Alleuze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alleuze
Alleuze
Le château d'Alleuze.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Saint-Flour
Canton Neuvéglise-sur-Truyère
Intercommunalité Saint-Flour Communauté
Maire
Mandat
Michel Rouffiac
2014-2020
Code postal 15100
Code commune 15002
Démographie
Population
municipale
212 hab. (2016 en augmentation de 2,91 % par rapport à 2011)
Densité 9,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 57′ 47″ nord, 3° 05′ 11″ est
Altitude 870 m
Min. 740 m
Max. 1 004 m
Superficie 22,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte administrative du Cantal
City locator 14.svg
Alleuze

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte topographique du Cantal
City locator 14.svg
Alleuze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Alleuze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Alleuze

Alleuze est une commune française située dans le département du Cantal, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située au sud de Saint-Flour, à la limite du plateau de la Planèze. Son chef-lieu est le village de La Barge ; il surplombe les vallées du ruisseau des Ternes.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Villedieu Saint-Georges Anglards-de-Saint-Flour Rose des vents
Sériers N Faverolles
O    Alleuze    E
S
Lavastrie Fridefont

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Castrum Helodie en l'an 1252[1], Helovia au XIVe siècle[2], Aleuza en 1388, puis Aloiza en 1391[3].

Le toponyme de la localité dérive du mot « alleu », du latin allodia, du germanique alôd, qui désignait, en ancien français, des terres exclues du système féodal[4].

Aleusa en occitan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1928 1944 Louis Mallet[5] Rad. Médecin
mars 2001 En cours Michel Rouffiac[6] UDI Agent technique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2016, la commune comptait 212 habitants[Note 1], en augmentation de 2,91 % par rapport à 2011 (Cantal : -1,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8008951 074891602630549658589
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
523535518502507519521528560
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
507512506410438450444343323
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
332281259240219193200207211
2016 - - - - - - - -
212--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans les archives départementales de la Haute-Auvergne.
  2. Dans le pouillé de saint-Flour.
  3. Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France / Dictionnaire topographique du département du Cantal : comprenant les noms de lieu anciens et modernes - page 67.
  4. Jacques Cellard,Éric VialTrésors des noms de famille, des noms de villes et de villages - 2017 - (ISBN 241001223X).
  5. a et b Louis Mallet sur Mémoire et Espoirs de la Résistance
  6. Liste des maires du Cantal, site de la préfecture du Cantal (consulté le 15 juillet 2014).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. Chaasang, Sus au château d'Alleuze et à son méchant bossu, Le Gonfanon n° 63, Argha
  12. Notice no PA00093431, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Notice no PA00093432, base Mérimée, ministère français de la Culture