneurie de La Trinitat faisait autrefois partie de la baronnie de Saint-Urcize. En 1675, François de Montvallat était seigneur en partie de La Trinitat, ces terres provenant de sa mère, Marguerite de Monboissier-Beaufort-Canilhac.

A Montfol, s’élevait autrefois un fort qu’en 1270 Déodat de Canillac reconnaissait tenir de Béraud de Mercœur. En 1669, François de Vèze qui possédait également le hameau des Issendous, était seigneur de Montfol. A l'emplacement de l'ancien château féodal, on peut maintenant découvrir un bel ensemble de bâtiments agricoles du XVIIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 En cours André Jugieu[1] LR Agriculteur retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 49 habitants[Note 1], en augmentation de 6,52 % par rapport à 2011 (Cantal : -1,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450344501293320336360336312
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
296297306295313315304268259
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
242289250199184222189207176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
15211877586362454348
2016 - - - - - - - -
49--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]